"Behind the Mac", la nouvelle campagne de pub d'Apple

Florian Innocente |

Apple remet du Macintosh dans ses publicités, avec une campagne baptisée "Behind the Mac". Derrière l'écran, pour cette première volée de clips, trois personnes qui toutes utilisent un portable.

Il y a Peter Karikui qui a codéveloppé "SafeMotos", une app rwandaise pour commander un moto-taxi puis analyser automatiquement la qualité de conduite du chauffeur, dans un pays où la vitesse prime sur la sécurité des clients.

Grimes, une musicienne, compose tout avec son MacBook Pro et surtout où bon lui semble. Il y a ceux qui conseillent de bosser debout, elle, se plaît à créer par terre et sans s'embarrasser d'équipements professionnels encombrants et onéreux.

Enfin, Bruce Hall, photographe, malvoyant et qui ne voit que de très près, loue la capacité de son MacBook Pro à lui afficher ses images et contenus dans les plus infimes détails.

La dernière fois qu'Apple a parlé du Mac c'était en mars, quelques semaine après le lancement de l'iMac Pro. Six clips montraient comment des créatifs de tout poil travaillaient avec le nouveau monobloc.


avatar Yacc | 

@jazz678

« Si par « les nôtres » tu entends nous les clients »

Ils me semblent qu’il parle du microcosme représenté ici quand il dit « nous »

avatar Yacc | 

@webHAL1

« il faut être capable d'adopter une perspective qui ne soit pas uniquement financière, »

C’est la seule qui vaille pour juger la stratégie d’une entreprise capitaliste ?

« ce que certains ici ne réussissent pas à faire.»

C’est plutôt le contraire

« J'imagine que c'est difficile de reconnaître des torts à une société qu'on adule... »

Rien à voir avec une adulation, c’est factuelle et indiscutable que de considérer le succès économique du Mac.

Et cela n’interdit en rien de clamer que ces choix ne correspondent ni à ses attentes, ni à ses besoins, ni à ses visions personnelles.

Personnellement je mets en œuvre bien plus de solutions qui ne sont pas proposées par Apple que le contraire.

Je m’en porte fort bien mais je ne dirais pas contre toute évidences économiques qu’Apple se trompe.

avatar Yacc | 

@webHAL1

« On ne peut qu'espérer qu'Apple ne s'endorme pas sur ses bilans comptables »

Le piège est de croire que c’est bilans sont le fruit d’un concours de circonstances alors même qu’ils sont le fruit d’une compréhension et d’une connaissance très fine des réalités du marché et des cibles qui sont très loin des fantasmes que l’on rencontre couramment ici ?

Apple maîtrise le marketing et cela signifie avant tout une compréhension du marché.

On ne réussit pas à avoir une telle réussite par apport à la concurrence par hasard.

PS : la comparaison avec Nokia est capilotractée au possible, comparaison n’est décidément pas raison ?

avatar Yacc | 

@oomu

Le business est un truc étrange quand même !

Malgré tous tes constats, qui pour beaucoup sont légitime, l’activité Mac ne c’est quasiment jamais aussi bien portée.

La PDM est à un sommet, le volume au plus haut hors 2015, l’économie prospère.

A croire que les réalités du marché ne sont pas là où se trouve notre microcosme ?

avatar pocketalex | 

@yacc

le souci, c'est qu'on fait 400x plus de choses aujourd'hui avec un pauvre laptop pas vraiment au gout du jour, comme le Macbook Air, qu'on ne le faisait il y a 15 ans avec une station de travail haut de gamme.

Ce constat ruine les discours lus ici et là nous expliquant que l'offre Apple est "à la ramasse" par rapport à celle des PC concurrents.
Dans l'absolu ... c'est vrai. Un PC à 900€ est bien plus intéressant sur le papier que nos vénérables Macbook Air. Ils seront remis à jour cette année, mais là n'est pas le sujet, le Macbook Air en l'état se vend, et se vend très bien

Pourquoi ?

Parcequ'il permet, avec MacOS, avec son SSD, avec son core i5 entrée de gamme, avec ses 8Go de RAM, et peut-être pour certains avec son port TB2, de faire un nombre de choses incroyables. Du montage vidéo HD ? aucun souci ! De la retouche de photos ? pas de problèmes ! Surf, bureautique, etc ? Total à l'aise.
Avec un MacOS fiable et éprouvé dessus, la machine est totalement stable, fluide, rapide, efficace. Et en plus, elle est solide et belle, fine et légère.

Point barre. ça se vend.

ça répond aux besoins des utilisateurs, voir même bien plus qu'a leurs besoins, c'est tout ce que l'utilisateur recherche.

Le problème vient de l'évolution de l'informatique par rapport aux usages majoritaires du grand public, pas de l'offre Apple.

Là ou Apple est forte, très forte, c'est d'arriver à vendre en masse dans un secteur en total déclin, et d'arriver à tirer des marges "normales" là ou tout le reste vend sans marge, si ce n'est à pertes.

avatar Yacc | 

@pocketalex

« Là ou Apple est forte, très forte, c'est d'arriver à vendre en masse dans un secteur en total déclin, et d'arriver à tirer des marges "normales" là ou tout le reste vend sans marge, si ce n'est à pertes. »

Yep ?

avatar magic.ludovic | 

J'ajoute que lorsqu'on met un MacBook au coté d'un PC portable soit disant bien plus puissant, force est de constater que le MacBook tourne bien mieux et plus vite ... Le gros hic des MacBook : les SSD rikiki ( mais heureusement très très performants ) .

avatar pocketalex | 

@magic.ludovic

"force est de constater que le MacBook tourne bien mieux et plus vite"

Si tu savais ce que je fais avec mon Macbook, tu comprendrais pourquoi je tombe de ma chaise ici en lisant des inepties du style "anémique" "netbook" "à peine bon à taper du texte" et autres joyeuseries....

avatar Un Type Vrai | 

Un des soucis d'Apple (ou une des forces, cf "bad buzz") est que les critiques exagèrent toujours et les "power user" (ceux qu'on entend sur les forum etc) ont un niveau d'exigence très haut.

Quelques exemples :
1) l'eMac qu'il faut fuit parce qu'il fait un bruit d'avion ! (Carrément...)
Il était plus silencieux que 90% des tours PC.
2) Apple n'a pas de roadmap claire
Qui peut dire quel sera le prochain HP à sortir, quand et de quoi il sera composé ? - La différence est que tout le monde s'en fiche -

L'autre soucis est qu'une machine est caractérisée et conserve son image longtemps.
Exemple : Le Macbook Air était peu puissant et avait peu de port, il a conservé cette image jusqu'à ce que le Macbook la reprenne.
La faute j'imagine à la conservation du nom et aux critiques des power user combiné.

avatar Yacc | 

@Un Type Vrai

Ce qui sont représenté ici sont tout simplement très loin d’être représentatif de ce qu’est aujourd’hui le marché d’Apple.

Et pour certains ce qui est insupportable c’est qu’ils furent dans le passé au coeur des attentions d’Apple quand le Mac représentait moins de 2% de PDM.

avatar reborn | 

@pocketalex

??????????

avatar Un Type Vrai | 

Apple vend de l'usage, les autres vendent des chiffres (vitesse CPU etc.)
Cela est du surtout au fait que Dell, HP, ... vendent du PC sous windows.

Et ceci explique (enfin en gros schéma) le constat.

avatar Yacc | 

@Un Type Vrai

En forçant à peine le trait, Apple vend du lifestyle et SJ est un des plus grands créateurs de mode de son temps. ?

avatar Yacc | 

@oomu

« elle pourrait retirer le mac mini »

Quasiment plus de marché pour ce type d’offres ?

avatar reborn | 

@Yacc

Je sais pas, en entreprise il y a pas mal de NUC ?‍♂️

avatar byte_order | 

Oh que oui.
Idéal aussi pour se faire des plateformes internes de validation de solutions "scalables" sans devoir les déployer sur des clouds externes ou devoir se doter d'une grosse infrastructure.

avatar Yacc | 

@byte_order

Quel marché que cette usage ?

Et quel marché pour les Mac ?

avatar Yacc | 

@byte_order

Au passage de la virtualisation sur serveur n’est sans doute pas plus couteuse et est bien plus flexible.

Et je ne parle même pas des solutions hors-site qui sont aujourd’hui la norme dans bien des cas.

avatar byte_order | 

> Au passage de la virtualisation sur serveur n’est sans doute pas plus couteuse
> et est bien plus flexible.

Bof, perso au taf c'est plus efficace de faire de l'intégration continue sur une ferme de 20 NUC i5 et leur SSD que sur les 2 / 3 gros serveurs de virtualisation : meilleures performances (et pour du CI, le temps c'est comme partout, c'est de l'argent) et meilleures prédictibilités des conditions de ressources disponibles, ce qui est parfois critiques pour des tests de performance sur les solutions.

> Et je ne parle même pas des solutions hors-site qui sont aujourd’hui
> la norme dans bien des cas.

Y'a encore visiblement pas mal de boites qui n'aiment pas l'idée de déployer chez des tiers, souvent étrangers, des solutions contenant leur plus précieux savoir faire.

avatar Yacc | 

@byte_order

« Y'a encore visiblement pas mal de boites qui n'aiment pas l'idée de déployer chez des tiers, souvent étrangers, des solutions contenant leur plus précieux savoir faire. »

C’est recevable, mais il reste à prouver que le niveau de sécurité de l’entreprise est supérieur à ce qu’offre une solution externe.

Ce qui est rarement le cas ?

avatar byte_order | 

Si toutes les décisions (IT ou pas) des entreprises étaient toutes rationnelles, cela se saurait depuis le temps !

avatar Yacc | 

@byte_order

Nous sommes bien d’accord sur ce point ???

avatar Yacc | 

@byte_order

« et pour du CI, le temps c'est comme partout, c'est de l'argent »

A voir au regard d’une réelle analyse de TCO on se fait souvent des idées fausses sur les coûts ?

avatar byte_order | 

Dans le cas au taf, les NUC en ferme sont interchangeables avec ceux utilisés pour les postes informatiques plus classiques, c'est justement fait pour éviter de prendre des serveurs qui, eux, ne pourraient pas être aussi polyvalents et interchangeables.

On a aussi une ferme de Raspberry Pi3 (une petite 30aine je crois actuellement), à titre exploratoire.

Je ne suis pas responsable de ce choix, mais je le trouve pertinent dans ce cas, et c'est la seconde boite que je vois ce type d'usage des NUC / nano ordinateurs.

avatar Yacc | 

@byte_order

Je ne critiquais pas les choix de ton entreprise, mon propos était de portée générale.

Pour les fermes de Rasperry Pi c’est effectivement un moyen peu coûteux d’explorer des approches distribuées ?

On a quand même la chance de vivre une époque où on peut vraiment s’amuser ?

avatar Yacc | 

@reborn

Yep

C’est une niche dans une niche pour Apple.

Le marché du desktop s’effondre inexorablement au profit du Laptop sauf pour :
- Station de travail
- PC Gammer
- Poste de travail « bureautique » en entreprise

Trois marchés où la prédominance du Wintel est quasiment inattaquable.

avatar byte_order | 

Le marché du desktop s'effondre là où les gens ne veulent ou ne peuvent être devant un bureau fixe, quoi.

C'est un peu captain obvious, mais bon...

avatar Yacc | 

@byte_order

Désolé mais à lire les propos de certains ici ce n’est pas si évident.

Nope c’est une vague de fond qui a débuté il y a des décennies et que beaucoup ici oublient.

Après quasiment toutes mes contributions relève de l’évidence, mais étrangement ici les évidences consensuelles ont beaucoup du mal à passer car elles portent toutes ce message : nous sommes un microcosme marginal ?

avatar pocketalex | 

@oomu

"Mais sans mise à jour régulière, sans une gamme un peu plus raisonnable en prix ou état de l'art de la technologie, sans une offre professionnelle adaptée à l'ensemble des besoins,
je ne vois pas comment le mac pourrait perdurer encore 10 ans."

1) La gamme Mac est mise à jour, il ne reste que 2 machines abandonnées : le mini et le Pro, et 1 gamme vieillissante, le Air. Le reste, MB, MBP, iMac, iMac Pro est à jour.

2) Si l'on prend un PC concurrent à un Mac, il sera supérieur sur certains points, inférieur sur d'autres, c'est un mensonge que de dire que les PC sont supérieurs en tout points, tu ne regarde que le filtre CPU/GPU, or un ordinateur n'est pas que ces 2 composants

3) Quand bien même un i7 8700K est supérieur à un i7 7700K, ou une GTX 1080 est supérieure de 5% à une Vega (dans certains cas, et pas dans d'autres), cela ne révolutionne pas la problématique. Ce n'est pas parcequ'une voiture roule 5% plus vite qu'une autre qu'elle est plus intéressante ou "mieux", surtout si c'est pour se taper un vrombissement au dessus de 90Km/h et de devoir ouvrir ses vitres avec une poignée...

4) Microsoft a fait une mise à jour importante de Windows récemment, du coup j'ai eu droit à une palanquée de coup de fils et de passage à la maison de nombreuses personnes de mon entourage pour les dépanner, ils étaient totalement bloqués. Tous ceux de mon entourage qui ont un Mac ne m'ont pas appelé ces 10 dernières années. Sur le papier, leur Mac est surement "moins bien" que des PC équivalents, c'est sur. A l'utilisation, ils font tout, tout de suite, à toute vitesse, confortablement. Tes considérations techniques de geekos "dans la matrice", ils s'en contrefoutent totalement. Ils ont acheté un outil qui fonctionne, et l'outil fonctionne. Et il fonctionne très bien.

"En tout cas, actuellement, il me serait difficile de conseiller un mac, ou d'en acheter un"

Libre à toi de penser qu'en conseillant un PC, ou en achetant un PC, tu travailleras mieux et plus vite. C'est totalement faux, voir c'est la course aux emmerdes, mais tu es tellement persuadé que l'herbe est plus verte ailleurs...

Le PC n'est vraiment "mieux" que pour certains usages d'ultra-niche (CAO poussée, certains domaines dans la 3D, ...) et pour les jeux vidéo. C'est tout, pour le reste, c'est quelques % de CPU ou de GPU en plus, pour d'auters choses en moins, et se taper Windows qui d'apparence semble mieux qu'avant, et d'utilisation.... reste Windows

avatar reborn | 

@pocketalex

Ah oui, les services packs windows installé de force maintenant tout les 6 mois non merci ?

avatar pocketalex | 

@reborn

J'ai assez peu de reproches à faire à Microsoft, leur OS tient la route, et ils font des mises à jour fréquentes, ce n'est pas le problème

Le problème, c'est de mettre Windows dans les mains du grand public. Il faut, pour utiliser cet OS, pour le maintenir à peu près comme il faut, et pour s'en sortir lors des "soucis techniques" (drivers capricieux, éventuels souci de composant, etc) une énorme paquet de connaissances techniques

Un type qui sait ce que c'est que Windows, comment ça marche, comment ça se répare, comment ça s'entretient, ce qu'il faut faire et ce qu'il faut éviter, il te maintiendra sans souci un Windows qui tourne à fond de ballons, stable et fluide.

Un lambda ... il te pourrit le bousin en 3 mois, et au moindre souci il est dans la panade. Et des lambda qui ont Windows ... il y en a des centaines de millions ?

MacOs s'en sort mieux car relativement bien verrouillé ... tu as un dossier User et tu fais tout dedans et "globalement", l'OS est dans un container et personne n'y touche. Il y a aussi moins de merdes qui trainent, susceptibles de tout foutre ne l'air (mais ce n'est pas pour autant un OS 100% Secure, sans virus, trojan, backdoor et Cie). Bref pour moi il est un peu plus adapté au grand public. Un OS comme iOS est encore plus adapté, c'est sur.

Bref, pour reconnecter avec le commentaire de @oomu : pour des lambda qui ne connaissent pas l'outil informatique, je recommande systématiquement du Mac. Pas pour les aspect technique, dont tout le monde se contrefout, mais justement pour le maintient de la machine dans le temps, pour les raisons que je viens d'expliquer.

Et, j'insiste dessus, quand on connait bien l'outil informatique, Windows est une excellente solution. Je suis sur Mac OS par choix, par préférence, mais pas parceque Windows est "moins bien", "derrière", "inadapté" ou autre terme injurieux.

avatar byte_order | 

@pocketalex
> Un lambda ... il te pourrit le bousin en 3 mois, et au moindre souci il est dans la panade.
> Et des lambda qui ont Windows ... il y en a des centaines de millions ?

Faut croire qu'ils sont tous masos de continuer à utiliser Windows après autant d'années, et alors qu'il est notoire qu'il existe des OS alternatifs (guess what, j'utilise autant Linux que Windows au boulot en ce moment...) !?

Ou alors votre affirmation est tout simplement exagérée, voire biaisée (parce que des cas de macOS qui part en vrille chez des lambdas, ca existe aussi, hein, on peut généraliser aussi !?).

> C'est totalement faux, voir c'est la course aux emmerdes,
> mais tu es tellement persuadé que l'herbe est plus verte ailleurs...

Biaisée disais-je.
Et vous semblez tout autant persuadé que l'herbe est plus verte ici qu'ailleurs...

Et sinon, on parlait de Mac, une machine sur lequel on peut installer plusieurs OS, y compris Windows d'ailleurs (du coup, un Mac sous Windows, c'est mieux ou moins bien qu'un PC sous Windows !?!).

Les attraits d'un PC cela peut être aussi sa modularité, son évolutivité, son usage quasi systématiques de technos standardisées, la disponibilité de quasi toutes les pièces de rechanges / de remplacement / d'évolution chez une multitude de vendeurs, une retro-compatibilité ahurissante (y toujours moyen par exemple de rebrancher un vieux disque IDE ou SCSI vieux de 20 ans avec un adaptateur vers SATA, un cas que j'ai rencontré récemment dans mon entourage proche...).

Marrant comment l'aspect modulaire et standardisé du PC desktop, parce que vous cela ne vous intéresse pas, ne peut pas être un critère de compétitivité valable.

avatar Yacc | 

@byte_order

La guerre de chapelle MacOS/Windows tient aujourd’hui pour moi bien plus de la pensée magique que du réalisme.

W10 est un OS moderne et sérieux avec lequel on peut fort bien vivre sans calvaire.

Je vais me faire tomber dessus pour oser écrire ça ici ?

avatar Un Type Vrai | 

"Un type qui sait ce que c'est que Windows"

Désolé, je n'ai jamais eu de Windows alors que je suis un type vrai... :-D

avatar byte_order | 

De force ?

On peut parfaitement refuser de les installer.

Un peu comme les maj de iOS quoi : elles se téléchargent de force, mais elles ne s'installent pas de force.

avatar reborn | 

@byte_order

Sauf qu’avec iOS j’ai un pop-up une a 2 fois par semaine.

Là avec windows 10 j’ai des pop up sans possibilité de quitter la fenêtre directement.

Si il n’arrive pas à télécharger la mise à jour, un autre pop up qui prend tout l’écran.

Ça n’a rien à voir avec les anciens windows dont j’avais l’habitude.

avatar Yacc | 

@pocketalex

Surtout comprendre qu’une bonne part des cibles d’Apple n’achètent pas une fiche technique à tort ou à raison ?

Et que les marchés qu’Apple laisse en jachère sont peu porteurs pour eux.

avatar fte | 

@pocketalex

1)

La notion d’à jour est assez subjective. Par exemple un MacBook Pro 13" bloqué sur un processeur 2 coeurs n’est pas à jour pour moi. Le MacBook Air n’est pas non plus très à jour pour moi. En fait, il n’y a que l’iMac Pro qui est à jour selon moi.

2)

Un PC concurrent peut être horrible ou superbement adapté. Un Mac ne sera qu’exceptionnellement horrible ou exceptionnellement superbement adapté. Ça tient dans une différence majeure : un PC concurrent est très configurable, très très configurable. Bien choisi, il sera parfaitement adapté au besoin, et il pourra évoluer avec le besoin.

Un ordinateur n’est pas qu’une fiche technique. Il est un outil pour répondre à des besoins, des besoins qui changent.

3)

Cette légende des PC qui vrombissent. Les iMac sifflent désagréablement. Le Mac Pro est silencieux mais les cartes graphiques surcrâment. Les portables ne sont ni meilleurs ni pires que la plupart des notebooks PC de bonne gamme qui me sont passé entre les mains.

Par contre, si ce n’est pas révolutionnaire, c’est sympa d’avoir le choix d’une 1080 si par le plus grand des hasards ce serait adapté au besoin. Et cool, il y en a 30 variantes avec des refroidisseurs variés, dont des très efficaces et silencieux.

Pour autant qu’on se pose la question. Le public d’Apple ne se pose pas la question. Et si on se la pose, Apple n’est probablement pas le meilleur choix.

4)

Apple a fait une mise à jour majeure il y a quelques mois, et plein de collègues, clients, copains, voisin même, ont vu leur machine briquée, ou bugger, ou des programmes ne plus fonctionner...

L’herbe est toujours plus verte ailleurs ? En réalité, soyons objectifs, elle n’est verte nulle part. L’informatique c’est de la merde, les PC concurrents sont de la merde, les Mac sont aussi de la merde. Windows est buggé, on peut tolérer ou détester, macOS est aussi bien buggé, on peut aussi tolérer ou détester. C’est pareil.

Mais j’aime ma garantie de 5 ans sur site en 48 heures max de mon Lenovo. Parce que ces saloperies d’ordinateurs tombent en panne. Même quand il y a une pomme dessus. Et je n’aime pas bouger mon cul et perdre mon temps. C’est mieux si c’est quelqu’un de payé pour qui se déplace. C’est peut-être pour ça entre autres choses que les PC concurrents rapportent moins aux constructeurs concurrents, hein, d’ailleurs.

avatar byte_order | 

@fte
> Pour autant qu’on se pose la question. Le public d’Apple ne se pose pas la question.
> Et si on se la pose, Apple n’est probablement pas le meilleur choix.

Ou alors *a* été le mauvais choix, mais un choix plus couteux, donc plus difficile à s'avouer.

avatar pocketalex | 

@fte

tu as le discours d'une personne avertie dans le secteur informatique, ce dont je ne doute pas ?, mais mon propos se situe pour une grand majorité d'utilisateurs qui eux, ne le sont pas (ou le sont plus ou moins)

Les personnes averties achètent, généralement, le matériel le plus adapté à leur besoin, et il n'est pas impossible que dans la majorité des cas, ce soit un PC sous Windows...

avatar fte | 

@pocketalex

"mais mon propos se situe pour une grand majorité d'utilisateurs qui eux"

J’ai bien compris, et c’est pour ça que je soulignais le fait de se poser des questions ou de ne pas s’en poser.

Mais soyons honnêtes, le succès du Mac est aujourd’hui très lié au succès de l’iPhone. Si on ne se pose pas la question, n’importe quel ordi à peu près acceptable conviendra aux besoins de base... le bling Apple fait tourner la caisse enregistreuse. À plein régime. Encore que Lenovo, Dell et HP vendent 7 PC quand Apple en vend un... il faut relativiser.

avatar pocketalex | 

@fte

"le bling Apple fait tourner la caisse enregistreuse"

Je ne me permettrai pas de dire que la majorité des acheteurs d'ordinateurs Apple sont des "bling-bling" qui lâchent leur fric comme ça, sans réfléchir

C'est peut-être ce point la qui te pose le plus de problèmes...

Sur l'iPhone c'est un autre sujet, et j'abonderais presque dans ton sens, tellement je vois des gens acheter ces smartphone pour en faire de véritable poubelles à l'écran tout étoilé.
Mais acheter un smartphone n'est pas du tout le même acte d'achat qu'acheter un ordinateur. Avec le crédit déguisé, on fait croire aux gens qu'ils ne paient pas les 700 à 900€ demandés, alors qu'ils les paient, voir qu'ils paient plus cher que si ils avaient acheté cash l'appareil....

Mon iPhone 6 m'a couté 650€ il y a 4 ans, et je l'utilise toujours et pour encore au moins un an, si ce n'est pas deux
dépense totale sur 4 ans : 1802€ avec un forfait 4G 40Go (650€ + 48*24€)

Chez Orange, l'iPhone 6 est à 1€ mais si l'on veut comparer, il faut partir de l'iPhone 7 au moins (le 6, à sa sortie, n'était pas vendu 1€...), soit 229€ + 12 mois à 42€ soit 504€ + 12mois à 57€ soit 684€, 1417€ ... pour les deux premières années, et soit on conserve encore 2 ans le smartphone, pour arriver à 2785€ dépensés en 4 ans, soit on renouvelle son smartphone, et on arrive au bout de 4 ans avec un total de 2834€ ... et un modèle plus récent

Bref, j'ai un "vieux" téléphone mais qui tourne comme une horloge, et j'ai dépensé 37€/mois (ou 1802€ en 4 ans), là ou d'autres ont dépensé environ 60€/mois sur la même période

Personnellement, je ne suis pas assez riche pour me permettre de dépenser autant ? ... dans un téléphone

avatar fte | 

@pocketalex

"Je ne me permettrai pas de dire que la majorité des acheteurs d'ordinateurs Apple sont des "bling-bling" qui lâchent leur fric comme ça, sans réfléchir"

Ce n’est pas ce que je disais.

Je disais que certaines personnes ne considèrent pas leurs besoins, ne se posent pas la question à juste titre très certainement, car n’importe quel ordinateur moderne sera à la hauteur. Et ils achètent donc selon ce qu’ils connaissent. L’iPhone, le marketing puissant d’Apple, son image, l’apparence et les couleurs en magasin, font le job. Le bling.

Ce n’est en rien stupide. C’est juste un achat simple, quand on a des choses plus importantes à penser. Rien de mal. On le fait tous pour des tas de trucs.

N’empêche. Marges énormes, SAV amateur à l’économie, quand les trois plus grands vendent sept fois plus en gagnant moins. Petites parts de marché et belle tonte du client.

avatar pat3 | 

@pocketalex

"Tous ceux de mon entourage qui ont un Mac ne m'ont pas appelé ces 10 dernières années."

Ils t’en veulent tellement qu’ils ont décidé de ne plus jamais te parler ;-)

avatar pocketalex | 

?

avatar Yacc | 

@oomu

« je ne vois pas comment le mac pourrait perdurer encore 10 ans. »

Bien malin qui a une vision du marché à 10 ans.

C’est peut-être l’ensemble du marché de l’ordinateur qui se sera effondré ?

avatar jazz678 | 

@Yacc

« Bien malin qui a une vision du marché à 10 ans. »

Oh si. Des entreprises bien moindre sont capables d’avoir une vision à 10 ans et un plan stratégique qui va avec.

avatar Yacc | 

@jazz678

Dans le domaine de la technologie ça ne marche jamais en terme de vision produit et marché .

Il y a des visions produit potentielles, de la R&D, mais aucune certitude.

Reprend les travaux prospectives d’il y a dix ans, c’est saisissant.

Par exemple actuellement pas mal d’acteurs misent sur l’IA et la RA, mais strictement personne n’a une vision claire à 10 ans de ce que seront les marchés et leur état ?

avatar byte_order | 

Mais y'aura toujours Pokemon Go et les #jemangeunburito #jadoremavie, alors ça va, on sait ou on va, ouf.

avatar jazz678 | 

@Yacc

« Dans le domaine de la technologie ça ne marche jamais en terme de vision produit et marché .
...il y a des visions produit potentielles, de la R&D, mais aucune certitude »

J’ai dit qu’elles étaient capables d’avoir une vision à 10 ans. Pas que cette vision était juste ?

Établir des plans stratégiques long terme est une constante dans toutes les industries où il y a de la concurrence, càd...toutes. C’est la base de validation des projets R&D.
Celles qui s’en sortent le mieux sont celles qui ont une vision plus juste que les autres. C’était tout le talent d’un SJobs.
Comme il ne s’agit pas de quelque chose de figé, il est mis à jour (pas tous les 4 matins) tenant compte des éléments nouveaux et significatifs qui peuvent apparaître sur le marché.
C’est encore plus valable dans les nouvelles Tech où ça va très vite.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR