Les ventes d’appareils photo tombent sous les 10 millions d’unités

Anthony Nelzin-Santos |

Les membres de la CIPA espéraient vendre 12 millions d’appareils photo en 2020, deux fois moins qu’en 2017, dix fois moins qu’en 2010. Las, pour la première fois depuis 1977, les ventes d’appareils photo n’ont pas dépassé 10 millions d’unités. La pandémie de coronavirus n’explique pas tout, mais accélère la redéfinition de l’appareil photo.

À la fin de l’année 2020, les membres de la CIPA avaient écoulé 8,9 millions d’appareils1, loin des 12 millions initialement prévus. « Le marché pouvait s’attendre à une saison prometteuse avec l’année olympique », assure l’association dominée par les fabricants japonais, « mais la propagation de la Covid-19 et le report des Jeux ont jeté un voile sur le marché. » Les ventes ont légèrement rebondi en fin d’année.

Livraisons d’appareils photo, en millions d’unités.

Reste que cette année n’a fait que confirmer les tendances qui ont redéfini le marché dans la dernière décennie. La disparition des compacts, d’abord, surclassés par les smartphones. Alors qu’ils représentaient 98 % des ventes en 2003, ils ne comptaient plus que pour 40 % des ventes en 2020. Plus encore que les appareils à objectifs interchangeables, les compacts montrent la « premiumisation » du marché.

Alors qu’il était tombé à 75 € en 2011, le prix moyen d’un compact est remonté à 168 €, grâce au succès des « compacts experts » comme le Sony RX100 ou le Canon Powershot G7 X. Pour la première fois en quinze ans, le prix moyen des appareils à objectifs interchangeables franchit la barre des 500 €. La courbe des ventes est le parfait miroir de celle du prix. Les fabricants vendent moins, mais vendent plus cher.

Surtout, la physionomie du marché a changé. Les boitiers mirrorless ont enfin détrôné le bon vieux reflex, non seulement en volume, mais aussi en chiffres d’affaires. Alors que le prix moyen d’un reflex tourne autour de 330 € depuis des années, le prix moyen d’un boitier mirrorless a doublé pour dépasser 660 € l’an passé.

Canon et Nikon ont rejoint Sony sur le marché des boitiers « hybrides » à capteur plein format. Preuve de la vitalité de ce segment, la production d’objectifs se maintient au niveau d’un peu moins d’un caillou vendu par boitier. Malgré l’instabilité de la situation actuelle, les membres de la CIPA prennent le risque de prédire que le marché rebondira… sans repasser la barre des 10 millions d’unités. Pour 2021, l’objectif est fixé à 9,53 millions d’appareils vendus.


  1. Des livraisons, techniquement, mais les chiffres de production et le taux de rotation des stocks des principaux distributeurs permettent de confondre les deux chiffres sans danger.  ↩︎


avatar marenostrum | 

mais oui le mien le fait tout seul.

avatar fousfous | 

@reborn

La créativité ne dépend pas de l'appareil utilisé 😉

avatar marenostrum | 

il dépend en fait. ça dépend de TOUT, de l'appareil (qui n'est qu'un outil) aussi. avec le meilleur outil on a plus de possibilités que avec un outil moindre. faire des photos sous-marine ou aériennes par ex, il faut un appareil spécial. faire des photos de sport pareil, il faut des zooms puissants et appareils rapides, en studio il faut moyen format, etc.

la photographie étant un procédé technologique, l'appareil est primordial. sinon il aurait pas eu besoin de tant d'appareils dans le marché.

avatar oomu | 

@marenostrum

Merci !

avatar ddrmysti | 

En plus des compétences, faut aussi avoir un cerveau. Si t'achète un dslr pour faire les mêmes photo qu'avec ton smartphone, c'est pas vraiment les compétence ou le matériel qui est à remettre en question.

Après c'est toujours le même problème, les gens qui veulent montrer la supériorité des smartphone le font toujours avec le même type de photo, bien adapté au matériel, jamais dans des situations plus compliquées où le smartphone n'a tout simplement pas les capacité pour performer. Et leur argument est toujours le même "oui mais tout le monde ne prend pas des photos qui sortent du cadre du champ large de jour en extérieur". Ce à quoi on leur répond que personne ne dit que tout le monde en a besoin, les seuls qui sont catégorique et veulent mettre tout le monde dans le même panier sont ceux qui disent qu'un dslr ça ne sert à rien. Et comme ils n'ont pas les capacité d'appréhender le fait que la photo ça ne se limite pas à leur usage, ils restent perché sur leur idée fixe affirmant que la photo c'est ce qu'ils en font, et que le monde n'a pas besoin d'autre chose que ça.

avatar oomu | 

@ddrmysti

la photographie d'insecte à l'iphone... pas jojo... :(

avatar ddrmysti | 

@oomu

Non non non, les gens ils t’ont dit que si la majorité des gens n’en fait pas c’est que ça n’a pas d’intérêt, donc faut pas de matos pour ça. Alors arrête tout de suite de faire de la macro et va faire des photos au smartphone d’entrée de gamme galopin !

avatar marenostrum | 

il faut avoir l'accès, pour capter des moments intéressants. ce n'est pas la qualité de l'image qui favorise une photo, mais la scène photographiée ou le sujet.

être devant une personnage célèbre par ex, et le photographier c'est ce qui compte le plus. pas la technique, ni l'appareil, ni le talent. l'accès te permet de s'améliorer énormément dans les derniers points aussi. la plupart des gens n'ont pas accès à grand chose, ils sont entourés de choses banales, même le meilleur appareil du monde n'aide pas dans ces conditions.

Pour avoir du talent il faut la permission - Nietzsche

avatar cybercooll | 

@marenostrum

Le commun des mortels avec un dslr n’en a rien à faire des célébrités. Il prend sa famille, ses vacances (quand il en prenait) en photo. Il prend son temps, s’amuse avec son appareil, fait de la macro, du focus stacking, du portrait, des oiseaux, du light painting, filme(filmait) le concert de ses enfants dans le noir à 30m de la scène...choses impossibles à faire avec un téléphone. Prendre un dslr pour se mettre en auto, autant garder son tel...

avatar pomme-z | 

vous enfoncez des portes ouvertes, et vos propos n'ont que peu de sens.

avatar Mactot | 

Je te rejoins sur un point et pas du tout sur l'autre.
-Effectivement les boitiers actuels sont à la ramasse en terme de complément. Utilisateur pro, je suis désespérée que mon dernier NIKON à qui je demande quasiment 8 000 images par an offre moins d'utilitaires que mon iPhone ( Pas de localisation GPS, pas de transfert WI-Fi des raws; impossibilité d'envoyer un JPEG direct à un client pour validation à partir de l'appareil, etc. A chaque fois c'est du module optionnel qu'il acheter au prix fort, des paramètres longs a installer, et un poids en plus pour un sac photo qui est déjà très lourd.
- En revanche, on fait beaucoup mieux qu'un iPhone avec un boitier numérique. Même mon iphone12 est à des années lumières. Ce n'est pas une critique à proprement parler car il est très efficace pour des photos normales de famille mais quand tu rentres dans les courbes, tu pleures un peu. Idem sur la netteté lorsque tu ouvre l'image sur un moniteur.
Les fabricants d'appareils photo ne voient encore pas ce que les smartphones vont leur voler. Ils sont restés sur des modèles qui ont à peine évolués depuis nos boitiers argentiques alors que les smartphones sont devenus incroyablement faciles d'emploi et polyvalents

avatar corben | 

@Mactot

Pareil

10 ans de Canon 5D MKII, III et IV et beaucoup de plaisir mais beaucoup de regrets aussi
Aujourd’hui papa et n’ayant plus la force de transporter un sac de 10 kg pour des week-ends où vacances j’ai bon espoir qu’un jour on ait un appareil versatile de moins de 400-500g bourré d’électronique et qui inclut une optique couvrant de larges focales
Mais je reste convaincu qu’un Smartphone ne fera pas ce boulot

avatar Biking Dutch Man | 

@corben

Nikon Z50 et 2 optiques 16-50 et 50-250. Une merveille le tout fait a peine plus d’un 1kg, capuchons et pare soleil compris.

avatar fousfous | 

@Mactot

En effet avec du 24x36 et des objectif rapide les appareils pro arrivent encore à proposer de meilleurs images.
Mais c'est pas non plus beaucoup mieux, le mode nuit de l'iPhone fait vraiment des merveilles, tout comme le HDR. Il ne manque à l'iPhone que la résolution.

avatar cybercooll | 

@fousfous

La résolution est largement suffisante. Faut arrêter avec ça. Une photo de 40 millions de pixels c’est super chiant et rarement utile

avatar Mactot | 

Tout dépend. Pour toi peut être. Mais toi ce n'est tout le monde...

avatar cybercooll | 

@Mactot

J’ai pas dit inutile, j’ai dit rarement.
Parmi les millions de gens qui ont un vrai appareil photo, le cas du Pro qui a besoin de 40M pixel ou plus est rare. Le particulier encore plus. Après si tu prends toutes tes photos au 12mm pour recarder et ensuite sortir un visage ou une moustache sur une affiche en 4mx3m c’est ton problème 😁. C’est le problème des téléphones. On veut un zoom 1000mm avec une optique de 2mm d’épaisseur. La réponse n’est pas d’augmenter le nombre de pixels.

avatar corben64 | 

@cybercooll

Pour poster sur insta c’est sur, mais va rendre a des clients des photos sortie d’iPhone vs un full frame... il y a bien 108 millions de pixel à présent sur certains smartphone... sur quelle taille de capteur ? Faut arrêter de dire n’importe quoi la

avatar cybercooll | 

@corben64

Il fait quoi de tes photos ton client pour avoir besoin de 100 millions de pixels? Parce que hors recadrage violent, je suis pas sur que tu fasses la différence qu’elle que soit la taille d’impression. Vaut mieux un moyen format 50 Mpx qu’un Android 100 Mpx on est d’accord. Mais pour des photos de tous les jours, je préfère largement 12 Mpx.

avatar Biking Dutch Man | 

@fousfous

Et la focale! Un match de foot à l’iPhone ce n’est pas vraiment ça.

avatar Lemon19 | 

@fousfous

LOL

avatar pomme-z | 

L'application Nikon pour iPhone ne permet pas de résoudre quelques un vos problèmes en terme de de transfert, gps etc ??? D'autres crèmeries semblent le proposer.

Et sinon, les fabricants d'appareils photo ont très bien compris ce qu'il se trame depuis une décennie :) (l'arrêt d'Olympus en est un exemple récent, Nikon n'est d'ailleurs pas dans une position sereine actuellement, malgré l'arrivée de boitiers hybrides réussie, mais tardive).

Du reste pour réponde à @fousfous
Non les argumentaires ne sont plus réellement la taille du capteur aujourd'hui
Globalement il reste l'APSC et le Full Frame, la définition ne fait plus réel débat.
La bataille ce joue sur l'hybride et sa capacité à obtenir des performances meilleures qu'avec un DSLR classique ainsi que la qualité/rapidité de l'autofocus et un viseur numérique aussi transparent que celui d'un reflex.
Quelques marchés annexes notamment pour la vidéo semi/professionnelle.

avatar Mactot | 

Transfert des jpeg oui mais pas des raws. Et puis, entre nous, si il faut passer par un smartphone pour faire le lien entre le boitier et l'ordi c'est juste pénible et ça vide les batteries du smartphone à une vitesse incroyable pour un débit très lent. J'ai juste essayé quelques fois pour constater que ça n'a aucun intérêt.

avatar cybercooll | 

@Mactot

Idem. C’est horrible chez Fuji, l’appli iPhone est degueulasse. Même pour déclencher à distance vaut mieux prendre une télécommande à 10€ que de s’embêter avec l’appli.

avatar cybercooll | 

@Mactot

Je rêve d’une association Fuji /Apple pour un xt5 avec puce M1. Ce serait une tuerie.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR