Le superordinateur le plus puissant au monde tourne sur des processeurs ARM

Nicolas Furno |

C’est maintenant officiel, les Mac vont abandonner les processeurs x86 d’Intel au profit de processeurs « Apple Silicon » qui reposeront sur l’architecture ARM. Ce changement amène plein de questions et nous n’aurons pas toutes les réponses avant les premiers Mac commercialisés avec cette puce, ce qui est prévu pour la fin de l’année, mais Apple fait tout pour rassurer les utilisateurs.

La question des performances revient souvent quand on parle de l’architecture ARM. Il faut dire que ces processeurs ont longtemps eu la réputation d’être très efficients, mais pas très performants. Néanmoins, cela fait plusieurs années qu’Apple contredit cette réputation avec ses propres puces, qui dépassent désormais largement les processeurs pour portables d’Intel :

Si vous aviez encore un doute, vous pouvez vous tourner vers le monde des serveurs pour savoir que les processeurs ARM peuvent concurrencer l’architecture x86. Au printemps, Ampere présentait une gamme de processeurs concurrente des Xeon d’Intel. Et par un heureux hasard de calendrier, on vient d’apprendre que le superordinateur le plus puissant au monde tourne sur des processeurs ARM.

Un superordinateur (photo Sandia Labs (CC BY-NC-ND 2.0))

Le « Fugaku » est un superordinateur japonais créé par l’institut de recherche RIKEN en partenariat avec Fujitsu qui fournit justement le SoC ARM utilisé autour d’un processeur 48 cœurs A64FX. Il contiendra à terme près de 160 000 processeurs, mais les mesures de performance pour établir le record ont été effectuées avec 152 064 nœuds « seulement ». Avec un score de 415,53 pétaflops, ce superordinateur ARM ridiculise le tenant du titre, le Summit d’IBM qui se contente de 146,8 pétaflops « seulement ».

Ces chiffres sont impressionnants, mais pas forcément très parlants, tant ces superordinateurs sont éloignés de l’informatique que nous utilisons au quotidien. C’est malgré tout intéressant de constater que les processeurs ARM se retrouvent partout, de nos montres aux superordinateurs, en passant par les ordinateurs désormais.

Fugaku entrera véritablement en action l’année prochaine, mais il a déjà servi, notamment à faire des calculs liés à la pandémie récente, pour mieux connaître le virus SARS_COV-2 responsable de la maladie. Ses concepteurs rappellent que c’est aussi la première fois en neuf ans que le Japon dispose du superordinateur le plus puissant au monde. Le reste du classement est largement monopolisé par les États-Unis et la Chine.

avatar Scooby-Doo | 

@vince29,

« Et sous Linux. Comme les 500 suivants (et sans doute plus). »

Oui, notamment : CentOS, Cray Linux, Kylin Linux, Red Hat, Ubuntu.

Et point de Mac OS Big Profit For Sure, même pour ARM !

😁

avatar LaJague | 

C’est ´ à une idée du rapport puissance/taille de ces serveurs ?

avatar vince29 | 

https://www.top500.org
Tu as le detail des calculateurs des photos, le classement en perfs/watt

avatar akaaw | 

Comment je vais faire maintenant pour assembler des hackintosh?? 😭😭😭😭

avatar Dimemas | 

tu vas rester sous catalina/big sur

avatar chouchoutnt | 

Forcément 😂😂😂

avatar apaisant | 

Est ce que c'est un ordinateur quantique ou si non, est ce plus ou moins puissant ?

avatar UraniumB | 

@apaisant

C’est différent, mais je ne saurais t’éclairer

avatar hirtrey | 

@apaisant

Ce qu’une machine D-Wave fait en une seconde prendrait 10.000 ans à un ordinateur conventionnel », se réjouit Hartmut Neven, directeur de l’ingénierie chez Google
source : article dans les “echos“

avatar marc_os | 

@ hirtrey
Merci de citer ta source.
Mais ça aurait été mieux, tant que tu y étais, d'ajouter un lien vers le fameux article !
En effet, peut-être est-il en une aujourd'hui, mais dès demain il est peu probable que ce soit encore le cas...

Edit: Aucun article sur D-Wave en une des échos aujourd'hui...
Je viens de lancer une recherche sur "D-Wave" dans les échos.
Ça me renvoie dans l'ordre :
- Musique : 6 artistes...
- Retour gagnant pour Pearl Jam
- Le projet Annecy Wave va....
- L'école entre dans une ère « new wave »
- Quantique : vers une nouvelle informatique ? ENFIN !

avatar Dimemas | 

je crois beaucoup plus normalement

avatar occam | 

@apaisant

"Est ce que c'est un ordinateur quantique ou si non, est ce plus ou moins puissant ?"

Non, ce n’est pas un ordinateur « quantique » au sens fonctionnel : il ne se sert pas de la superposition des états quantiques pour arriver à une série de résultats binaires.

Au sens physique, tout ordinateur électronique est quantique, mais c’est banal.

Avant de se lancer dans la physique quantique et ses subtiles manipulations qui conduisent à « calculer l’incalculable », mieux vaut se demander ce que peut une machine quantique, à la différence d’un ordi conventionnel:
https://www.ias.edu/ideas/2014/ambainis-quantum-computing

Andris Ambainis, l’auteur, est non seulement bon mathématicien, mais aussi bon pédagogue (chose rare).
Je vous recommande cette intro.

Et quel est l’état de l’application ? Google notamment s’y investit à grande échelle. Scott Aaronson, autre bon communicateur, en plus d’être l’un des théoriciens ayant formulé les bases du « quantum computing », explique dans cette note la signification du palier atteint par l’équipe de Google.
https://www.nytimes.com/2019/10/30/opinion/google-quantum-computer-sycam...

Si le sujet vous passionne, je vous recommande de suivre un peu les podcasts et les écrits non-techniques de Scott Aaronson. C’est un type qui sait mettre les choses en perspective, monter d’un cran, et expliquer ce que l’on peut calculer — ou pas. Encore plus intéressant : ce dont nous ne savons pas encore si c’est calculable ou pas.

avatar Chris K | 

@apaisant

Oui et non :-)

Oui car tout le matériel électronique que tu utilises est à base de physique quantique (par exemple le transistor).

Non car un ordinateur quantique c’est autre chose : on ne manipule plus des 0 ou des 1 comme tout ordinateur actuel (petit ou gros) mais un ensemble enchevêtrés de 0 et de 1. Cet enchevêtrement, reflet de la nature profonde du monde des particules, offre d’indéniables avantages en capacité de calculs (parallélisme).

Mais c’est très difficile à concevoir car il s’agit là de manipuler directement des particules. C’est aussi très spécialisé (un ordinateur quantique est inutile pour celui qui fait du Word et du Photoshop ou de la vidéo) et actuellement on est loin d’avoir quelque chose d’utile en pratique.

avatar apaisant | 

@Chris K et les autres

Merci pour toutes vos réponses précises.

avatar Khrys | 

"Ampere présentait une gamme de processeurs concurrente des Xeon d’Intel"

Je me questionnais justement sur ce point à savoir si l'architecture ARM était en mesure de remplacer celle d'Intel, avec ses Xeon.

L'idée est bien évidemment de savoir si l'Apple Silicon se retrouvera un jour dans le Mac Pro et/ou l'iMac Pro (s'il existe encore d'ici là...) et s'il offrira des performances équivalentes, voire supérieures, aux processeurs Intel.

La réponse semble assez évidente aujourd’hui!

avatar macinoe | 

"les mesures de performance pour établir le record ont été effectuées avec 152 064 nœuds « seulement ». Avec un score de 415,53 pétaflops, ce superordinateur ARM ridiculise le tenant du titre, le Summit d’IBM se contente de 146,8 pétaflops « seulement »"

Vous oubliez un petit détail, le Summit possède lui 4608 noeud.
Ça fait donc une puissance par noeud environ 12 fois supérieure pour le Summit.

Ça ne veut absolument pas dire que arm est l'architecture la plus puissante.

De plus il est indiqué ici que le Summit ne fait pas 146 pétaflops mais 200, ce qui ne fait pas 12 fois mais 17 fois plus rapide.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Summit_(superordinateur)

C'est comme dire : on a créé la voiture la plus puissante du monde, elle est constituée de 100 moteurs de 2CV, ça fait 2 fois plus de puissance que la Bugatti Chiron.

avatar Dimemas | 

non mais macinoe... excuse moi, mais cette news est complètement bidon...

avatar Scooby-Doo | 

@macinoe & Dimemas,

L'article ignore juste que le rendement par cœur de l'A64FX 48C est inférieur de 20 % à celui de son concurrent et bon deuxième dans le top 500 !

Pas grave, Apple n'aura qu'à augmenter de 40 % le nombre de cœurs et de 80 % le prix facturé et tout le monde sera content !

Apple, Peace & Love, ... & Mac OS Big Profit For Sure !

😁

avatar romainB84 | 

@Scooby-Doo

Si ils n’augmentent pas le prix lors du passage aux puces ARM, je ne vois pas l’intérêt d’en acheter un franchement 🙄!
Croisons les doigts pour que tu aies raison!!

avatar Yeux | 

Ampere va même bientôt proposer des ARMs 128 coeurs.

https://www.generation-nt.com/ampere-altra-max-processeur-arm-serveur-ac...

avatar switch | 

Ça démontre que le Summit d'IBM est constitué de plein de gros monstres de calcul (Power 9 et GPU) alors que le Fugaku est constitué d'une multitude de petits monstres.
Deux approches complètement différentes qui portent à croire que le modèle nippon est supérieur (et de facto c'est vrai aujourd'hui), mais un prochain modèle d'IBM avec seulement 3 fois plus de processeurs que le Summit fera déjà mieux que le Fugaku.
Si l'oncle Donald se lâche sur le chéquier, IBM reprendra la tête du classement.
Il faudrait surtout pouvoir comparer le prix et la consommation énergétique de ces machines, car la puissance pure ne peut pas être le seul critère de comparaison.

avatar whocancatchme | 

Mais est-ce qu’ils peuvent diviser par 0 ?

avatar Scooby-Doo | 

@whocancatchme,

« Mais est-ce qu’ils peuvent diviser par 0 ? »

C'est une bonne question ! Un expert dans la salle pour répondre ?

😁

Un début de réponse ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Division_par_z%C3%A9ro

Je pense que la réponse est :

Vers l'infini et au-delà...

avatar Wilthek | 

Et cela ne choque personne que les français ne soient même pas dans les dix premiers pays équipés ? ARM ou Intel on s’en fiche ! On n’est même pas fichu d’être à la pointe de la technologie... j’imagine que nos plus gros calculateurs doivent servir à la prévision météo et quand on a besoin d’un truc sérieux on loue l’accès à la puissance de calcul des voisins !
Pff 🙄 quelle tristesse ... un peu comme Qwant, Mozilla et le reste : du vent ! Des « pets de nones » dans un monde tempête ... quand je vois tous ces jeunes programmeurs et programmeuses créatifs et « so french touch » qui diffèrent avec l’austérité stéréotypée d’Apple ou Google, j’ai mal au cœur ... qu’importe l’architecture, la programmation devrait être une LV1 ou 2 comme l’anglais ou l’allemand ... python serait idéal à mon sens et que ce soit pour les L les ES et les S!!
Mais bon ... je rêve d’un autre monde ...
🤦🏻‍♂️

Pages

CONNEXION UTILISATEUR