Bloqueurs de pub : c’est grave docteur (pour MacGeneration) ?

Christophe Laporte |

Pour beaucoup, c'est la nouveauté n°1 d'iOS 9. Le classement de l'App Store en atteste d'ailleurs : l'arrivée des ad blockers (bloqueurs de pub) va indiscutablement créer une secousse sans précédent dans l'industrie publicitaire.

La plus grosse crise de l'histoire de MacG ?

Et MacGeneration dans tout cela ? Ce n'est pas dans nos habitudes de communiquer sur notre cuisine interne, mais vous avez été assez nombreux à nous demander, soit par mail, soit dans les commentaires, si la montée en puissance des outils de blocage publicitaire a un impact économique sur notre société.

Pour la faire courte : oui. La montée en puissance des bloqueurs de pub a un impact important sur notre activité économique et met en péril notre entreprise à moyen terme si nous n'arrivons pas à apporter une réponse efficace à ce problème.

La semaine dernière, MacGeneration a discrètement fêté son seizième anniversaire. 16 ans, c'est l'adolescence et parfois c'est compliqué, très compliqué. Cela résume bien la situation actuelle.

La problématique des bloqueurs de pub n'est pas nouvelle. Mais elle représente pour nous un véritable manque à gagner depuis 18 mois environ. Et cela va en s'accélérant. En moyenne, sur un site high-tech, plus d'un internaute sur deux bloque la publicité.

L'internet mobile n'était que très peu touché par ce phénomène. Mais avec iOS 9, on ne serait pas étonné de voir des taux similaires d'ici quelques mois (voire quelques semaines).

Vous vous en doutez bien, nous ne sommes pas restés les bras croisés face à ce phénomène. Mais les réponses simples et efficaces n'existent pas. En attendant que les différents projets que nous menons arrivent à leur terme, nous avons engagé un plan d'économie drastique. Durant l'été, nous avons changé d'hébergeur et avons revu notre architecture en profondeur. Pour la première fois de son histoire, MacGeneration se séparera d'un collaborateur pour raison économique. Pour la première fois de son histoire aussi, MacGeneration va finir l'année dans le rouge.

Là où la situation est frustrante, c'est qu'en parallèle, nous enregistrons des chiffres records en matière d'audience. On n'a jamais eu autant de lecteurs et pourtant nos recettes fondent. Drôle de logique…

Tout n'est pas noir pour autant. Nous ne découvrons pas ce problème aujourd'hui, et l'un de nos mérites (autant se lancer des fleurs) est d'avoir anticipé la situation en travaillant depuis des années à d'autres formes de financement. Notre activité d'éditeur de livres (on vous recommande la lecture de notre petit dernier consacré à iOS 9) et les abonnements au Club MacG dans nos apps iPhone/iPad sont en progression constante. Mais cela ne suffit pas (pour le moment) à inverser la tendance. Mais sans cela, nous aurions peut-être déjà mis la clé sous la porte.

Comment MacGeneration gagne-t-il sa croûte ?

MacGeneration est une société comme une autre, avec 9 salariés travaillant à temps plein. Cela n'a rien d'extraordinaire en soi, mais derrière son écran, parfois on ne se rend pas très bien compte du travail réalisé de l'autre côté.

Nous sommes totalement indépendants. Nous ne sommes pas une entité d'Apple (on nous le demande fréquemment) et nous n'appartenons pas à un groupe de presse ou quoi que ce soit.

Nous gagnons de l'argent de quatre manières différentes :

  • la publicité classique que nous vendons soit directement soit à l'aide de régies partenaires
  • l'affiliation
  • la vente de livres
  • le Club MacG

C'est notre première source de revenus que les bloqueurs de publicité mettent en péril, mais pas uniquement… Certains s'en prennent de plus en plus aux liens traqués qui nous empêchent de toucher une commission lorsque vous passez commande par une boutique en ligne en passant par l'un de nos sites…

Si l'on voulait vraiment se plaindre, on évoquerait également le comportement d'Apple qui n'est pas très loyal en matière d'affiliation avec tous les sites qui l'utilisent pour l'Apple Store. À chaque lancement d'un produit qui marche fort (ex: l'iPhone), Apple stoppe pendant quelques semaines le calcul d'une commission sur les ventes effectuées sur l'Apple Store auprès de clients venus de sites extérieurs. À l'inverse, pour un produit qui se vend dans des proportions bien moindres (ex: le Mac mini…) les commissions ne sont jamais mises en pause, ou alors elle reprennent très vite lorsque visiblement les ventes ne sont pas aussi fortes qu'escomptées (ex : iPhone 5c ou l’Apple Watch).

En ce qui concerne la publicité, nous n'avons pas de doctrine arrêtée, si ce n'est que nous sommes les premiers utilisateurs de nos sites (avec la pub qui va avec). Comme vous, nous n'aimons pas les formats trop intrusifs comme les habillages. Cela nous arrive d'en vendre, mais à un prix premium ! Et pour les autres formats comme les vidéos, si on l'accepte, c'est avec un "capping" faible (en clair, vous ne la subirez qu'une fois pendant toute la durée de la campagne).

Beaucoup de régies ont du mal à comprendre notre mode de fonctionnement. Cela nous a contraints à changer plusieurs fois de partenaires commerciaux. On a connu beaucoup de déboires notamment sur le mobile où c'est encore la jungle.

Le problème avec les bloqueurs de pub

Partir en guerre contre les bloqueurs de pub, cela reviendrait à faire exactement la même chose que l'industrie de la musique lorsque Napster a débarqué. C'est perdu d'avance.

Malheureusement, les bloqueurs de pub sont une mauvaise réponse à un vrai problème : la publicité sur internet qui est devenue envahissante sur certains sites.

Très honnêtement, en terme de pression publicitaire, on ne joue pas dans la même cour que d'autres médias. Il y en a toujours trop. Et je ne suis pas certain que de « la bonne publicité » existe. Quoi qu'il en soit, comme expliqué plus haut, nous essayons en permanence de trouver le meilleur équilibre possible.

Comparaison n'est pas raison, mais bon... - Cliquer pour agrandir

Le souci avec les bloqueurs de pub, c'est qu'ils ne font pas la différence. À partir du moment où un d'entre eux est installé, il ne fait pas le distinguo entre un site lesté de dix bannières et un site qui en a seulement deux.

Il y a le mécanisme de la liste blanche, mais c'est fastidieux pour l'utilisateur. Il y a également « les publicités acceptables » d'Adblock Plus, mais son fonctionnement est loin de faire l'unanimité.

Dans un monde parfait, le mode opératoire des ad blockers devrait être inversé. L'utilisateur devrait l'activer uniquement lorsqu'il s'estime importuné. Ou mieux encore, il devrait y avoir une sorte de netiquette pour la publicité. Si certaines règles ne sont pas respectées, alors le mécanisme de blocage de publicité se met en œuvre. Ce serait beaucoup plus juste…

Dans cette passe d'armes sur la publicité, nous avons l'impression d'être des victimes collatérales. Beaucoup suspectent Google de regarder Adblock Plus avec une certaine bienveillance. Le géant de l'internet paie sa dîme à la société allemande, une stratégie motivée dans le but d'affaiblir ses concurrents.

Si Apple avance ses pions dans ce domaine, elle est loin d'être innocente. Certes, elle pense au confort et à la vie privée de ses utilisateurs. On ne peut pas lui reprocher. Mais c'est également une manière de s'attaquer directement à Google. C'est sans doute la plus grande initiative d'Apple contre son meilleur ennemi depuis bien longtemps.

Bloqueurs de pub : quel est le but d'Apple ?

Et il y a une hypocrisie assez incroyable. Au lieu d'intégrer directement dans Safari un bloqueur de publicité (Apple se serait probablement heurté à quelques problèmes), elle a juste intégré le dispositif le permettant… Et ce qui est encore plus "amusant", c'est que dans toutes ses présentations, elle n'a jamais promu le Content Blocking comme un moyen d'éradiquer la publicité ! En off, les responsables de cette fonctionnalité ont un langage beaucoup plus cru : il s'agit de tuer la publicité.

Toute l'hypocrisie d'Apple, c'est de lancer dans la foulée du mécanisme de blocage de pub, la nouvelle application Apple News : une solution (plus ou moins réussie) qui permet au lecteur de s'informer et une nouvelle manière pour les éditeurs de gagner de l'argent. Pour l'heure réservée aux seuls américains, laissant le reste du monde sur le carreau sans alternative au content blocking.

On peut regretter tout d'abord que le modèle retenu par Apple soit celui de la publicité. Un Apple Music de la presse, avec un abonnement mensuel, aurait été beaucoup plus intéressant… mais aussi beaucoup plus complexe à mettre en place au vu des innombrables acteurs du secteur.

D'un côté, Apple facilite comme jamais le blocage de contenus publicitaires pour iOS, de l'autre, elle s'assure que son service d'actualité ne sera pas gêné par ce type d'outils. Par contre, elle impose certaines règles aux régies qui vont très certainement pousser les éditeurs à utiliser iAd, sa régie publicitaire…

L'autre truc marrant avec Apple News, c'est qu'on ne voit jamais de pub dans les démos !
L'autre truc marrant avec Apple News, c'est qu'on ne voit jamais de pub dans les démos !

Vers un monde meilleur ?

L'une des idées reçues répandues au sujet des bloqueurs, c'est qu'ils vont rendre le web meilleur. Alors, si la logique va jusqu'au bout des choses, certains sites web vont effectivement rapidement perdre leur sapin de Noël.

Mais la nature a horreur du vide. La publicité va revenir d'une manière ou d'une autre. On voit déjà certaines grandes marques privatiser des sections entières de sites de news (lire aussi Apple News : une exclusivité pour mieux vendre de la pub). Sur bien des sites, la ligne entre éditorial et contenu sponsorisé risque d'être de plus en plus floue, pour ne pas dire invisible. Il n'y a qu'à voir le nombre de sites qui « oublient » d'indiquer en début ou fin d'article lorsqu'il s'agit d'un publirédactionnel.

Extrait d'une home page d'un site d'actualité, 4 des 5 articles sont soit une publicité, soit réalisé avec un partenaire soit sponsorisé
Extrait d'une home page d'un site d'actualité, 4 des 5 articles sont soit une publicité, soit réalisé avec un partenaire soit sponsorisé

On se plaignait que la publicité était trop intrusive, elle risque de devenir incolore et je ne suis pas certain (en tant qu'internaute) qu'on y gagne au change.

L'autre conséquence, c'est qu'on risque de voir disparaître une certaine idée du net à laquelle on tient beaucoup au sein de MacGeneration, celle de la « gratuité » de l'information. La magie d'Internet à notre sens, c'est de pouvoir accéder à une montagne d'information sans bourse délier. Désormais, dans la plupart des médias, dès qu'un article fait plus de trois paragraphes, l'internaute est invité à mettre la main au porte-monnaie pour le consulter.

Nous avons toujours été attachés à ce que le contenu de MacGeneration soit disponible gratuitement. Et c'est sans doute cela qui a tant retardé le lancement de notre offre payante sur le web. Nous ne voulons pas privatiser une partie de notre contenu. Nous pensons avoir trouvé une formule intéressante. Enfin, ce sera à vous de juger quand celle-ci sera lancée dans quelques mois…

En attendant, si vous voulez nous soutenir, ce ne sont pas les moyens qui manquent. Vous pouvez vous abonner au Club MacG, acheter nos livres, mettre nos sites sur liste blanche… Nous avons une page qui vous explique tout cela…

D'autre part, si vous avez toujours voulu faire de la réclame sur l'un de nos sites, c'est le moment ou jamais de vous manifester.

Ne voulant pas finir sur une note trop sombre, nous avons une bonne nouvelle à partager avec vous : MacGeneration et iGeneration vont bientôt avoir une petite sœur !

avatar simonmb | 

Adblock Plus désactivé ! Je tiens à la survie de ce site aux articles si intéressants ! ;)

avatar spece92 | 

Utiliser l'application au lieu de safari pour ceux qui veulent soutenir

avatar Laurent S from Nancy | 

L'appli est dispo sous Android ? ;)

avatar labrecquejs | 

Je vous ai mis sur la liste blanche. Longue vie à MacG!

avatar poco | 

Et si vous faisiez un truc du genre une journée spéciale "liste blanche" ou "la déferlante de Clics"?

Au lieu de s'en prendre à MacG, les lecteurs déferleront sur les pubs affichées sur MacG ce jour là et si chacun s'engage à cliquer sur 5 à 10 pubs (juste des clics en fait) çà ferait quelques milliers de clics (je ne sais pas combien se vend le clic) aux frais des annonceurs dans la poche de MacG.

Répéter l'opération 4-5 fois par mois ;-)

avatar Yuku | 

@poco :
Ce genre de pratiques est interdit par les regies, et elles peuvent le détecter facilement. C'est une très mauvaise idée, un coup à faire éjecter MacG de ces regies...

avatar Vince-surf | 

Hello. Je suis un vieux … depuis 13 ans et 8 mois je lis chaque jour MacG.

J'ai pensé un moment utiliser un bloquer de pub, il y a des années et alors je me suis demandé:
"De quoi vive les sites gratuits si ce n'est de la pub ? Ai-je envie, moi, de travailler gratuitement ? "
Les réponses sont évidentes. jamais je ne bloque de pub mais parfois j'utilise le mode lecture de safari.

Peut être que beaucoup pense que tout doit être gratuit ou sans contre partie sur le net, je ne suis pas de ceux là.

Encore un occasion de dire Merci MacG !
Vincent,

avatar gel_hydroalcoolique | 

Quel curieuse relation entre les sites dits "gratuits" et leurs clients-lecteurs. J'aimerai que vous (les sites dits "gratuits") ayez la même pédagogie accusatrice avec vos clients-publicitaires. Accessoirement, que vous soyez entre les deux, n'aide pas à vous organiser, au contraire. Au lieu de dire à vos clients-publicitaires de mettre un ola sur les pubs, nombre de sites se sont gavés à en dégouter ad vitam aeternam les gens de la pub sur le net.

Il y a 2-3 ans, qqn qui utilisait un adblocker était un libertaire, etc... un intégriste sous linux, bref... Maintenant, non, celui qui utilise un adblocker est un péon lambda genre tata Ginette qui veut naviguer sereinement, sans avoir besoin de 16 GB de RAM et avoir la fibre à 100Mb pour afficher trois onglets (car trois onglets, c'est 40 pubs, 300 trackers et 10Mo de bande passante pour afficher trois articles de 50 lignes).

Vous n'êtes pas un site "gratuit" car vous vendez la lecture de votre contenu contre de la publicité. Si je refuse la publicité, je n'ai donc pas le droit de lire votre contenu. Soit. Aller au bout de vos idées.

Vous n'êtes sans doute pas les pires, loin de là, mais malheureusement vos confrères ont abusé, abusé, abusé.

Soit vous tapez sur vos clients-lecteurs, mais il n'est jamais bénéfique de criminaliser celui qui vous paie in fine, soit vous vous regroupez en syndicat de presse internet avec du CONTENU (exit les journaldunet ou autre site à la con) et vous négociez avec vos clients-publicitaires (de toute façon, ce sont eux qui ont les sous...) afin de monétiser intelligemment les 10% de budget pub que NOUS clients-lecteurs payons dans les produits.

Tenez pour vous aider, trictrac a su se réinventer (certes en vendant un peu de son âme au diable, mais pas pire que se donner à 90% à une régie), un bon exemple à suivre.

Bien à vous.

avatar loustic | 

J'utilise Safari que je réinitialise souvent et j'élimine les cookies. Je n'ai pas Adblock, c'est inutile car j'en suis arrivé à ne plus voir les pubs. Celles qui m'agressent me font prendre la décision de ne jamais avoir recours aux produits ou services qui sont présentés. Je connais d'autres personnes qui comme moi rejettent toutes les formes de pub vomies par la télé, la presse, les supermarchés, etc. Le problème devient général. La publicité continuera-t-elle à influencer les consommateurs et la pensée de tous ? Ce n'est pas possible. Macg est raisonnable, donc supportable. Merci.

avatar Yuku | 

J'adore les mecs ici qui se donnent bonne conscience en mettant MacG en liste blanche dans leur bloqueur... Ca dit tout sur la mentalité des internautes de nos jours :-( .

Il faut vraiment changer de modèle !

avatar iBenou | 

Un peu bête du coup d'avoir passé plusieurs mois à faire du clickbait/Apple bashing... Peut-être que ça ramène des gens mais sans pub... Et ça m'a dégoûté de macg et je n'ai pas renouvelé mon abonnement. Visiblement vous avez arrêté ce délire alors si ça dure, je me réabonne !
Mais sérieux les articles débiles avec sensationnalisme anti-Apple, svp, plus jamais

avatar Yuku | 

@iBenou :
Assez d'accord... Comme l'ont dit d'autres plus haut, y'a une tendance au volume de News vs la qualité... Perso je m'abonne des que je peux filtrer des auteurs de News dans l'appli iBidule !
Si on ne vient pas pendant 3/4 jours, c'est le raz de marée de News sans intérêt, AMHA.
C'était pas comme ça y'a 2/3 ans, si ? Ou alors je vieillis ?

avatar iBenou | 

Et où sont les articles de fond qu'on avait régulièrement sur macgeneration.com?
Avec des connaisseurs qui connaissent Apple et font des analyses intéressantes et des critiques intéressantes plutôt que des analyses de comptoir

avatar yatsu | 

la publicité est envahissant, intrusif, bête, mauvais gout. Elle est partout. Télé, radio, rue, presse, site web... notre vie est entrecoupée par des "messages" omniprésents 24/24. Quel bruit ! La pub telle que l’on connait aujourd’hui n’a aucun sens.

Je zap la pub autant que je peux, mais mon effort est vain. Les bloquer de pub - très bien. J’en suis ravi que le système iOS propose une telle nouveauté. Cela va faciliter un peu la tâche de zap de pub. Cool.

Mais je comprends que cela pose un gros problème. Et représente plus de travail pour trouver les nouvelles idées: comment gagner de l’argent ?

MacG n’a pas trop de pub sur ses pages, mais la pub est disposé de telle manière que l’on a une impression de voir uniquement les images pub - tout ce perds et s’emmêle visuellement. Le layout est tres mauvais de ce point de vue - pas de hiérarchisation d’info. La page est très chargée. C’est kitch et très mal pensé, mais c‘est mon point de vue personnel. Ne vous sentez pas trop visé. Je viens sur votre site régulièrement.

Pour ce qui est de «la pub», ils vont avoir nos cerveaux autrement.

L’info payante? Combien de sources d’info payante pourrait-on avoir? 2... 4... 5...?
L’information est crédible si elle est diversifiée, il faut autant de sources que possible. Sinon, on est vissé à quelques canaux... et là, il y’a un risque de se retrouver manipulé sans s’en rendre compte.

Vive macg!

avatar bitonio | 

Je viens de réactiver la pub sur votre site. Et bien je vais la désactiver. Malgré un MacBook Pro sur-gonflé, ça rame. Sans doute du fait que je vous lit depuis la Silicon Valley et que les serveurs de pub sont super pas optimisés alors que le reste du site va très bien.

Maintenant, je suis un fan depuis sans doute vos débuts et ça me fend le cœur de voir les ravages de la tectonique économique du monde de 2015. Les gens préfèrent lâcher 800 boules dans un téléphone que d'avoir des contenus de qualité.

J'en profite pour vous demander s'il y aurait pas un moyen pour la presse FR de vous grouper avec un système d'abonnement avec un certain nombre de titre inclus pour un prix un peu moins douloureux (je parle pas de macg qui est tout doux là dessus) et qui permettent aux lecteurs et aux rédactions de vivre. Un système comme le streaming de musique pour pour la presse. On peut même imaginer un système de bouquet à la carte pour être plus juste. Mais sérieux payer les canards 1 à 1, c'est super lourd. Ça pourrait faire l'objet une startup "presse-y-faille" ou d'un GIE, mais je pense que c'est un des moyen de reprendre le contrôle de votre futur.

avatar MiniMac | 

Pour ma part c'est très simple : je boycotte toutes les marques qui me font de la pub non voulue : une compagnie de voyage m'envoie sa pub ? Je prendrai systématiquement la concurrence qui ne l'a pas fait , même si c'est un peu plus cher …!!!
Et c'est valable pour tout !
Il n'y a plus qu'à généraliser !!!

avatar norguir | 

Il n'y a pas vraiment de retour en arrière possible à mon avis: le Web sans pubs, c'est évidemment beaucoup plus confortable que le Web avec pubs. Ceux qui on installé un adblocker continueront de l'utiliser, même pour leur sites préférés.
Évidemment, la situation est angoissante pour les éditeurs. Mais il faut le reconnaitre, ils sont allés trop loin dans la vente aveugle de leur espaces: ils ont abandonné leur lectorat, c'est à dire la relation précieuse qu'il ont établi avec leur véritable client, a des grossistes en publicité qui les pressurise et qui passeront à un autre si le premier vient à étouffer.
Et vous, éditeurs finissez par abandonner la partie, et détruisez consciemment votre 'expérience utilisateur' simplement pour obéir aux diktats des agences. Par exemple, pourquoi cet article est-il réparti sur deux pages? Probablement pas pour faciliter l’expérience utilisateur (vous savez bien le coût d'un clic supplémentaire sur le Web...). Mais certainement plus pour multiplier le nombre d'impressions pubs. Quitte à rendre la navigation moins fluide. Idem pour les interstitiels, les habillages, les pubs natives... De même, vous laissez ces trackers vous tondre la laine sur le dos et en apprendre beaucoup plus sur votre lectorat que vous même ne voulez le faire, à tel point que ces mêmes trackers sont maintenant en situation de vous revendre vos propres statistiques. Un comble! Au final, c'est donc en général plus en fonction de l'annonceur, et moins en respectant le lecteur que vous, éditeurs, pensez votre activité.
Mais ce modèle est en train de vaciller. On en est arrivé à un point de basculement: les adblockers ne disparaitront pas. Ceux qui s'adapteront et reprendront le contrôle de leur business en se concentrant sur ce qui fait leur différence, leur valeur pour les lecteurs, bref, ceux qui respecteront leur clients continueront à vivre correctement de leur travail, les autres...

Ne pleurnichez pas. Réagissez. Reprenez la main.

avatar Musaran | 

Personnellement, j'ai adblock partout, depuis l'apparition de CDiscount.
Certains sites, ou streams, sont en white list.

Pour macGénération, je préférais acheter vos livres, lorsqu'ils me paraissaient utile dans ma propre utilisation des produits Apple.

Voyant que ça ne suffit pas, je vous informe que les sites macg.co et igen.fr sont désormais dans ma white list ;)

avatar Oncle Sophocle | 

Re : mon commentaire d'hier 23/09/2015 0:08

Bon, je ne vais pas ergoter (avec qui ? ma consciencce ?) : je mets macg.co et igen.fr sur ma liste blanche, j'ai toujours pu lire les articles de macg sans être gêné par des encarts, "pop-ups" (que Internet Explorer francisait à une époque du doux nom de "fenêtres surgissantes", que c'est beau d'aimer le français !) et autres.

Donc longue vie à macg !

P.S. : Internet ne m'empêche pas de me payer de temps en temps un magazine en version papier, je suis de la génération de ceux pour qui tourner les pages pour choisir un article est un plaisir.

avatar Tongas | 

En tout cas je n'ai jamais vu autant de commentaires sur un sujet traité par MacG !
Ça remue sec !

Je repose ma question : de quoi vivent les adblockers ?

avatar Xap | 

@Tongas :
Des annonceurs comme google payent pour être ajoutés sur liste blanche. Ces listes sont la plupart du temps désactivables mais activées par défaut.

Les bloqueurs se financent aussi grâce aux dons.

avatar arturus | 

Ah non !!! Pas ces liens sponsorisés à la con en fin de page :'( C'est vraiment dégueulasse de voir ces liens sur des news... je trouve que cela décrédibilise les sites.

Sur certains sites un message s'affiche aux utilisateurs d'adblock pour leur rappeler de le retirer. C'est bien fait sur ce site http://www.comptoir-hardware.com/ . Je sais pas si vous le faites sur Macg vu que j'ai pas adblock.

En tout cas bon courage pour la suite... l'age de maturité est encore loin, j’espère être là à ce moment !

Cdlt.

avatar Ironmac | 

Ahhh si les bloqueurs de spams pouvaient être aussi efficaces... Bref.
La publicité est devenue bien trop omniprésentes, au point que l'on ne voit presque plus l'Information... Mettez en moins et faites les payer plus cher !
Ils ont besoins de vous comme support, ça offre des moyens de pressions non ?
Créez une Charte, que les bloqueurs signeraient aussi !

avatar kainoladd | 

Vous devriez changer légèrement votre modèle, et, comme le font de plus en plus de site d'actualité (ex: Le Monde, l'équipe), faire un abonnement qui permet de lire en intégralité les articles de fond.
Le système de don, comme le fait de désactiver le bloqueur de pub, repose sur la fibre généreuse des lecteurs. Ça ne marche donc pas des masses... En général également c'est assez discret donc on y pense pas.
Le fait de faire un abonnement permet de forcer les lecteurs à se rendre compte du besoin qu'il ont d'accéder à certaines informations. La première fois, ils disent tant pis, je regarderai ailleurs. Si votre article est vraiment de fond et pas sur une actualité brulante, le même type d'article ne sera pas sur un autre site.
Du coup le lecteur est un peu vexé et passera à côté.
Ça lui arrive 1 fois, 2, fois, 10 fois. A la 11ème fois il se dit "sans dec je pourrais craquer 1 euro par mois pour accéder à ses infos qui m’intéressent puisque je clique dessus sans arrêt!"

Personnellement je serai prêt à faire cet achat, plutôt que d'acheter un guide qui ne me servirait à rien.

avatar brunitou | 

Je lis qqun qui se plaint de la pub sur MacGe mobile: abonne-toi coco !
C'est vrai qu'on ne peut décemment pas demander du gratuit sans pub. Moi je me suis abonné quand j'en ai eu marre des pubs (aussi pour avoir le mode nuit et vous soutenir).

Pour pallier les pertes dues à la pub, qqes idées :
- publicité sous forme d'article
- publicité "collée" de manière différente sur le site (plus de boulot mais passera les filtres)
- obligation de passer à une formule payante (certains articles tronqués, comme dans la presse quotidienne: "réservé aux abonnés").

Pages

CONNEXION UTILISATEUR