Fermer le menu
 

Témoignages : ces créatifs qui quittent le Mac

Florian Innocente | | 14:00 |  124

Le hackintosh comme roue de secours

Les réponses à ce dépit ont pris plusieurs formes. Il y a ceux qui ont opté pour garder macOS mais se séparer du Mac. Leur solution : le hackintosh. Photographe et auteur de BD, Xololth1 écrit en « avoir marre d'être pris pour un pigeon ». Il s'est fait aider par un ami pour assembler une machine qui n'a pas d'équivalent avec l'offre Mac d'aujourd'hui : « j'ai choisi de payer pour une configuration musclée à un prix raisonnable. Avec un "rack de 6 disques durs pour mes sauvegardes" à l'intérieur de la machine et non pas étalés sur mon bureau. » Une référence au Mac Pro 2013 qui a pris le parti de déporter tous les périphériques de stockage vers l'extérieur avec le soutien de plusieurs prises Thunderbolt.

Il ajoute : « j'ai un Eizo Color Edge 27" qui coûte le prix de ma nouvelle machine et qui ne brille que par la qualité de son affichage mat et non Retina. Il est, lui, garanti 5 ans en standard ». Est-ce que ce futur écran d'Apple pour les pros aura une dalle mate lui aussi ? La Pomme n'a rien dit de plus à son sujet.

Le "hackintosh Pro" réalisé par Dan Counsel, cofondateur de l'éditeur Realmac.

Arrivé sur Mac il y a 10 ans, lechat666 jongle entre After Effects, Premiere, Photoshop, Illustrator, Cinema 4D et Lightroom. Il regrette d'avoir perdu en mobilité car son MacBook Pro de 2012 est insuffisant aujourd'hui. Cependant la gamme actuelle ne lui convient pas avec le tout soudé sur la carte-mère et les écrans brillants : « c'est juste pas possible du tout, surtout lorsque je travaille sur des images sombres ». Pour sa station de travail, les lacunes du Mac Pro l'ont conduit à se faire un hackintosh :

RAM extensible. 32 Go de RAM aujourd'hui, bientôt 64 Go alors que les MacBook Pro sont limités à 16 Go… Carte graphique puissante car je fais dorénavant du rendu 3D CUDA et il n'y a plus de NVIDIA chez Apple. Pouvoir jongler avec mes SSD, gérer mes stockages. Le SSD soudé ou format propriétaire est un gros frein. Le prix tout doux (1 500 €) est un bonus.

Sa prochaine étape est un switch à 100 % vers le PC pour augmenter encore ses capacités d'évolution matérielle, même s'il aimerait « vraiment » rester sur macOS.

Inspiré par notre feuilleton sur le hackintosh, iNeo a monté le sien pour moins de 2 000 € (il le détaille dans le forum) : « je suis Mac user depuis près de 25 ans — créatif dans la pub — et pour la première fois j'ai dérapé… o_O. La politique d'Apple envers les pro est de plus en plus incompréhensible ! »

A switché !

Des lecteurs comme Hellix06, [MGZ] Shralldam, Diego1968, patrick mantout, ont préféré l'option Windows. Ils ne se sont pas offert un magnifique Surface Studio (qui est encore moins évolutif qu'un iMac), mais des PC montés sur mesure. Un choix préféré à celui du hackintosh où le choix des composants oblige à davantage de prudence pour éviter les incompatibilités avec macOS.

La situation s'est renversée, c'est Microsoft aujourd'hui qui essaie de se comparer favorablement à Apple.

Selon son domaine d'activité, l'opération est facilitée par la nature multiplateforme de pas mal d'applications de création. Logic Pro, édité par Apple, est l'une des quelques exceptions qui mettent des bâtons dans les roues des candidats au switch. Mais que ce soit pour des titres de 3D, de traitements photo ou toute la collection Adobe, on retrouve immédiatement ses outils.

Patrick, qui liste les composants de son PC fait maison, écrit :

Ce qui m'a fait agir ainsi n'est pas une question financière, je ne suis pas intéressé par un hackintosh, je ne veux pas faire des économies, je veux "juste" un ordinateur puissant avec lequel je puisse utiliser Photoshop, Maya, Blender, Unity 3D… et faire de la programmation. Ce qui est dramatique avec les dernières machines de bureau d'Apple, c'est leur carte graphique. Vu le prix proposé, c'est particulièrement scandaleux de se retrouver avec une petite carte graphique toute "pourrie" d'un portable.

Lorsque j’utilise des logiciels comme Unity 3D, Maya 3D, Blender 3D, j’ai l’impression d’avoir une station de travail entre les mains. Les performances des logiciels 3D sont fabuleuses et le fait de pouvoir travailler sur un 32 pouces 4K sans aucun ralentissement est particulièrement génial. Il n’y a aucune différence d'interface dans ces logiciels entre mon ancien iMac et cette machine.

Au diable le Mac, une loupe grossissante par-dessus un écran iPhone et ça suffit pour bosser. Crédit : Boris Cargo. Cliquer pour agrandir

Il est intéressant de relever ce point où la dépense nécessaire à un bon équipement n'est pas forcément un frein chez des utilisateurs pointus. Ils sont prêts à investir une bonne somme, sauf qu'ils estiment ne plus en avoir pour leur argent chez Apple.

Ainsi, Diego1968, illustrateur, animateur 3D, Motion designer et directeur artistique, depuis 20 ans sur Mac, juge qu'Apple n'offre « plus de solution viable et pérenne ». Il a ajouté cette année un PC à ses trois Mac Pro pré-2013 :

Pour moi le prix n'est pas un critère majeur, je suis professionnel et ce faisant je suis en mesure d'amortir mon investissement grâce à mon travail et mon statut. La puissance par contre est primordiale ! Je n'utilise aucun logiciel Apple. Adobe et Maxon sont mes principaux éditeurs de logiciels. Je continue sur mes Mac jusqu'à leur mort… après je ferais définitivement le saut PC pour mes nouvelles machines.

« Dois-je vraiment me tourner vers un Mac pour exécuter des travaux de création ? » demande [MGZ] Shralldam, graphiste et enseignant en création numérique. Il a monté sa tour PC pour utiliser à fond After Effects et Cinema 4D notamment. Poser la question, c'est y répondre : « Autrefois on ne se la posait même pas… Désormais, je pense qu'Apple donne plus l'image d'un confort d'utilisation global, plutôt qu'une longueur d'avance dans certains domaines ».

On a vu d'ailleurs au lancement du curieux Surface Studio que Microsoft draguait sans ambiguïtés la clientèle des graphistes et créatifs au sens large. Son ordinateur est aussi fermé qu'un iMac, il ne conviendra aucunement à ceux qui veulent une tour remplie de logements d'extension, mais il offre une autre approche du monobloc.

Le passage à Windows ne se fait pas toujours sans mal. Quelques lecteurs soulignent cet aspect, jusqu'à refuser de tenter l'expérience et préférer prolonger leur séjour sur Mac. Mais pour d'autres, une fois que l'on est dans ses applications, la différence entre les plateformes s'estompe, surtout lorsque le moteur sous le capot pousse bien plus fort que sur le Mac.

Évolutivité du Mac Pro, révision de l'iMac pour des usages professionnels, boitier externe avec une carte graphique… les doléances de Hasgarn sont très proches de ce qu'Apple a promis ou brièvement évoqué cette semaine. Seulement, il va falloir ronger son frein avant que tout cela ne prenne forme.

Phil4170 est de ceux qui se désolent de la situation actuelle mais n'envisagent ni le hackintosh ni Windows. Un peu comme Sœur Anne, il surveille l'horizon, probablement comme beaucoup d'autres utilisateurs qui gardent leur attachement au Mac tout en voyant leur patience s'éroder.

En tant qu'architecte, je suis bien entendu sensible à la beauté des choses, et avoir un bel ordinateur est agréable. Même s'il faut pour cela payer un peu plus cher (mais de manière raisonnable). Mon impression aujourd'hui est qu'Apple oublie qu'elle est un fabricant informatique et que ses produits sont des outils. Qu'il y ait une recherche du meilleur design, c'est normal, c'est même sa marque de fabrique, mais là je trouve que des choix technologiques sont sacrifiés sur l'autel du design, et ça ce n'est pas tenable.

Le prochain Mac Pro devra répondre à ce challenge : marier le beau avec le fonctionnel. Rien d'impossible, Apple sait aussi le faire, des photos dans des livres d'histoire le prouvent.

Cliquer pour agrandir
  • Les réponses complètes à cet appel à témoins et d'autres qui n'ont pu figurer dans cette synthèse sont à retrouver dans ce fil de discussion.
Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


124 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar gwen 09/04/2017 - 15:07 via iGeneration pour iOS

@francescoMDN

"comme souvent, on oublie l'une des plus importantes communautés pro, constituée de scientifiques "

Euh, c'est juste hors sujet. La il est question des créatifs. Peut être que le monde scientifique et universitaire sera traité dans un autre sujet. Mais bon, ces gens là n'ont jamais été équipés à 90% (à la louche) de Mac.

avatar 0MiguelAnge0 09/04/2017 - 15:46 via iGeneration pour iOS

@gwen

Hors sujet?!! C'est parce qu'Apple a visé qu'une petite partie de la clientèle qu'ils sont dans la panade.

Et le post de Francesco est assez instructif.

avatar gwen 09/04/2017 - 18:37

Son poste est très instructif en effet. Mais, là, le questionnaire de MacG était cette fois-ci destiné aux créatifs. Je ne vois pas comment on peut accuser MacG de ne pas parler des autres professions quand le site décide de faire un sondage auprès des créatifs.

Peut être qu'un jour, un questionnaire du même type, destiné a une autre profession verra le jour, mais là, ce n'est pas le sujet en effet.



avatar Ios_What a joke 10/04/2017 - 13:13

Les scientifiques ne créent pas?

avatar nemrod 10/04/2017 - 09:51

Hors sujet car le thème parle des créatifs, pas des scientifiques ...

avatar SWBLi 09/04/2017 - 16:17 via iGeneration pour iOS

@gwen

Je travaille dans un laboratoire de recherches en mécanique des fluides/aérodynamique, mes recherches sont 100% numériques. J'entends par là que je ne fais que des calculs et pas d'expérience. Nous sommes tous équipé d'un portable Apple (64 personnes concernées) et d'une machine desktop sous Linux CentOS. Le portable Apple est vital pour nous, il nous permet de travailler à distance de la même manière que sur nos machines desktop grâce à UNIX. Pour donner un exemple, je suis en déplacement ou je veux bosser le week-end depuis chez moi, j'active mon VPN et avec le terminal je peux faire tout ce qu'il mettait possible de faire sur ma station desktop. Sauf à passer par un portable sous Linux directement, je n'ai jamais vu eu cette facilité avec Windows. Problème concernant les portables Linux c'est l'ergonomie, la gestion de la batterie, tout un tas de paramètres qui pour l'instant donnent l'avantage à Apple et ses MacBook. Mais ca grogne de plus en plus fort à cause du prix par rapport aux performances. On est de plus, obligé d'acheter de plus en plus d'adaptateurs, ce qui a un coût non négligeable.

Mon laboratoire n'est pas un cas particulier. Nombre de mes contacts en Europe/USA sont aussi équipé en Mac. Donc la communauté scientifique a, je trouve, aussi son mot à dire.

avatar zoubi2 09/04/2017 - 18:13

@SWBLi

Oh que oui !! Combien de fois ai-je béni mon Mac d'être une machine Unix et de pouvoir travailler chez moi avec lui plutôt qu'au labo sur le serveur...

avatar blopi4 10/04/2017 - 06:42

Envisage le mode Ubuntu sous Windows 10 si jamais ;)
Un vrai terminal, avec accès au file system Windows. On peut y installer toutes les appli Linux qui fonctionnent dans un terminal.

Sinon, il faut "dockeriser" vos appli, les conteneurs c'est l'avenir !
(Voir le site de Docker).

avatar nemrod 10/04/2017 - 09:52

Donc tu n'es pas un créatif mais un scientifique ... CQFD

avatar SWBLi 10/04/2017 - 10:21

Pas un créatif ? Ce n'est pas mon métier effectivement mais j'utilise Adobe Illustrator quasiment quotidiennement pour des schémas, des mises en forme de résultats. J'utilise aussi très souvent blender pour faire du rendu 3D pour les résultats de mes simulations et donc j'ai besoin de puissance GPU et de RAM. Je ne gagne pas ma vie avec mes "créations" certes, mais j'utilise tout de même des logiciels pour "créatifs".

La recherche scientifique ne se limite pas à des courbes ou des chiffres. Il y a un travail énorme fait sur la communication, pour rendre plus "visuel" nos travaux.

avatar nemrod 10/04/2017 - 19:43

Le point est que ce sujet est dédié aux créatifs, au sens artistique...

avatar occam 09/04/2017 - 17:05 via iGeneration pour iOS

@gwen

Hors sujet ? J'enchaîne dans le sens de @0MiguelAnge0.
Pardon, mais soit vous ne connaissez pas le monde scientifique, soit vous y avez de mauvaises fréquentations.

Beaucoup de scientifiques sont des gens extrêmement visuels, et les possibilités de visualisation — comme d'interaction visuelle — ont fait que les scientifiques ont longtemps été un des piliers institutionnels du Mac. Même au creux des années de plomb.

En outre, beaucoup de scientifiques ont des intérêts à la fois très assidus et assez pointus dans les domaines audiovisuels. Le caractère "nerd" de leur occupation primaire les désigne souvent comme les "geeks commis d'office" dans ces activités extra-curriculaires. Avec un effet multiplicateur évident.

Et ne sous-estimez jamais la quantité d'images que des scientifiques peuvent avoir à traiter et à gérer quotidiennement. Juste à titre d'exemple, la petite base de données que je trimballe chaque jour pour notre dernier projet comporte déjà plus de 30000 fiches liées à 2800 images de 36 Mpx et plus de 3000 plans microscopiques (optiques et électroniques) de 16 Mpx, qui ont généré plus de 5000 esquisses CMYK en PostScript. Et ce n'est que la partie visible de l'iceberg, il y en bien plus sur les serveurs.

Je suis déjà en partie obligé de recourir au hackintosh pour gérer ce travail. Le bordel du PDF sous Sierra a saboté notre workflow de publication et rend inopérante toute nouvelle acquisition de Mac qui ne serait pas rétrogradable à EL Capitan.
Le jour où nous déciderons que le Mac est devenu trop dispendieux et trop peu performant pour notre travail, nous ferons enfin notre deuil, et ¡adiós muchachos! L'effet de bascule parmi nos collaborateurs non-scientifiques (graphistes, assistants arts visuels, etc.) sera considérable, et pour la plupart irréversible.

avatar gwen 09/04/2017 - 18:49

@occam

OK, les scientifiques peuvent utiliser Photoshop et consorts. Mais dans ce cas, je connais des milliers de personnes des camionnettes et qui ne sont pas livreurs, mais artisans. L'outil ne fait pas le créatif dans le sens ou on l'entend en tant que profession.

Je ne dis pas que les scientifiques ne sont pas créatifs, mais ce sont plutôt des chercheurs qui savent utiliser les bons outils à leur disposition.

Je trouve ça un peu fort de remettre en cause un article censé parlé d'une petite partie des utilisateurs de machine Apple et non des utilisateurs globaux de produits pommés.

Votre point de vue revient se demander, si cela avait été un article sur les scientifiques qui quittant le Mac, pourquoi il ne parlerait pas des comptables, car eux-mêmes utilisent des formulent mathématique dans leur travaille et créent des camemberts toute la journée.

Ne mélangeons pas les torchons et laissons macG libre de sa politique éditoriale.

avatar wsalado 09/04/2017 - 17:08

@gwen

non ce n'est pas hors-sujet, les scientifiques sont des créatifs mais leurs outils sont des équations ou des problèmes (au sens mathématique): s'il n'y avait pas de créativité dans la science il n'y aurait pas d'algorithme pour ajuster les photos sous photoshop ;) c'est un raccourci, certes, mais c'est à réfléchir !

avatar nemrod 10/04/2017 - 09:53

Le sujet concerne les créatifs au sens artistique du terme.

avatar oomu 10/04/2017 - 11:02

loin de moi l'idée d'une ombre de la goutte d'une critique envers la pertinence des besoins scientifiques

mais ici, c'est Hors Sujet. On parle bien des besoins des "artistes".

Les besoins des scientifiques en mac, ça me passionnerait aussi, bien évidemment ils sont proches mais pas identique. Et surtout témoignages et articles dédiés permettrait de donner un éclairage spécifique sur leurs travaux.

donc, vite un autre sondage ! :)

avatar zoubi2 09/04/2017 - 18:09

@gwen

"Mais bon, ces gens là n'ont jamais été équipés à 90% (à la louche) de Mac"

Pourriez-vous me donner la référence de votre louche, SVP ? Parce que là, manifestement, vous causez vous causez sans rien savoir...

avatar gwen 09/04/2017 - 18:40

Bon, apparemment le monde scientifique a bien changé. Les labos que je fréquentais, il y a de cela plus de 15 ans, n'étaient pas équipés de Mac, ou très peu. Même si les personnes qui y travaillaient étaient eux, personnellement équipées d'appareils Apple.

Mea Culpa dans ce cas.

avatar RedMak 09/04/2017 - 16:01 via iGeneration pour iOS

@francescoMDN

Cet article ne fait que résumé les réponses, vous n'avez qu'a écrire votre témoignages non ?

avatar occam 09/04/2017 - 17:06 via iGeneration pour iOS

@RedMak

Ce qu'il vient de faire, non ?

avatar marenostrum 09/04/2017 - 15:14

témoignages d'utilisateurs anonymes. j'attendais des pointures de la création.

avatar moon21 09/04/2017 - 16:02

T'es qui pour juger de la valeur des gens face à leurs avis ?

avatar marenostrum 09/04/2017 - 17:26

c'est pour ça ma remarque. ils sont qui eux pour les prendre aux sérieux ? moi (comme eux) j'suis un anonyme.

avatar vrts 10/04/2017 - 18:38

Marenostrum a demasqué le complot des pros windows se faisant passer pour des creatifs quittant le mac !
On s'en fout qui ils sont, leurs propos sont interessants et plutot tres realistes (ca fait echo a tous les gens que je croise dans mon reseau de freelances par exmple)

avatar marenostrum 09/04/2017 - 22:07

il faut reproduire avec capture d'image (video) l'incapacité du mac pour finir un projet graphique. et pas parler des prix insupportables des machines, ou d'autres généralités sans preuves à l'appui..

Pages