Quels iMac 2015 choisir et quels modèles éviter ?

Florian Innocente |

Choisir un nouvel iMac après le renouvellement de la gamme survenu en octobre n'est pas chose aisée. L'iMac, c'est toujours une famille de monoblocs déclinée entre des modèles aux "petits" écrans de 21,5" et grands écrans de 27". Ce serait simple s'il n'y avait pas des subtilités entre des dalles et des composants d'apparence identiques. Apple sait également très bien manier la calculatrice lorsqu'elle fixe ses tarifs avec une belle propension à pousser irrémédiablement le client vers les modèles les plus chers.

iMac 27" 5K

À la question de "Quel iMac choisir ?" il n'y pas de réponse toute faite mais on peut tout de même vous aider à faire le meilleur choix et éviter une ou deux chausse-trappes.

21,5 pouces ou 27 pouces ?

À chacun sa préférence pour la taille de l'écran (qui définit néanmoins le prix à payer…). D'aucuns jugent le 21" passablement petit alors que l'imposante dalle du 27" en effraient d'autres. Il faut une certaine place sur un bureau pour loger en largeur le plus grand écran. La profondeur n'a rien de gênant, elle est du même ordre que celle d'un petit ordinateur portable.

Le 21,5" pouces est bien moins encombrant en largeur et hauteur que le 27", mais on peut afficher moins de contenu sur son écran

Autre différence entre les deux modèles, il est impossible d'ajouter des barrettes mémoire à un 21" alors qu'une trappe au dos du 27" donne accès aux deux bancs libres sur les quatre existants. N'importe quel utilisateur peut ajouter lui-même de la mémoire, il n'y a pas de vis ou démontage nécessaire. Tous les iMac emportent 8 Go de RAM de série, c'est correct, mais un peu plus ne fera pas de mal dans Parallels Desktop, Fusion ou Photoshop. Souvenez-vous juste que sur l'iMac 21" il faut choisir entre 8 et 16 Go à la commande, après ce sera trop tard.

Sur l'iMac 27" uniquement, une pression sur le bouton au dessus de la prise permet de désengager la trappe d'accès aux barrettes mémoires

Point commun sur les deux modèles, l'idée de changer de support de stockage dans un iMac est à oublier. Si l'on a tendance à beaucoup amasser et archiver, mieux vaut prévoir large au départ pour éviter de se retrouver avec un volume externe trop rapidement. À l'exception de l'indispensable volume externe de sauvegarde qui devrait accompagner tout achat d'un nouvel ordinateur (voir notre livre "Sauvegardez ! sur le sujet).

S'agissant de la connectique, cela ne constitue pas un critère de choix puisque les deux gammes sont chaussées à l'identique (USB 3, Thunderbolt 2, etc) et dans les mêmes proportions.

On en revient à l'écran car les choses se compliquent entre les non Retina et les Retina. Pour les trois iMac 27", la question est réglée, ils ont tous une dalle Retina 5K (5 120 x 2 880). Pour les 21", la nouveauté de l'automne fut l'introduction du premier modèle Retina, nouvelle étape d'une généralisation en marche. On a toujours deux 21" d'entrée et de milieu de gamme avec un écran classique (1 920 x 1 080) et maintenant ce haut de gamme Retina 4K (4 096 x 2 304).

Retina ou pas Retina ?

Sur un écran Retina, l'image est plus belle, cela passe par des caractères parfaitement lissés, un dessin des fenêtres et de leurs contenus plus jolis aussi, mieux défini. De la même manière qu'un film en HD est plus beau à voir et plus détaillé. Cela ne veut pas dire que l'image est mauvaise sur un iMac à écran non Retina, ce serait très exagéré, mais le gain visuel est manifeste lorsqu'on passe de l'un à l'autre. Comme ce fut le cas sur les iPhone et iPad lorsqu'ils ont évolué vers le Retina. Personne aujourd'hui ne souhaiterait les voir revenir en arrière.

L'autre avantage du Retina, que l'on sous-estime souvent, c'est sa capacité à offrir des définitions plus élevées. Par défaut, l'espace de travail dont on dispose devant soi pour répartir ses fenêtres est identique à celui d'un iMac 27" non Retina (avec cette « finesse » d'affichage en plus).

Affichage définition par défaut sur le 21" Retina — Cliquer pour agrandir

Toutefois, vous pouvez augmenter cet espace de deux paliers supplémentaires dans les réglages système. Dans ce cas, les fenêtres, les boutons, le texte… tout devient plus petit mais on a de la place supplémentaire pour en afficher encore plus. Ce peut être pour étirer les fenêtres ou, lorsque qu'elles ne pouvaient que se chevaucher, les détacher et les avoir toutes les deux sous les yeux (plus d'explications ici). C'est encore plus épatant sur le 27" (exemple). Cela veut dire aussi que tout en gardant le faible encombrement physique de l'écran du 21" 4K Retina, on peut afficher le bureau d'OS X dans la taille de celui d'un iMac 27".

Affichage définition maximale du 21" Retina, fenêtres détachées et agrandies en hauteur — Cliquer pour agrandir

Disque dur, Fusion Drive ou SSD ?

Dans la mesure de ce que permettent vos finances, évitez les iMac à disque dur en général et fuyez-les sur les iMac Retina où ils sont parfaitement incongrus. Le seul avantage de ces support à plateaux est une capacité de stockage confortable (1, 2 ou 3 To). Pour le reste, c'est certainement le seul élément clef de ces machines qui n'a pas évolué depuis des décennies. Pire, Apple continue de livrer des 5 400 t/min sur les 21". Ce sont des 7 200 t/min sur les 27" mais ça ne change pas la vie et ça donne une idée de la pingrerie à l'œuvre sur l'entrée de gamme.

Par absence d'évolution on parle de vitesse, dans le sens de la fluidité et du confort d'utilisation qu'elle procure. De ne pas avoir régulièrement cette roue colorée affichée à l'écran qui interrompt brièvement votre activité. De ne pas attendre plus que nécessaire pour lancer un logiciel ou faire une grosse copie. Cette roue est souvent le signe que le système pédale à cause de son disque dur. Bien sûr, si vous faites surtout du web, du mail, que vous ne sautez pas constamment de logiciels en logiciels un disque dur reste supportable. Simplement, on attend mieux d'Apple à l'orée de 2016 et sur des machines emblématiques comme l'iMac.

L'autre extrême est le support SSD et ceux inclus dans ces iMac sont fichtrement véloces. Là, Apple se décarcasse. Nous avions mesuré la duplication d'un dossier de plusieurs giga-octets à 4 min sur un iMac disque dur contre seulement 14 s avec un iMac doté de ces nouveaux SSD… Le défaut du stockage flash est toujours le même : grandes vitesses mais capacités de stockage plus réduites pour des prix proportionnellement élevés.

Entre les deux, la meilleure option est le Fusion Drive. C'est à dire un disque dur pour la grosse capacité avec un SSD pour la grande vitesse. Les deux sont visibles comme un seul et unique volume par l'utilisateur. Apple a jugé bon cependant de rendre les choses plus compliquées. Les Fusion Drive 1 To n'ont plus que 24 Go de SSD, les 2 et 3 To ont toujours 128 Go. OS X et les applications les plus souvent utilisées étant stockés sur la partie SSD, les 24 Go sont vite remplis. OS X déverse alors le trop plein et les fichiers moins sollicités sur le disque dur (autres explications). Avec 128 Go, ce va-et-vient de fichiers entre les deux supports sera moins fréquent. Mais dans un cas comme dans l'autre, n'importe quel Fusion Drive reste éminemment supérieur à un disque dur seul et a plus de coffre qu'un SSD.

Cartes, puce et processeurs

Il y a deux différences entre les processeurs Core i5 Quad des 21" et des 27". Les premiers ont l'avant-dernière génération de processeurs Intel ("Broadwell") les seconds ont la toute dernière en date ("Skylake"). Dans un cas comme dans l'autre, ce sont de bonnes puces, tout à fait capables et performantes. Une option Core i7 est généralement proposée pour accélérer encore la machine. Sauf à passer son temps dans des logiciels gourmands (3D, vidéo, virtualisation…) ou si l'on est pas trop serré par son budget, c'est une déclinaison dont on peut se passer sans regret.

Export de 500 photos dans Photos, iPhotos et Aperture ; export d’un podcast de 30 min dans GarageBand ; export d’une séquence 4K en 1080p dans iMovie ; export 5K vers 1080p dans FCP X ; nombre de pistes lues en simultané dans Logic — Cliquer pour agrandir

Différence il y a aussi sur la partie graphique. Les 21" ont une puce graphique Intel alors que les 27" ont une carte dédiée AMD Radeon. Les secondes sont grosso modo deux fois plus puissantes que les premières qui s'essoufflent beaucoup plus vite en hautes définitions. Une AMD Radeon ne vous fera pas surfer plus vite sur le web, le mail ne partira pas plus rapidement et vous pourrez tout aussi bien classer vos photos et même jouer. Mais pour des applications de 3D, de vidéo ou quelques jeux 3D gourmands, les iMac 27" et leurs cartes graphiques sont assez inévitables.

Lors de nos tests de cette gamme nous n'avons plus remarqué les problèmes de fluidité dont étaient affligés il y a un an les premiers iMac Retina avec Yosemite et équipés de puces graphiques Intel. Son successeur OS X El Capitan a visiblement fait sauter quelques bouchons.

Quel(s) iMac 21" éviter ?

On aurait aimé, vraiment, recommander le modèle Retina. Parce que son écran est extra et qu'il arrive enfin dans la série la plus abordable des iMac (le premier monobloc Retina est sorti il y a deux ans). Seulement, ce modèle vendu 1 699 € est livré avec un antique disque dur 5 400 t/min. Autant demander à un sprinter de courir avec des sabots.

Cliquer pour agrandir

On peut gommer le problème par l'option Fusion Drive à 1 To (120 €) mais on s'agace ici de savoir que son SSD a été raboté. Le mieux serait de prendre le Fusion Drive de 2 To qui a toutes les qualités (360 €). Sauf que la facture bondit à 2 059 €, c'est à dire 40 € de moins à peine que l'iMac Retina 27" 5K… Lequel a aussi un disque dur poussif mais un écran bien plus grand, une carte graphique plus costaude et de la RAM extensible.

On préfère ne pas tergiverser et bouder cet iMac 21" 4K en attendant que son équipement évolue et s'équilibre. Le choix le plus logique consiste alors à prendre le milieu de gamme à 1 499 €. Son processeur est d'un bon niveau et on peut le doper encore avec l'option Fusion Drive à 1 To (120 €) sans trop alourdir la note (1 619 €). Cette option est aussi proposée sur l'iMac 21" d'entrée de gamme à 1 249 €, en faire l'économie serait dommage si vous allez vers cette machine.

Pour résumer, disons que cette gamme d'iMac 21" n'est pas la plus excitante qu'on ait vue avec ces configurations que l'on ne choisit que par défaut. On serait presque tenté de dire que cette gamme 21" n'est là que pour amener le client vers les 27"…

Quel iMac 27" choisir ?

Avec du Retina dans les trois modèles, on s'épargne toute question sur l'écran. Le 27" d'entrée de gamme n'a qu'un disque dur à offrir et ses autres options de stockage gonflent trop la note. Donc exit.

Cliquer pour agrandir

Le modèle le plus équilibré est à nouveau le milieu de gamme à 2 299 €, parce qu'il est équipé d'un Fusion Drive en standard. C'est le 1 To mais mieux vaut cela que toute autre chose sans SSD. Le remplacer par le Fusion Drive 2 To n'a guère de sens dès lors qu'on arrive à 60 € du 27" haut de gamme.

Enfin, s'il s'agit de faire de cet iMac une station de travail, ou de se faire plaisir sans être contraint par un plancher tarifaire, le modèle haut de gamme tend les bras. Il a un Fusion Drive 2 To et si l'on a un peu de marge, on peut toujours ajouter un Core i7 (300 €) et/ou la carte graphique supérieure (300 €) pour monter d'une bonne marche dans les performances. Il faut dire que dans ces niveaux de prix on est rarement déçus chez Apple…


Tags
#iMac
avatar cv21 | 

+1
C'est un "détail" qui m'a agréablement surpris lors de la présentation de cette gamme.

A la lecture des commentaires précédents, il serait peut-être bon de comparer les "performances" pc/mac avec des applicatifs similaires (malgré la différence de prix et sans tenir compte des aspects "agréables/préférences MAC/PC").

Pour les utilisateurs, je cite un commentaire :"qui ne représentent plus la majorité des utilisateurs" cela me semblerait instructif. Car dans l'absolu, n'ayant plus touché un pc depuis windows 7, je préfère un imac comme une évidence...sauf que techniquement et financièrement c'est devenu plus difficile.

avatar psy4tech | 

Toujours les mêmes commentaires. Le Mac c'est trop cher vu la configuration proposée !

Je viens du monde PC et j'ai été longtemps anti-Mac. En 2009, j'ai switché partiellement (un portable + PC Fixe). Là en novembre j'ai revendu mon MacBook Pro Retina et mon PC (configuration équivalente au Mac Pro 6 coeurs) pour prendre un iMac Retina 5K Milieu de gamme (option SSD 256 Go) et j'en suis plus que content.
Le choix d'un ordinateur est basé sur 2 points : la configuration et le système d'exploitation. Même si Windows 10 s'est amélioré, c'est loin du niveau de El Capitan.
Et au niveau configuration, ça ne sert à rien de regarder qui qu'a la plus grosse, mais de savoir quel ordinateur est le mieux optimisé. Je suis passé de Première Pro à Final Cut et la différence en temps d'encodage est énorme.
L'écran 5K retina est nettement supérieur à tous les 4K (encore plus avec les TN). Et si l'ordinateur est bien placé, pas de souci, pas de reflet.
Pour le prix, il ne faut pas oublier la revente. Le Dell proposé plus haut, dans 3 ans il ne vaudra plus rien. Alors que l'iMac vaudra plus de 1000€. Au final le Mac aura coûté sur 3 ans au pire le même prix que le Dell, tout en ayant une meilleure machine.

Le reproche que je fais d'Apple à l'ère Tim Cook et le fait qu'il faut choisir son Mac. Certains modèles sont à éviter. Avant ce n'était pas le cas.

Donc avant de critiquer, prenez bien tous les critères en compte. Et vous verrez que le Mac bien que cher, ne se trouve pas d'un moins bon rapport qualité/prix que la concurrence. Et pour le hackintosh, c'est bien en théorie. En pratique, ce n'est pas autant optimisé que le Mac et puis c'est chiant en maintenance (j'ai eu ça pendant 2 ans)

avatar cv21 | 

Voilà le type de témoignage qui m'intéresse et que malheureusement je ne peux pas faire d'ou des doutes lors de la comparaison de qui "a la plus grosse".

OK pas de doute sur l'intérêt du couple FinalCut/Motion, pas de doute sur la valeur à la revente, même apriori sur le hackintosh.

Cependant Windows 10 est resté à ce point ...windows ? Je suis surpris aussi par la différence des temps d'encodage !

Lorsque je vois ça, je me dis que l'imac est toujours bien placé:
- https://www.videoplusfrance.com/search?category=532&limit=30&order=min_price&availability=none&min_price_default=0&max_price_default=30000&min_price=2334.54&max_price=30000
- http://www.atreid.com/store.html?f=35

Quand je lis par exemple ceci, sans pouvoir comparer personnellement le doute s'installe, je ne retrouve pas les autres articles qui me font douter :
- http://www.slrlounge.com/apple-vs-asus-premiere-cs6-performance-speed-test/

Enfin, pour les tarifs, la hausse a dans mon cas un fort impact...psychologique !
- http://consomac.fr/historique-imac.html

Merci pour ce retour d'expérience.

avatar psy4tech | 

Le prix était aussi un impact psychologique pour moi. J'avais d'ailleurs décidé de repasser sur Windows 10 à cause de Yosemite. Mais depuis El Capitan, Mac Os est de nouveau utilisable.
Windows 10 est bien. Mais le côté flat design rend tout carré, les bords sont carré, alors que sur Mac les bords des fenêtres c'est toujours arrondi. Comme ça, ça peut être juste de l'esthétique, mais je trouve ça plus agréable à l'usage. Si on oublie le design, sur Windows, il manque toujours des applications pratiques. Pas de Twitter ou Pocket sans que ça occupe tout l'écran. Pas de possibilité d'avoir de raccourci pour faire des captures d'une partie de l'écran. Et bien d'autres chose. Pour moi, c'est toutes les petites choses qui manques. Si en plus tu as un iPhone, la liaison avec le Mac est parfaite. Je suis beaucoup plus productif sur Mac que Windows.

Pour le temps d'encodage, il faut faire attention, il faut bien prendre la suite Adobe CC bien plus rapide que CS6. Et pareil pour Final Cut, il faut minimum la version 10.2. La différence, je l'ai découverte par hasard. J'ai commencé avec Final Cut puis passé sur Première Pro notamment parce que je travaillais les montages vidéos sur PC. Et un peu avant que je prenne mon iMac, j'ai eu besoin de faire un montage rapide. Et là Final Cut est bien plus pratique, les réglages fins sont plus simples sur Première Pro par contre. Et j'ai été surpris de voir que sur FCP l'encodage était allé plus vite sur mon MacBook Pro Retina 13 pouces que sur mon PC avec un processeur 6 coeurs et c'est là où je m'y suis un peu plus intéressé.
Voilà un test fait uniquement sur un iMac (mais l'auteur a fait un test entre Mac et PC sur Première Pro et la différence est faible) : https://youtu.be/7H3XV8II4fo?t=3m8s
Quand tu vois les différences de temps c'est vraiment impressionnant.
D'ailleurs MKBHD passe aussi sur FCP pour tester des encodages plus rapides

avatar jazz678 | 

@psy4tech :
"Depuis El Capitan, MacOs est de nouveau utilisable"
Je pense qu'un mauvais procès a été fait à Yosemite, largement entretenu sur certains forums qui par définition sont fréquentés par plus de gens qui veulent se plaindre (à tort ou à raison).

avatar psy4tech | 

Personnellement, ça m'a fait revendre mon iMac de 2011 qui était beaucoup moins fluide qu'avant. La gestion de la mémoire vive était calamiteuse.
Sur mon MacBook Pro quand je suis passé sur El Capitan, j'ai cru revivre avec la réactivité normale d'un Mac.
Après c'est mon expérience personnelle, tout le monde ne l'a pas ressenti de la même façon.

avatar jazz678 | 

@psy4tech :
Bad luck...;0)
J'ai pour ma part installé Yosemite sur un MBPro mi-2009 en ayant préalablement remplacé le DD par un SSD. Tip top.
Comme quoi...

avatar jazz678 | 

@psy4tech :
"Windows 10 est bien"
Certainement. Je l'utilise en
Professionnel sur une surface pro3 et je n'arrive pas à me faire à cette espèce de cohabitation batarde entre un environnement fait pour le tactile et l'ancien environnement. Ça manque de lisibilité pour ma part.

avatar cv21 | 

@psy4tech
Merci pour le lien en lien avec l'usage qui m'intéresse.

Effectivement, ayant tâtonné le mac pro de là où je travaille, le gain en performance pour la vidéo serait largement suffisant avec un imac 2015 pour un usage "perso" (plus d'encodage H264 qu'au boulot (ils sont déportés sur serveur xeon ffmpeg), "facilité" pour créer des projets motion complexes, possibilité de rester sur FCPX !, écran tout de même intéressant (espace couleur), possibilité d'envisager la 4K durant les 5 à 6 ans d'amortissement...psychologique et réel !).

J'aime bien la remarque sur les petits avantages du mac comme la capture d'écran utilisée de façon régulière (captures sur mesure, capture en vidéo, exports pdf, même si sur pc des solutions existent).

En revanche pour la 3D, avec l'imac par rapport aux xeon c'est tenue en slip obligatoire en été et ouverture des fenêtres en hiver. A l'exemple d'un rendu de de 5 secondes de vidéo en 24h et imac brulant....

2500 (ou 3000 pour la carte vidéo 4Go), ça ne passe toujours pas...J'ai toujours acheté dans la tranche 1600 2000 qui correspondait au moyen haut de gamme des imac durant plusieurs années...donc refurb...peut-être ou peu probable craquage compulsif ou prise de tête pour choisir un usage "restreint". Sans oublier que j'ai la chance de pouvoir l'envisager.

Par avance désolé, il est fort probable que je râle encore dans les prochains articles sur l'imac...!

avatar jazz678 | 

@NoxDiurna :
"Apple a tendance a standardiser les besoins"
Aucune autre multinationale informatique ne propose autant de choix de configurations matérielles (qu'on peut discuter et critiquer bien entendu) et d'offres logicielles en "standard" (sans avoir à remettre la main au porte-monnaie).
Le choix est assez large pour contenter une (très) large majorité, voire même les quelques moutons à 5 pattes à la recherche de configurations spéciales.

"Au nom de l'esthétisme"
Ça relève de l'image de marque. On aime ou pas. Apple a toujours considéré le contenant et le contenu. Aucune négligence sur ce point.
Ils ont été pionniers dans cette vision de l'outil informatique et toujours moteurs. Beaucoup les ont suivis et heureusement. Nous serions encore aux laptop "pavés" noirs ou gris en plastique bas de gamme et au PC "tours" en plastic tout aussi bas de gamme.

avatar Sethii | 

Pour le second argument, tu as sans conteste raison.

Par contre, pas pour le premier. Tu ne connais peut être pas les modèles pro des fabricants de PCs pour société, mais il y a souvent l'embarras du choix. En plus, les "configurateurs" (programme permettant de personnaliser le PC) sont très touffus et permettent de satisfaire tous les besoins.

L'équivalent du MacBook Pro haut de gamme en PC peut être livré avec des cartes AMD ou nVidia, au choix du client.

avatar jazz678 | 

@psy4tech :
"Le reproche que je fais à TC...il faut choisir son Mac. Avant ce n'était pas le cas "
Avant il y avait surtout moins de choix.
Avant le choix était beaucoup plus élitiste et les machines moins accessibles financièrement. Si on en avait les moyens on achetait le "haut de gamme", point final.
Ils essayent de proposer des machines conformes aux standards Apple et plus abordables. Sauf que les clients (enfants gâtés) que nous sommes voulons le beurre et l'argent du beurre, voire le c... de la crémière: machines au dernier design Apple, composants les plus récents, pas chers. Mais ça ce n'est pas Apple (le dernier point j'entends)

avatar psy4tech | 

L'exemple le plus marquant de l'arnaque Apple version Tim Cook c'est le Mac Mini. Apple a fait croire qu'ils baissaient le prix de l'ordinateur. Il est passé de 599€ à 499€ théoriquement. Mais en réalité, le processeur est aussi diminué. Et pour avoir le même ordinateur il faut mettre 699€. Donc en fait Apple a augmenté le prix de 100€.

Quand tu prends un iMac 21,5 pouces de base, il est moins performant qu'un MacBook Air. C'est de l'arnaque.

Devoir mettre 2500€ pour un iMac Retina 5k ne me dérange pas. L'écran seul de la même qualité vaut ce prix chez Dell. Là tu as l'ordinateur inclus. Mais ile ne faut pas oublier que ça reste réservé à une élite financière mais aussi professionnelle. Bien que j'adore mon iMac, si je ne faisais pas de montage vidéo en 4K, je ferais une erreur de dépenser autant pour cet ordinateur. J'avais un MBP retina 13 pouces (qui est le meilleur mac à choisir selon moi actuellement). Et je pouvais tout faire avec. Même le montage en 4K (mais c'est un peu plus lent).
Mais les autres Mac fixe proposé sont de l'arnaques. Et c'est ça qui me dérange. Avant, tu pouvais avoir un Mac qui n'avait pas le dernier processeur, dernière carte graphique. Mais il restait performant et seul le prix pouvait être un frein à l'achat. Là pour moi, aucun iMac ne vaut la peine à moins de prendre le 5K milieu de gamme avec le disque SSD au minimum soit 2500€

avatar jazz678 | 

@Sethii :
Je ne sais pas si tu réponds à mon post mais j'ai l'impression que si:0)

À partir du moment où tu parles de modèles pro "pour sociétés" nous ne sommes plus sur des modèles "grand public". Dell est dans ce business model par ex. Le parallèle par rapport aux modèles "pro" de chez Apple n'est pas justifié. Là où certains fabricants proposent des offres logicielles complètes ou "touffus" comme tu dis bien spécifiquement pour les sociétés, donc pour un usage spécialisés, Apple propose des machines "pro" + offre logicielles pour les grands publique...et les sociétés

avatar Sethii | 

@jazz678 : à partir du moment où les gammes de prix sont semblables, je ne vois pas pourquoi s'empêcher la comparaison. Le particulier qui met 2700+ Euros dans un portable peut très bien aller comparer avec un PC des gammes "pros".

avatar jazz678 | 

@Sethii :
Ce que j'essaye de dire c'est que l'offre "touffue" du monde PC dont tu parles est adressée à un segment plus spécifique et moins large que celle Apple. Apple cible le grand public et les sociétés. Dans l'absolu on peut les comparer (on peut tout autant comparer des choux et des carottes) mais ça n'en fera pas des offres similaires.

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Mon prochain ordinateur portable sera un PC. Rien à cirer d'avoir 5000 pixels en largeur, sur un écran 15 pouces.
Mon iMac 27 pouces non retina ne coûtait que 1800 euros. Ceux d'aujourd'hui avec leur écran retina sont tout simplement hors de prix.

avatar JoTaPé | 

J'ai lu tous vos commentaires et suis surpris de ne pas en voir un seul parler du coût de réparation de ces machines indémontables par un technicien moyennement équipé. Pour être plus clair la maintenance ne peut se faire que par des services techniques de haut vol certifiés Apple et d'un autre niveau que celui que j'ai ici au Chili chez l'Apple Center top du pays où on a mis deux mois pour me changer un lecteur optique sous AppleCare sur un iMac mid 2007.
Cela va probablement être un élément définitif pour ne pas parier sur des Mac's non réparables, à ces prix là.

avatar Mac Hiavel | 

Je vais changer mon iMac 27´ de 2009 contre un 27' 5K Retina en janvier mais Je n'arrive toujours pas après lecture de l'article et des réactions, à me faire une idée : sans parler prix vaut-il mieux acquérir un Fusion Drive 3To (avec 128 vo en flash si j'ai bien compris) ou un SSD direct (256 ou 512). Le SSD sera-t'il vraiment plus "confortable" et fournira-t'il de meilleures performances que le Fusion Drive ? Il me semble qu'en termes de fiabilité le SSD est préférable, non ?
Actuellement mon DD interne de 1To est trop court donc je travaille sur un DD externe de 3To que je pourrais conserver et utiliser comme maintenant (grosse photothèque utilisée avec DxO, Photoshop, Lightroom et Aperture) mais ce qui oblige évidemment à déporter la photothèque.

avatar JoTaPé | 

Mon inquiétude sur le coût des réparations n'a pas l'air de motiver. Je suppose que tout un chacun ici achète des bagnoles non réparables chez le mécano du coin.
Quelqu'un sait combien coûte un changement de disque dur sur un 21" de base ?

avatar Mac Hiavel | 

@JoTaPé :
En novembre j'ai fait changer la carte graphique de mon 27' de 2009. En Apple Store ça m'a coûté 250€ (avec démontage de l'écran...). Un DD ne devrait pas coûter beaucoup plus, sauf pour un gros SSD...

avatar JoTaPé | 

@Marc : en 2009, c'était démontable, tout était accessible par un bricoleur tant soit peu averti; alors que maintenant ... J'ai bien le sentiment qu'aux prix annoncés, il faille impérativement ajouter un AppleCare à ces modèles 2015.

avatar iolofato | 

En ce qui me concerne je n'arrive pas à franchir le pas pour un MacPro, j'en ai 3 de l'ancienne génération, toujours opérationnels pour de la vidéo et du rendu 3D en réseau.

En attendant la nouvelle génération de MacPro j'ai pris à sa sortie un iMac 27" 5k configuré au maximum, 3 To de stockage 24 Go de ram et carte graphique avec 4 Go et un 2e écran de 21". J'en suis pour l'instant très content, C4D, FCP X et Motion ne bronchent pas.

C'est une utilisation pro, quotidienne et agréable…

avatar JoTaPé | 

Le prix de cette config est celui d'un MacPro bien burné de 2009, voire plus ?

avatar iolofato | 

Je confirme, mais c'était quasi 2 fois moins cher que la config MacPro que je souhaite ;-)

Bonnes fêtes à tous !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR