Fermer le menu
 

Témoignages : ces créatifs qui quittent le Mac

Florian Innocente | | 14:00 |  124

Ils sont ce que l'on appelle communément les "créatifs", cette clientèle historique d'Apple composée de musiciens, de graphistes, de modeleurs 3D, d'architectes et d'autres professions longtemps choyées par la Pomme. Depuis un certain temps déjà, une partie d'entre eux ne sont pas contents du tout, au point de remettre en question leur attachement au Mac… lorsqu'ils n'ont pas déjà fait leurs bagages.

Leur fidélité a été mise à rude épreuve ces dernières années, au gré des transformations de quelques-unes des machines d'Apple ou, à l'inverse, au vu du manque total d'évolution sur d'autres. Prix élevés, configurations figées, composants soudés, logiciels abandonnés… les raisons de reconsidérer leurs investissements chez Apple ont été et restent multiples.

La "créature pour créateur" s'est révélée être une magistrale erreur d'appréciation chez Apple. Elle a décidé de revoir intégralement sa copie.

Notre appel à témoins sur ces créatifs qui en ont assez du Mac a généré plusieurs réponses, parfois longues, dans notre forum. Il avait été lancé bien avant la révélation par Apple cette semaine qu'elle travaillait à une refonte complète du Mac Pro, à un nouvel écran haut de gamme et à un iMac plus adapté à cette clientèle.

Cette communication surprise devrait au moins éveiller la curiosité de certains de ces lecteurs dépités et peut-être aussi temporiser quelques velléités d'aller voir ailleurs. Il y a eu d'autres signes encourageant du côté de Nvidia. Reste que l'on ne sait pas ce qu'Apple va proposer au-delà d'un « Mac Pro modulaire », ni quand tout cela va arriver (rien en 2017 ni peut-être en 2018) et encore moins dans quelle fourchette tarifaire. Au moins l'espoir renaît et de manière très officielle, ce qui n'est déjà pas si mal.

J'ai mal au portefeuille

« TROP CHER » lance SidFik, graphiste « qui ne roule pas sur l'or ». Son propos est le premier d'une série de témoignages qui place le prix des matériels d'Apple en tête des exaspérations. Notre lecteur garde un MacBook Pro pour ses présentations en déplacement mais, pour le bureau, il a mis le cap sur un hackintosh (on y revient plus loin).

Ni les écrans Retina, ni la Touch Bar, ni la finesse synonyme de légèreté n'ont trouvé grâce aux yeux de titiyoyo qui travaille dans la musique, « si c'est pour payer le double et avoir tous les composants soudés ». Il fustige une Apple qui se pare des atours des enseignes de l'univers du luxe : « Pour moi, acheter un Mac a seulement été le choix de la stabilité de l'OS et de la simplicité. C'est de moins en moins le seul apanage de macOS. Windows 10 est vraiment pas mal, même s'il reste loin derrière macOS, mais il s'est suffisamment amélioré pour que je considère une migration ».

Le tout USB-C et la cohorte d'adaptateurs et de docks indispensables ont agacé jv21, « car maintenant il faut — en plus du laptop — acheter un dock multi connexions, ce qui rajoute une couche au prix d'achat déjà trop élevé… »

Designer web dans une structure de trois personnes, Cynosarge est l'un des rares à tempérer sur cette question des prix. Il la contrebalance par l'excellence de plusieurs outils exclusifs à macOS (Sketch, Abstract, Zeplin, Framer, Craft) : « Pour nous, le coût des machines ne représente rien par rapport au gain des outils listés. Mais je ne fais que du web ».

Il faut souligner d'ailleurs que ces témoignages proviennent d'indépendants ou d'utilisateurs travaillant le plus souvent dans de petites équipes. L'importance du prix n'en est que plus vive, ils estiment ne plus en avoir pour leur argent lorsqu'ils regardent le menu que leur tend Apple.

Des config' inadaptées ou dépassées

Professionnel du son et de l'image, équipé de MacBook Pro 2009 et 2013, Oslew distribue ses mauvais points : « Pas de différenciation entre les marchés grand public et marché pro, mêmes circuits, relations, traitements, etc… » ; « Configurations natives trop grand public, pas autosuffisantes, amélioration possible uniquement à l’achat, mais à des prix complètement stratosphériques et déconnectés du marché » ; « Machine considérée comme vintage après 5 années, interventions et réparations impossibles, pièces indisponibles. »

Tout cela, et d'autres arguments encore, se traduisent chez Oslew par une « perte de confiance totale » en Apple. Les deux machines en sa possession illustrent l'évolution de la gamme des portables. On pouvait faire évoluer les composants dans les MacBook Pro 2009 mais il n'y a plus rien qui bouge dans ceux de 2013.

Fin novembre, HP s'est joué de l'état comateux du Mac Pro en lui opposant frontalement ses stations de travail plus flexibles (lire : Quand la concurrence se refait une image sur le dos d’Apple)

Le long témoignage au vitriol de debione, spécialisé dans la musique et très attaché à Logic, cible plusieurs lacunes de l'offre, dont la connectique réduite à l'USB-C : « Je sais pas si Apple a déjà discuté avec des créatifs musicaux, mais un truc dont on a besoin, c'est de ports, et pour les adaptateurs, juste le minimum (oui, parce qu'on joue à l'extérieur et qu'on transporte notre matériel) ». Une dépendance aux hub qui est synonyme « de bugs avec les hybrides de chez Arturia ou NI », déplore-t-il.

Il cite aussi l'abandon d'Aperture, les plantages dans Logic et la disparition de la prise aimantée MagSafe « indispensable quand tu trimballes ton ordi de scène en scène et qu'il y a des fous furieux qui sautent à côté de toi ». La coupe n'est pas pleine, il y a encore l'autonomie en berne des portables actuels lors des tâches audio lourdes et l'architecture fermée d'une machine comme l'iMac alors que « tout devient de plus en plus lourd, la 4K se généralise, la 8K pointe le bout de son nez. Les besoins en stockage explosent, ceux en RAM aussi…».

Dans son mea-culpa sur le Mac Pro, Apple a reconnu que son design oblitérait ses capacités d'évolution. Cette nécessité est au cahier des charges de son successeur.

Depuis l'automne, Apple a retiré le Mac mini de la photo de famille sur sa page Mac. Quelques mois auparavant c'est le Mac Pro qui avait été gommé.
Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


124 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar gwen 09/04/2017 - 15:07 via iGeneration pour iOS

@francescoMDN

"comme souvent, on oublie l'une des plus importantes communautés pro, constituée de scientifiques "

Euh, c'est juste hors sujet. La il est question des créatifs. Peut être que le monde scientifique et universitaire sera traité dans un autre sujet. Mais bon, ces gens là n'ont jamais été équipés à 90% (à la louche) de Mac.

avatar 0MiguelAnge0 09/04/2017 - 15:46 via iGeneration pour iOS

@gwen

Hors sujet?!! C'est parce qu'Apple a visé qu'une petite partie de la clientèle qu'ils sont dans la panade.

Et le post de Francesco est assez instructif.

avatar gwen 09/04/2017 - 18:37

Son poste est très instructif en effet. Mais, là, le questionnaire de MacG était cette fois-ci destiné aux créatifs. Je ne vois pas comment on peut accuser MacG de ne pas parler des autres professions quand le site décide de faire un sondage auprès des créatifs.

Peut être qu'un jour, un questionnaire du même type, destiné a une autre profession verra le jour, mais là, ce n'est pas le sujet en effet.



avatar Ios_What a joke 10/04/2017 - 13:13

Les scientifiques ne créent pas?

avatar nemrod 10/04/2017 - 09:51

Hors sujet car le thème parle des créatifs, pas des scientifiques ...

avatar SWBLi 09/04/2017 - 16:17 via iGeneration pour iOS

@gwen

Je travaille dans un laboratoire de recherches en mécanique des fluides/aérodynamique, mes recherches sont 100% numériques. J'entends par là que je ne fais que des calculs et pas d'expérience. Nous sommes tous équipé d'un portable Apple (64 personnes concernées) et d'une machine desktop sous Linux CentOS. Le portable Apple est vital pour nous, il nous permet de travailler à distance de la même manière que sur nos machines desktop grâce à UNIX. Pour donner un exemple, je suis en déplacement ou je veux bosser le week-end depuis chez moi, j'active mon VPN et avec le terminal je peux faire tout ce qu'il mettait possible de faire sur ma station desktop. Sauf à passer par un portable sous Linux directement, je n'ai jamais vu eu cette facilité avec Windows. Problème concernant les portables Linux c'est l'ergonomie, la gestion de la batterie, tout un tas de paramètres qui pour l'instant donnent l'avantage à Apple et ses MacBook. Mais ca grogne de plus en plus fort à cause du prix par rapport aux performances. On est de plus, obligé d'acheter de plus en plus d'adaptateurs, ce qui a un coût non négligeable.

Mon laboratoire n'est pas un cas particulier. Nombre de mes contacts en Europe/USA sont aussi équipé en Mac. Donc la communauté scientifique a, je trouve, aussi son mot à dire.

avatar zoubi2 09/04/2017 - 18:13

@SWBLi

Oh que oui !! Combien de fois ai-je béni mon Mac d'être une machine Unix et de pouvoir travailler chez moi avec lui plutôt qu'au labo sur le serveur...

avatar blopi4 10/04/2017 - 06:42

Envisage le mode Ubuntu sous Windows 10 si jamais ;)
Un vrai terminal, avec accès au file system Windows. On peut y installer toutes les appli Linux qui fonctionnent dans un terminal.

Sinon, il faut "dockeriser" vos appli, les conteneurs c'est l'avenir !
(Voir le site de Docker).

avatar nemrod 10/04/2017 - 09:52

Donc tu n'es pas un créatif mais un scientifique ... CQFD

avatar SWBLi 10/04/2017 - 10:21

Pas un créatif ? Ce n'est pas mon métier effectivement mais j'utilise Adobe Illustrator quasiment quotidiennement pour des schémas, des mises en forme de résultats. J'utilise aussi très souvent blender pour faire du rendu 3D pour les résultats de mes simulations et donc j'ai besoin de puissance GPU et de RAM. Je ne gagne pas ma vie avec mes "créations" certes, mais j'utilise tout de même des logiciels pour "créatifs".

La recherche scientifique ne se limite pas à des courbes ou des chiffres. Il y a un travail énorme fait sur la communication, pour rendre plus "visuel" nos travaux.

avatar nemrod 10/04/2017 - 19:43

Le point est que ce sujet est dédié aux créatifs, au sens artistique...

avatar occam 09/04/2017 - 17:05 via iGeneration pour iOS

@gwen

Hors sujet ? J'enchaîne dans le sens de @0MiguelAnge0.
Pardon, mais soit vous ne connaissez pas le monde scientifique, soit vous y avez de mauvaises fréquentations.

Beaucoup de scientifiques sont des gens extrêmement visuels, et les possibilités de visualisation — comme d'interaction visuelle — ont fait que les scientifiques ont longtemps été un des piliers institutionnels du Mac. Même au creux des années de plomb.

En outre, beaucoup de scientifiques ont des intérêts à la fois très assidus et assez pointus dans les domaines audiovisuels. Le caractère "nerd" de leur occupation primaire les désigne souvent comme les "geeks commis d'office" dans ces activités extra-curriculaires. Avec un effet multiplicateur évident.

Et ne sous-estimez jamais la quantité d'images que des scientifiques peuvent avoir à traiter et à gérer quotidiennement. Juste à titre d'exemple, la petite base de données que je trimballe chaque jour pour notre dernier projet comporte déjà plus de 30000 fiches liées à 2800 images de 36 Mpx et plus de 3000 plans microscopiques (optiques et électroniques) de 16 Mpx, qui ont généré plus de 5000 esquisses CMYK en PostScript. Et ce n'est que la partie visible de l'iceberg, il y en bien plus sur les serveurs.

Je suis déjà en partie obligé de recourir au hackintosh pour gérer ce travail. Le bordel du PDF sous Sierra a saboté notre workflow de publication et rend inopérante toute nouvelle acquisition de Mac qui ne serait pas rétrogradable à EL Capitan.
Le jour où nous déciderons que le Mac est devenu trop dispendieux et trop peu performant pour notre travail, nous ferons enfin notre deuil, et ¡adiós muchachos! L'effet de bascule parmi nos collaborateurs non-scientifiques (graphistes, assistants arts visuels, etc.) sera considérable, et pour la plupart irréversible.

avatar gwen 09/04/2017 - 18:49

@occam

OK, les scientifiques peuvent utiliser Photoshop et consorts. Mais dans ce cas, je connais des milliers de personnes des camionnettes et qui ne sont pas livreurs, mais artisans. L'outil ne fait pas le créatif dans le sens ou on l'entend en tant que profession.

Je ne dis pas que les scientifiques ne sont pas créatifs, mais ce sont plutôt des chercheurs qui savent utiliser les bons outils à leur disposition.

Je trouve ça un peu fort de remettre en cause un article censé parlé d'une petite partie des utilisateurs de machine Apple et non des utilisateurs globaux de produits pommés.

Votre point de vue revient se demander, si cela avait été un article sur les scientifiques qui quittant le Mac, pourquoi il ne parlerait pas des comptables, car eux-mêmes utilisent des formulent mathématique dans leur travaille et créent des camemberts toute la journée.

Ne mélangeons pas les torchons et laissons macG libre de sa politique éditoriale.

avatar wsalado 09/04/2017 - 17:08

@gwen

non ce n'est pas hors-sujet, les scientifiques sont des créatifs mais leurs outils sont des équations ou des problèmes (au sens mathématique): s'il n'y avait pas de créativité dans la science il n'y aurait pas d'algorithme pour ajuster les photos sous photoshop ;) c'est un raccourci, certes, mais c'est à réfléchir !

avatar nemrod 10/04/2017 - 09:53

Le sujet concerne les créatifs au sens artistique du terme.

avatar oomu 10/04/2017 - 11:02

loin de moi l'idée d'une ombre de la goutte d'une critique envers la pertinence des besoins scientifiques

mais ici, c'est Hors Sujet. On parle bien des besoins des "artistes".

Les besoins des scientifiques en mac, ça me passionnerait aussi, bien évidemment ils sont proches mais pas identique. Et surtout témoignages et articles dédiés permettrait de donner un éclairage spécifique sur leurs travaux.

donc, vite un autre sondage ! :)

avatar zoubi2 09/04/2017 - 18:09

@gwen

"Mais bon, ces gens là n'ont jamais été équipés à 90% (à la louche) de Mac"

Pourriez-vous me donner la référence de votre louche, SVP ? Parce que là, manifestement, vous causez vous causez sans rien savoir...

avatar gwen 09/04/2017 - 18:40

Bon, apparemment le monde scientifique a bien changé. Les labos que je fréquentais, il y a de cela plus de 15 ans, n'étaient pas équipés de Mac, ou très peu. Même si les personnes qui y travaillaient étaient eux, personnellement équipées d'appareils Apple.

Mea Culpa dans ce cas.

avatar RedMak 09/04/2017 - 16:01 via iGeneration pour iOS

@francescoMDN

Cet article ne fait que résumé les réponses, vous n'avez qu'a écrire votre témoignages non ?

avatar occam 09/04/2017 - 17:06 via iGeneration pour iOS

@RedMak

Ce qu'il vient de faire, non ?

avatar marenostrum 09/04/2017 - 15:14

témoignages d'utilisateurs anonymes. j'attendais des pointures de la création.

avatar moon21 09/04/2017 - 16:02

T'es qui pour juger de la valeur des gens face à leurs avis ?

avatar marenostrum 09/04/2017 - 17:26

c'est pour ça ma remarque. ils sont qui eux pour les prendre aux sérieux ? moi (comme eux) j'suis un anonyme.

avatar vrts 10/04/2017 - 18:38

Marenostrum a demasqué le complot des pros windows se faisant passer pour des creatifs quittant le mac !
On s'en fout qui ils sont, leurs propos sont interessants et plutot tres realistes (ca fait echo a tous les gens que je croise dans mon reseau de freelances par exmple)

avatar marenostrum 09/04/2017 - 22:07

il faut reproduire avec capture d'image (video) l'incapacité du mac pour finir un projet graphique. et pas parler des prix insupportables des machines, ou d'autres généralités sans preuves à l'appui..

Pages