Interview : OpenOffice.org 3 se relance sur Mac

Christophe Laporte |
OpenOffice.org (OOo), la suite bureautique open source, pourrait arriver ce mois ci en version 3.0 finale. Elle sera surtout la première native Mac OS X.

Depuis quelques heures une version RC (release candidate) est proposée en téléchargement [3.0 RC1 - 158 Mo - Mac OS 10.4 et Mac Intel - VF - Gratuit]. Sauf découverte de bugs elle postulera pour devenir la version définitive. Le lien proposé ici pointe vers une mouture pour Mac Intel, sa cousine PowerPC suivra plus tard.

Cette version 3.0 est le point d'orgue d'un long travail qui a conduit ses développeurs, bénévoles pour la plupart, à rendre le plus Mac possible cette suite venue d'Unix. Eric Bachard, l'un des contributeurs actifs de ce projet, revient sur le travail accompli, sur les nouveautés actuelles et attendues pour cette suite ainsi que sur ce défi qu'est le développement de logiciels libres.

Où en est-on du développement d’OpenOffice.org 3 sur Mac ? 

Eric Bachard : Les fonctionnalités majeures prévues sont là :  il n'y a plus besoin d'installer X11 pour ouvrir OOo. Le "look" est le même que celui des autres applications Mac, les menus, les boites de dialogues sont identiques (y compris pour l'impression), les polices sont celles du système, le glissé déposé, le copier-coller, la plupart des raccourcis usuels (touche Pomme) sont là aussi, tout comme la correction orthographique, le support multi écrans et le lecteur QuickTime. 

openofficeor3rc1


Au passage, on peut ajouter un énorme plus avec la version Mac : l'accessibilité (intégrée en majeure partie par Franck Neumann, aidé par Oliver Braun) est complètement prise en charge. Il faut néanmoins acheter un module non fourni pour que la langue française soit prise en compte, par exemple, avec Infovox iVox d'AssistiveWare. Et cela fonctionne vraiment très bien.

Si on ajoute toutes les autres fonctionnalités qui concernent les autres versions ( Linux, Windows, Solaris…), comme l'amélioration de Calc, cette 3.0 d'OpenOffice.org apporte vraiment un changement, et elle fera oublier la 2.x !

J'en profite pour remercier ceux qui ont contribué. C'est toute une équipe qui a travaillé, et qu'il faut féliciter, même si, depuis un an, Philipp Lohmann et Herbert Duerr (Sun Microsystems), que je salue au passage, ont vraiment fait un travail fantastique. Cette version Mac d'OpenOffice.org leur doit beaucoup, c'est peu de le dire.


Cela n’est pas toujours clair pour beaucoup de gens : quelles sont les différences entre OpenOffice.org et StarOffice ?

E.B : Sun, le plus gros contributeur, a choisi une licence pour OpenOffice.org qui permet de réutiliser le code source (l'équivalent de "la recette de cuisine" pour un plat, et qui permet de créer le logiciel), y compris pour créer StarOffice, et vendre du service autour (installation, support, etc.). C'est aussi une solution intéressante pour une entreprise, ou une école qui souhaite un plus (la simple installation n'est pas une fin).


Quand peut-on espérer la version finale d'Ooo 3.0 ?

E.B : La version dite "Release Candidate", le prélude à cette finale. Si on ajoute un petit délai pour éventuellement corriger un bug imprévu, on peut considérer que la version finale a une chance raisonnable de sortir avant la fin septembre.

En fait, tous les problèmes de stabilité rapportés et connus ont été corrigés. Ce qui ralentit, c'est le processus d'Assurance Qualité, et le fait que les gens dorment un peu la nuit… Plus sérieusement, tout  bug sévère de dernière minute concernant la stabilité, et signalé entre temps pourrait ajouter un délai supplémentaire. 

Quels sont les grands objectifs pour cette version ?

E.B : Nous mettons tout en oeuvre pour avoir une version la plus stable possible. C'est la priorité, même si rien n'est parfait. Ensuite, nous ajouterons ce qui manque.


On a le sentiment avec cette version native qu'on assiste au véritable lancement de cette suite sur Mac 

E.B : Oui, c'est vraiment l'impression donnée, même si dans les faits, nous avons commencé à imaginer cette version native autour de 2004. Un détail en passant: il n'y a plus d'ancien code dans la partie Aqua. Nous l'avons entièrement réécrite.

On a fait un énorme chemin - difficile à mesurer tellement il y avait de travail. C'est un moment important, mais il ne faut pas s'arrêter là. Je pense aussi que nous aurions mérité d'être plus aidés et mieux supportés.


Le fait qu’IBM et Sun avec respectivement Symphony et StarOffice proposent des versions Mac de leurs logiciels, va-t-il accélérer le développement d’OpenOffice.org sur Mac ?

E.B : personnellement, c'est l'aspect ingénierie qui m'intéresse, et si davantage de monde s'implique, ce sera d'autant plus intéressant: les développeurs aiment discuter d'un choix, de la manière de faire, etc. 

En ce qui concerne la contribution d'IBM, j'avoue ne pas avoir trop suivi ce qu'ils ont fait, et je ne suis pas bien placé pour répondre. À ma connaissance, mais je me garderai d'être trop affirmatif, la seule contribution d'IBM, c'est un ajout dans la version 1.x.


Quels sont vos objectifs pour la prochaine version ?

E.B : Sachant que nous suivons un ordonnancement très strict, tous les développeurs ont déjà en tête la date limite de la 3.1. Sous réserve de la validation du code, elle devrait amener :
- un antialiasing amélioré (grâce à Armin le Grand);
- la prise en charge de la télécommande Apple Remote (j'y travaille avec la réutilisation de développements de Martin Kahr ; Florian Heckl est en train d'en valider le code);
- l'ajout des transitions OpenGL dans le module de présentation Impress (je m'en occupe aussi avec un gros soutien de Stephan Schaefer);
- le "Presenter Screen" (ci-dessous) qui permet de voir sur son écran les notes, le temps, et les durées d'une présentation Impress.

PresenterScreenSlides000


Et puis il y a tous ces petits riens qui participent au confort d'utilisation : icon proxy dans les fenêtres des documents pour les déplacer ailleurs sur le disque dur, menus plus conformes à l'interface Aqua, etc. Et plus tard d'autres fonctionnalités sont prévues comme l'import pdf,  l'AppleScriptabilité (développée par Michael Sicotte), l'utilisation de la capture d'image (Valentin Janiaut, étudiant à l'UTBM s'y est impliqué) pour l'utilisation des scanners.

On a d'ailleurs une "Roadmap" publique, librement consultable qui liste tous ces points.

Que t’inspirent les choix d’Apple concernant l’iPhone ? (SDK, méthode de distribution…) ?

E.B : Je n'ai pas de téléphone portable :-) Plus sérieusement, je n'adhère pas à cette méthode du "secret". Presque tous les développeurs avec qui j'en ai parlé (y compris lors de la WWDC) supportent de moins en moins ce "NDA" qui ne fait qu'empêcher de travailler sérieusement, sans pour autant gêner les gens mal intentionnés pour arriver à leurs fins. 

Pour un développeur, une information manquante, c'est beaucoup de temps perdu. Et en attendant que les choses changent, j'ai simplement décidé d'arrêter de payer pour avoir des informations "secrètes", mais n'ont pas beaucoup de valeur : soit je lis les sources quand j'ai besoin d'une information, soit je demande à des gens directement. De toute façon, ce NDA, n'empêche pas l'information de circuler.


Certains estiment qu’Apple a fait des choix qui vont à l’encontre de l’esprit du libre et rend quasi impossible l’arrivée de logiciels libres sur sa plateforme mobile. Qu’en penses-tu ?

E.B : Il est clair qu'Apple a verrouillé la plateforme. Maintenant, ne m'étant pas impliqué dans le développement sur l'iPhone, je n'ai pas beaucoup d'informations techniques pour dire plus de choses sur le sujet. 

Au passage, cela montre le rôle essentiel des rencontres entre développeurs (comme la WWDC) : on peut y échanger des informations de bouche à oreille, qu'on n'écrirait probablement pas dans un mail ;-)

Pour répondre de façon plus engagée, je pense qu'Apple a un comportement ambigu vis-à-vis du logiciel libre, et ce qui se passe avec l'iPhone n'est qu'un des aspects qui défavorise les logiciels libres sur Mac. Car un projet libre n'a généralement pas de moyens pour accéder aux informations "payantes". En ce qui concerne OpenOffice.org, nous n'avons aucune ressource à ce jour nous permettant de travailler sur l'iPhone: pas d'argent, ni de développeurs.

L’un des évènements de l’année, c’est l’eeePC et ses «clones». Sur bon nombre d’ultra-portable, OpenOffice.org est la suite bureautique installée par défaut. Concrètement, qu’est-ce que cela a changé pour vous ? 

E.B : Pas grand chose, sinon une sensation très perceptible de lame de fond qui devient assez grosse pour ne plus être négligée. D'un autre côté (je me fais l'avocat du diable), ça ne sert à rien de pousser à l'installation d'OpenOffice.org si la priorité n'est pas de corriger les problèmes. Je fais partie de ceux qui ne sont pas satisfaits de cette mode des "extensions" qui semble devenir la devise du projet, alors qu'il y a tellement de travail à faire dans les couches "profondes" du code.


Est-ce qu’il y a une sorte d’effet halo autour d'Ooo ? Un client qui a découvert OpenOffice.org sur eeePC, et qui l’installe par la suite sur son Mac ou PC ?.

E.B : Oui, je pense. La vraie révolution, c'est qu'OpenOffice.org est sur toutes les plateformes majeures. Cette uniformité devrait rendre à une suite bureautique la place qu'elle devrait avoir: un simple outil, fiable, polyvalent, disponible partout, avec des formats ouverts, et permettant de ne plus se poser de questions quand on envoie à quelqu'un le document que l'on vient de créer. 

Si l'on compare avec Microsoft Office (je n'aime pas trop comparer), il a fallu une dizaine d'années pour que les gens "s'approprient" cet outil. Pour qu'ils arrivent à l'utiliser comme un outil classique, avec plus ou moins de bonheur. Nous n'y sommes pas encore avec OpenOffice.org (il a 7 ans seulement), mais presque.


À titre personnel, on voit sur ton blog que tu es très impliqué dans plusieurs projets, mais qui restent périphériques à Ooo

E.B : En ce qui me concerne, je souhaite travailler avec des étudiants, dans le cadre du projet Éducation. Par exemple, dans le cadre d'un mini projet, écrire du code pour OpenOffice.org. Notre première expérience a démarré avec un étudiant de l'Epitech Paris - Pierre Pasteau - qui est engagé avec nous dans un mini projet de 6 mois, et il fait un super boulot. 

Ce qui nous manque, ce sont des ressources. Parce que les précédentes solutions n'étaient pas satisfaisantes, et afin de pouvoir recevoir légalement de l'argent, nous avons créé une association - EducOOo - avec l'aide de plusieurs amis. Cette association est membre de l'AFUL, et nous travaillons avec d'autres associations, telles Sésamath, Framasoft, OPLC, Kolekti, Edulibre, Scenari, Ofset, Toulibre… et d'autres encore, mais toutes très orientées "libre". L'idée, c'est de mutualiser, sans réinventer la roue. Donc à ceux qui veulent nous soutenir, le simple fait d'adhérer nous aidera énormément. Mais nous acceptons aussi les donations ;-)

Pour donner un exemple de projet : si jamais nous arrivons à collecter assez d'argent, nous pourrions organiser un concours, par exemple, offrir un Mac à quelqu'un qui écrirait le code pour une nouvelle fonctionnalité (c'est juste une idée pour l'instant, car nous n'avons pas d'argent…). À vos idées… et à ceux qui voudraient contribuer, rendez-vous sur le site d'EducOO.org.


L'équipe sera-t-elle sur Apple expo pour présenter cette version 3.0 ?

Non, faute de moyens : venir à Paris coute de plus en plus cher, et nous ne sommes que bénévoles.
avatar Grahamcoxon | 

Merci à toutes ces personnes qui travaillent pour nous offrir des applications gratuites, alternatives valables à Microsoft Office ! Je vais tester ça ce soir, mais Open Office est de toute façon déjà mon traitement de texte de base, et je suis impatient de me débarasser du X11.

avatar Gosseyn | 

Cette version (beta 2) est déjà infiniment plus stable que la beta1, et, bien qu'en anglais, elle est très prometteuse pour la sortie de la version finale. J'y suis passé depuis quelques jours après avoir utilisé pendant plusieurs années NeoOffice, et j'espère pouvoir passer définitivement sur OpenOffice Aqua. Ce que j'ai vu pour l'instant me conforte dans la possibilité d'utiliser cette version au quotidien. Un très gros boulot a été fait...

avatar clampin | 

Etant sur powerpc (et oui encore), je ne peux tester.. mais j'avoue que ç'est bien ! enfin ooo devient mature.

avatar cham | 

Félicitations et merci pour tout le travail accompli. Sur PC, je n'utilise que openOffice. Plus de MS. Sur Mac, j'attendrai la version finale en français, mais ça fait plaisir de voir les progrès.

avatar pvmstg | 

OUps... toujours aussi buggé.... la première version marchait mieux...

Fige au départ... doit forcer à fermer... À la réouverture ok mais,,, dès la tentative de travailler plante... On va attendre encore...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR