Tesla fait des bénéfices grâce à la seule vente de ses voitures

Nicolas Furno |

Pour la première fois de son histoire, Tesla termine un trimestre en faisant des bénéfices sans avoir besoin d’autre chose que ses propres voitures. C’est ce qui ressort des résultats du deuxième trimestre 2021 dévoilés hier par le constructeur exclusivement électrique : l’entreprise affiche un bénéfice de 1,1 milliard de dollars, un record historique. Mais le plus important, c’est le fait que les bénéfices ne disparaissent pas si l’on enlève les gains obtenus grâce à la vente de crédits carbone, ce qui était le cas sur les trimestres précédents.

Tesla continue de faire des bénéfices grâce au retard des autres constructeurs

Tesla continue de faire des bénéfices grâce au retard des autres constructeurs

Tesla continue de vendre ces crédits à ses concurrents, mais ces gains ne représentent « que » 354 millions de dollars, laissant un joli bénéfice aux voitures seules. Sur le deuxième trimestre 2021, l’entreprise a vendu plus de 200 000 voitures, dont l’écrasante majorité de Model 3 et de Model Y. Le retard de la nouvelle Model S et son volant coupé en deux, produite à moins de 2 000 exemplaires sur le trimestre, n’a pas eu d’impact négatif et Tesla produit de toute façon autant de voitures que possible, sans pouvoir répondre à la demande.

L’une des Model 3 vendues par Tesla au deuxième trimestre 2021 et qui ont contribué à ces bénéfices records, de rien Elon (image MacGeneration).

Le constructeur est en train de créer deux nouvelles usines pour augmenter sa capacité de production, l’une au Texas et l’autre près de Berlin. La première avance bien, la deuxième a pris du retard, même si l’entreprise espère toujours commencer la production avant la fin de l’année. En attendant, les premières Model Y européennes seront importées de Chine, l’usine de Shanghai servant de plus en plus à fournir l’export hors États-Unis. Tesla a toujours du mal à tenir ses promesses de date et le Semi, son camion annoncé en 2017, a été officiellement repoussé en 2022. Ce n’est pas aussi explicite pour le Cybertruck présenté fin 2019 et dont la commercialisation devait commencer cette année, mais on se rapproche aussi d’un lancement en retard.

Malgré tout, les nouvelles sont bonnes, parce que Tesla a atteint ces records pendant une période particulièrement compliquée. La pandémie a mis à l’arrêt plusieurs usines dans le monde en 2020 et les effets de cette pause se font toujours sentir aujourd’hui, avec des problèmes d’approvisionnement sur de multiples composants. On en parle beaucoup en informatique, mais ces problèmes touchent aussi tout particulièrement le monde de l’automobile, avec des chaînes de production qui doivent s’arrêter chez tous les constructeurs.

Jusque-là, la firme s’en est sortie grâce à sa souplesse incomparable dans l’industrie. Les constructeurs historiques reposent sur des pièces fournies par des tiers dont ils dépendent complètement. Si les pièces ne sont plus disponibles, ils n’ont pas d’autre choix que de mettre en pause la production en attendant de refaire les stocks. Chez Tesla, les voitures sont conçues avant tout comme des ordinateurs sur roues, ce qui change tout. Chaque composant présent dans les véhicules est contrôlé par un logiciel développé en interne, ce qui apporte une grande souplesse.

Le minimalisme de tous les habitacles conçus par Tesla est le meilleur représentant de l’importance du logiciel pour le constructeur, un point essentiel pour comprendre sa stratégie et son fonctionnement (image MacGeneration).

Comme le constructeur l’explique dans ses résultats, en cas de problème d’approvisionnement sur un élément, un autre module similaire a été utilisé et c’est arrivé 19 fois au cours du trimestre. Ce n’est pas un simple remplacement d’une pièce par une autre, a souligné Elon Musk par la suite, il faut réécrire une partie du logiciel pour s’adapter à chaque matériel. Mais cette souplesse est ce qui a permis à Tesla de s’en sortir sans problème majeur jusque-là, même si la prudence reste de mise. Les résultats du troisième trimestre pourraient être gênés par les pénuries.

Il faut noter que l’agilité de Tesla est aussi liée à des fonctions qui peuvent disparaître du jour au lendemain. On l’a vu au cours du trimestre à deux reprises : le réglage lombaire côté passager a été retiré des Model 3 et Model Y et surtout, le radar a été supprimé à l’avant de ces deux voitures. Si c’est au profit d’une conduite autonome géré uniquement par la vision, c’est aussi une manière de se défaire d’un composant qui peut venir à manquer à cause des pénuries.

Tesla fait chauffer ses neurones pour sa vision à long terme

Tesla fait chauffer ses neurones pour sa vision à long terme

Suite à la présentation des résultats financiers, les dirigeants de Tesla ont répondu à quelques questions, Elon Musk en tête. Le milliardaire a d’ailleurs signalé que ce serait sa dernière participation aux questions/réponses, il ne devrait désormais venir que s’il a quelque chose d’important à dire. Pour cette dernière, il s’est fait plaisir avec deux piques envoyées contre Apple, parce que pourquoi pas.

Il a commencé à critiquer l’usage du Cobalt dans les batteries conçues à Cupertino, alors que son entreprise s’en débarrasse peu à peu1. Le cobalt est un matériau rare qui est surtout critiqué pour sa production floue et souvent peu éthique et Apple avait été pointée du doigt avec d’autres entreprises pour son utilisation de cobalt congolais, où le travail des enfants était mal contrôlé.

Le superchargeur de Lorient (image MacGeneration).

L’autre critique est plus générale, elle concerne la politique d’Apple de créer des écosystèmes fermés. Elon Musk place son entreprise en contraste en revenant sur le sujet de l’ouverture des stations de superchargeurs aux autres constructeurs. Le patron avait déjà confirmé cette ouverture sur Twitter, il a donné quelques détails supplémentaires.

Comme on pouvait s’en douter, les voitures tierces ne pourront pas être identifiées automatiquement par les bornes et il faudra utiliser l’app mobile de Tesla pour créer un compte, s’authentifier et sélectionner la borne. En Europe, le connecteur CCS est présent à toutes les stations et comme c’est le standard européen, il est disponible sur la majorité des voitures électriques. Aux États-Unis, un adaptateur sera nécessaire pour le connecteur propriétaire du constructeur, il sera vendu ultérieurement.

Reste à connaître les conditions tarifaires et sur ce point, c’est encore un mystère même si Elon Musk a suggéré des prix variables. En fonction de la vitesse de charge du véhicule et surtout de l’occupation de la station, les tarifs pourraient varier pour inciter les conducteurs à faire des sessions de charge courtes et libérer rapidement leur place. Quoi qu’il en soit, cette ouverture devrait représenter une nouvelle source financière : des analystes estiment que Tesla pourrait dépasser les 25 milliards de dollars de revenus rien qu’avec ses stations de charge.


  1. Les batteries LFP des Model 3 et Model Y d’entrée de gamme sont entièrement dépourvues de Cobalt. Les batteries NCA et NCM du reste de la gamme en utilisent encore un petit peu, mais le minimum et de moins en moins au fil des progrès techniques.  ↩︎


avatar bganzolo | 

Je vous réponds a tous les deux ici.

Ce n’est pas d’une mauvaise fois, car le poids est important dans la dégradation des infrastructures et des consommables (pneu frein etc…). Une éléctrique à besoin de beaucoup de matériaux légers pour contrebalancer tant bien que mal le surpoids de sa batterie. Si on utilisais ces même matériaux dans une thermique on aurait un delta de poids encore plus grand. Je vous rappelle qu’une modèle S seule electrique qui a une autonomie “correcte” comparée a la moyenne des thermique, fait plus de 2,3 tonnes!

Vos autres arguments sont : “ca va s’ameliorer.” Alors pourquoi imposer quelque chose qui n’est pas encore réalité…?

J’ai parlé de carburants synthétiques, et on me parle que de carburants fossiles. Oui je maintient y’a un fanatisme autour du VE, voir un intégrisme. Personnellement je n’aime pas du tout la technologie, mais je comprends que certaines personnes aiment et en ai besoin et je suis pour le mix energétique. Mais les utilisateurs de VE veulent absolument imposer ça à tout le monde… c’est de l’integrisme….

PS : https://reporterre.net/La-voiture-electrique-cause-une-enorme-pollution-miniere

avatar Macuserman | 

@bganzolo

Je t'invite à regarder un court-métrage primé, reconnu fiable et sans parti pris intitulé " A Contresens" tu y trouveras énormément de réponses documentées : https://www.automobile-propre.com/a-contresens-le-film-qui-demonte-les-intox-sur-la-voiture-electrique-tient-ses-promesses/

Pour le reste je suis d'accord, pour les pneus ça se discute, et concernant les freins, je ne connais personne les ayant changé, tout court. Ils ne se dégradent pas car en fait, on ne freine jamais (hors urgence bien sûr)....

avatar bganzolo | 

Déjà vu, mais c’est bien que vous l’ayez partagé entre mon partage et le votre, les gens pourront se faire un avis. Seul l’avenir apportera tranchera et pour l’instant on met tous nos œufs dans le même panier, ça risque de faire mal…

avatar Macuserman | 

@bganzolo

Top.

L’essentiel c’est que chacun y trouve quelque chose à sa pointure.

Si encore la pollution automobile était le principal souci… quand on regarde le fret aérien…

avatar jazz678 | 

@bganzolo

« .. alors en avoir une petite pour les trajet ponctuel et une grosse pour partir en vacance… »

La petite se retrouve à court de jus à un moment

avatar marc_os | 

-

avatar Ginger bread | 

@bganzolo

+1

avatar fredsoo | 

@bganzolo

Il me semble que le Q8 pèse 2,5t …. A quand un permis C pour aller bouffer au resto 😁

avatar bganzolo | 

C’est sûr on roule tous en Q8!

avatar fredsoo | 

Heureusement !

avatar cybercooll | 

@bganzolo

La meilleure techno de captation de co2 ça s’appelle un arbre. Bon faut pas le brûler, sinon ça relâche tout ce qu’il a capté.

avatar bganzolo | 

Pas sûr, le processus biologique est trop lent. Ou, nous avons brûler trop vite nos resources.

Ici ils disent que leur installation permettent de faire le même boulot que 40 millions d’arbres. Ce qui est impressionnant, à vérifier. Mais ça va quand meme dans le bon sens.

https://carbonengineering.com/

avatar olivier9275 | 

Oh non, on veut garder les superchargeurs pour nous !!! Si les autres véhicules peuvent s’y recharger, ça va finir par être bouché.

J’espère qu’ils laisseront des bornes prioritaires pour les Tesla.

avatar Nicolas Furno | 

@olivier9275

Ils ont l'air de vouloir faire payer plus cher les véhicules qui chargent lentement, ce qui devrait passer comme chez les concurrents par une tarification à la minute. À l'arrivée, on aura peut-être le même prix que chez Ionity, avec des stations de charge hors des autoroutes pour la plupart… je ne me fais pas trop de souci pour l'engorgement des superchargeurs.

Et puis il ne faut pas oublier qu'ils peuvent déjà être saturés exceptionnellement, tout particulièrement en cette saison pendant les week-end. Mais le mot clé est exceptionnellement, en moyenne ces bornes ne servent à rien. Les ouvrir à d'autres véhicules est tout à fait logique financièrement (et par ailleurs, autant que ce matériel déployé serve au maximum, c'est plus écologique que d'avoir des bornes inutiles partout).

avatar olivier9275 | 

@nicolasf

Oui c’est logique financièrement, et c’est vrai qu’il suffit de ne pas rouler le week-end en juillet/août pour ne pas être gêné.

Sur le fait que ce soit hors autoroute, c’est justement pour moi un des gros avantages des superchargeurs. Beaucoup plus agréable de faire une pause dans un Mercure ou un Novotel par exemple, pour prendre un café ou un repas, que sur une aire d’autoroute bondée.

Sans compter que les bornes Tesla fonctionnent tellement mieux que les Ionity (même si ces dernières vont probablement s’améliorer avec le temps).

avatar Lucas | 

« Tesla pourrait dépasser les 25 milliards de dollars de revenus rien qu’avec ses stations de charge. »

😳😲🤯

En tout cas oui c’est clair que Tesla a une énorme avance — je ne connais pas une seule marque qui ait le moindre réseau de bornes arrivant à sa cheville — et c’est une bonne chose pour tout le monde que ce réseau devienne ouvert !

Parce que clairement si l’État, les stations services, les parkings et les copropriétés rechignent à installer des bornes, la voiture électrique ne pourra jamais décoller par ici…

Par contre il faut faire très attention à ne pas en devenir dépendants et accros, parce que sinon, comme avec Google ou la cocaïne, on peut se retrouver dans une situation de monopole et de dépendance qui pourrait augmenter unilatéralement ses prix et frapper tout le monde !

En tout cas bravo aux ingénieurs et ouvriers de Tesla, ce sont eux qui en font la réussite, pas seulement Musk !

avatar marc_os | 

> la vente de crédits carbone

Quelle vaste fumisterie !
En d'autres termes, c'est vendre du droit à polluer en toute impunité.

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

@marc_os

j’ai trouvé cette politique idiote
Celle du pollueur payeur

Toucher au porte monnaie ne contribue en rien à réduire la pollution, on le voit bien en France avec le
Bonus malus

Finalement le mec qui achète un énorme SUV qui peut se permettre de claquer 60000 euros dans son char, il en a strictement rien à foutre de payer un malus

avatar  | 

Je serais curieux de voir un article sur les batteries justement, pourquoi Apple utilise du cobalt et pas Tesla, qui a les meilleures batteries etc. 😁

avatar Nicolas Furno | 

@

C'est un sujet passionnant, mais très technique et qui me dépasse un petit peu, pour être honnête. Sans compter qu'Apple est une entreprise secrète comme vous savez, donc la composition de ses batteries n'est pas connue, alors que Tesla en dit beaucoup plus sur le sujet.

Mais on essaiera de faire quelque chose à ce sujet, c'est intéressant en effet.

avatar marc_os | 

@ 

> pourquoi Apple utilise du cobalt et pas Tesla

Voilà comment se forme la désinformation (involontairement) :
On passe de « [Tesla] s’en débarrasse peu à peu [du cobalt] » à :
"Tesla n'utilise pas de cobalt".

Comme quoi il faut bien faire attention à chaque mot des articles qu'on lit.

avatar Pausanias | 

En model 3 long range depuis ce printemps, et j'ai eu quelques grosses cylindrées allemandes avant, jamais je reviendrai au thermique.

avatar Karamazow | 

@Pausanias

Intéressant !
Est-ce que tu as déjà traversé la France avec ? Si oui avais-tu de jeunes passagers à bord ? Comment s’est passé le trajet et les temps d’attente aux bornes de recharge ?

Merci ☺️

avatar Pausanias | 

@Karamazow

Je le fais en août avec mes 2 enfants presque ados maintenant, pas très inquiet mon collègue l’a fait en juillet avec une sr+ sans problème.

avatar lduret | 

@Karamazow

Vacances 15j début Juillet : Genève (à côté)->Royan->Saint Jean de Luz->Toulouse->Montpellier->Genève. 2500km.
5 personnes et un sac de golf pour madame :-)
(13, 11 et 7 ans pour les enfants).
Nous n'avons attendu à aucune station (Tesla). Par contre dans le sud-ouest (Pays Basque, Toulouse à notre hôtel sans aller loin), pas facile de trouver des bornes de recharge proches.
Trajet impeccable. Cette voiture est un vrai plaisir à conduire, ou pas sur l'autoroute en auto-pilote ! J'ai pris l'option boost pour mon anniversaire. Elle ne sert à rien mais c'est sympa !

avatar tylerdurden13 | 

Je ne pense pas qu’on puisse dire que l’écosystème Tesla est vraiment ouvert. Peut-on faire réparer sa Tesla ailleurs que chez Tesla ?
Quel AppStore alternatif pouvons nous installer sur une Tesla ?
Apple peut-il y ajouter AirPlay et d’autres services ?
Ou est le code source complet de l’OS avec le mode FSD, Smart Summon, Sentinelle … ? ;)

avatar Nicolas Furno | 

@tylerdurden13

> Peut-on faire réparer sa Tesla ailleurs que chez Tesla ?

Bien entendu, au risque de perdre la garantie, comme pour n'importe quel constructeur automobile.

Mais sur le fond, c'est sûr que l'ouverture reste relative. Par contre, Elon Musk a toujours indiqué qu'il voulait participer à la généralisation de la voiture électrique et l'ouverture des superchargeurs va dans ce sens.

avatar mat16963 | 

@tylerdurden13

Le pire c’est la non-prise en charge de Carplay… ça serait pourtant tellement pratique pour utiliser Apple Music ou éventuellement d’autres app de Cartographie, recevoir les notifications sur le grand écran de la Tesla, etc.

Ou alors effectivement ouvrir un App Store où on pourrait télécharger des App comme Apple Music ou des cartographies tiers.

Et après il se permet de de dire ouvert et tacler Apple… Tesla a toujours été comparée au Apple de l’automobile et tout va dans ce sens: de l’interface logicielle ultra soignée (et très Apple-like) au contrôle de toutes les solutions tierces installées (en gros si t’as Amazon Prime, Apple Music et que t’es un gros utilisateur de Tomtom Navigation ton écran 15 pouces de Tesla te sert à presque rien) en passant par les petites pingreries à 2 sous (le support lombaire passager par exemple).

avatar marc_os | 

> Elon Musk place son entreprise en contraste en revenant sur le sujet de l’ouverture des stations de superchargeurs aux autres constructeurs

Mais bien sûr.
Et aux USA, si tu fais réparer ta Tesla ailleurs que chez Tesla, ils te coupent la recharge rapide à distance, et tu ne peux rien faire !
De plus, à un moment ils ont cessé de livrer des adaptateurs pour recharger rapidement sa Tesla ailleurs que sur une borne Tesla. (Je ne sais pas s'ils sont de retour aujourd'hui.)

avatar olivier9275 | 

@marc_os

C’est clair, c’est un univers fermé.

Par contre, pas compris le sujet des bornes. On peut recharger sa Tesla sur n’importe quelle borne du marché.

avatar Nicolas Furno | 

@olivier9275

> On peut recharger sa Tesla sur n’importe quelle borne du marché.

On parle du contraire, recharger n'importe quelle voiture sur les bornes Tesla.

avatar olivier9275 | 

@nicolasf

Non, là je répondais à quelqu’un qui indiquait que Tesla empêchait ses voitures de se recharger sur des bornes non Tesla. Ce que je n’ai jamais vu nulle part. Et que je n’ai pas constaté moi-même, puisque j’ai toujours pu me recharger où je voulais.

avatar Tiberius | 

Ce n'est pas le cas aux états unis. Tesla utilise son propre connecteur, ce qui fait qu'une Tesla ne peux pas se connecter sur les bornes CCS des autres opérateurs, genre Electrify America (le Ionity US), tout du moins sans un adaptateur.

avatar olivier9275 | 

@Tiberius

Oui, donc il suffit d’acheter un adapteur. Il n’y a pas de limitation particulière.

avatar Amaczing | 

@olivier9275

"@Tiberius
Oui, donc il suffit d’acheter un adapteur. Il n’y a pas de limitation particulière."

Chez feu vert ou norauto aucun soucis 🤣

avatar Nicolas Furno | 

@Amaczing

On parle d'une charge à 250 kW, vous voulez vraiment un accessoire tiers acheté dans n'importe quel magasin vous ? 😳

avatar marc_os | 

@ olivier9275

> On peut recharger sa Tesla sur n’importe quelle borne du marché

Pas en recharge rapide si on n'a pas l'adaptateur que Tesla a cessé de fournir à un moment !
(Je ne sais pas s'ils le proposent à nouveau aujourd'hui.)

> je répondais à quelqu’un qui indiquait que Tesla empêchait ses voitures de se recharger sur des bornes non Tesla. Ce que je n’ai jamais vu nulle part

Ce n'est pas général, c'est une punition aux USA contre certains clients qui ont fait réparer leur Tesla ailleurs que chez Tesla. On peut trouver facilement sur YouTube entre autres des clients furax qui ont été victimes de cette pratique.

avatar daxr1der | 

Quel est le rapport avec Apple ? il y a pas car play dans ces voitures… Et c’est une voiture…

avatar Nicolas Furno | 

@daxr1der

Et Apple ne s'est jamais, mais JAMAIS, intéressée à la voiture !

avatar Alex Giannelli | 

@nicolasf

😂

avatar Tiberius | 

C'est écrit dans l'article 😉

"il s’est fait plaisir avec deux piques envoyées contre Apple, parce que pourquoi pas."

avatar marc_os | 

> Il a commencé à critiquer l’usage du Cobalt dans les batteries conçues à Cupertino, alors que son entreprise s’en débarrasse peu à peu.

Evidemment, c'est leur cœur de métier.
Apple est au départ avant tout un fabricant d'ordinateur !
Et je ne doute pas qu'Apple suivra.

Enfin.... son entreprise s’en débarrasse peu à peu
Il va un peu vite avec sa critique je trouve, vu qu'il n'est pas blanc comme neige non plus à ce sujet.

avatar Nicolas Furno | 

@marc_os

> Il va un peu vite avec sa critique je trouve, vu qu'il n'est pas blanc comme neige non plus à ce sujet.

C'est très difficile de faire une batterie sans cobalt. Les batteries LFP sont une exception et elles ont des défauts qui font que c'est un choix impossible sur la majorité de la gamme. Pour faire simple, elles sont moins denses et donc plus grosses et plus lourdes à capacité égale.

avatar 406 | 

@nicolasf

Et demande une température de 35 degrés au lieu de 25 pour rester optimale.

avatar Nicolas Furno | 

@406

Oui, aussi, même si ça c'est un problème que l'on peut régler plus facilement que le poids et volume de la batterie. 🙂

avatar abioninho | 

Quand on voit la photo du cockpit dans l’article : c’est quand même bien à vomir 🤢 🤮

avatar lduret | 

@abioninho

Ma femme a une 208 électrique, en gros même tableau bord que les thermiques : par rapport à ma TM3, je trouve le tout surchargé et compliqué d'utilisation. J'ai la même impression quand je prends un fourgon (Jumper) de la boite. Question d'habitude ?

avatar Almux | 

Grâce à la mise en circulation massive des VE 100 %, quand mon hybride d'occase arrivera à bout (dans 2-3 ans), une autre occase - électrique, cette fois-ci — pourra prendre la relève.
Vu la probable demande, elles seront probablement surcotées… mais les autres seront surtaxées!

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

J’adore ma Tesla 3 (enfin plutôt j’adore ma Tesla 3 de ma femme quand elle veut bien me la prêter 😝)

On a longtemps attendu et on avait failli acheter une Zoe et au final la différence de prix n’était pas si importante vu qu’à l’époque pour la Zoe il fallait louer la batterie si on ne prenait pas la voiture en leasing

je pense que d’ici 2 ans je dégage mon CHR et on aura une 2e Tesla

avatar Wilthek | 

La voiture électrique, un équipement pour ménage nanti https://www.lepoint.fr/tiny/1-2436421 #Automobile via @LePoint

La voiture thermique roulera toujours en 2050 https://www.lepoint.fr/tiny/1-2436810 #Automobile via @LePoint

Bonjour, ces deux articles laissent à réfléchir. Autant je partage la nécessité de réduire les émissions de CO2, roulant en hybride le taux de CO2 est largement inférieur à du tout thermique, autant je ne peux concevoir - aujourd’hui - le prix prohibitif des modèles familiaux (c’est bien joli la Zoé, mais tous le monde ne fait pas que de petits déplacements en agglomération), et surtout ce « fil à la patte » que représente l’autonomie des VE, le temps de recharge etc. Le choix de l’électrique en 2021 est un choix audacieux qui nécessite un changement total de paradigme. Terminer de faire 800 km avec un plein avec quelques poses techniques : il faut envisager plus de temps (recharge) et une optimisation de ses trajets.
En conclusion ce n’est pas donné à tout le monde que ce soit en France, hors agglomération avec un ménage aux revenus moyens (voir plafond Insee), et comme écrit dans ces articles, dans le reste du monde.
Je crois dans le modèle économique du VE, mais je pense que la transition est plus complexe qu’on semble nous le faire croire. Beaucoup de progrès sont à réaliser sur le poids, la nature des batteries, les recharges et l’ensemble du recyclage. Aujourd’hui l’achat d’un VE demeure clivant d’un point de vue social (prix), et la technologie n’est pas encore aboutie. Un peu comme les premiers diesels dans les années 70 où tout le monde se moquait pour devenir à force de recherche et de développement des moteurs à haut rendement et à faible emission - même si encore aujourd’hui l’ad’blue ne fait pas de miracle.
Bref, pour ma part je n’ai pas encore trouvé la solution la plus adaptée. Exit mon ancien diesel pour une hybride, mais là aussi il y a à redire… quant aux moteurs essences avec une micro hybridation c’est de la poudre au yeux et permet de s’acquitter des taxes carbone à l’achat, à l’usage c’est bien le thermique qui prédomine.
Merci pour cet article et les différents commentaires, c’est enrichissant de voir les avis de chacun.
Bonne journée et vive le vélo (non électrique 😉).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR