Le VanMoof V super rapide sera peut-être compatible avec le réseau Localiser

Mickaël Bazoge |

Avec son tout nouveau « speedbike », VanMoof est à deux doigts d'inventer la mobylette. Ce vélo électrique, annoncé aujourd'hui mais dont la commercialisation n'est prévue qu'en fin d'année prochaine, est en effet capable d'atteindre la vitesse de 50 km/h ! Ce qui risque de poser quelques soucis en France, les vélos à assistance électrique (VAE) qui dépassent les 25 km/h étant assimilés à des cyclomoteurs.

Pour piloter ce type de véhicule, il faut un permis de conduire (A, B ou AM pour « apprenti motard »), souscrire à une assurance idoine, et installer une plaque d'immatriculation — sans oublier le casque sur la tête ! Des obligations que l'on retrouve dans d'autres pays européens.

Si le constructeur néerlandais a présenté son nouveau VanMoof V si tôt, c'est aussi parce que l'entreprise espère pousser à la révision des réglementations sur la vitesse. Le succès de ces deux-roues est en train de redessiner les contours des villes et c'est manifestement le bon moment pour demander des aménagements dans ce domaine.

VanMoof a ainsi l'ambition de « déconstruire la mentalité "voiture d'abord" » avec des produits comme ce nouveau vélo. Les villes « doivent être conçues pour les personnes et non pour les voitures », selon le fabricant. Ces changements demanderont du temps et de la volonté politique. Plus terre-à-terre, VanMoof annonce aussi un prix de 3 498 € pour son nouveau modèle, avec des précos sur invitation pour lesquelles il faut verser 20 €.

En ce qui concerne le support du réseau Localiser, disponible avec les vélos S3 et X3 de VanMoof, l'entreprise nous a indiqué qu'elle espérait l'intégrer dans le speedbike et l'annoncer rapidement. Rien n'est confirmé pour le moment, toutefois le développement du VanMoof V n'est pas terminé, il reste encore pas mal de temps.

Test du vélo VanMoof S3 et de sa fonction Localiser d

Test du vélo VanMoof S3 et de sa fonction Localiser d'Apple


avatar sinbad21 | 

Au delà de 25 km/h il faut que le vélo soit équipé de suspensions à l'avant, et de roues pas trop petites, parce que sinon c'est vraiment casse gueule. Ce vélo a l'air tout-à-fait adapté pour faire du 50km/h, et l'obligation de mettre un casque et des plaques d'immatriculation gâcherait tout. Il faut que la législation évolue.

avatar fredsoo | 

@sinbad21

En vélo de route pas la moindre suspension. Quand les conditions sont favorables, vent arrière tu roule a 40 / 50 de manière soutenue et en descente quand les conditions le permettent et suivant ce que ton cerveau t’autorise, 70, 80, voire plus… et bien mené, c’est pas casse gueule. Heureusement d’ailleurs 😁

avatar ingmar92110 | 

@fredsoo

Oui mais dans ces conditions « soutenues » j’imagine que tu as douche et vêtements de rechange à destination..

avatar fredsoo | 

Quand tu velo dans ces conditions, tu pars de la maison et tu rentres à la maison. C’est en mode sport pas velo taff 😉 donc oui douche 👍🏻

avatar icjm | 

Une fois de plus concept sympa, mais bon pas de suspension, ni de batterie amovible…
Donc niet pour moi !

avatar concretebubbles | 

Je vis à Montreuil et travaille à Paris avec 10/15 mn de trajet. Je grille pas mal de feux il est vrai mais je laisse la priorité à tout le monde et passe au rouge si vraiment je ne vois pas de dangers ou si je ne vais pas gêner quelqu’un. Conduite sportive mais prudente donc. Pas de soucis avec les piétons et je m’efforce de ne jamais les gêner ou leur faire peur en passant à toute vitesse à côté d’eux. Pour les voitures la cohabitation est parfois plus compliquée… Sur un trajet il est rare de n’avoir aucun problème. 1)Énormément de voitures pensent que les couloirs vélos sont une bonne place pour se garer ou s’arrêter 2) je ne compte plus le nombre de voitures qui m’ont frôlées alors que je roulais tranquillement sur la droite et c’est vraiment pas agréable. 3) je roule en général autour des 30 km/h et alors que la vitesse est censée être limitée à 30 je ne comprends pas pourquoi certaines voitures cherchent systématiquement à me doubler pour en plus souvent freiner 10 m plus loin pour s’arrêter au feu rouge et que je les redouble à nouveau.
J’ai eu une fois un abruti en camion qui aurait voulu aussi que je roule vraiment dans le caniveau car je le gênais (il avait du mal à me doubler). Je me suis fait insulter et je l’ai bien entendu insulté en retour. Par vengeance, il a carrément essayer de m’écraser et il est passé à 10 cm de moi. Il y a 2 jours un camion arrêté au milieu de la route m’oblige à le doubler par la gauche pour passer et un abruti de camion derrière moi voulant passer avant moi me frôle alors que j’avais commencé à doubler. Résultat on a évité l’accident de peu… Tout ça pour s’arrêter au feu rouge 10 m plus loin. Je lui fais des signes pour manifester mon mécontentement et insultes du mec qui fait vrombir son moteur… (en plus il pleuvait des cordes…)
Bref la vie à vélo n’est pas de tout repos et j’ai bien l’impression de plus risquer ma vie que le mec confortablement assis dans sa voiture. Après je généralise pas bien sûr, il y a heureusement des voitures très respectueuses mais sur un trajet il y a toujours un pourcentage d’abrutis incompressible ! Malgré tout je préfère largement le vélo en ville. Beaucoup plus rapide et facile à garer^^

avatar holzmann | 

@concretebubbles

Je suis entièrement d’accord.
Je le répète, tous les cyclistes ne sont pas irréprochables. En revanche, aucun cycliste ne tuera ou ne blessera un mec en bagnole. Jamais.

avatar fredsoo | 

Edit :supprimé pas lu commentaire du dessus.

avatar designchief | 

Un vélo pas fait pour la ville. Ils persistent dans le fait que la batterie n’est pas amovible. Super pas pratique de monter son vélo dans l’appartement pour le brancher à une prise. Incompréhensible…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR