Retest de Mac OS X Public Beta, vingt ans plus tard

Jean-Baptiste Leheup |

Aujourd'hui, 13 septembre, nous fêtons les vingt ans de la première version bêta publique de Mac OS X. Il y a vingt ans, Apple mettait fin à une interminable attente. Après le projet Pink, après Taligent, après Copland, Apple pouvait enfin offrir à ses clients autre chose que de belles promesses — enfin offrir, pas exactement, le système était facturé 250 F soit environ 38 €.

Mac OS X Public Beta était la première occasion pour le grand public de mettre la main sur le fruit du mariage d'Apple et NeXT, officialisé en décembre 1996. Près de quatre années avaient été nécessaires pour intégrer les technologies des deux marques et, de manière presque anecdotique dans ce développement, concevoir une nouvelle interface résolument colorée et translucide : Aqua.


avatar fabricepsb71 | 

MacOS X quelle claque sur un G4/466 et le dernier écran Apple à tube cathodique.
Cet OS m’a vite fait oublier OS 9 qui était le boulet mortel du Macintosh et il a fallu des gars de l’extérieur pour sauver un Apple qui partait en couille depuis des années.
Panther a été un très bon souvenir avec l’arrivée de Exposé dont la simplicité et l’efficacité a malheureusement disparu dans les versions suivantes de MacOS.

avatar YetOneOtherGit | 

Mac OS X est quand même un moment fondamental de l’histoire du Mac au delà même des considérations de look & feel dont beaucoup parlent ici.

C’est le premier OS d’Apple qui mérite vraiment d’être qualité d’OS sérieux.

De l’héritage NeXT il hérite du noyau mach et BSD, d’Objective-C, d’une architecture sérieuse.

On est loin de Mac OS 9, avec son multitâche coopératif, son absence de mémoire protégée... qui hormis sur les aspects GUI était très loin de représenter, même vaguement, l’état de l’art.

Le premier pas qui m’a fait regarder le Mac un peu plus sérieusement comme un possible environnement sérieux.

Et je me souviens de la manière dont il fût accueilli par beaucoup de chantres de l’aversion au changement que l’on retrouve toujours aujourd’hui 😂

avatar pat3 | 

@YetOneOtherGit

"On est loin de Mac OS 9, avec son multitâche coopératif, son absence de mémoire protégée... qui hormis sur les aspects GUI était très loin de représenter, même vaguement, l’état de l’art.
"

Ouais. Bof. La bêta était quand même super lente, et il a fallu deux versions supplémentaires de Mac OS X pour que ça tourne correctement. C’est seulement avec Panther que Mac OS X à commencé à être envisageable comme OS par défaut.

J’ai continué à bosser sur Mac OS 9 pendant ce temps, sur mon Power Mac 7600 avec une carte fille Sonnet G3 et une carte d’extension Pour disque SATA. Je bootais sur Mac OS X le week-end pour me familiariser avec l’interface.

La clé pour être tranquille sous Mac OS 9 ? La RAM. C’est le premier poste que j’améliorais après achat, et continuellement jusqu’à saturer les capacités de la machine. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai toujours du mal avec les dotations anémiques et soudées d’aujourd’hui (8 Go de RAM, sérieux ?).

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

"Ouais. Bof. La bêta était quand même super lente"

Je m’en fout 😄

Je parlais de qualité conceptuelle nullement d’usage 😂😉

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

"La clé pour être tranquille sous Mac OS 9 ?"

Ne pas bosser sur Mac OS 9 ?

J’étais à l’époque exclusivement sur stations Unix et w2k (qui à la suite de NT marquait l’arrivée de MS avec enfin des potentiels d’OS sérieux)😎😉

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

"C’est d’ailleurs pourquoi j’ai toujours du mal avec les dotations anémiques et soudées d’aujourd’hui "

C’est une héritage étrange un peu obsolète.

Nous sommes enfin arrivés en un temps où la dotation de base des machines est en ligne avec tous les usages courant et leurs évolutions.

Après j’écris ça d’une machine ayant 256Go de RAM mais c’est pour des raisons très particulières 😄😉

avatar fte | 

Cette obsolescence programmée est absolument révoltante. Mais que fait le législateur ?!

avatar Ik.stephane | 

Merci MacGé pour cet article passionnant

avatar saoullabit | 

Le lecteur mp3 .... un Winamp sauce Mac et tout léger.
iTunes avait pris le relais remarquablement !

avatar mikele | 

> @ YetOneOtherGit
> De l’héritage NeXT il hérite du noyau mach et BSD, d’Objective-C,
> d’une architecture sérieuse...
> Et je me souviens de la manière dont il fût accueilli par beaucoup de chantres de
> l’aversion au changement que l’on retrouve toujours aujourd’hui

Sans parler des afficionados de linux qui (déjà à l'époque) dénigraient le micro-noyau Mach et ses performances soit-disant "castrées" par rapport à un noyau monolithique type linux...
Alors loin de moi l'idée de critiquer l'architecture de linux, mais qu'a-t-on appris en 20 ans des avantages / inconvénients respectifs des 2 architectures ?
C'est une vraie question, et si quelqu'un ici pouvait m'éclairer ! :-)

avatar YetOneOtherGit | 

@mikele

"Sans parler des afficionados de linux qui (déjà à l'époque) dénigraient le micro-noyau Mach et ses performances soit-disant "castrées" par rapport à un noyau monolithique type linux..."

Le grand débat Tanenbaum–Torvalds.

Après le noyau de Mac OS est en fait justement un noyau hybride 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@mikele

"Alors loin de moi l'idée de critiquer l'architecture de linux, mais qu'a-t-on appris en 20 ans des avantages / inconvénients respectifs des 2 architectures ?
C'est une vraie question, et si quelqu'un ici pouvait m'éclairer ! :-)"

La vision micro noyau théoriquement élégante à effectivement un gros pb de coût lié à l’IPC (Inter-process communication).

L’approche a été marginalisée et circonscrite à certains usages spécifiques.

L’approche hybride (Qui pour Torvalds n’est que du marketing😃) est celle des noyaux de MacO et de Windows actuellement.

avatar fabricepsb71 | 

La beauté des icônes
J’adorais l’économiseur qui les mettait en scène.
Dommage qu’il ait disparu et je ne le retrouve pas sur YouTube

Pages

CONNEXION UTILISATEUR