Hyundai dévoile la Ioniq 5, sa première voiture électrique basée sur la plateforme E-GMP

Nicolas Furno |

Hyundai lève aujourd’hui le voile sur la Ioniq 5, sa nouvelle voiture électrique qui est intéressante à plus d’un titre. C’est le premier modèle d’une nouvelle marque du groupe coréen, Ioniq, qui ne fera que des véhicules électriques, comme Tesla. C’est aussi la première voiture qui exploite la plateforme E-GMP, apparue dans nos colonnes dans l’effervescence des rumeurs autour de la voiture Apple :

La Ioniq 5 est un « crossover », un petit SUV qui n’est en fait pas si petit qu’on pourrait le croire d’après ces photos. Image Hyundai.
La signature lumineuse est particulièrement soignée, à l’avant comme à l’arrière. Image Hyundai.

Cette plateforme pensée dès le départ pour l’électrique offre à la Ioniq 5 une place à l’intérieur bien supérieure à celle du Kona, le petit SUV qu’elle devrait finir par remplacer. Hyundai a conçu le Kona pour intégrer une motorisation traditionnelle en plus de l’électrique et une partie de la place était perdue à cause de ce choix. En partant d’une plateforme dédiée, la nouvelle voiture offre un espace intérieur bien plus grand, avec des dimensions extérieures proches.

Avec un empattement (l’espace qui sépare les roues avant et arrière) de trois mètres, le plus long de sa catégorie d’après le constructeur, la Ioniq 5 dispose d’un vaste intérieur. Une sensation renforcée par l’absence de tunnel central, ce qui laisse une belle place à l’avant, entre les deux places. Hyundai exploite cet espace au maximum, avec la possibilité d’allonger les deux sièges avant pour former une couchette d’appoint dans l’esprit d’un siège d’avion.

L’absence de tunnel central à l’avant accentue la sensation d’espace dans l’habitacle. Image Hyundai.
Les deux sièges avant peuvent se transformer en couchette d’appoint, qui semble assez confortable sur cette photo. Même si la Ioniq 5 sera bardée d’assistants de conduite, il n’est pas question de dormir pendant que la voiture roule en toute autonomie. Image Hyundai.

L’autre gain notable est à chercher du côté du coffre arrière, avec une capacité annoncée de 531 litres, 200 de plus que sur le Kona. Une belle performance, même si la Ioniq 5 sera plus grande que le SUV actuel de Hyundai : 45 cm de plus en longueur, 9 cm de plus en largeur et 4 cm de plus en hauteur. Le véhicule s’approche plus d’une compacte sur le style, mais cela reste une voiture assez grosse. À noter en matière de rangement, la présence d’un « frunk », petit coffre de 53 litres sous le capot avant.

L’autre atout de la plateforme E-GMP est à chercher du côté des caractéristiques électriques. La Ioniq 5 sera disponible avec un seul moteur arrière ou avec deux moteurs pour des configurations quatre roues motrices. La batterie sera proposée en deux capacités, de 58 kWh et 72,6 kWh. Hyundai ne donne pas le détail de ce qu’il faut attendre sur chaque version, mais envisage jusqu’à 480 km d’autonomie avec la grosse batterie. Cette estimation peut sembler décevante face au Kona (449 km et 64 kWh) ou à la Model 3 de base (448 km et environ 50 kWh), mais il faudra attendre les chiffres officiels et les premiers tests pour connaître son efficience réelle.

L’intérieur, très épuré sans atteindre le niveau d’un Tesla, puisqu’il reste encore des boutons sous l’écran central de 12 pouces. Un deuxième écran de 12 pouces sert d’instrumentation numérique derrière le volant. Image Hyundai.
En option, la Ioniq 5 pourra être équipée d’un toit bardé de capteurs solaires, pour ajouter quelques kilomètres d’autonomie au quotidien. Le constructeur ne donne pas de chiffres précis à ce stade. Image Hyundai.

C’est sur la charge que la Ioniq 5 va se distinguer. Le système électrique de 800 volts permettra une charge rapide jusqu’à 220 kW, à condition de trouver une borne capable de délivrer une telle puissance. Dans le meilleur des cas, Hyundai promet une charge de 10 à 80 % en 18 minutes seulement, ou encore de gagner 100 km d’autonomie en moins de cinq minutes. La voiture disposera aussi de deux prises secteur pour alimenter d’autres appareils, dont une à l’extérieur, parfaite pour camper, charger un vélo ou alimenter des outils de bricolage.

La Ioniq 5 devrait être livrée en France dès le mois de juin, mais le constructeur ne donne aucun détail tarifaire pour le moment, peut-être parce que Tesla l’a forcé à revoir ses plans en baissant les prix de sa Model 3. Comme c’est devenu courant dans le monde de l’électrique, les premiers modèles qui pourront être commandés seront haut de gamme, les versions de base attendront quelques mois de plus. Et Ioniq a d’ores et déjà prévu la suite, avec une berline Ioniq 6 et un gros SUV Ioniq 7.

Pour en revenir à Apple, la rumeur a envisagé un moment que sa voiture pourrait exploiter cette même plateforme E-GMP pour une production dans l’usine américaine de Kia. Les discussions n’ont pas abouti toutefois, probablement parce que le groupe Hyundai ne voulait pas se contenter d’un rôle de second plan et se contenter de produire le véhicule pour le compte d’Apple :

avatar noooty | 

Jolie petite voiture électrique au nom agréable.
Ça change de l’e-tron d’Audi au nom emblématique ne sortant pas de l’esprit, mais du corps 😂

avatar max intosh | 

J’ai une Kona 64kw, c’est une voiture à très hautes performances avec des reprises de dingue (et je n’utilise jamais le mode sport qui la transforme en fusée) mais conduite à la cool, elle a 500 bornes d’autonomie, c’est parmi les meilleures avec certaines Tesla, ce qui rend les recharges faciles à gérer même quand on en n’a pas à domicile. Bref, excellente marque qui maîtrise bien l’électrique (certes il y en qui ont cramé, mais les rappels sont sérieux, la mienne est sans souci) sans faire d’esbroufe.

avatar pga78 | 

@max intosh

Entre une Kona et des e-tron les constructeurs rivalisent de noms ridicules pour leurs voiture électriques 🤣🤣🤣🤣

avatar ech1965 | 

c'est pas nouveau: Toyota MR-2,. mais j'imagine facilement la version "Initiale Paris" de la Kona: Kona-R2

avatar pga78 | 

@ech1965

🤣🤣🤣🤣

avatar Nicolas Furno | 

@max intosh

C'est pour ça que l'autonomie annoncée sur cette Ioniq 5 est assez décevante, je trouve. Avec la même efficience, la dizaine de kWh en plus devrait permettre de creuser l'écart.

avatar Dimemas | 

c'est vraiment pas terrible en effet mais le produit a l'air prometteur

avatar pga78 | 

480 kms d’autonomie avec les grosses batteries …cela veut dire moins de 300 sur autoroute …vraiment bof rien de révolutionnaire donc….on parlait d’une super plateforme je ne vois vraiment pas …pas prêt de rouler à l’électrique avec cette autonomie ridicule qui ne convient qu’à des citadines ..j’attends 500 kms sur autoroute et on en reparle

avatar Dimemas | 

nous sommes d'accord.

avatar AFLC7 | 

C’est marrant les temps de charge annonces avec des bornes dédiées me font penser aux débuts de l’ADSL quand les fabricants de matériel avançaient des débits importants qui dans la pratique n’existaient pas donc que personne n’aurait pu utiliser... On va donc laisser ces voitures électriques mûrir parce que sans borne chez soi, c’est une galère sans nom...

avatar Maitre muqueux | 

@AFLC7

Oui ou l’autonomie annoncée ressembles à celle des constructeurs de téléphones / on est loin de la réalité

avatar agalujie | 

@AFLC7

Bonsoir, je possède une Tesla model3 que je charge sur une prise « normale » dans 99% des cas. Le reste sur les superchargeurs lors de nos rares déplacements en ce moment........

avatar ancampolo | 

@AFLC7

Les bornes tesla de 3 eme generation ne sont pas encore la en france vivement.

avatar pga78 | 

Reste aussi à voir la finition qui n’est pas le point fort des Coréens ….

avatar fte | 

@pga78

"Reste aussi à voir la finition qui n’est pas le point fort des Coréens …."

Ça a énormément évolué. Quant à la fiabilité, ça fait un moment qu’elle est là, avec un sérieux dans le support, ce qui n’est pas toujours vrai pour d’autres marques très populaires dans mon pays.

avatar Jacalbert | 

@pga78
Sauf Hyundai qui frôle voir plus les premium Allemandes !

avatar DamienLT | 

Très malin leur campagne marketing pour le Ioniq 5... prendre des personnes différentes qui sont connues pour leurs visions sur le développement durable et mettre tout ça en parallèle avec leur véhicule électrique et en faire un axe majeur dans leur communication. C’est extrêmement bien mené et plutôt couillu.

Reste à améliorer véritablement le rendement et la fabrication pour en faire un véritable argument et pas juste un blabla simpliste.

avatar marc_os | 

> absence de tunnel central, ce qui laisse une belle place à l’avant, entre les deux places. Hyundai exploite cet espace au maximum, avec la possibilité d’allonger les deux sièges avant

Intéressant.
Donc grâce à l'absence de tunnel central, « Hyundai [offre] la possibilité d’allonger les deux sièges avant »... 😳😜
On va donc pouvoir s'allonger « entre les deux places » ? 🤪

avatar Jacalbert | 

@marc_os
Donc grâce à l'absence de tunnel central, « Hyundai [offre] la possibilité d’allonger les deux sièges avant »... 😳😜

La raison est que grâce à un empattement gigantesque (3 m), qui équivaut à celui d’une limousine comme l’Audi A8 !
Les passagers disposent d’une banquette coulissant sur 20cm.

avatar loludovic31 | 

J’adore l’extérieur ! Pour une fois on a pas un design tout rond comme la plupart des électriques d’aujourd’hui. Ce design très rectiligne c’est tout ce que j’aime. Bon par contre la douche froide a l’intérieur on se retrouve avec un intérieur sans âme comme tesla. Une chambre d’hôpital quoi 😅 très froid et impersonnel au maximum mais bon. Après ça reste chiant aujourd’hui l’électrique avec la charge er l’autonomie je préfère encore l’essence ^^

avatar Jacalbert | 

@loludovic31
C’est grâce au designer automobile Belge Luc Donckerwolke qui a travaillé pour le groupe Volkswagen successivement pour Audi, Skoda, Lamborghini (où il réalise la Murciélago et la Gallardo), et Seat.
Depuis 2016, il quitte le groupe Volkswagen pour intégrer le groupe coréen Hyundai en tant que responsable du design de Hyundai et Kia.

avatar CNNN | 

J’ai surtout retenu qu’elle proposait une fonction de réalité augmentée intégrée à l’affichage tête haute, ça va les démarquer de Tesla.
Bon j’attends ma SR+ 2021 avec impatience 😅
A 34.000€ c’est moins cher qu’une golf mais avec 150ch en plus 😇

avatar esclandre77 | 

Super article. Merci de vous réinventer MacG

avatar Yves SG | 

Les voitures électriques semblent décidément réservées aux gens qui ne roulent vraiment pas beaucoup.
Personnellement, j’ai toujours privilégié des voitures ayant plus de 1000 km d’autonomie (réelle). Je ne suis donc pas prêt de passer à l’électrique !
Surtout que si c’est comme pour les Tesla, l’autonomie effective sur autoroute a l’air d’être très en dessous de ce qui est annoncé par les constructeurs…

avatar Manuko | 

@Yves SG

T'arrives à faire mille bornes sans pose pipi ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR