Trois solutions pour remplacer la Time Capsule

Anthony Nelzin-Santos |

Apple a entériné l’abandon de la gamme AirPort, parmi laquelle la Time Capsule. Un jour peut-être, la firme de Cupertino présentera une fonction de sauvegarde dans le nuage, une sorte de Time Machine appliqué à iCloud. Mais tout le monde ne veut pas (« ce n’est pas parce que je suis paranoïaque qu’ils ne sont pas tous après moi ») ou ne peut pas (« la fibre est prévue pour 2016 », « la fibre est prévue pour 2017 », « la fibre est prévue pour 2018 ») utiliser des services en ligne.

Voilà qui explique sans doute le succès des « nuages personnels », ces systèmes de stockage centralisé chez soi plutôt que dans un data center à l’autre bout de la planète. « Un NAS, quoi », diront certains parmi vous. Oui… mais non. Les « nuages personnels » sont plus spécialisés que les NAS, moins polyvalents mais plus accessibles. Ce sont des NAS pour les gens qui ne veulent pas des complications d’un NAS, en somme.

Précisément l’espace qu’occupait la Time Capsule, qui n’était rien d’autre qu’un disque accessible sur le réseau, vendu comme compagnon de Time Machine. Les « nuages personnels » peuvent donc la remplacer avantageusement, à condition de s’intégrer parfaitement non seulement à macOS avec la compatibilité Time Machine, mais aussi à iOS avec la sauvegarde de la photothèque. Nous avons testé plusieurs « nuages personnels » ces derniers mois, et finalement retenu trois modèles, qui s’adressent à trois profils de clients.

Western Digital My Cloud Home Duo : presque un NAS

Le Western Digital My Cloud Home Duo est le plus conventionnel de tous les « nuages personnels » que nous avons testé, celui qui ressemble le plus à un NAS. Rien d’étonnant à cela : la famille My Cloud comporte aussi bien des produits présentés comme des « nuages personnels » que des produits clairement identifiés comme des NAS. Comme son nom l’indique, le My Cloud Home Duo comporte deux disques configurés en RAID 1, pour un prix de 539,90 € dans la version 8 To testée.

Western Digital My Cloud Home Duo. Image Western Digital.

Comme tous les « nuages personnels », le My Cloud Home Duo est lié à une plateforme web gratuite, nommée (surprise) My Cloud. Le compte My Cloud permet d’accéder au stockage depuis l’extérieur, par le biais d’une interface web ou de l’application My Cloud Home, fruste mais efficace. Elle manque un peu de finition, mais qu’importe : elle est conçue pour rester en arrière-plan, et sauvegarder automatiquement les photos et vidéos de votre iPhone vers le My Cloud Home Duo.

Vous avez pris des photos avec votre reflex et des vidéos avec votre drone ? Mettez la carte SD dans un adaptateur, la carte microSD dans un autre adaptateur, branchez l’un sur le premier port USB et l’autre sur le deuxième port, et les photos et vidéos seront automatiquement déchargées et sauvegardées. Vous pourrez les retrouver sur votre Mac sous macOS 10.10+ après avoir installé un petit utilitaire, sans lequel vous ne pourrez pas trouver le My Cloud Home Duo sur votre réseau.

Dès lors, vous pourrez sauvegarder votre machine sur le « nuage personnel » avec Time Machine, ou bien activer la fonction de synchronisation des dossiers, qui permet d’utiliser le My Cloud Home Duo comme une véritable drop box. Enfin, l’utilisation My Cloud Home vous permettra de créer des comptes individuels pour les membres de votre famille et vos amis, qui pourront chacun utiliser un espace de stockage dédié et privé.

On n’est plus très loin du véritable NAS, et on y est carrément lorsque l’on découvre que l’on peut installer des applications supplémentaires comme Plex Media Server. Mieux : le My Cloud Home Duo peut être configuré de telle sorte à former une archive locale de votre compte Dropbox ou Google Drive, et récupérer automatiquement toutes vos photos envoyées sur Facebook.

Les avantages :

  • assez abordable pour les petits modèles, et très spacieux pour les gros modèles ;
  • accès aux disques facile en cas de problème ;
  • deux ports USB pour décharger clefs et cartes ;
  • intégration de Dropbox et Plex.

Les inconvénients :

  • un peu plus bruyant que les autres modèles testés ;
  • fonction de recherche un peu lente ;
  • interface de l’application iOS un peu fruste ;
  • si proche d’un NAS, que l’on pourrait préférer acheter un NAS « complet » au même prix, comme le My Cloud Expert EX2 Ultra.

Pourquoi faire :

  • sauvegarde des photos et vidéos d’un iPhone ;
  • sauvegarde Time Machine d’un Mac ;
  • sauvegarde des comptes Dropbox, Google Drive et Facebook ;
  • espace de stockage familial ;
  • serveur Plex.

Prix : de 429,90 € (4 To) à 999,99 € (20 To)

Promise Apollo Cloud 2 Duo : une nouvelle Time Capsule

Si je vous dis « Promise », vous me répondrez peut-être « système RAID Pegasus » ou « adaptateur Ethernet 10GbE SANLink », bref des trucs de pro. Depuis quelques années pourtant, Promise développe une gamme de produits beaucoup plus accessibles, dont le « nuage personnel » Apollo Cloud. Promise vend toujours le modèle de première génération doté d’un unique disque, mais concentre désormais ses efforts sur l’Apollo Cloud 2 Duo, le modèle de deuxième génération doté de deux disques configurés en RAID 1, dont nous avons testé la version 8 To à 499 €.

Promise Apollo Cloud 2 Duo. Image Promise.

Avec la gamme Apollo, Promise mise tout sur la gestion des photos. Certes, vous pouvez installer le petit utilitaire Apollo Cloud sur votre Mac pour utiliser l’Apollo Cloud 2 Duo comme un volume réseau, et ainsi sauvegarder vos fichiers avec Time Machine. La connexion au « nuage personnel » est maintenue à travers le service Apollo Cloud : vous pouvez donc continuer à sauvegarder vos fichiers, ou accéder à votre espace de stockage, où que vous soyez et sans la moindre configuration.

Mais vous devriez surtout installer l’application Apollo Cloud sur votre iPhone, et activer le transfert automatique de vos photos et vidéos. Vous découvrirez alors la fonction qui distingue l’Apollo Cloud 2 Duo de ses concurrents : sa capacité à trier vos photos non seulement par lieu, mais aussi par personne, le processeur double cœur étant mis à profit pour reconnaître les visages. Ce système fonctionne étonnamment bien, même s’il est peu lent, comme toutes les opérations de manière générale.

Ce n’est pas le seul intérêt de l’Apollo Cloud 2 Duo, qui gagne régulièrement des fonctions. Pour être tout à fait complet, il faudrait parler du chiffrement AES 256, de la fonction de sauvegarde d’un compte Dropbox, ou encore de la possibilité de synchroniser un Apollo Cloud 2 Duo avec un autre Apollo Cloud 2 Duo. Vous ne pourrez pas le transformer en serveur Plex, mais l’application Apollo Cloud est capable de lire les fichiers MKV.

Une application qui s’intègre parfaitement à Fichiers, c’est suffisamment rare pour être signalé, et permet de consulter le flux des caméras IP connectées à l’Apollo Cloud 2 Duo. Car oui, Promise permet de connecter jusqu’à deux caméras IP sans frais supplémentaires, à condition qu’elles prennent en charge le protocole ONVIF et qu’elles apparaissent dans la (courte) liste de compatibilité.

Les avantages :

  • prix plutôt raisonnable ;
  • assez silencieux ;
  • un port USB pour décharger clefs et cartes ;
  • tri automatique des photos ;
  • parfaite intégration à Fichiers.

Les inconvénients :

  • impossible d’accéder aux disques en cas de problème sans un démontage long et pénible ;
  • accès depuis l’extérieur parfois un peu instable ;
  • quelques lenteurs des transferts et des opérations.

Pourquoi faire :

  • sauvegarde et tri des photos et vidéos d’un iPhone ;
  • sauvegarde Time Machine d’un Mac ;
  • espace de stockage familial ;
  • centre d’une solution de surveillance domestique.

Prix : de 399,99 € (4 To) à 499,99 € (8 To)

Novathings Helixee : un disque dur connecté

Non seulement vous ne voulez pas du cloud, mais vous ne voulez même pas du cloud souverain frappé d’un coq rouge — vous voulez un « nuage personnel » fabriqué en France. Vous allez devoir regarder du côté de Novathings, une « jeune pousse » majoritairement financée par des capitaux français, et de son Helixee, un disque dur connecté fabriqué à Rennes et à Nantes. Vous devrez toujours créer un compte, mais le service Helixee.me est hébergé en France, chez OVH pour être précis.

Novathings Helixee. Image Novathings.

Le boîtier cylindrique renferme des composants similaires à ceux d’un smartphone, mais aussi un disque dur d’ordinateur portable, du moins dans la version 2 To à 229 € que nous avons testée. Novathings propose aussi une version nue, à 99 €, dans laquelle vous pourrez installer votre propre disque. Les disques 2,5 pouces ne permettent pas de stocker des dizaines de téraoctets, bien sûr, mais possèdent l’énorme avantage d’être très silencieux.

Un avantage contrebalancé par un inconvénient majeur : ces disques sont généralement plus lents que les disques 3,5 pouces. Ajoutez à cela le fait que les applications de Novathings ne sont pas toujours très stables, que leur interface bigarrée n’est pas toujours très claire, que le processeur n’arrive pas toujours à suivre la cadence, et que le port Ethernet est limité à 100 Mb/s, et vous comprendrez que l’on désespère parfois du fonctionnement de l’Helixee.

Pourquoi en parler, alors ? Parce qu’il s’agit de la solution la plus simple parmi celles que nous avons testées : une fois les applications installées, Time Machine activé côté Mac et la synchronisation des photos activée côté iPhone, on peut laisser tourner le bouzin. Comme ses concurrents, il chiffre les données, mais contrairement au concurrent, il utilise une solution propriétaire d’accès à distance, développée et brevetée par Novathings.

Et puis la société française propose quelques fonctions dignes d’intérêt, comme la gestion des contacts, la présentation des fichiers par type, ou encore les « sphères ». De quoi s’agit-il ? Disons qu’il s’agit de dossiers intelligents, dans lesquels on regroupe des fichiers que l’on veut partager avec la famille ou les amis, qui peuvent prendre la forme d’un réseau social privé par le biais de commentaires intégrés.

Les avantages :

  • solution très abordable ;
  • petit et silencieux ;
  • accès direct au disque ;
  • notion de « sphères » très adaptées au partage familial.

Les inconvénients :

  • aspect un peu « bricolage » ;
  • interface des applications pas franchement très efficace ;
  • lenteur générale des transferts et des opérations.

Pourquoi faire :

  • sauvegarde des photos et vidéos d’un iPhone ;
  • sauvegarde Time Machine d’un Mac ;
  • partage familial de photos et fichiers.

Prix : de 99 € (sans disque) à 229 € (2 To)

Pour conclure

Du simili-NAS au disque dur connecté, en passant par un produit distribué par Apple elle-même, ces trois solutions montrent l’étendue des choix en matière de « nuage personnel ». Mais elles remplacent seulement le stockage en réseau1, alors que la Time Capsule faisait aussi office de routeur et point d’accès. La mode est aujourd’hui aux réseaux maillés, plus adaptés à la connexion de dizaines d’appareils dans des logements biscornus ou des maisons sur plusieurs niveaux. Nous avons consacré plusieurs tests à des solutions du genre :


  1. L’Helixee possède une puce Wi-Fi et peut donc être utilisé comme hotspot, une fonction dont nous ne pouvons recommander l’usage au quotidien, faute de processeur suffisamment puissant et de port Ethernet suffisamment rapide.


avatar marc_os | 

La solution que j'ai choisie a été d'acheter une Time Capsule Apple peu avant qu'elles ne soient retirées du catalogue...

avatar florentcm | 

Ou solution DIY avec un raspberry pi et un disque dur externe !

Bien qu'un peu plus lent, c'est la solution la plus économique que j'ai trouvée, surtout si on possède déjà un disque sur externe; et pratique car on peut emporter le disque dur externe avec soi au besoin et le brancher directement au Mac.

avatar Edward battistini | 

Clair Synology avec Ds vidéo et Ds get au top
Ils ont même créer une copie de Google photos
Marche nikel

avatar ritchi_paris | 

Y'a pas à dire Apple est devenu idiot. Voici une très belle connerie que d'arrêter ce système de sauvegarde et de réseau. Pour l'avoir j'en suis a 1000% satisfait.... Des conneries et encore des conneries ....

avatar Jacti | 

C'est très dommageable qu'Apple abandonne l'Airport. J'ai une borne Airport extrême et elle est reliée à ma Livebox par Ethernet. Le wifi de la Livebox est coupé, celui de mes 2 iMacs aussi et mon réseau wifi interne est sur la borne Apple pour les iBidules : iPhones, iPad, Apple TV4, etc.
J'ai aussi un NAS Synology (en Ethernet, 4 baies de 2 To chacune) pour les sauvegardes Time Machine.
Je bannis le Cloud que je désactive partout sauf en local sur le NAS car le Cloud me rappelle la centralisation des serveurs des années 70s. Ce n'est pas du tout une solution "moderne", c'est au contraire tout à fait ringard, pas fiable (si panne Internet), peu sécurisé, etc. Que des inconvénients. Et bonjour les sauvegardes en réseau Wan avec des disques de 3 To...

avatar guymauve | 

Marrant tout ça. Je fais l’inverse. Je diminue mes disques physiques. J’utilise iCloud et backblaze. Et comme me besoins de stockage sont raisonnables ca me va.

avatar Jacti | 

J'ai besoin de disques durs locaux pour le streaming des échantillons des instruments virtuels en local dans Logic Pro X et franchement, je ne me vois pas mettre mes librairies VSL (Vienna Symphonic Library) dans le cloud. Ça pose des problèmes de fiabilité, disponibilité, performance d’accès et je ne parle pas des problèmes de confidentialité (http://www.feral-avocats.com/fr/publication/vous-qui-entrez-dans-le-cloud-abandonnez-tout-espoir-de-confidentialite/). Pour des applis pro les disques durs ont encore de beaux jours devant eux.

avatar alex-rcs | 

Est-ce qu’il existe de nouvelles solutions de Cloud personnel en 2020 ?
Les trois solutions proposées ont maintenant quelques années, et Novathings a notamment déposé le bilan.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR