Nos coups de cœur et nos coups de gueule 2018

La Rédaction |

Comme chaque fin d’année, l’équipe de MacGeneration fait le bilan de ses produits préférés de ces douze derniers mois, mais aussi de ceux qui l’ont agacée. Vous trouverez dans nos coups de cœur de quoi faire de jolis cadeaux de Noël.

Coups de cœur

iPhone XR (Anthony)

C’est un iPhone. Avec un écran LCD « bord à bord » de grande qualité. Avec Face ID. Avec l’un des tous meilleurs appareils photo du marché. Avec un processeur presque trop puissant. Avec une autonomie faramineuse. Oh, et avec des couleurs, dont un très joli corail. Pourquoi dépenser plus ?

Apple Watch Series 4 (Florian)

Je suis passé directement d’une Apple Watch première version à une Series 4. De l’extrême lenteur à la rapidité. D’une montre dont je ne me souciais pas de l’oublier en partant, à un accessoire que j’utilise plusieurs fois par jour.

La détection automatique d’un exercice en cours me sert presque tous les jours sur le trajet à pied que j’essaie d’allonger au fil du temps (quelques challenges informels sont organisés avec d’autres chez MacG). Maintenant j’attends que Spotify ajoute à sa nouvelle app le stockage en local pour éviter de toujours emmener mon iPhone en courant.

YouTube Premium (Laurent)

Les vidéos YouTube sans publicité, et en tâche de fond sur iOS. Enfin.

Autoradio Pioneer Car AVH-Z7100DAB (Christophe)

Chaque été, c’est le même cirque : partir à la recherche du support pour iPhone qui va bien dans la voiture. J’en ai testé des dizaines, aucun modèle ne m’a jamais convaincu.

Au moment où j’allais me relancer dans le même comparatif, j’ai découvert un peu par hasard l’existence de l’autoradio Pioneer Car AVH-Z7100DAB. Après quelques recherches, je me suis aperçu qu’il pouvait trôner au centre de mon Scénic à condition de faire quelques concessions…

Mais l’appel de CarPlay était trop fort. Quelques milliers de kilomètres plus loin, je ne regrette pas mon achat et je m’imagine mal faire un retour en arrière. Si j’avais demain à changer de voiture, la présence de CarPlay serait un prérequis indispensable.

Un mot sur CarPlay en lui-même : tout n’est pas parfait, mais l’expérience proposée par Apple est dans l’ensemble convaincante. Au passage, j’ai été surpris par la qualité de représentation de Maps. Apple a clairement réfléchi à ce dispositif, certains de ses concurrents, à commencer par Waze (qui est mon logiciel de navigation fétiche sur iPhone), un peu moins… On a l’impression que son éditeur a juste profité du grand écran pour coller une carte, ni plus, ni moins. Dommage !

iPad 6 (Anthony)

L’iPad Pro est l’iPad le plus perfectionné, un petit bijou de technologie, un appareil pas loin de réaliser quelques rêves de science-fiction. Mais l’iPad Pro coûte 899 € au bas mot. L’iPad 6 vaut presque trois fois moins cher, sans être trois fois moins bon. Si l’iPad Pro est l’iPad du bureau, l’iPad 6 est celui du canapé et du lit, et c’est peut-être tout ce qu’on lui demande. Pourquoi dépenser plus (bis) ?

Sonos One (Stéphane)

Sonos a réussi un exploit : me faire acheter quelque chose dont je n’avais pas besoin. Mon enceinte, une Sony SRS-X7, me donnait pleinement satisfaction jusque-là. Mais voilà, la qualité sonore nettement supérieure, la compatibilité multi-room, le fonctionnement en stéréo et la prise en charge d’Alexa (et de Spotify) ont eu raison de mon porte-monnaie. J’ai acheté un Sonos One lors du Black Friday, et ce n’est certainement que le début de mes emplettes chez Sonos.

Small Fry (Anthony)

Image Grove Atlantic.

Vous pourriez lire Small Fry parce que c’est le livre de Lisa Brennan-Jobs sur Steve Jobs. Vous devriez le lire parce que c’est le bouquin d’une fille sur son père, écrit d’une prose fluette mais poignante, l’histoire d’une gamine tiraillée entre deux foyers qui n’ont jamais vraiment été « chez elle ». Alors que tant de personnalités sont tombées de leur piédestal lorsque leurs comportements privés ont été rendus publics, accessoirement, c’est une lecture (dé)grisante.

MacBook Air 2018 (Florian)

Juste au moment de la sortie de macOS Mojave j’ai changé mon iMac qui n’était pas compatible avec ce système pour un MacBook Pro 13" Touch Bar.

Test d’un MacBook Air Retina (au centre) en remplacement d’un MacBook Pro 13" 2018 (à droite)

Après avoir pu travailler avec le MacBook Air 2018, sorti entre temps, nul doute que le choix aurait été plus compliqué si j’avais eu les deux machines en présence. Dans mon quotidien, je ne vois que peu de différences entre les deux machines. Rien en tout cas de vraiment mieux sur le Pro et sa Touch Bar ne me manque absolument pas. Le nouvel Air pêche juste par une absence de caractère avec ce design qui emprunte à ses devanciers au lieu d’inaugurer de nouvelles lignes pour les portables à venir.

Raccourcis (Nicolas)

Apple semblait avoir abandonné l’idée d’offrir à ses utilisateurs une bonne solution d’automatisation. Sur macOS, AppleScript n’a pas eu de mise à jour significative depuis plusieurs d’années. Pire, chaque nouvelle version du système semblait ajouter un clou à son cercueil, tout particulièrement Mojave et sa politique de sécurité qui commence à menacer ses fondations même. Autant dire que l’acquisition de Workflow par Apple courant 2017 ne m’avait pas laissé un sentiment de confiance démesuré.

J’ai été agréablement surpris toutefois. Apple a pris son temps pour fournir Raccourcis, le successeur de Workflow, mais c’est une mise à jour significative qui ajoute quelques fonctions sans en retirer à l’ancienne app. Et surtout, c’est une app désormais développée par Apple, ce qui lui assure la meilleure intégration possible au système, comme en témoignent les raccourcis Siri au cœur de l’app.

Raccourcis bien rempli, sur un iPad Pro.

Ce retour est une preuve indéniable de l’engagement du constructeur en faveur de l’automatisation, avec une nouvelle base technologique et certainement un bel avenir. Je ne peux pas encore remplacer totalement AppleScript, mais Raccourcis m’est déjà très utile et même indispensable pour travailler sur iOS. L’app évolue par ailleurs régulièrement et j’ai bon espoir qu’elle devienne une solution complète pour l’automatisation, sur iOS et pourquoi pas sur macOS ?

Logitech MX Vertical (Florian)

Logitech n’est pas le premier à lancer une souris ergonomique inclinée et d’autres en vendent de très correctes pour bien moins cher — la MX Vertical coûte à un peu plus de 100 € — mais elle est complète : connexions Bluetooth, RF ou filaire. Port USB-C. Batterie. Pas mal de boutons, de réglages personnalisables par application et la possibilité de la connecter à trois appareils.

Les douleurs que je peux avoir au poignet avec la Magic Mouse 2 ne se manifestent plus avec cette MX que j’utilise depuis deux mois. Deux déceptions, les gauchers n’ont pas de version pour eux, et les défilements sont moins fluides et vifs qu’avec les Magic Trackpad/Mouse qui semblent bénéficier d’avantages au sein de macOS.

Shadow (Stéphane)

Shadow n’est pas loin d’être magique. Pouvoir jouer à Final Fantasy XV et à tous mes autres jeux PC sur mon Mac et ma télé avec des graphismes à fond et sans boîtier qui souffle, c’est le pied. Le streaming, puisque c’est de ça qu’il s’agit, fait tomber les barrières des plateformes et des appareils. Le duo Shadow + Shield TV est devenu ma nouvelle console de jeu.

Le tour de magie est malheureusement un peu gâché par une fiabilité capricieuse et par des promesses qui se font encore attendre — coucou les apps iOS et Apple TV. Néanmoins, parce qu’il défriche sans complexe le futur du jeu vidéo, Shadow mérite bien un coup de cœur.

1Password 7 (Laurent)

J’ai enfin pris le temps d’installer et de configurer un gestionnaire de mots de passe. Désormais je ne connais plus aucun de mes mots de passe par coeur (à part celui de mon Apple ID quand même). 1Password 7 remplit son rôle à la perfection, sur iOS comme sur macOS.

Kingdom Rush Vengeance (Mickaël)

L’année vidéo-ludique a été marquée par l’arrivée des deux jeux de battle royale les plus populaires au monde : Fortnite et PUBG. Les deux titres se sont d’ailleurs marqués à la culotte, puisqu’ils sont sortis à quelques jours d’écart sur iOS.

Mais voilà, on n’a pas toujours envie de se mettre sur la tronche contre le reste du monde. C’est pourquoi j’ai récemment passé de nombreuses heures très peu productives sur Kingdom Rush Vengeance, le dernier volet de la saga de tower defense du studio Ironhide.

Pourtant, le jeu ne réinvente pas l’eau chaude, et en plus d’être payant (5,49 €), il comprend des achats intégrés pour obtenir des tours et des héros supplémentaires. Un peu fort de café… Malgré tout, le plaisir est intact, l’humour toujours bien dosé, et stratégiquement parlant c’est assez bien troussé. Si vous aimez le genre, c’est certainement un des meilleurs jeux de l’année.

Alexa (Nicolas)

Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, est disponible en France depuis la fin du printemps. On peut l’utiliser avec un iPhone ou iPad, mais la méthode privilégiée reste la voix, avec une gamme d’enceintes connectées qui présentent surtout l’avantage de ne pas être très chères. Avec les promotions successives, j’ai pu équiper mon appartement avec un appareil Alexa dans chaque pièce principale, ce qui aurait été totalement impensable avec Siri et les HomePod.

L’Echo Dot de la cuisine, fixé sous un meuble.

Certes, les Echo Dot proposent un son de piètre qualité et leurs microphones ne sont pas aussi bons que ceux d’Apple. Mais je ne les utilise jamais pour écouter de la musique et comme j’en ai un petit peu partout, la reconnaissance vocale se fait très bien. Au bout du compte, nous les utilisons tous les jours, plusieurs fois par jour, essentiellement pour allumer ou éteindre des lumières et autres appareils connectés. Celui de la cuisine est aussi très pratique pour lancer des minuteurs et faire quelques calculs bien utiles pour ajuster les quantités d’une recette.

Alexa n’est pas aussi sophistiquée que Siri et l’assistant d’Amazon en fait globalement beaucoup moins. Mais vous savez quoi ? J’utilise constamment Alexa et jamais Siri, puisque les enceintes connectées sont toujours prêtes à répondre. Ce serait la même chose avec des HomePod, mais le budget n’a rien à voir non plus…

HomePod (Christophe)

J’ai toujours eu un petit faible pour les produits audio d’Apple. À une autre époque, j’ai utilisé par exemple un iPod Hi-Fi avant qu’un dégât des eaux ne vienne l’endommager à moitié.

Lorsqu’Apple a présenté pour la première fois le HomePod, on a eu le droit à une flopée d’article sur l’iPod Hi-Fi. Souvent, le portrait était d’ailleurs assez flatteur par rapport à la réalité. L’iPod Hi-Fi était sur certains points un objet d’avant-garde, mais il n’était pas totalement fini. Il préfigurait les enceintes Bluetooth qui allaient envahir le marché quelques années plus tard. Car si l’iPod Hi-Fi était avant tout destiné au salon, c’était un objet que l’on pouvait transporter et utiliser partout, à condition d’avoir une petite dizaine de piles sur soi…

Son descendant lointain s’inscrit dans la même lignée. C’est un objet extrêmement intéressant, qui ne manque pas de qualité, mais qui en même temps se traine quelques défauts. Alors oui, Siri est parfois dur de la feuille ou un peu niais.

Le HomePod est un bel objet. Son design et la manière dont Apple a incorporé Siri lui confèrent une vraie personnalité que le Sonos One n’aura jamais par exemple. Et comme avec l’iPod Hi-Fi, Apple défriche avec le HomePod. Ce dernier n’est pas une simple enceinte connectée, c’est comme nous l’expliquions lors de sa sortie un véritable ordinateur audio, et cela change tout. Nul doute que dans quelques années, cela sera un ordinateur audio comme les autres, mais en attendant, HomePod est un produit assez unique (à défaut d’être populaire).

Mode sombre de macOS Mojave (Rémi)

Je suis presque le seul chez MacG à avoir le mode sombre de Mojave activé en permanence et je ne m’en lasse pas. L’interface reste sobre, moderne et je trouve que les éléments ressortent plus facilement sur un fond sombre. Aux premiers coups d’oeil sur les applications telles que Mails, Messages et Notes, le rendu était assez surprenant, puis au fur et à mesure je me suis habitué et je trouve cela réussi.

Presque toutes mes applications hors macOS sont également en mode sombre. C’est devenu une nécessité, d’une part pour apaiser mes yeux et d’autre part pour avoir un thème commun à toutes mes applications. J’ai hâte que le mode sombre se décline sur iOS. Qui sait, peut-être pour iOS 13.

Ultimate Ears WonderBoom (Christophe)

J’étais depuis longtemps à la recherche de la petite enceinte parfaite pour la salle de bains ou encore que l’on peut emporter facilement avec soi en vacances. L’UE WonderBoom remplit parfaitement ce cahier des charges.

Elle est compacte, facile à jumeler, ne craint pas l’eau, sa boucle permet de l’accrocher n’importe où, le rapport taille/volume et qualité sonore sont satisfaisants. Seul regret, elle ne sait pas afficher son niveau de batterie dans iOS. Mais au final, ce n’est pas si gênant que cela, car son autonomie est très bonne. Dernier point qui joue en sa faveur, elle est abordable.

Coups de gueule

La politique de sécurité de macOS Mojave (Anthony)

J’ai commencé à être payé pour écrire sur macOS à une époque où l’on se moquait gentiment, et parfois méchamment, de l’UAC de Windows Vista. Dix et quelques années plus tard, je pourrais reprendre mes articles acides de l’époque, et remplacer « Windows » par « macOS ». Bien sûr que le problème se situe entre la chaise et l’écran — mais ce n’est pas en le bombardant de boîtes de dialogues cryptiques qu’on le résoudra. « Clic clic » fait l’utilisateur pressé d’installer un malware. « Clap clap » fait le malandrin à l’autre bout du monde.

Smart Keyboard Folio (Mickaël)

J’entretiens une relation d’amour/haine avec le Smart Keyboard Folio de l’iPad Pro. Cet accessoire a pour lui plusieurs atouts non négligeables. D’une part, c’est le seul clavier physique à savoir tirer profit du nouveau port Smart Connector des tablettes. Et n’importe quel connecteur physique, même pas terrible, c’est toujours mieux que cette horreur de Bluetooth, sa cohorte de déconnexions sauvages et sa latence.

Le Smart Keyboard Folio est aussi plus simple à déployer et à utiliser que son prédécesseur aux allures d’origami. En bonus, on bénéficie de deux positions pour la tablette (et même plus pour les coquins). Revers de la médaille : les touches du clavier reposent à même le bureau quand la tablette est complètement repliée.

Et puis on garde le revêtement tissu unique dans la gamme de claviers d’Apple. Aucun problème de miettes, d’eau ou de poils de chat entre les touches !

Apple n’a cependant pas résolu les problèmes les plus criants de la précédente génération. Le rétro-éclairage pointe toujours aux abonnés absents (impossible de savoir si la touche CAPS LOCK est activée ou pas), ce qui est franchement inadmissible pour un clavier à ce prix (de 199 € à 219 € tout de même).

Et puis il me manque les touches de contrôle multimédia. Qu’il est casse-pied de devoir baisser le volume à même la tablette alors que ce serait si simple avec des touches dédiées ! Ou au pire un raccourci-clavier, mais qui reste à inventer et à implémenter dans iOS.

Si l’histoire nous a appris quelque chose, c’est que le port Smart Connector de l’iPad Pro ne s’ouvre pas facilement aux fabricants tiers. Espérons quand même qu’Apple autorise des accessoiristes à concevoir leurs propres variations.

L’absence d’Apple Pay chez Revolut (Cédric)

La néo-banque Revolut, qui revendique trois millions de clients dans le monde, offre un panel d’options pour faire des économies. Lors d’une conférence qui s’est tenue au début de l’année, Revolut avait annoncé que le paiement via Apple Pay serait disponible « bientôt ». Sans nouvelle pendant un long moment, c’est en juillet qu’Apple déclare à son tour l’arrivée prochaine d’Apple Pay chez Revolut. Nous sommes en décembre, presqu’un an après la première annonce, et toujours pas d’Apple Pay ni de date plus précise…

Amazon Prime Video (Nicolas)

Cela fait un an qu’Amazon Prime Video est disponible sur l’Apple TV. Quand on a découvert la première version du « Netflix d’Amazon », on a fait la grimace. Non seulement l’interface ne respectait pas du tout les canons de tvOS, avec ce qui est sans doute la pire prise en charge de la Siri Remote de la plateforme. Mais en plus, certaines fonctions évidentes, comme la mémorisation d’une langue pour l’audio et pour les sous-titres, n’étaient pas au rendez-vous.

Il y a un an, on se disait que ces bugs de jeunesse allaient sûrement être corrigés rapidement. Mais il faut se rendre à l’évidence, Amazon n’a jamais rien fait et l’app n’a pas évolué d’un pouce. Son interface est toujours aussi moche, l’ergonomie est toujours déplorable et parce que j’ai un compte français, l’app juge bon de lancer chaque vidéo avec de l’audio français et des sous-titres français. C’est le cas pour chaque film, mais aussi chaque épisode de chaque série !

C’est insupportable, mais je me suis résigné. Amazon Prime Video m’est offert dans le cadre de l’offre Prime, et comme le dit le dicton, on en a pour son argent…

Facebook, Twitter et les réseaux sociaux en général (Mickaël)

Difficile de ne pas qualifier 2018 d’annus horribilis pour les réseaux sociaux. Facebook en particulier a bu le calice jusqu’à la lie, et il en reste sans doute encore au fond. Entre les scandales liés à la gestion hasardeuse des données (Cambridge Analytica), les failles de sécurité, et les discours creux des dirigeants pour justifier leurs actions, on ne peut pas dire que 2018 ait été particulièrement bonne pour le plus important réseau social au monde.

Et dire qu’on évoquait un moment la possibilité pour Mark Zuckerberg de se lancer dans la course à l’élection présidentielle américaine… Quant à Twitter, ce n’est guère mieux : alors que toutes les plateformes avaient coupé les ponts avec le délirant complotiste extrémiste Alex Jones, Twitter lui a permis de continuer à déverser sa bile. Ça n’a duré que quelques semaines certes, mais ça en dit long sur l’idéologie tordue de ce réseau social.

Facebook, Twitter, YouTube (qui a aussi eu son lot de problèmes cette année) n’ont pas pris la mesure de leur importance dans nos sociétés. Les fake news, les théories du complot et les trolls qui y circulent en grand nombre sans modération sont en train de détruire petit à petit toute possibilité de débat éclairé, et donc de prises de décision basées sur des faits. Et qui sait où cela va nous mener.

Apple Watch Series 4 Nike+ (Christophe)

Si vous avez une Apple Watch à offrir pour les fêtes de fin d’année, il faut de préférence prendre une édition Nike. Les bracelets sont jolis, les cadrans exclusifs et chose rare chez Apple, tout cela ne coûte pas plus cher. Ce serait bête de ne pas en profiter !

Niveau marketing, l’Apple Watch Nike+ c’est du béton. Ce qui est dommage, c’est que d’un point de vue logiciel, on est quand même très très loin du compte. L’application de course de Nike est plaisante, mais c’est tout. Elle est à mille lieues de ce que peut proposer la concurrence. Pire, elle donne gentiment l’impression de faire du surplace.

Alors, quand on connait les connexions très profondes qu’il peut y avoir entre Apple et Nike, on regrette que les ingénieurs ne collaborent pas plus pour concevoir une application qui apporterait une véritable valeur ajoutée. Dommage !

Image d'accroche : Paul Henman (CC BY-NC-SA 2.0)


avatar The Joker WSS (non vérifié) | 

Coup de cœur : rien?
Coup de gueule : rien?

avatar Djahaz | 

Coup de gueule : cela fait trop d'années qu'Apple ne propose plus de Mac qui puissent m'intéresser. Apple enfonce le clou une fois de plus cette année.

(Ce n'est pas spécialement une question de prix, car je suis prêt à payer cher un ordinateur s'il correspond bien à mes besoins, c'est bien une question d'offre inexistante. Je voudrais juste une chose très banale : un ordinateur de bureau avec une bonne carte graphique dans un boîtier que l'on puisse ouvrir pour accéder aux différents éléments. Une sorte d'ordinateur normal, en fait.)

avatar TheRV | 

Le nouveau MacBook Air!

avatar TheRV | 

(En coup de coeur, hein)

avatar Olpha | 

Entièrement d'accord pour le XR, mon gros coups de coeur du moment et surement le meilleur rapport qualité-prix pour un iPhone. Super puissant, maxi qualité photo mais surtout, le meilleur c'est l'autonomie, je ne suis jamais en rade de batterie. La taille reste assez grande pour la prise en main pour une petite main de femme mais quel plaisir ce grand écran sans bordure..

avatar sailman | 

Coup de cœur : mon petit SE qui fonctionne à merveille.

Coup de gueule : des tarifs au delà du raisonnable!!!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR