Fermer le menu
 

Témoignages : ces créatifs qui quittent le Mac

Florian Innocente | | 14:00 |  124

Le hackintosh comme roue de secours

Les réponses à ce dépit ont pris plusieurs formes. Il y a ceux qui ont opté pour garder macOS mais se séparer du Mac. Leur solution : le hackintosh. Photographe et auteur de BD, Xololth1 écrit en « avoir marre d'être pris pour un pigeon ». Il s'est fait aider par un ami pour assembler une machine qui n'a pas d'équivalent avec l'offre Mac d'aujourd'hui : « j'ai choisi de payer pour une configuration musclée à un prix raisonnable. Avec un "rack de 6 disques durs pour mes sauvegardes" à l'intérieur de la machine et non pas étalés sur mon bureau. » Une référence au Mac Pro 2013 qui a pris le parti de déporter tous les périphériques de stockage vers l'extérieur avec le soutien de plusieurs prises Thunderbolt.

Il ajoute : « j'ai un Eizo Color Edge 27" qui coûte le prix de ma nouvelle machine et qui ne brille que par la qualité de son affichage mat et non Retina. Il est, lui, garanti 5 ans en standard ». Est-ce que ce futur écran d'Apple pour les pros aura une dalle mate lui aussi ? La Pomme n'a rien dit de plus à son sujet.

Le "hackintosh Pro" réalisé par Dan Counsel, cofondateur de l'éditeur Realmac.

Arrivé sur Mac il y a 10 ans, lechat666 jongle entre After Effects, Premiere, Photoshop, Illustrator, Cinema 4D et Lightroom. Il regrette d'avoir perdu en mobilité car son MacBook Pro de 2012 est insuffisant aujourd'hui. Cependant la gamme actuelle ne lui convient pas avec le tout soudé sur la carte-mère et les écrans brillants : « c'est juste pas possible du tout, surtout lorsque je travaille sur des images sombres ». Pour sa station de travail, les lacunes du Mac Pro l'ont conduit à se faire un hackintosh :

RAM extensible. 32 Go de RAM aujourd'hui, bientôt 64 Go alors que les MacBook Pro sont limités à 16 Go… Carte graphique puissante car je fais dorénavant du rendu 3D CUDA et il n'y a plus de NVIDIA chez Apple. Pouvoir jongler avec mes SSD, gérer mes stockages. Le SSD soudé ou format propriétaire est un gros frein. Le prix tout doux (1 500 €) est un bonus.

Sa prochaine étape est un switch à 100 % vers le PC pour augmenter encore ses capacités d'évolution matérielle, même s'il aimerait « vraiment » rester sur macOS.

Inspiré par notre feuilleton sur le hackintosh, iNeo a monté le sien pour moins de 2 000 € (il le détaille dans le forum) : « je suis Mac user depuis près de 25 ans — créatif dans la pub — et pour la première fois j'ai dérapé… o_O. La politique d'Apple envers les pro est de plus en plus incompréhensible ! »

A switché !

Des lecteurs comme Hellix06, [MGZ] Shralldam, Diego1968, patrick mantout, ont préféré l'option Windows. Ils ne se sont pas offert un magnifique Surface Studio (qui est encore moins évolutif qu'un iMac), mais des PC montés sur mesure. Un choix préféré à celui du hackintosh où le choix des composants oblige à davantage de prudence pour éviter les incompatibilités avec macOS.

La situation s'est renversée, c'est Microsoft aujourd'hui qui essaie de se comparer favorablement à Apple.

Selon son domaine d'activité, l'opération est facilitée par la nature multiplateforme de pas mal d'applications de création. Logic Pro, édité par Apple, est l'une des quelques exceptions qui mettent des bâtons dans les roues des candidats au switch. Mais que ce soit pour des titres de 3D, de traitements photo ou toute la collection Adobe, on retrouve immédiatement ses outils.

Patrick, qui liste les composants de son PC fait maison, écrit :

Ce qui m'a fait agir ainsi n'est pas une question financière, je ne suis pas intéressé par un hackintosh, je ne veux pas faire des économies, je veux "juste" un ordinateur puissant avec lequel je puisse utiliser Photoshop, Maya, Blender, Unity 3D… et faire de la programmation. Ce qui est dramatique avec les dernières machines de bureau d'Apple, c'est leur carte graphique. Vu le prix proposé, c'est particulièrement scandaleux de se retrouver avec une petite carte graphique toute "pourrie" d'un portable.

Lorsque j’utilise des logiciels comme Unity 3D, Maya 3D, Blender 3D, j’ai l’impression d’avoir une station de travail entre les mains. Les performances des logiciels 3D sont fabuleuses et le fait de pouvoir travailler sur un 32 pouces 4K sans aucun ralentissement est particulièrement génial. Il n’y a aucune différence d'interface dans ces logiciels entre mon ancien iMac et cette machine.

Au diable le Mac, une loupe grossissante par-dessus un écran iPhone et ça suffit pour bosser. Crédit : Boris Cargo. Cliquer pour agrandir

Il est intéressant de relever ce point où la dépense nécessaire à un bon équipement n'est pas forcément un frein chez des utilisateurs pointus. Ils sont prêts à investir une bonne somme, sauf qu'ils estiment ne plus en avoir pour leur argent chez Apple.

Ainsi, Diego1968, illustrateur, animateur 3D, Motion designer et directeur artistique, depuis 20 ans sur Mac, juge qu'Apple n'offre « plus de solution viable et pérenne ». Il a ajouté cette année un PC à ses trois Mac Pro pré-2013 :

Pour moi le prix n'est pas un critère majeur, je suis professionnel et ce faisant je suis en mesure d'amortir mon investissement grâce à mon travail et mon statut. La puissance par contre est primordiale ! Je n'utilise aucun logiciel Apple. Adobe et Maxon sont mes principaux éditeurs de logiciels. Je continue sur mes Mac jusqu'à leur mort… après je ferais définitivement le saut PC pour mes nouvelles machines.

« Dois-je vraiment me tourner vers un Mac pour exécuter des travaux de création ? » demande [MGZ] Shralldam, graphiste et enseignant en création numérique. Il a monté sa tour PC pour utiliser à fond After Effects et Cinema 4D notamment. Poser la question, c'est y répondre : « Autrefois on ne se la posait même pas… Désormais, je pense qu'Apple donne plus l'image d'un confort d'utilisation global, plutôt qu'une longueur d'avance dans certains domaines ».

On a vu d'ailleurs au lancement du curieux Surface Studio que Microsoft draguait sans ambiguïtés la clientèle des graphistes et créatifs au sens large. Son ordinateur est aussi fermé qu'un iMac, il ne conviendra aucunement à ceux qui veulent une tour remplie de logements d'extension, mais il offre une autre approche du monobloc.

Le passage à Windows ne se fait pas toujours sans mal. Quelques lecteurs soulignent cet aspect, jusqu'à refuser de tenter l'expérience et préférer prolonger leur séjour sur Mac. Mais pour d'autres, une fois que l'on est dans ses applications, la différence entre les plateformes s'estompe, surtout lorsque le moteur sous le capot pousse bien plus fort que sur le Mac.

Évolutivité du Mac Pro, révision de l'iMac pour des usages professionnels, boitier externe avec une carte graphique… les doléances de Hasgarn sont très proches de ce qu'Apple a promis ou brièvement évoqué cette semaine. Seulement, il va falloir ronger son frein avant que tout cela ne prenne forme.

Phil4170 est de ceux qui se désolent de la situation actuelle mais n'envisagent ni le hackintosh ni Windows. Un peu comme Sœur Anne, il surveille l'horizon, probablement comme beaucoup d'autres utilisateurs qui gardent leur attachement au Mac tout en voyant leur patience s'éroder.

En tant qu'architecte, je suis bien entendu sensible à la beauté des choses, et avoir un bel ordinateur est agréable. Même s'il faut pour cela payer un peu plus cher (mais de manière raisonnable). Mon impression aujourd'hui est qu'Apple oublie qu'elle est un fabricant informatique et que ses produits sont des outils. Qu'il y ait une recherche du meilleur design, c'est normal, c'est même sa marque de fabrique, mais là je trouve que des choix technologiques sont sacrifiés sur l'autel du design, et ça ce n'est pas tenable.

Le prochain Mac Pro devra répondre à ce challenge : marier le beau avec le fonctionnel. Rien d'impossible, Apple sait aussi le faire, des photos dans des livres d'histoire le prouvent.

Cliquer pour agrandir
  • Les réponses complètes à cet appel à témoins et d'autres qui n'ont pu figurer dans cette synthèse sont à retrouver dans ce fil de discussion.
Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


124 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar lepoulpebaleine 09/04/2017 - 14:33 via iGeneration pour iOS

Je suis moi aussi un «créatif».

Principalement dans la musique mais aussi un tout petit peu dans le design (et dans le codage, mais ce n'est pas trop le sujet).

Côté matériel, oui, c'est vrai Apple a fait des choix discutables. Et coté prix aussi, c'est clair (mon Mac Pro double écran m'a coûté 6000 € !).

Mais en terme d'OS plus JAMAIS je n'utiliserai autre chose que mac OS. C'est juste 1 000 000 de fois plus efficace que le reste. Pensez juste à la manipulation de fichiers PDF. J'ai un ami qui m'envoie régulièrement des PDF juste pour que je les recadre !

Windows ? Pfff. Ils se sont améliorés, il faut le reconnaître. Mais passer plus d'une demi-heure sous W me donne la migraine !
Trop de boutons, trop de menus, trop d'utilisation de la souris... c'est l'enfer :-(

Linux, oui, pourquoi pas. J'ai bossé dessus pendant 10 ans. Il y a des distributions assez «user-friendly» (typiquement Ubuntu). Mais il y a un manque criant de logiciels de niveau PRO (excepté Gimp=Photoshop like, Bitwig=Ableton like, Blender pour la 3D, et sans doute quelques autres, je ne connais pas tout).

Conclusion - L'avenir est-il dans le hackintosh ? Ça me fait mal au cœur, mais peut-être bien que oui. Moi qui ai quitté Linux car j'en avais marre de bidouiller...

avatar Stardustxxx 09/04/2017 - 16:37

@lepoulpebaleine
"Mais en terme d'OS plus JAMAIS je n'utiliserai autre chose que mac OS. C'est juste 1 000 000 de fois plus efficace que le reste.
Windows ? Pfff. Ils se sont améliorés, il faut le reconnaître. Mais passer plus d'une demi-heure sous W me donne la migraine !
Trop de boutons, trop de menus, trop d'utilisation de la souris... c'est l'enfer :-("

Tu préfères MacOS, tant mieux, mais il ne faut pas généraliser son expérience.
Les applications sont si différentes entre Windows et Mac? les boutons, les menus changent pour Adobe entre les versions Mac et Windows ?
Si on parle codage, on peut aussi comparer XCode et Visual Studio, XCode est anti ergonomique au possible comparé a Visual Studio.
Perso, je trouve Windows Explorer est nettement plus efficace que le finder.

Les 2 OS sont équivalents en terme d'usage, chacun a des avantages et des inconvénients.
Après, on peut être tellement habitué a un OS que l'on trouve tous les autres mal foutu. Mais ensuite si on compte le temps que l'on passe dans les applications et le temps qu'on passe dans l'OS, la majorité du temps est passé dans les applications dont les interfaces ne changent pas vraiment d'un OS a l'autre.

avatar oomu 10/04/2017 - 13:16

non

il y a toujours un fossé entre macOs et Windows (10).

Cela est flagrant avec Aperçu, le Terminal, spotlight et les libellés, Automator et une floppée de détails.

Gérer mes documents, la sauvegarde, version et naviguer/scripter etc, je peux le faire beaucoup plus vite, avec ce que fournit apple de _BASE_ que sous windows; Sans parler du comportement général de windows et de son harcèlement de mise à jour.

Après... cela se relativise:

Nombre de logiciels graphiques, par exemple Substance Painter, Blender, etc ont des interfaces entièrement customisées et spécifiques et donc identiques sur windows et mac. Adaptées à rien, inadaptées à tout.

À la fois une qualité pour être indépendant de la plateforme et une frustration car ça profite de _RIEN_ en interne du système.

-
"Perso, je trouve Windows Explorer est nettement plus efficace que le finder."

Explorer est confus avec sa barre latérale, changeant au grès des "modes" de l'interface (panneau de config, admin, réseau, etc)
et surtout: y a PAS la vue Colonne ! :)



avatar pehache 11/04/2017 - 09:05

En fait tout comme le premier intervenant tu ne fais là qu'exprimer que tu as tes habitudes sur macOS et que tu ne retrouves pas tes marques sur Windows. Ce qui n'a rien à voir avec la qualité des deux OS.

Le harcèlement des mises à jour sous Windows ? Ben idem sur macOS : chaque fois qu'il y a une MAJ publiée j'ai une notification journalière m'enjoignant à appliquer la mise à jour.

Il faut quand même à un moment se rappeler que Windows est utilisé à 95% comme OS desktop dans les entreprises, et que si c'était un OS si pourri et inutilisable que ça, on se demande comment l'économie tournerait.

avatar Nom d'utilisateur 10/04/2017 - 16:32

"Mais il y a un manque criant de logiciels de niveau PRO" 👍 à part pour jouer (et encore) je ne voit pas trop ce que W a pour lui

avatar Manubzh 11/04/2017 - 15:26

commentaire méprisant comme à ton habitude sur des faits complètement erronés...

bref

avatar Nom d'utilisateur 12/04/2017 - 22:17

venant de toi... rien a foutre

avatar R1x_Fr1x 09/04/2017 - 14:38 via iGeneration pour iOS

Article profond comme j'aime.

Dommage de ne pas avoir été plus solidaire avec ces "créatifs" quand la grogne montait depuis des années (notamment en commentaires avec Aperture notamment) et avoir attendu qu'Apple fasse son mea-culpa par rapport au MacPro pour enfin oser parler d'erreur magistrale.

avatar zoubi2 09/04/2017 - 18:04 (edité)

@R1x_Fr1x

Je vous trouve franchement injuste. Ça fait un sacré bout de temps que MacG rue dans les brancards et se plaint des errements de la . À tel point qu'il n'y a pas si longtemps on finissait par se croire sur un site de "haters"...

avatar oomu 10/04/2017 - 12:09

tout à fait.

avatar Mickaël Bazoge macG 09/04/2017 - 21:59 via iGeneration pour iOS

@R1x_Fr1x

On parle des problèmes d'Apple avec les pros et de la catastrophe du Mac Pro depuis de nombreux mois pourtant...

avatar Dodo8 09/04/2017 - 14:49 via iGeneration pour iOS

Logic qui plante ? Ce "créatif" ne doit pas l'utiliser beaucoup ou oublier de mettre à jour car le logiciel est extrêmement stable et quand il plante la dernière session est restaurée.

avatar yannig 09/04/2017 - 17:42

disons que ça plante davantage qu'avant.

(ce que j'ai pu vérifier)

même si c'est moins que sous win (ce que j'ai pu vérifier aussi), ça énerve déjà

avatar Dodo8 09/04/2017 - 18:13 via iGeneration pour iOS

@yannig

Ce que je voulais surtout dire c'est qu'un plantage, en plus d'être rare, fait seulement perdre environ 15 sec le temps de relancer Logic et de retrouver la version enregistrée automatiquement. Donc je vois pas pourquoi il se plaint.

Après j'ai lu que l'auteur du témoignage utilisait Logic en live (oùun crash est bien embêtant) ce qui n'est pas très malin. On lui préféra largement Ableton.

avatar yannig 09/04/2017 - 19:49 (edité)

Ben moi, je me plains que ça ne soit pas aussi stable qu'avant.

Et parfois, ça me prend bien plus que 15s pour retomber sur mes pattes.

avatar debione 10/04/2017 - 14:10

@Dodo8:

On ne peut pas passer de Logic à Ableton comme cela sans changer drastiquement ce que l'on fait en musique... Et je sais de quoi je parle j'ai aussi Ableton Live et un APC40 MKII, que je n'utilise pas car c'est super quand tu fais de l'electro-minimal... Perso je suis plus dans l'electrorock-expérimental, j'ai des instrument externe par moment (clavier, guitare, Kaoss, chant)...

Bref, l'argument n'est pas recevable, car on ne fait pas la même chose avec les deux logiciels, on ne peut pas passer les effets de Logic dans Live de même que les instrument AU, et Live n'est pas dirigeable par un Ipad, on ne peut pas utiliser l'arpégiateur de Logic dans Live...

Je suis même allé jusqu'à tester Live + Main Stage, mais la c'est le mbp qui surchauffe et qui passe en mode tortue, sans compter tous les problèmes de synchronisation midi d'avec les hybrides...

Et en gros j'utilise Logic 2 à 3 heures par jour depuis 3-4 ans (avant j'en faisais moins), donc oui je sais exactement de quoi je parle...
Faites le test avec Logic Remote, la plupart du temps cela joue super (et le couple presque magic entre Logic et Logic remote)... mais par contre gare à si un des deux par en veille, la seule solution pour être sur est de tout redémarrer (pas les soft, les machines), mon dernier live est la pour me le rappeler, quand à un changement de projet je me suis retrouvé dans logic remote avec des pistes mélangé entre les deux projets, avec la super surprise de voir que quand je montais une pistes deux autres montaient avec... parce que mon ipad était parti en veille... le simple fait de redémarrer mon ipad m'a pris une minute, 60 putain de secondes dans un silence assourdissant...

Après, je sais pas si vous avez déjà fait des enregistrements studio, mais il y a des prises ou si cela plante, c'est vraiment la merde, parce que justement le chanteur/guitariste/ watt else à fait LE truc juste à ce moment là... Bref devoir dire,: Bon c'était de loin la meilleur prise, mais Logic a planté... Vous inquiétez pas cela prend 30 secondes avant de reprendre tout depuis le début", encore pire si on vous a chargé d'enregistrer un live...
Le live audio à ceci qu'il ne permet aucune latence, aucun swap fut-il sur le SSD le plus rapide du monde, aucun problème même ultra minime des assignations midi...
Mais Logic reste the soft pour moi, pas besoin de rajouter des effets d'aplat visuel... Ferait mieux de se concentrer uniquement sur la résolution de bug, n'importe qui qui utilise Logic un peu à fond n'en n'a a foutre que le look visuel soit exactement dans les canons de l'OS.

avatar Jacti 10/04/2017 - 17:41

Je suis totalement d'accord avec ton dernier paragraphe. De même avec les machines. Ce ne sont pas quelques millimètres d'épaisseur en plus qui sont gênants, c'est le fait que TOUT ne puisse pas se trouver dans la bécane (surtout pour un musicien). J'avais un MacPro "early 2008" avec 32 Go de RAM, 4 disque durs de 500 Go, une carte graphique Quadro, 2 écrans 27", enfin le top de la config. Je l'ai gardé 7 ans et il a fonctionné sans problème à part certaines barrettes mémoires (mais elles étaient garanties à vie...). Je l'ai remplacé par un iMac retina fin 2014 3 To, 32 Go de ram. Finalement, je regrette presque le MacPro. J'utilise principalement Logic et Metasynth (pour le sound design), ce dernier est un logiciel absolument génial dès lors qu'on le maîtrise. Ces 2 logiciels n'existent pas sur PC et n'y ont pas d'équivalents.

avatar Jacti 10/04/2017 - 10:30

Logic n'existe pas sour Win, ou alors des très vieilles versions !

avatar Jacti 10/04/2017 - 10:28 (edité)

Je suis de ton avis. Perso, je n'ai jamais vu Logic pro X se planter, du moins dans les dernières versions.

avatar debione 10/04/2017 - 14:21

Utilisez le avec des Arturia/NI/Korg, assigner lui plein de trucs midi et utiliser le avec Logic Remote et plein d'entrée audio... Vous allez pas passer la semaine sans voir apparaître ici et la des bugs...

avatar Jacti 11/04/2017 - 17:16

Vous êtes sûr que tout est de la faute de Logic là-dedans ?

avatar debione 11/04/2017 - 18:32

Quand Logic remote bug, ben c'est uniquement la faute de Logic Remote, quand ça part en carafe complet après une veille, c'est la faute a OSx/Logic/Ios (un des trois mais strictement rien d'autres), quand El Capitan a rendu inopérant tous les AU/VST c'était soit El Capitan soit une non mise à jour de Logic (mais comme cela c'est réglé avec une mise à jour d'El Capitan, c'est plutôt de la le bug), quand lors d'une mise à jour d'IOS je n'arrivais plus à capter avec Logic remote le wifi de mon mbp (mais sur le réseau de ma maison cela fonctionnait très bien), ben c'était plutôt iOS...

Alors en effet tout n'est de loin pas de la faute à Logic, mais plus à Apple dans son ensemble... Le problème étant que les mises à jours n'arrive pas en même temps et son très espacé dans le temps... Il y a un nouvel Os, mais pas forcément une adaptation de Logic, et quand il y a une adaptation de Logic, il faut attendre avant que Logic Remote ne soit lui aussi à jour, et le tout entrecoupé des adaptation d'Ios. De fait on se retrouve la plupart du temps sur des situations bancales ou tout n'est pas de la même "génération". Voilà pourquoi quand on chope enfin une famille (Macos/Ios/Logic/Logic Remote) exempte de gros bug, on la garde.... Et on se fait spammer par Apple pour faire des mises à jours.

avatar Jacti 12/04/2017 - 11:50

Vous n'êtes pas obligé de mettre toujours à jour avec la dernière version de Logic si Remote ou je ne sais quelle AU est devenue incompatible. Je ne suis pas tellement spammé par Apple pour les mises à jour du système mais il faut dire que je désactive les notifications. En fait, dans MacOS, quasiment tout ce qui est nouveau depuis Snow Leopard, je le désactive car ça ne me sert à rien.

avatar debione 12/04/2017 - 12:23

J'aimerais surtout savoir comment désactiver les mises à jour de l'iPad, pour que plus jamais je n'aie de la part d'Apple un rappel... A la rigueur j'arrive à faire avec ceux de Mac os qui se situent en haut à droite et qui excepté le cadre ne me dérange pas plus que cela... Par contre sur iPad c'est une horreur, c'est un panneau au milieu de l'écran qui rend inactif le soft que tu es en train d'utiliser... En plein milieu d'un live c'est vraiment .... chiant et anti-pro au possible... Si quelqu'u a un moyen simple de ne plus être spammé, je suis preneur.

avatar francescoMDN 09/04/2017 - 14:58

comme souvent, on oublie l'une des plus importantes communautés pro, constituée de scientifiques (universitaires ou non) qui on des besoins très variés, soit de stockage (bases de données peu structurables), CPU (exemple : dynamique moléculaire), graphiques (réalité virtuelle 3D), soit de tout (calculs 4D etc). Les scientifiques ne vont en centre de calcul que sur les jobs parallélisés intensifs. D'autant que les derniers PC permettent de faire au labo ce qu'on faisait avant au centre de calcul sans avoir à attendre son tour.

Et là, l'hémorragie est énorme d'autant que la SIliconValley et plus particulièrement Stanford est le lieu ou beaucoup de cette industrie est parti. Donc, forcément, ils ont dû entendre parler du mécontentement de "maman Stanford" (dont j'ai fait partie jusqu'en 2015). Mon beau-frère travaille chez Apple à Cupertino et je lui dit à chaque fois qu'on se voit.

Cela représente des centaines de milliers de personnes aux USA, France, Allemagne etc qui sont sur macOS mais qui en ont marre de se voir imposer un iMac techniquement obsolète ou des macbookpro hors de prix et/ou gadgetisés (la Touchbar quand on est productif via les raccoucis clavier comme beaucoup d'entre nous, héritage UNIX) et ce, pour des calculs ou des simulations d'autant que Win10 est devenu compétitif. La désertion est en chemin dont moi.

D'autant que les chromebooks ont envahi nos salles de cours en 2 temps 3 mouvements, privilégiés par les étudiants de par leur faible cout. Je pense même que c'est cette désertion violente et rapide qui, si rien n'est fait, entérine de facto la disparition programmée de la future clientèle universitaire proMac dans 5+ ans.

Elle sonne peut être aussi ce retour des arguments "pro" chez Apple de manière à éviter la grande disette de 2025+ puisque les iPad Pro, iMac 5K ou MacbookPro de luxe ne remplaceront jamais les machines "pro". D'autant que les crédits de recherche diminuent partout et qu'on ne peut plus se payer le luxe d'une TouchBar et d'une carte graphique anémique non-évolutive.

Sans réservoir, la famine menacera et les actionnaires gronderont.

Pages