Les ventes d’appareils photo tombent sous les 10 millions d’unités

Anthony Nelzin-Santos |

Les membres de la CIPA espéraient vendre 12 millions d’appareils photo en 2020, deux fois moins qu’en 2017, dix fois moins qu’en 2010. Las, pour la première fois depuis 1977, les ventes d’appareils photo n’ont pas dépassé 10 millions d’unités. La pandémie de coronavirus n’explique pas tout, mais accélère la redéfinition de l’appareil photo.

À la fin de l’année 2020, les membres de la CIPA avaient écoulé 8,9 millions d’appareils1, loin des 12 millions initialement prévus. « Le marché pouvait s’attendre à une saison prometteuse avec l’année olympique », assure l’association dominée par les fabricants japonais, « mais la propagation de la Covid-19 et le report des Jeux ont jeté un voile sur le marché. » Les ventes ont légèrement rebondi en fin d’année.

Livraisons d’appareils photo, en millions d’unités.

Reste que cette année n’a fait que confirmer les tendances qui ont redéfini le marché dans la dernière décennie. La disparition des compacts, d’abord, surclassés par les smartphones. Alors qu’ils représentaient 98 % des ventes en 2003, ils ne comptaient plus que pour 40 % des ventes en 2020. Plus encore que les appareils à objectifs interchangeables, les compacts montrent la « premiumisation » du marché.

Alors qu’il était tombé à 75 € en 2011, le prix moyen d’un compact est remonté à 168 €, grâce au succès des « compacts experts » comme le Sony RX100 ou le Canon Powershot G7 X. Pour la première fois en quinze ans, le prix moyen des appareils à objectifs interchangeables franchit la barre des 500 €. La courbe des ventes est le parfait miroir de celle du prix. Les fabricants vendent moins, mais vendent plus cher.

Surtout, la physionomie du marché a changé. Les boitiers mirrorless ont enfin détrôné le bon vieux reflex, non seulement en volume, mais aussi en chiffres d’affaires. Alors que le prix moyen d’un reflex tourne autour de 330 € depuis des années, le prix moyen d’un boitier mirrorless a doublé pour dépasser 660 € l’an passé.

Canon et Nikon ont rejoint Sony sur le marché des boitiers « hybrides » à capteur plein format. Preuve de la vitalité de ce segment, la production d’objectifs se maintient au niveau d’un peu moins d’un caillou vendu par boitier. Malgré l’instabilité de la situation actuelle, les membres de la CIPA prennent le risque de prédire que le marché rebondira… sans repasser la barre des 10 millions d’unités. Pour 2021, l’objectif est fixé à 9,53 millions d’appareils vendus.


  1. Des livraisons, techniquement, mais les chiffres de production et le taux de rotation des stocks des principaux distributeurs permettent de confondre les deux chiffres sans danger.  ↩︎


avatar marenostrum | 

sauf que la photo n'a pas de valeur artistique (ou intrinsèque). donc la photo de tous les jours reste la plus utile pour tout le monde, et même artistiquement. tu captes une fraction de temps qui est unique, parce que le temps passe, la scène ou la personne bouge, etc. et c'est ça l'essentiel de la photographie. capter l'instant. tout autre chose est super flou.

avatar oomu | 

@marenostrum

"sauf que la photo n'a pas de valeur artistique (ou intrinsèque)"

L'art est dans l'intention de l'auteur, et dans le regard du spectateur.

Laissez les gens vivre entre l'espace du désir et de la passion !

Vous savez pourquoi la photo a une valeur artistique (ou intrinsèque) ? parce qu'en tant qu'internaute aléatoire au pif, je l'affirme.

avatar ddrmysti | 

C'est clair, rien à faire que la photo soit super flou, ce qui compte c'est juste de vaguement choper un truc, la qualité de l'image on s'en balance.

avatar marenostrum | 

"L'art est dans l'intention de l'auteur, et dans le regard du spectateur."
la photo étant une reproduction exacte de la scène devant nous, réduit l'intention de l'auteur. il peut pas faire grand chose lui parce que il est limité. c'est un procédé technologique.

il faut devenir artiste peintre pour ne pas être limité par l'appareil et la scène.
pour ça que même après plus d'un siècle de photographie on connait pas des grands photographes, mais beaucoup de peintres même de notre époque. bref c'est pas pareil. c'est pas le même art.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@marenostrum
"la photo étant une reproduction exacte de la scène devant nous"
non

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@marenostrum
Je m'explique : devant toi, il n'y a pas "une scène", il y a le réel. Pour qu'une "scène" apparaisse, il faut qu'un être doué de subjectivité la regarde. Si un "photographe" réussit la photo du réel, c'est qu'il a réussi à le transformer en scène de sa subjectivité et la partage avec nous.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@oomu
Une petite nuance à ce que tu écris. Ce qui permet de définir qu'un objet est "de l'art", c'est quand une kyrielle d'Omu vivent et partagent cette émotion faite de désirs et d'émotions. Ce n'est pas un enfermement subjectif mais l'émergence d'une communauté face à cet objet catalyseur. Pas subjectivité mais Intersubjectivité.

avatar ddrmysti | 

C'est clair, rien à faire que la photo soit super flou, ils devraient arrêter de proposer du matos de qualité adapté à toute les situations. C'est vrai quoi, à quoi ça sert de faire de la qualité de nos jour xD

avatar marenostrum | 

je le disais plus haut ça. ce qui compte dans la photographie c'est la photo de reportage, vacances, documentaire. tous les appareils en vente, sont justement pour réaliser ça, une photo de reportage.
la date est plus intéressante que la qualité d'image dans une photo. Apple l'a compris par ex (Photos). tu vois une photo de toi fait y a 10 ans et t'es content (plus le temps passe et plus tu l'aimes). c'est tout. si tu veux faire de l'art, tu te trompes de discipline. tu vas perdre ton temps.

avatar ddrmysti | 

@marenostrum

Ce qui est marrant c’est que tu tombe parfaitement dans ce que je disais tout à l’heure ^^

avatar ddrmysti | 

@marenostrum

Ce qui est marrant c’est que tu tombe parfaitement dans ce que je disais tout à l’heure ^^

avatar cybercooll | 

@marenostrum

Prend un enfant. Un trépied. Une pièce dans le noir complet. Une lampe de poche. Mets toi en mode bulb. Demande lui d’essayer d’écrire son prénom avec la lampe, de dessiner qqch
Ça n’a aucun intérêt certes, mais il va se régaler.

avatar Foguenne | 

@Macbook31

J’ai aussi le Canon RF 85mm f1.2 et c’est effectivement une tuerie (heureusement vu le prix) mais, et je vais en choquer certains, je suis parfois quasi aussi content de mes portraits pris à l’iPhone 12 Pro Max. 😱😂👍🏻 Bien sur c’est quand la luminosité est bonne, etc, etc... et à des moments ou je ne peux pas avoir mon Canon (balade à vélo). 👍🏻 On me demande souvent quel appareil photo je conseil pour des photos de famille, ma réponse est toujours la même : iPhone 12 Pro. (Sauf bien entendu pour les « amateurs »avertis mais eux ne me demande pas de conseils. 😂👍🏻

avatar frascorpion | 

Logique car de plus en plus cher !!! 🤷🏻‍♂️

avatar olgluk | 

C'est surtout qu'avec les smartphone il y a peu d'intérêt désormais à se doter de compacts ou des bridges, ce n'est pas un hasard si les fabricants se recentrent sur les DSLR et Hybrides avec objectifs interchangeables en montant en qualité, mais ces derniers appareils on les change moins souvent qu'un smartphone, donc cycles plus longs de renouvellements.
Après avec un monde confiné, a moins d'aimer la photo d'intérieur, il est vrai que le besoin s'est moins fait ressentir de renouveler des équipements !!!

avatar MKO | 

Je me demande quel bon mirorless on peut avoir avec 660€ perso je vois pas (comme un bon reflex pour 330€)
Mais bon oui effectivement quelle dégringolade
Bon après un smart phone est suffisant pour faire et voir des photos sur un smartphone mais sinon dès qu’on vise plus grand bof
Pour la vidéo cela reste pertinent peut être mais faut un bon stabilisateur quand même
Mais bon pour 99% des photos vidéos tataginette une smartphone ça suffit et en plus on l’a toujours sur soi

avatar corben | 

@MKO

Le souci du mirrorless c’est que ça n’empêche pas de devoir y coller un caillou de 1 kg devant

On y gagne sur le poids et encombrement du boîtier mais pas du matos total

Il faut attendre que les constructeurs travaillent sur des optiques plus fines comme ce qu’on trouve sur le dos des smartphones et qu’elles soient de qualité équivalente voire qu’ils mettent plusieurs lentilles

L’idée de x caméras derrière l’iPhone est pas si bête finalement

Et de penser à une forme d’appareil ergonomique

avatar petergab64 | 

Bien sur que si on y gagne en poids, mais en changeant de format de capteur.
Ayant l'âge de mes articulations, j'ai fini par abandonner tout mon matos 24X36 et APS-C pour passer en micro 4/3 (Boitiers Lumix et objectifs Olympus... dont la division photo a changé de main, elle n'a pas été fermée, au moins pour les objectifs).
Donc bilan, un téléobjectif est 2 à 3 fois moins lourd.
Pour le boitier l'écart est moins significatif sur du matériel sérieux (Lumix G9).

avatar corben | 

@petergab64

Je confirme mais même en passant à l’hybride je n’ai plus le courage de porter un seul objectif

Et puis ça aurait fait un budget de reprendre un 17-40, un 50 et un 70-200 adaptés plus le trépied

avatar petergab64 | 

Disons que j'ai revendu mon matériel au bon moment, donc tarif élevé (2018) et j'ai pu me ré-équiper totalement. Lumix G9, Optiques Olympus 12/100, 40/150, 300 mm (à multiplier par 2...) en version "Pro".

avatar cybercooll | 

@petergab64

J’ai testé un gx9, donc entrée de gamme, avec un zoom très moyen, je l’ai trouvé très décevant, ça ne peut que conforter l’idée qu’un appareil photo peut et doit être remplacé par un téléphone. Les objectifs intéressants sont extrêmement chers et lourds, aussi chers que les équivalents apsc ou full frame! Je ne connais pas les boîtiers plus haut de gamme donc mon raisonnement est biaisé, je pense qu’ils règlent le problème du viseur minable, mais le micro 4/3 ne me parait pas être un bon choix pour la seule photo (hors peut être qq utilisations de niche type gros zoom, et pour la vidéo c’est le top) . L’écart par rapport à l’apsc est trop grand et le gain en prix/poids quasi nul. On gagne 20g mais 1000€ l’objectif lumineux!
L’orientation du marché photo vers le haut de gamme est complètement justifiée, l’entrée de gamme n’a plus de sens. Le volume diminuant, les prix montent c’est naturel.

avatar petergab64 | 

Comme tu dis, ta réaction est biaisée, tu compares un compact GX9 (moins bon que son précédent GX8) avec un G9 qui est un boitier pro. Avec un viseur de 3 600 000 pixels. Dire que le µ 4/3 n'est pas un bon choix pour la photo, c'est complètement passer à côté. Va voir ce que je réalise sur mon site. Équipé en G9 depuis 2018. Sujets traités : meetings aviation, circuit motos et autos, oiseaux (essentiellement rapaces), paysages. En fait tous les sujets des photographes. C'est ici : www.pierre-gabriele.fr
Objectifs chers... oui comme tous les bonnes optiques. Mais j'ai rarement utilisé des zoom qui était performants à toutes les focales et ouvertures (grande force d'Olympus), donc prix justifié de la gamme pro.

avatar occam | 

@corben

>"L’idée de x caméras derrière l’iPhone est pas si bête finalement"

Si. Mais il faudra du temps pour s'en rendre compte.
Quand l'industrie aura une approche systémique de l'informatique-sur-soi, au lieu de la gadgetisation de l'objet-fétiche qu'est devenu le smartphone, avec l'iPhone en icône.

Quelles sont les doléances principales à l'égard des caméras numériques conventionnelles ?
📸 manque de connectivité
📸 manque d'aptitudes au computational imaging
📸 (que l'on pourrait généraliser : manque d'intelligence)
📸 manque de modularité, à part l'interchangeabilité des optiques

L'intégration physique sur un même boîtier de plusieurs caméras ne résout pas le problème de la modularité, mais y ajoute celui de l'encombrement. (Encombrement minime par rapport au gabarit d'une ILCE, mais appréciable et préjudiciable par rapport à l'idéal dominant du smartphone.) En plus, ce n'est pas une solution durable : les composants d'un module de prise de vue numérique ne deviennent pas tous obsolètes à la même vitesse. et les modules de prise de vue n'évoluent pas à la même vitesse que les CPU ou les modules de communication.

>"Et de penser à une forme d’appareil ergonomique"

Souci d'ergonomie qui exclut d'emblée de préconiser la savonnette ou le flétan, paradigmes actuels côté iBidouille, comme forme idéale d'un tel appareil.

avatar cybercooll | 

@corben

Un 35mm f2 en apsc c’est 170g. Et il y a de quoi se faire plaisir avec.

avatar Lemon19 | 

@corben

1kg, carrément...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR