Aperçu du BreakSafe, le MagSafe USB-C de Griffin

Soumis par Stéphane Moussie le lun, 02/05/2016 - 16:18

La connectique du MacBook 12" est radicale non seulement parce qu'elle ne comporte qu'un seul port USB-C, mais en plus parce que ce port remplace un connecteur largement plébiscité, le MagSafe. En 10 ans d'existence, ce connecteur magnétique a sauvé de nombreux portables Apple d'envolées destructrices.

L'USB-C a néanmoins cet avantage qu'il est exploitable par n'importe quel fabricant d'accessoires. Sentant qu'il y avait un manque à combler, Griffin a mis au point le BreakSafe, un équivalent du MagSafe pour le MacBook.

Le BreakSafe et le câble USB-C d'Apple avec le MacBook gris sidéral. Cliquer pour agrandir

Le BreakSafe est composé de deux éléments : un dongle qui se branche sur le port USB-C de l'ordinateur, et le câble dont le connecteur se fixe au dongle à l'aide d'aimants.

Le produit est solide et soigné. Le câble est noir et les deux parties sont en aluminium gris. Il y a même un chanfrein brillant. Le BreakSafe est parfaitement assorti au MacBook gris sidéral, mais il se marie moins bien avec les autres finitions.

Avec le MacBook or rose. Cliquer pour agrandir

L'ensemble est plus gros que la prise USB-C d'Apple. Le câble de Griffin est aussi un peu plus court (1,8 mètre) que celui d'Apple.

Le dongle USB-C est bien entendu réversible, mais pas le câble qui vient se fixer dessus. Le sens est signalé par deux petits traits gris. On se rend de toute façon immédiatement compte s'il faut retourner le câble en l'approchant du dongle : s'il est dans le bon sens, il se « collera » tout seul ; sinon, les aimants le repousseront. Griffin justifie cette absence de réversibilité par la volonté de garder l'accessoire aussi petit que possible.

Cliquer pour agrandir

Les aimants du BreakSafe sont moins puissants que ceux du MagSafe, ce qui n'est pas un mal, le MacBook étant plus léger que les autres portables. Nos tests de coups de pied dans le câble se sont révélés concluants, même si on s'est fait peur à une poignée de reprises.

La quasi-totalité du temps le BreakSafe s'est séparé en deux sans sourciller et sans faire bouger le MacBook. Il est arrivé seulement deux ou trois fois que la machine bouge de quelques centimètres avant que le câble veuille bien se défaire. Rien de rédhibitoire néanmoins, cela peut aussi arriver à de rares occasions avec le MagSafe.

La contrepartie de la faible puissance des aimants du BreakSafe, c'est que celui-ci peut se séparer rien que sous le poids du câble (typiquement quand on soulève un peu haut le MacBook). Mais mieux vaut ça qu'un connecteur trop solidement fixé.

Selon MacRumors, la recharge est aussi rapide avec le BreakSafe que le câble d'Apple. Il faut savoir à ce sujet que le BreakSafe sert uniquement à la recharge. Il est incapable de faire transiter des données ou de la vidéo. Cela veut dire qu'il faudra toujours avoir sous la main un câble USB-C classique si on veut brancher un périphérique externe.

L'autre contrainte à prendre en compte est le dongle du BreakSafe. C'est une petite pièce qu'il faut veiller à ne pas perdre quand on la retire et qu'il ne faut pas trop malmener quand on la laisse branchée.

En résumé, Griffin a résolu du mieux qu'il pouvait l'absence de MagSafe sur le MacBook. Le BreakSafe ne peut pas proposer le même niveau d'intégration que la solution originale d'Apple, mais au bout du compte il protège aussi bien le MacBook des vols planés. Il sera disponible prochainement en France autour de 40 €.

Mise à jour — nous avons trouvé après la publication de l'article une limitation du BreakSafe : il ne fonctionne pas avec les adaptateurs et hubs USB-C. Il faut brancher directement le BreakSafe au MacBook pour le recharger.