Apple n'a rien changé dans macOS 10.12.2 pour l'autonomie des MacBook Pro

Florian Innocente |

Apple n'a rien optimisé, changé ou corrigé dans macOS 10.2.2 pour améliorer l'autonomie des derniers MacBook Pro avec Touch Bar. Au lendemain de la sortie de cette mise à jour, des clients avaient eu le sentiment que leur machine avait gagné en endurance. Le délai très court entre l'arrivée de cette mise à jour et ces premiers avis invitait néanmoins à la prudence.

Dans un sujet qu'Ars Technica consacre aux critiques sur l'autonomie de ces machines, le site écrit « Apple nous a dit à plusieurs reprises et de façon appuyée qu'elle n'avait pris aucune mesure pour améliorer l'autonomie des MacBook Pro avec cette mise à jour ». Et pour cause, puisqu'Apple considère que ces batteries se comportent tout à fait normalement, ce qui a été dit aussi très clairement au journaliste.

Dans ses explications, Apple suggère que certains mécontentements s'effaceront avec le temps. En clair, que les tout premiers jours d'utilisation de la machine ne sont pas le reflet de ceux qui suivront. Plusieurs processus qui grèvent l'autonomie doivent être exécutés au début mais ils ne sont que temporaires : indexation Spotlight, synchronisation iCloud Drive et Photothèque iCloud, etc.

L'explication est recevable mais insuffisante. Des utilisateurs ont continué de se plaindre de leur batterie plusieurs jours après leur achat. Ce fut aussi le cas dans le cadre de nos tests où, pour quelques-uns des tests d'autonomie, nous ne réinstallons pas notre environnement du quotidien.

À l’usage, le MacBook Pro 15 pouces déçoit par son autonomie largement inférieure à la génération précédente. Cliquer pour agrandir

Et puis, de la part d'Apple, c'est mettre de côté le fait que les batteries de ces machines sont plus petites que celles des précédentes. Le tout pour un gain en finesse et en poids qui ne se ressentent pas tant que cela.

Le 13" Touch Bar a vu sa batterie passer de 74,9W à 49,2W, rappelle Ars Technica, et le 15" de 99,5 W à 76 W. Soit tout de même une amputation de 34 % dans un cas et de 24 % pour l'autre. Apple a beau jeu de souligner que la consommation de l'écran a été réduite dans le même temps de 30 %, car ce gain ne s'applique qu'à cet élément du portable (tout important qu'il soit) et pas à l'ensemble des pièces et composants qui participent à la consommation électrique du MacBook Pro.

L'écran s'est mis au régime mais pas le processeur Skylake, ou du moins pas assez. Dans ce tableau, l'un des représentants de cette famille (dans une version plus basse consommation que celles des MacBook Pro), on se rend compte que depuis trois générations (Haswell puis Broadwell), la consommation électrique est peu ou prou restée la même. Et lorsqu'elle baisse ce n'est pas de nature à casser la baraque.

crédit : Ars Technica

Depuis 2013, ces trois générations ont successivement pris place dans les MacBook Pro. Et sur cette période les processeurs d'Intel ont maintenu au même niveau leur dépense thermique (28 W sur les 13" et 45 W sur les 15"), il n'y a pas eu de progrès.

Autrement dit, alors que d'autres composants peuvent consommer moins (l'écran, le SSD, les barrettes mémoire), le processeur principal s'affirme de plus en plus comme le premier poste de dépense. Haswell a fait faire de gros progrès mais avant tout par sa capacité à passer très vite d'un état actif à inactif, rappelle Ars Technica.

Dès lors, si la consommation électrique du processeur ne baisse pas lorsqu'on sollicite bien sa machine et que, dans le même temps, la batterie voit sa capacité sérieusement réduite, il ne faut pas attendre de miracle. Enfin, le MacBook Pro 2016 ayant récupéré sa carte graphique dédiée, cela ne peut que peser aussi sur la batterie.

Pour ceux qui jugent que leur machine s'essouffle trop vite, il n'y a pas beaucoup d'options et de tout évidence, rien à attendre d'Apple. Le problème réside dans le design même de la machine.

Alors soit on prend de nouveaux réflexes pour tenter de maîtriser sa consommation (lire La gestion de deux GPU en cause dans la mauvaise autonomie des MacBook Pro 15 pouces). Mais c'est agaçant sur une machine achetée rubis sur l'ongle et attendue depuis si longtemps. Soit on la rend s'il est encore temps.

avatar toketapouet | 

Ah ok, j'ignorais, merci ?

avatar ecosmeri | 

@toketapouet

Si si le 4 avait des problemes d'antenne mais visible surtout en utilisant l'iphone de la main gauche. Et l'humidité naturelle des mains doit jouer aussi un peu donc il est possible que certaines personnes n'aient jamais eu de probleme. Sur les 4 iphones 4 que j ai eu tous avait le meme soucis

avatar toketapouet | 

"@toketapouet

Si si le 4 avait des problemes d'antenne mais visible surtout en utilisant l'iphone de la main gauche. Et l'humidité naturelle des mains doit jouer aussi un peu donc il est possible que certaines personnes n'aient jamais eu de probleme. Sur les 4 iphones 4 que j ai eu tous avait le meme soucis"

Au temps pour moi, après lecture, tu as raison. Bémol : la plupart des tels ont ou avaient à l'époque le même soucis, mais pas forcément dans les mêmes proportions.

Joli raté quand même ?

avatar Manubzh | 

tu enchaine les inepties toi aussi, pas possible d'être borné et aveugle, je comprends qu'apple fasse de tels choix puisqu'il y a toujours des gens comme toi qui sont incapables d'avoir l'esprit critique pour avaler leurs idioties...

Clap clap clap.

avatar Tournicoti | 

@Manubzh
Belle intervention, bien étayée et avec très peu de fautes.

Donc si je résume un peu:
- le MBP est loin de l'autonomie annoncée (relis l'article)
- Apple nous sous-entend que c'est juste un problème d'indexation
- concomitamment Apple enlève l'indication d'autonomie sans explication
- Patrick86 avance le fait que cette indicateur était une source de stress et qu'Apple a bien fait de l'enlever pour une meilleure expérience utilisateur
- il sous-entend aussi que les problèmes sont dus à l'indexation et que les premiers retours le confirment...
- ... premier retours qui s'avèrent être erronés et contredits par l'article, mesures à l'appui et incidence d'indexation fortement remis en question.
- là-dessus @Manubzh se dit: "tiens si je salissais un peu le mec qui a un avis qui ne me plait pas en lui balançant une saillie ad hominem"

Quant à cet argument d'angoisse face à l'indicateur d'autonomie, j'oppose que l'affichage de l'autonomie est une information qu'il faut aller chercher, ce n'est pas un affichage permanent à l'écran; donc il faut être un peu masochiste.
J'aime bien savoir quel temps estimé il me reste quand je bosse loin d'une prise. Par exemple pour savoir si je dois demander à un client de pouvoir brancher mon ordi car je n'aurais plus l'autonomie ou si je n'ai pas à le déranger. Ou pour savoir si je peux regarder un film en entier dans le train ou plutôt regarder un épisode de série plus court.

Donc entre un "mec pertinent qui me fait réfléchir et m'aide à éclaircir mon opinion avec des arguments valables" et un "pauvre gars qui gère sa frustration via son clavier"... devine comment ton intervention m'aide à comprendre le niveau de mon interlocuteur?

OK pour payer cher un produit nickel, mais quand au moindre souci on me dit que je ne sais pas tenir mon téléphone, que je suis le seul à avoir des soucis de carte graphique ou que l'indexation est la seule raison de la baisse d'autonomie... pas d'accord.

avatar patrick86 | 

Donc deux cas de figurent : soit le problème est du à diverses opérations réalisées au début de l'utilisation du MacBook Pro, alors l'autonome remontra au fil du temps ; soit il y a réellement un défaut, matériel ou logiciel, et alors la suppression de l'indicateur d'autonomie n'a strictement aucune chance de dissimuler le problème sous un tapis.

avatar anonx | 

? les types ne font plus rien avec leur mac afin de justifier leur achat et une pseudo bonne autonomie.

Je vois que ça.

avatar Earl Grey | 

Oui exactement. L'endoctrinement fait des ravages au bon sens.

avatar toketapouet | 

Je détaille mon utilisation chaque fois.

Ici, 9h18 :
- Safari non stop (avec vidéos occasionnelles)
- Mail très régulière
- Xcel parfois
- Un peu de photoshop (environ 30 min)
- Beaucoup de Chatty
- Et en backgroud Things, Evernote, Notes, Calendar, utilisés occasionnellement.

avatar françois bayrou | 

waw.
un macbook pro 2016 s'impose : Un macbook air de 2014 ne pourrait pas tenir une telle charge ^^

avatar toketapouet | 

"waw.
un macbook pro 2016 s'impose : Un macbook air de 2014 ne pourrait pas tenir une telle charge ^^"

Je souhaitais reproduire le test dans les mêmes conditions que précédemment. Et précédemment, je luttais pour prolonger au maximum l'autonomie, et avec une utilisation ultra light, je parvenais péniblement à 5h-6h...

Je vais refaire la même chose une fois demain, puis je passerai à mon utilisation habituelle, ie du Lightroom et du Photoshop relativement actifs, pour lesquels l'écran médiocre et petit du MBA (et sa puissance, dans une moindre mesure) constitue(nt) un net pas en arrière, tu en conviendras ?

avatar YanCT | 

App Store en panne....

avatar r e m y | 

Comme Patrick86, je trouve fatigant cette référence régulière à Steve Jobs .... Personne ne sait ce qu'il aurait validé ou pas validé!

Des conneries, Apple en a aussi fait de belles quand il était là....
Rappelez vous la souris galet, totalement anti ergonomique du 1er iMac!
Rappelez vous avec quelle force il assurait qu une souris à 2 boutons n'avait aucune utilité!
Rappelez vous la mise à jour foireuse d'iTunes 6.3 (je crois que c'était 6.3), qui effaçait simplement le disque dur...
Et j'en passe et des meilleurs.

Par contre, il est vrai qu'il avait l'art et la manière de tout nous faire gober, et on en redemandait.

L'effet "distorsion de la réalité" de Steve Jobs, tout le monde en avait conscience.... mais on attendait pourtant son "one more thing", ses "amazing features", on aimait ca et on sortait la carte bancaire.

Si Apple a changé, je pense que c'est surtout dans sa capacité à nous vendre du rêve.
Ils nous ont réveillé et pour beaucoup (dont moi), c'est un réveil avec la gueule de bois :-(

avatar patrick86 | 

@r e m y :

C'est peut-être le plus fascinant chez Jobs : l'efficacité remarquable de son champ de distorsion de la réalité, même 5 ans après sa mort ! ??

avatar AppleAddictdu89 | 

@r e m y

Nan mais surtout que Sir Ive et Steve s'appréciaient a ce point parce qu'ils voyaient tout pareille !

Donc c'est évident que les choix de design auraient été validé par Steve, c'est même pas envisageable que se soit pas le cas

avatar AppleAddictdu89 | 

@r e m y

Nan mais surtout que Sir Ive et Steve s'appréciaient a ce point parce qu'ils voyaient tout pareille !

Donc c'est évident que les choix de design auraient été validé par Steve, c'est même pas envisageable que se soit pas le cas

avatar oomu | 

Steve Jobs n'était pas un être magique. Il avait du charisme mais ce n'était pas non plus un comédien.

Par contre, Steve Jobs avait une passion communicative, il en parlait beaucoup, il détaillait sa vision et disait clairement pourquoi le nouveau produit était adapté, selon lui (donc Apple), à la nouvelle réalité. Cela avec des phrases sans compromis.

je pense que Steve Jobs se serait accaparé dans les médias la question de usb-c ou de l'évolution du public.

Pour le reste, sous Steve Jobs, Apple a aussi fait tout et n'importe quoi (dont le PowerMac Cube G4 qui fut mon plus grand vice) mais ce n'est pas cela que je critique ni qui me fait distinguer l'Apple de maintenant. L'Apple de "steve jobs" était acharnée.

L'Apple actuel se désintéresse de ses propres produits, une sorte de dédain progressif. Peut être la vieillesse de ses dirigeants, peut être un changement d'époque. La gamme mac est.. molle, l'iphone stagne ou son écosystème arrive en retard, désordonné. Parlons de l'écosystème Apple: il disparait lentement, sans fanfare, dans un désintérêt total par Apple.

avatar florian1003 | 

Une capacité d'une batterie se mesure en Wh (énergie) et non en W (puissance).

avatar fte | 

On peut comprendre l'affirmation d'Apple que rien n'a été changé de deux façons je suppose :

- il y a des bugs, ils seront fixés plus tard (peut-être)
- nooononono tout est normal et fonctionne dans les limites des spécifications

Je me dis que la première option serait préférable mais je présume que la seconde est la bonne depuis le début.

Pour ce que j'ai testé en tout cas, l'autonomie en charge est très faible à à peine 2h, la génération précédente dépassant un peu 3h. Spotlight iCloud ou n'importe on s'en fout, si la machine est utilisée à capacité il faut une prise très rapidement. Autrement dit elle n'est pas faite pour être poussée en mobilité, mais uniquement pour des travaux légers.

Voilà. Au moins c'est clair et on sait à quoi s'attendre.

La situation présentée lors de la Keynote est du coup représentative des ambitions d'Apple : sur un bureau, avec des écrans externes, branché au secteur. ?‍♂️

avatar oomu | 

2H ?!

avatar Dazoudaz | 

Mon MacBook Air 2015 tient la journée à l'aise comme quoi j'ai bien fait de ne pas prendre un MBP.

avatar greggorynque | 

@Dazoudaz

Oui le MacBook Air est un vrai chameau et ses performances sont très correctes par rapport au MBP2016 puisque Intel plafonne.
Après beaucoup de gens ne peuvent pas/plus se passer d'un écran Retina ;)

Pour info je suis passé d'un Air à ce pro, je ne peux même pas penser à revenir sur un air, mais je comprends parfaitement qu'on puisse faire le choix inverse

avatar greggorynque | 

Le seul problème est donc dans le chiffre annoncé par Apple, pour les 13' (j'en possède un) ils auraient probablement dû annoncer une autonomie de 7/8 h et il n'y aurait pas eu autant de mécontents ...
C'est hallucinant de mentir comme ça surtout que le modèle sans touchbar est lui effectivement proche du chiffre annoncé.

Je ne regrette pas mon achat, mais s'il avait existé un modèle 512 Go avec le processeur d'entrée de gamme je l'aurais pris.

Aujourd'hui, à nombre de cœurs égaux les processeurs des portables plafonnent complètement, même la différence entre un pro et un air est ridicule.

Je ne parle même pas des options "i7" vendues au prix de l'or pour gagner 4% de perfs ... un bel attrape nigaud.

avatar Benckes | 

C'est fou cette histoire de hargne. Je ne suis pas un fanboy, mais j'ai dû renouveler mon téléphone et mon Mac (après 7 ans de service, mon MacBook Unibody devenait sous-dimensionné).
Mon iPhone 7 tient deux jours quand mon 6 tenait à peine la journée, et pourtant je joue, je me balade par ici, Facebook, Tweetbot et Jean Passe.
J'ai pris un CTO MBPr 2016 TBless, et l'autonomie me semble plus que convenable pour le moment, en dépit de l'indexation il a tenu 6h35, et atteint facile 10h en consultation web, mail, traitement de texte. Mes hauts parleurs n'ont pas explosé (certes le TBless n'était pas affecté) quand j'ai mis W10 avec Bootcamp, je n'ai pas d'artefact graphiques, il est léger, fin, l'écran est délicieux (après un 1280/800 ça se comprend), et il a de la gueule. Et s'il sort enfin un rack TB3 pour carte graphique, j'aurai la machine portable qui fait tourner Fallout 4, pour la modique somme de 3.500€ GTX 1080 comprise. Le beurre et l'argent du beurre quoi.

Attendez, non, b***el. Le beurre, et l'hypothèque du beurre plutôt. Voilà, le défaut c'est surtout le coût prohibitif, à mon sens.

avatar toketapouet | 

Pareil.

Mon 7 plus tient sans soucis la journée en utilisation intensive, et comme généralement j'ai une utilisation légère, il fait deux jours sans difficultés...

Mon MBP 2016 15" tient à présent entre 9 et 10h en utilisation bureautique web mail et un peu de vidéo.

Je pense que Photos joue encore des tours, je vais le désynchroniser et effacer la collection, vu que je ne m'en sers absolument jamais sur le mac (je fais tout sur lightroom et toshop), on verra.

En pratique cet ordinateur est quasiment parfait (mais cher).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR