Le Mac en proie aux malwares : Federighi « travestit la vérité » pour défendre le modèle iOS, selon la juge

Stéphane Moussie |

« Aujourd'hui, nous avons un niveau de malware sur Mac que nous ne trouvons pas acceptable. » En plein milieu du procès contre Epic, Craig Federighi créait la surprise en déclarant que le Mac était en proie aux malwares. Cette déclaration choc était-elle honnête ? Dans le verdict rendu le 10 septembre, la juge en doute très fortement.

Craig Federighi. Image Apple / MacGeneration

« Bien que l'avis de M. Federighi sur les malwares sur Mac paraisse plausible, il semble être apparu pour la première fois lors de ce procès, ce qui suggère que M. Federighi a travesti la vérité pour aller dans son sens », écrit Gonzalez Rogers. La juge considère que le responsable de l'ingénierie logicielle a dénigré sans preuve concrète la sécurité du Mac, cela dans le but de défendre le modèle de distribution centralisé d'iOS, un élément attaqué par Epic.

Craig Federighi avait affirmé qu'il y avait un « problème de malware significativement plus important sur Mac [que sur iOS] », or la juge fait remarquer que cette déclaration n'a été appuyée par aucune donnée. « Durant l'audience, [M. Federighi] a reconnu qu'Apple avait uniquement des outils de collecte de données sur les malwares pour le Mac, et pas pour iOS, ce qui interroge sur sa connaissance des statistiques en question », note-t-elle. Et d'enfoncer le clou en soulignant qu'« avant ce procès, Apple a toujours présenté le Mac comme sûr et à l'abri des malwares. » « Par conséquent, la Cour accorde peu de poids au témoignage de M. Federighi sur ce sujet », assène la juge, à qui on ne la fait pas.

Elle va même plus loin en ajoutant qu'Apple pourrait concevoir pour iOS un système de validation et de distribution des apps similaire au Mac sans nuire à la sécurité de la plateforme mobile :

Au bout du compte, la Cour trouve que la validation des applications pourrait être faite de manière relativement indépendante à la distribution de manière convaincante. Comme M. Federighi l'a confirmé lors du procès, une fois qu'une application a été validée, Apple peut la renvoyer à son développeur pour qu'elle soit distribuée directement par lui ou bien dans une autre boutique. Ainsi, même si la libre distribution des applications devait diminuer la sécurité, des modèles alternatifs pourraient facilement être mis en place pour atteindre les mêmes objectifs.

En dépit de cet avis, la juge n'a pas forcé Apple à ouvrir la porte aux boutiques tierces ou à la distribution directe des apps sur iOS. À ce jour, Apple peut toujours imposer l'App Store comme seul et unique canal de distribution sur iOS. Epic n'ayant pas eu gain de cause sur ce cheval de bataille crucial, l'éditeur a décidé de faire appel du jugement.


avatar YetOneOtherGit | 

@raoolito

"tres probable qu'EPIC ait fait de meme, c'est la regle logique des passages au tribunal, chacun joue sa partition.... "

Ce n’est pas pour rien qu’EPIC est débouté su 90% de ses demandes.

Les passages concernant la stratégie qui a conduit à déclencher le casus belli d’EPIC sont savoureux tant ils montrent que la posture du chevalier blanc défendant les intérêts du consommateur et des petits n’est que du vent.

Nous sommes sur une très belle stratégie de conquête avec une tactique agressive bien mené.

Les deux parties ne font que défendre leur intérêt business et utilisent tous les argument pour essayer d’y parvenir.

Sur le casus belli :
- EPIC est condamné à payer les 30% de commission ayant échappé à Apple
- L’exclusion d’EPIC est validé
- La protection d’Unreal obtenu lors des procédures préliminaires tombe.

avatar John McClane | 

"En dépit de cet avis, la juge n'a pas forcé Apple à ouvrir la porte aux boutiques tierces ou à la distribution directe des apps sur iOS."

Cela ne m'étonne pas, car sinon cela aurait constitué une jurisprudence dans laquelle les autres stores se seraient retrouvés piégés : Sony, Nintendo, XBOX, etc. Et aucun d'eux n'en a envie.

avatar frankm | 

@John McClane

Et elle aurait elle-même subit de multiples boutiques sur son propre iPhone.

avatar v1nce29 | 

C'est bien connu il y a des boutiques qui s'installent nuitamment sur ton mobile.

avatar YetOneOtherGit | 

@John McClane

"Cela ne m'étonne pas, car sinon cela aurait constitué une jurisprudence dans laquelle les autres stores se seraient retrouvés piégés : Sony, Nintendo, XBOX, etc. Et aucun d'eux n'en a envie."

Ce n’est pas ce qui motive le jugement (La juge n’a strictement rien à faire des envies des acteurs que tu énumères) mais c’est clairement l’objectif d’EPIC : faire tomber toutes les barrière pour pouvoir conquérir de nouveau territoires où son colossal cash permettra de mener une guerre de conquête efficace.

EPIC veut fort intelligemment étendre ce qu’ils font sur PC où la capacité financière d’éponger une activité hautement déficitaire leur permet d’acheter des PDM et d’affaiblir les concurrents établis en faussant la concurrence 👍

avatar YetOneOtherGit | 

“l'éditeur a décidé de faire appel du jugement.”

Il est bon de rappeler les modalités d’appel au USA.

La procédure devant les 3 juges du 9° Circuit d’appel ne sera nullement un nouveau procès.

L’appel est une procédure sur dossier qui va réexaminer la solidité du jugement et de sa formation.

avatar flux_capacitor | 

@YetOneOtherGit

Ah donc c'est plutôt comme l'étude qui suit une demande de pourvoi en cassation chez nous

avatar YetOneOtherGit | 

@flux_capacitor

"Ah donc c'est plutôt comme l'étude qui suit une demande de pourvoi en cassation chez nous"

Pas vraiment un pourvoi en cassation est totalement axé sur des enjeux de conformité au droit dans un système romano-germanique où l’aspect jurisprudentiel est peu prégnant.

Là c’est vraiment un nouveau jugement aussi sur le fond mais en se basant sur les éléments du dossier et non sur un nouveau procès.

Le système de justice en common law est vraiment un autre paradigme.

avatar Bounty23 | 

Il y a évidemment plus de malware sur macOS que sur iOS mais si on ne télécharge pas n’importe quoi n’importe où il n’y a finalement pas de problème et beaucoup d’utilisateurs n’en auront jamais un seul dans leur vie.

Pour les autres, le Genius Bar et Apple Care sont là et ça fonctionne depuis des années donc non recevable pour défendre le modèle d’iOS.

avatar Ginger bread | 

En même temps quand on voit que côté Google, le malware fait presque parti de la vie, y a de quoi s inquiéter.

Après tout la sécurité avant tout.

avatar debione | 

Un conseil, ne descend plus jamais un escalier, ne traverse plus jamais une route... La sécurité avant tout...

avatar Ginger bread | 

@debione

Oula un fragile qui donne un conseil. Punaise je note 😉

avatar debione | 

@Ginger bread |

Si je peux t'éviter des accidents domestiques.... ;)

avatar Boboss29 | 

Effectivement, j'ai eu une fois une barre de publicité sur mon mac, à mon insu (j'avais du oublier de décocher la case à l'installation) et j'ai du utiliser antimalwarebytes pour desinstaller proprement alors que sur ios/ipados, cela n'arrive jamais. J'en conclu donc que le mac est plus sujet aux malwares que ios 😊 il n'a dans le fond pas tort du tout ce cher Craig !

avatar John McClane | 

@Boboss29

Je suis d’accord. Une fois mon père a cliqué sur une bannière Flash sur internet, c’était en fait un leurre et il s’est retrouvé avec un malware hyper difficile à supprimer. Il empêchait même de taper dans Safari les mots malware et antivirus ! Au fur et à mesure qu’on les tapait, des popups s’ouvraient et on ne pouvait pas mener la recherche à son terme. J’ai finalement réussi à nettoyer son Mac, mais ça a été long. Sur iOS ça ne serait jamais arrivé.

avatar huexley | 

"Sur iOS ça ne serait jamais arrivé."

Je pense que tu as du rater les news récentes ou un simple PDF pouvait faire tomber toutes les sécurité du iPhone, ou la période on jailbreakais un iPhone avec un simple site web…

avatar John McClane | 

@huexley

En effet 😅

avatar flux_capacitor | 

@John McClane

Autre navigateur → Malwarebytes
Fin du problème.
C'est ce qu'ils font en Apple Store soit dit en passant.

Si pas pensé à télécharger un autre navigateur que Safari au moment où survient la tuile, il y a toujours la solution de télécharger Malwarebytes sur une clé USB depuis un autre Mac ou de l'envoyer en AirDrop.

avatar John McClane | 

@flux_capacitor

Malwarebytes ne marchait pas sur ce malware, dans mon souvenir ! Je ne sais plus comment je m’étais dépatouillé, mais j’avais bien galéré…

avatar Kainam | 

@John McClane

Papa regarde du porno…

avatar John McClane | 

@Kainam

"Papa regarde du porno…"

Non il cherchait un logiciel pour transformer des pistes audio d’un CD en format MP3, et il s’est retrouvé sur des sites avec plein de pubs piégées.

avatar fte | 

Mentir sans conséquences.

Triste exemple.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Mentir sans conséquences.
Triste exemple."

Tu en es à l’étape 3 ?

La colère 😌

Sommes nous réellement ici sur du mensonge ?

Dans ce cas il faut appliquer cette condamnation aux deux parties qui pratiquent allègrement l’art de la subtile distorsion de la réalité pour défendre leurs positions respectives 😄😉

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:
Plus que sur le mensonge, on est sur une déficience de la pensée avec un objectif de tromperie volontaire. Il a clairement et sciemment fait des déclarations trompeuses dans le but d'induire la juge en erreur.

Après est-ce que c'est poursuivable?

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Plus que sur le mensonge, on est sur une déficience de la pensée avec un objectif de tromperie volontaire."

Nope on est dans le relativisme si cher à ton cœur 😈😉

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Je commente un fait que la juge à elle même relever. On est dans les fait pur et dur...

Une histoire de mot peut-être, rien à voir avec le relativisme...

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Une histoire de mot peut-être, rien à voir avec le relativisme..."

Tout à voir avec ton cher relativisme de la vérité 😈

Et là effectivement il n’y a pas de vérité absolue mais des vérités relatives.

Sur ce point Apple n’a pas réussi à faire passer sa vérité relative.

Mais ils ont parfaitement réussi à la faire passer sur le bien plus essentiel enjeu des Web Apps 😁😎

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Je commente un fait que la juge à elle même relever. On est dans les fait pur et dur..."

Nope regarde l’articulation du propos, en droit chaque mot compte :

« il semble être apparu pour la première fois lors de ce procès, ce qui suggère que M. Federighi a travesti la vérité pour aller dans son sens»

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"rien à voir avec le relativisme"

Le concept de vérité est relatif en philosophie du droit et non absolue.

Nous ne sommes pas sur des enjeu de sciences ou de technique où je lutte contre les ravages intellectuelles de ton dangereux relativisme 😖

avatar Adodane | 

Les malwares ce doit être les logiciels dont Apple ne peut pas récolter sa dîme bisous

avatar r e m y | 

Détrompez-vous! Il y a un paquet de malwares sur le Mac AppStore, dont certains se présentent comme des antivirus ou des anti malwares payants... Apple touche bien sa dîme sur ces derniers!

avatar Florent Morin | 

« Elle va même plus loin en ajoutant qu'Apple pourrait concevoir pour iOS un système de validation et de distribution des apps similaire au Mac sans nuire à la sécurité de la plateforme mobile »

Pourquoi on se casse la tête à mettre en place des équipes de sécurité informatique alors qu’un juge a la réponse ? Formidable !

avatar marenostrum | 

Elle a raison la juge. C’est toi qui a du mal saisir le problème et depuis le début. Bizarre en plus de la part d’un développeur, ne pas comprendre ses intérêts propres.

avatar debione | 

@ marenostrum:

Si tu as suivi les articles de FM, tu auras remarqué sans doute qu'il y a une palanquée de problèmes qu'il ne saisit pas...
Apple est bonne et belle, c'est le meilleur truc de la vie, c'est ces clients qui le lui dise.

avatar IceWizard | 

@debione

« Apple est bonne et belle, c'est le meilleur truc de la vie, c'est ces clients qui le lui dise. »

C’est marrant. T’es le seul à le dire !

avatar debione | 

@ IceWizard:

A le relever peut-être...

avatar IceWizard | 

@debione

« A le relever peut-être... »

A l’imaginer .. comme tous les identitaires tu as besoin de penser que les gens avec un autre avis que le tien, sont forcément des personnes stupides. Et tu déformes les choses, imaginant des trucs pour « prouver » tes dires.

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"comme tous les identitaires"

Pourquoi tu qualifies notre camarade d’identitaire ?

avatar IceWizard | 

@YetOneOtherGit

« Pourquoi tu qualifies notre camarade d’identitaire ? »

Un identitaire c’est quelqu’un qui a besoin de se raccrocher à une « identité culturelle « fictive pour se sentir exister. Cela existe dans différentes saveurs, parfums et couleurs.

La principale préoccupation de l’identitaire est de dénoncer les autres, afin de renforcer son appartenance (allégeance) aux « vrais valeurs »

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"Un identitaire"

Ok j’ai cru que tu faisais référence au mouvement politique ce qui m’étonnait 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"La principale préoccupation de l’identitaire est de dénoncer les autres, afin de renforcer son appartenance (allégeance) aux « vrais valeurs »"

Je ne resent pas particulièrement ça chez notre camarade, plutôt une dimension très joueuse essayant de pousser ses visions à l’extrême.

Il me semble avant tout aimer la réthorique 😉

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

"Il me semble avant tout aimer la réthorique 😉"

Pousser le plus loin possible la réflexion (quitte à tâter de l'absurde) pour avoir une vision globale avant d'y mettre un curseur personnel...
Après, je ne mets que très rarement mes conclusions, qui in fine, ne sont utiles qu'à moi... (et qui prendrait bien plus que le nombre malheureux de caractère possible ici ;))

Après, les attaques ad hominem, les mises dans des petites cases que l'autre se sent obliger de faire, les avis péremptoire sur une personne comme le fait IceWizard par exemple, oui elles m'amusent beaucoup... Comme si je pouvais juger quoique ce soit de la personne YetOneOtherGit juste au travers de dire sur un site Apple... Ce genre de raccourci je les évite, et histoire de mettre de l'huile sur le feu, je les laisse aux gens au cerveau trop étroit pour penser pouvoir qualifier quelqu'un aux travers de ces avis sur un site techno...

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Comme si je pouvais juger quoique ce soit de la personne YetOneOtherGit"

Tu ne peux te faire une opinion que sur YOOG qui est une personnae.

J’ai une image de Debione à travers de ses propos et de nos interactions.

Cela me donne une idée des capacités cognitives et de la culture de la personne qui lui donne vie mais pas beaucoup plus. Et aussi de sa capacité à l’humour et à la dérision qui sont essentiels pour moi 🥳

Et j’apprécie assez cette personae avec ses étranges idées de relativisme 😁

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"pour penser pouvoir qualifier quelqu'un aux travers de ces avis sur un site techno..."

Il y a les avis sur des enjeux un peu ridicules de technologie et de business et il y a des opinions de portée plus conséquentes.

Et là il y a hélas certains qui véhiculent des horreurs nauséabondes avec violence 🤢

avatar ErGo_404 | 

Eh bien justement le juge à totalement raison.
C'est possible pour Apple de proposer un système de validation qui signerait les apps, tout en laissant le soin de la distribution de l'app à d'autres éditeurs de stores. C'est même précisément ce qui se fait sur macOS il me semble. Un éditeur peut librement distribuer son app qui est signée par Apple.

EDIT : et Apple pourrait refuser l'installation d'applis non signées. C'est le modèle de distribution qui est en jeu là, pas le modèle de signature et de validation.

avatar Florent Morin | 

@ErGo_404

Elle n’est pas en mesure d’en juger.

C’est exactement comme si elle donnait son avis sur les mesures à prendre pendant une pandémie sans consulter les spécialistes du sujet.

Le raccourci de Federighi est bien connu :
- Android a calqué le modèle de distribution de PC / Mac
- Android s’octroie 99 % des malwares (n’importe quelle étude le certifie)
- la majorité des malwares sont introduits via des APK hors Store (étude Nokia, fiasco de distribution de Fortnite en 2018…)
- donc, par déduction, le Mac est plus risqué que iOS.

C’est une déduction mais qui s’appuie sur des faits évidents.

Seulement, une déduction ne vaut rien dans un tribunal.

Et c’est évidemment pour ça qu’elle n’a rien imposé à Apple. Son argument est impossible à démontrer puisqu’elle n’a aucun cas qui fasse jurisprudence. Elle a un raisonnement de juge, mais appliqué à la sécurité informatique. Ça ne colle pas.

avatar YetOneOtherGit | 

@FloMo

"Seulement, une déduction ne vaut rien dans un tribunal. "

Il y a énormément d’éléments dans les motivations du jugement qui sont les fruits d’inférences, de point de vue et de déductions.

Tout est question de capacité à convaincre sur des sujets où évidemment la juge n’a pas d’expertise et ce n’est en rien un pb.

Sur cet aspect des argumentaires Apple n’a pas réussi à convaincre sans conséquences.

D’autant plus que sur l’enjeu principal de l’anti trust Apple a parfaitement réussi à convaincre que les Web Apps étaient une vraie alternative et que donc le store n’était pas le point d’accès incontournable , ce qui est reconnaissons le est fort discutable 😄😉

avatar YetOneOtherGit | 

@ErGo_404

"Eh bien justement le juge à totalement raison."

Ça n’a strictement aucune importance puisque c’est sans effet sur le jugement où EPIC est débouté de 9/10 de ces demandes et reçoit un vague lot de consolation aux conséquences extrêmement réduites 😎

Tu trouveras dans les longs éléments de motivations de nombreux cas où la juge tacle aussi les position d’EPIC et particulièrement la posture de chevalier blanc œuvrant pour le bien commun 😉

avatar iPop | 

En même temps il n’a pas tort. Si le mac est si protégé c’est grâce au technologie venant d’iOS.
Je dis cela en connaissance de cause. J’ai un mac sous Snow léopard, après avoir mal tapé l’adresse de Macgeneration ce fut la débandade (intrusion, virus ?, malware ?, panique)
Le mac suit l’évolution du pc avec tout ses défauts, donc oui, iOS est plus sur, le

avatar Insomnia | 

Les commentaires de certains démontre bien l’amour inconditionnel pour Apple et c’est d’un pathétique 😅 ça démontre que certains sont prêt à accepter n’importe quoi du moment que c’est Apple qui le décide.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR