iPhone : Apple fait de la prévention

Christophe Laporte |
Dans ses boutiques, Apple a posé de grandes affiches où elle reproduit son communiqué paru en début de semaine au sujet de l'iPhone. La pomme rappelle que déverrouiller son iPhone, même de manière logicielle, fait sauter la garantie.

nounlock


Toutefois, cela n'empêche pas certains employés d'Apple, pour le moment, de remplacer des iPhone défectueux qui étaient désimlockés. La situation, il est vrai, est un peu absurde. Comme le soulignait John McLaughlin de l'iPhone Dev Team, il est très facile de faire revenir iPhone à son état initial afin qu'il soit à nouveau sous garantie.

avatar Anonyme (non vérifié) | 
"Comme le soulignait John McLaughlin de l'iPhone Dev Team, il est très facile de faire revenir iPhone à son état initial afin qu'il soit à nouveau sous garantie" Enfin il faudrai savoir si la manip ne laisse aucune trace qu'Apple pourrai être tenté de rechercher. Aussi j'imagine que personne ne renverra d'iPhone en réparation qui fonctionne bien. Alors pour revenir en arrière il faudra au moins que l'iphone puisse s'allumer ou se connecter à l'ordinateur!!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
ihihih, bien dit ! j'y avais pas pensé mais c'est bien vu.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
A l'heure de la mondialisation ou les produits sortent simultanement dans 200 pays du monde, la progression de l'iphone parait d'un autre monde. si tant de personnes achetent sur internet des iphone simlockfree c'est que tant piaffent d'impatience d'avoir ce telephone- Apple a pensé US et uniquement US. En europe il faut des telephones simlockfree. d'abord a cause de la loi dans bcp de pays qui prone la liberté des opérateurs et aussi a cause du roaming. Il est ridicule de ne pas pouvoir changer la carte sim de son telephone quand on voyage beaucoup... fuadra attendre le iphone 3G et libre de choix d'opérateur...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Parfois je me demande s'il ne faut pas voir le problème à l'envers. Apple devait sans doute savoir qu'en Europe la situation serait certainement plus compliquée et, qu'au pire, elle devrait commercialiser son téléphone déverrouillé soit d'emblée, soit après l'expiration de l'abonnement. Mettre l'iPhone en vente aux U.S. de nombreux mois avant l'Europe permet de bien s'implanter sur le marché et de limiter, par la suite, l'impact de l'import d'iPhones déverrouillés "légalement". Quant à la Belgique, dont on parle beaucoup pour sa loi interdisant le verrouillage de carte SIM sur un opérateur précis, je n'entrevois qu'une seule solution : qu'Apple trouve une parade technique pour que le téléphone soit verrouillé sur les opérateurs belges (il n'y en a que 3 majeurs). Ce serait en accord avec la loi, mais cela empêcherait les pays voisins de profiter d'un iPhone belge sans verrouillage.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
reconversion réussie pour john mclaughlin ^^
avatar Anonyme (non vérifié) | 
avec 1 millions d'iPhone désimlocké, ça peut faire un paquet de gens avec une pelle qui viennent casser de l'apple store parce que leur téléphone n'est pas pris en charge.

CONNEXION UTILISATEUR