Impossible de convaincre votre patron de vous acheter un Mac ? Apple donne 11 bonnes raisons

Nicolas Furno |

Le site américain d’Apple a été mis à jour avec une nouvelle page intitulée « 11 reasons Mac means business », un jeu de mot difficile à traduire mais qui signifie en gros : « Onze raisons qui font que le Mac au travail, c’est du sérieux ». De la puissance de l’Apple M1 au plaisir qu’il y a à utiliser un (joli) Mac, ce sont onze raisons chargées de convaincre les entreprises d’acheter des Mac, et non des PC Dell tout moches.

Apple sait que sa puce maison est un point fort et l’entreprise ne manque pas de le faire savoir en utilisant l’Apple M1 pour les trois premières raisons. C’est une puce surpuissante (1), du coup le multitâche est super rapide et ça, c’est important en entreprise comme chacun sait (2). Et en plus, grâce à cette puce, les Mac ont une autonomie hyper loooooongue, jusqu’à 18 heures sur le MacBook Air, rappelle la firme (3).

Comme il faut aussi des arguments destinés aux départements informatiques, les Mac sont faciles à déployer en masse (4) et ils sont si simples à configurer qu’une entreprise peut même se passer de département informatique (les responsables du département vont apprécier…) (5). L’argument massue arrive enfin : les Mac coûtent moins chers sur le long-terme, parce qu’ils nécessitent moins de maintenance, moins de logiciel et qu’ils se revendent plus chers (6).

Tant qu’à faire, on peut brosser les entreprises intéressées dans le sens du poil en soulignant que 84 % (pas un de plus, pas un de moins) des entreprises les plus innovantes dans le monde utilisent des Mac (7). Et puis, passer sur un Mac se fera dans la douceur, puisque Zoom et Excel sont disponibles sur macOS, la bonne nouvelle #oupas (8). Un petit mot sur la sécurité, ça ne fait jamais de mal, alors voilà : les Mac sont les ordinateurs personnels les plus sécurisés sur la planète, rien que ça (9).

Vous savez ce qui est encore mieux que de vendre des Mac à une entreprise ? Vendre des Mac et des iPhone, bien sûr ! Cela tombe bien, les deux fonctionnent en parfaite harmonie grâce aux fonctions de Continuité (10). Et si tout cela ne suffisait pas, Apple a un dernier argument coup de poing : les Mac sont plaisants à utiliser (11) ! Et quel patron d’entreprise indigne n’aurait pas envie de faire plaisir à ses employés, franchement ?


avatar gwen | 

@fte

Ni l’un ni l’autre. Il suffit d’appuyer sur la touche @ en haut à gauche.

avatar fte | 

@gwen

Ça dépend du layout de clavier ;)

avatar BeePotato | 

@ Jean-Jacques Cortes : « 11 raisons de ne pas acheter un Mac »

Oh, on peut sûrement en trouver bien plus encore. Mais plusieurs de ceux que tu cites ne sont pas valables.

« - Ce n’est plus compatible Windows nativement.
- Access n’a jamais été porté sur Mac »

Ces deux points sont en fait le même, et le seul vrai argument imparable : quand on est dans un cas où on a absolument besoin d’un logiciel bien précis (que ce soit Access ou un autre truc nécessitant Windows), on n’a pas le choix et on achète une machine qui permet de le faire tourner, sans chercher à prendre d’autres point en considération. Ça vaut d’ailleurs dans les deux sens, puisqu’il y a d’autres cas où certains travaillent avec un logiciel n’existant que sur Mac.
Certes, le passage des Mac aux processeurs Intel avait créé un peu de flou en permettant de dire qu’on pouvait prendre un Mac même si on était dépendant d’un logiciel pour Windows, mais c’était tout de même limité à certains cas (quand on ne passe pas ses journées entières sur les dits logiciels — sinon quel est l’intérêt du Mac ?) et on savait bien que ce ne serait qu’une parenthèse dans l’histoire du Mac.

« - Tout est soudé donc machine non évolutive »

Argument vrai, mais important seulement dans le cas d’une boîte faisant évoluer ses machines plutôt que de simplement les remplacer.

« - Très peu de jeux sont portés sur Mac »

D’autres l’ont déjà dit : pour une réponse à une liste de raisons d’acheter un Mac pour le boulot, cet argument-ci tombe à l’eau.

« - Le clavier Mac n’a pas certaines touches au même endroit que sur un clavier PC. »

Ça, c’est un argument pour le Mac et non contre ! 🙂

« - Les périphériques Apple coûtent un bras et sont très fragiles. »

Jamais constaté de fragilité particulière pour ma part, mais il est bien vrai qu’ils sont loin d’être donnés. Heureusement, rien n’impose d’acheter des périphériques Apple.

« - Le système est basé sur une philosophie d’emploi qui perturbe les utilisateurs habitués à Windows »

Qui perturbe certains habitués de Windows. D’autres, au contraire, se sentiront libérés (et c’est là, de mon point de vue, tout l’intérêt d’un Mac).

« - Si on a besoin d’un logiciel maison, il faut créer et gérer une version Mac avec des outils pas forcément connus par les développeurs. »

Les développeurs apprennent de nouveaux outils toute leur vie, donc la seconde partie de l’argument n’a pas beaucoup de poids. En revanche, la maintenance de deux versions au lieu d’une, ça, ça pèse bien plus lourd.
Mais il est assez probable que l’outil maison puisse être adapté passé assez facilement sur un framework multi-plateformes (ce qui, bien sûr, n’aura pas pour résultat un logiciel à l’ergonomie parfaitement adaptée au Mac, mais ce sera de toute façon probablement rare pour un outil maison).
Dans le cas où cet outil est trop dépendant de Windows pour devenir multi-plateformes, alors on n’est pas face à un nouvel argument, on retombe juste sur le premier que je cite en haut de ce commentaire.

« - Et pour le SAV, rien ou peu n’est pensé pour les professionnels. »

Il y a des revendeurs spécialisés qui font ça plutôt bien.

avatar sybaris75 | 

@BeePotato

Les Grande entreprises on Citrix ou autre et donc plus d’argument D’Acces ou de Windows ….!!!!
L’application Access et dans le doc du mac quand elle se lance elle ouvre un session Windows transparente sur le serveur et l’appui est utilisable sur iPhone iPad ou mac et terminal Linux et autres … tout comme une session Windows si besoin …

avatar sdick | 

Certaines raisons sont bonnes, d'autres moins, mais quand on voit le % de PC en Entreprise on ne peut que constater qu'elles ont des raisons de les préférer aux Mac, qu'elles soient bonnes au mauvaises selon la sensibilité de chacun.

Je suis utilisateur de Mac depuis 1985 à titre perso et en environnement pro depuis 2013 ; les principaux pbs rencontrés sont les suivants :

1) Un Mac est plus cher à l'achat : de nombreuses entreprises ne les proposent pas à leurs employés "de base" simplement pour cette raison.

2) Un Mac ne fait pas tourner toutes les applications d'Entreprise / Pro : c'était déjà le cas avant car bootcamp était rarement accepté par les équipes IT, et ça l'est encore plus depuis le passage au M1.

3) Les équipes IT détestent les mises à jour annuelles de Mac OS qui imposent de re-tester tout l'environnement d'entreprise et la sécurité. A chaque mise à jour les utilisateurs Mac reçoivent des alertes de l'IT demandant de ne pas l'installer, ce que certain font tout de même, avec parfois qq pbs IT à la clé.

4) Le SAV est beaucoup plus compliqué : avec mon ancien Dell un coup de fil au support suffisait pour qu'un technicien débarque sur site et remplace le composant HS. Avec un Mac il faut renvoyer la machine pour réparation.

5) La fiabilité légendaire des MacBook n'est plus d'actualité, tout particulièrement pour ceux qui ont eu la joie de gouter au clavier papillon : sur un MacBook Pro de 2017, deux remplacements du clavier et un remplacement de l'écran... No comment, ça ne m'était jamais arrivé en 35 ans de Mac.

6) Il faut acheter et trimballer des adaptateurs pour tout, parce qu'en Entreprise on trouve encore des collègues avec des clés USB-A, des vidéoprojecteurs avec des prise SVGA, et une tonne d'accessoires qui ne se connectent plus aux machines récentes.

7) Même avec des adaptateurs, tout n'est pas magiquement compatible : pas plus tard que la semaine dernière je n'ai pas pu projeter depuis mon MacBook M1 via un Barco ClickShare dans la salle de réunion d'un client, malgré un adaptateur USB-C > USB-A … J'ai dû transférer la présentation sur l'ordi d'un collègue avec une clé USB :-(

8) Il n'y a plus de connecteur antivol sur les Mac, et les bureaux et salles de réunions ne sont pas tous sécurisés pendant la pause déjeuner ou une visite d'usine.

Je ne vais pas aller jusqu'à 11 et je me sens tout à fait capable de faire une liste aussi longue sur les qualités d'un Mac, mais il faut être réaliste et accepter qu'il y a des tas de limitations qui expliquent pourquoi la grande majorité des Entreprises achètent encore en priorité des PC.

avatar webHAL1 | 

@sdick :

Très bon message, qui présente bien la situation. Je vous remercie pour le réalisme de vos arguments, qui tranche avec certains commentaires ici de personnes qui n'ont manifestement jamais été confrontées à la situation d'utiliser un Mac dans une entreprise.

Cependant, concernant le prix d'achat je ne pense pas que ça soit une contrainte significative. Si une entreprise pouvait économiser de l'argent à moyen et long terme en s'équipant de Mac plutôt que de P.C., elle serait tout à fait intéressée à le faire, même si l'investissement est un peu plus important au départ. Il faut garder à l'esprit que l'acquisition d'un micro-ordinateur ne représente pas grand-chose pour une société, comparé à toutes ses autres charges.

Malgré tout l'argumentaire marketing fort peu subtil d'Apple, la réalité est que s'équiper en Mac ne sera intéressant pour une entreprise que si :
1. Elle est de petite taille, peut avoir un parc composé uniquement d'ordinateurs Apple et n'a pas de besoins spécifiques (machines industrielles dédiées, logiciels métier spécialisés, etc.).
2. Elle est de grande taille et ses employés sont des personnes à l'aise avec l'informatique ; à ce moment, un parc hétérogène est envisageable, car le support informatique sera limité ; on a typiquement l'exemple d'IBM.

Je travaille professionnellement sur Mac depuis 2008, et j'ai bien vu la situation ne pas évoluer : déployer des Mac à grande échelle n'a aucun intérêt pour une entreprise. Pour les postes de travail standards, des machines tournant avec Windows seront nettement plus efficaces. Les Mac que je vois sont ceux d'utilisateurs du monde académique ou de consultants, informatiques principalement. Et ce, malgré les arguments 100x ressassés comme quoi "le Mac est moins cher et plus efficace".

avatar CorbeilleNews | 

@Jean-Jacques Cortes

Y’a du vrai dans ce que vous dites, surtout dans l’esprit fermeture.

Et oui l’esprit du mac à changé, tout est pensé rentabilité et verrouillage désormais et à ce tarif cela devient un peu pénible

avatar Bruno de Malaisie | 

@Jean-Jacques Cortes

Pourquoi utilises-tu des produits  depuis 1982 alors que tu en es si peu satisfait?
C’est assez étonnant et je serais ravi d’avoir la réponse à cette énigme.

avatar dvd | 

s'il l'utilise depuis 1982 c'est qu'il y trouve son compte. cela n'empêche nullement d'avoir un avis critique sur les produits apple. on dirait qu'on DOIT aimer toute ce que fait apple. cela te touche dans ta chair quand on critique leurs produits ???
Je suis mac user depuis 2002. cela ne m'empêche pas de critiquer la Pomme et d'être emballé par certains de leurs produits...
la réponse à ton énigme c'est l'ouverture d'esprit.

avatar Bruno de Malaisie | 

@dvd

Cela me touche dans ma chair????
Pour qui me prends-tu?
J’ai l’esprit fermé?
Certains de ses arguments sont bien biaisés, c’est tout.
D’où ma question innocente.
Je n’utilise plus de Mac depuis pas mal de temps et je travaille uniquement avec un iPad Pro 11”.
Mais l’on me rétorquera avec condescendance que je ne travaille pas si je n’ai pas besoin d’un Mac:)
Donc…

avatar Yves SG | 

@Jean-Jacques Cortes

Sans aucune intention de polémique, pour moi :
- 30% de vos vos s’appuient sur un argument tout simplement faux,
- et les 70 autres % ne concernent que 1 % des utilisateurs d’ordinateur.

Pour reprendre Woody Allen : “geeks are like the mafia; they only kill their own”

avatar melaure | 

@Jean-Jacques Cortes

Apple User depuis 1982, je plussoie ! 😂😂😂

Mais Apple est un peu revenu aux sources : sur mes Apple IIe/IIc je n’arrive pas non plus a faire tourner Windows 10 ;)

avatar switch | 

On peut faire du chiffre d'affaires avec n'importe quelle plateforme, du moment que les outils numériques que l'on utilise sont fonctionnels et efficaces.
J'ai bien ri en lisant que MS Access n'a jamais été porté sous OSX: quand on sait ce que l'on peut faire avec FileMaker Pro ou 4D sur Mac, pas besoin d'Access. On pourrait dire la même chose de MS Publisher.
Pour avoir aidé au switch de quelques dizaines de particuliers de Windows vers OSX, je peux affirmer que c'est souvent un véritable "soulagement". Dans l'autre sens (souvent pour des raisons professionnelles), les "crises de nerfs" ne sont pas rares.
Par contre avec l'arrivée des processeurs M1 et l'impossibilité de faire tourner Windows 10 avec Parallels Desktop, il va devenir beaucoup plus compliqué de bosser sur Mac en entreprise ou de proposer/imposer son choix du Mac.

avatar Fremen10191 | 

Moi, le directeur informatique veut me retirer mon Mac Pro pour me passer sur PC car il met en place un nouveau réseau interne basé sur ActiveDirectory (avec accès disques réseau GPO ou quelque chose comme ça) et les Mac seraient soi-disant incompatibles… J'ai poussé des cris d'orfraie et je suis certain qu'il doit bien y avoir un moyen de faire communiquer un mac avec ce type de réseau, mais comme je ne suis pas un pro des réseaux, je ne sais pas quoi lui répondre à part le menacer de démissionner si on m'enlève mon Mac. 😭

avatar sybaris75 | 

@Fremen10191

Bonjour
Je te confirme un Mac s’intègre parfaitement dans un Active directory (AD) et les GPO s’applique du coût …. ? Droits de partage et autres fonctionnent !!!!
Là ils te le font à l’envers …
Ou ils ne savent pas , c’est pire.
Un Mac est un UNIX … !!!!
Il est temps de se réveiller !!!!

avatar gwen | 

@sybaris75

Il faut donc virer le service informatique qui est incompétent. Ou alors ils doivent se former. Ce n’est pas à toi de partir. Et en gardant ton Mac ça sera toujours ça de moins à investir pour ton patron. Un argument en ta faveur.

Les service informatique devraient s’appeler « service Windows ». Tout comme à l’époque du lancement du dit Windows ils s’appelaient encore « service DOS ». Ces personnes ont souvent un train de retard alors qu’ils devraient être proactifs.

avatar Fremen10191 | 

@Pattedechat @Sybaris75 @gwen

Merci de vos retours ! Je vais de ce pas en informer le Dir informatique… preuves à l'appui. 😃

avatar osxkiller92 | 

@Fremen10191 Tiens, pour ton DSI qui n’a pas trouvé d’autre argument que le mytho qu’il t’a donné : https://support.apple.com/fr-fr/guide/deployment-reference-macos/iorbeda89d1d/web

avatar melaure | 

@Fremen10191

Ca va etre chaud pour toi. Pas pour Active Directory, mais pour GPO (Group Policy Objects, un ensemble de règles qu’on applique a un parc, comme bloquer les ports USB ou l’install de logiciels, ..).
Microsoft profite bien de son monopole et de sa main mise sur les DSI pour mettre en place ce qu’il faut pour bloquer la concurrence (comme a l’époque de la guerre des suites bureautiques).
C’est un bon moyen de limiter la concurrence en tout cas ! Même punition sous Linux.

avatar Lelong | 

Et quid de la disparition de MacOS Server qui ne simplifie pas la vie des PME?
La Reason #5 Mac works for companies without IT est donc mensongère ...
Un utilisateur Mac depuis 1986

avatar renan35 | 

les patrons veulent des ordi pas cher. Les services informatiques veulent des PC car ça nécessite + de maintenance logicielle que les mac. Windows est développé pour donner du travail aux informaticiens.

avatar dvd | 

Ces arguments sont pertinents quand on évolue dans un environnement mac only. Avec des postes hétérogènes c'est beaucoup plus compliqué.
Il est déjà impossible de rattacher le mac à un AD... avec les macintel on pouvait tricher en faisant un bootcamp ou en virtualisant. ces mac m1 sont de très bonnes machines mais peu adapté à tous les environnement. Le comble c'est qu'ils ne sont si chers que ca...

"une entreprise peut même se passer de département informatique (les responsables du département vont apprécier…" mdr on dit ca depuis des années : je n'ai jamais vu ca... faudra demander à IBM s'ils ont fermé leur dpt info depuis leur passage au Mac.

Quant à l'autonomie des machines portables les concurrents font des machines qui durent une bonne journée de travail (pas besoin de plus) : intel evo entre autres....

avatar Pattedechat | 

@dvd

Sauf que tu te trompe, un Mac peut rejoindre un domaine Activé Directory

https://support.apple.com/fr-fr/guide/deployment-reference-macos/iorbeda89d1d/web

avatar switch | 

Certes, un Mac peut rejoindre un domaine AD, mais ça ne règle pas la question: qui contacter si on ne sait pas le faire soi-même ?
Le problème majeur d'Apple en entreprise est là: l'absence de pros d'Unix au niveau local, et même régional. Si le professionnel le plus proche est à 200 km et qu'il doit se déplacer physiquement pour régler ou déployer, ça va coûter cher, si tant est que ce pro accepte de se déplacer…

avatar dvd | 

je veux bien voir un mac intégré dans une AD au quotidien. avec toutes les GPO. je comprends les informaticien qui ne veulent pas d'un parc hétérogène : c'est une galère à gerer.
quant au SAV ou il faut se déplacer : il faut rester sérieux. allez voir du coté de Dell/HP sur le support entreprise. il y a un gouffre avec ce que propose apple.

avatar 2GSPCTransp | 

@gwen
+1

Un Apple User depuis 1983 (et Admin Syst Réseaux - accessoirement-)

avatar 2GSPCTransp | 

.

avatar BeePotato | 

Je comprends bien qu’Apple soit fière de ses puces, mais je trouve tout de même navrant que les deux premiers points de cette liste reposent sur la puissance. Et encore plus bizarre que l’argument majeur du Mac de mon point de vue — l’ergonomie de MacOS et des applications et le gain de productivité qui peut en découler — ne soit évoqué (et encore, plutôt implicitement) qu’à la fin.

avatar occam | 

@BeePotato

"encore plus bizarre que l’argument majeur du Mac de mon point de vue — l’ergonomie de MacOS et des applications et le gain de productivité qui peut en découler — ne soit évoqué"

Cela ne m’étonne plus tant que ça.
Depuis qu’Apple met la fanfare sur le fait que des boîtes comme IBM laissent à leurs employés le libre choix du matos, je sonde discrètement d’anciens copains chez Big Blue et ailleurs sur l’état des choses. Je n’ai pas accès aux stats internes, bien sûr, mais les infos convergent sur deux tendances :
• les commerciaux préfèrent le Mac ;
• les techniciens et les devs préfèrent W10/Linux.

Si l’on tient compte des panoplies de logiciels spécifiques utilisés par ces catégories, il est clair que les commerciaux bossent essentiellement sur des suites bureautiques + quelques apps maison + de plus en plus de web-based dans le navigateur. Des domaines où l’ergonomie de macOS (ou ce qu’il en reste) ne se démarque pas nettement, voire pas du tout. Mais un MBP, ça fait chic, c’est entendu.

Autre tendance, récente : ceux qui peuvent se le permettre (ou qui y ont droit) se dotent d’iPad M1 (ou tout au moins Air 4) en complément de leur W10.
Là, réel gain d’ergonomie.

avatar BeePotato | 

@ occam : « • les techniciens et les devs préfèrent W10/Linux. »

C’est dommage pour eux (enfin, sauf ceux qui ont réellement besoin d’un Windows bien sûr — mais cette discussion ne porte évidemment que sur le cas des gens qui n’ont pas de contrainte forte de ce type).

« il est clair que les commerciaux bossent essentiellement sur des suites bureautiques + quelques apps maison + de plus en plus de web-based dans le navigateur. Des domaines où l’ergonomie de macOS (ou ce qu’il en reste) ne se démarque pas nettement, voire pas du tout. »

Ah ben si !
À part pour les machins 100% à base de sites web, bien sûr, dont le principe est d’être identique sur toutes les plateformes. Mais pour les autres logiciels, c’est là qu’on a le plus l’occasion de profiter des avantages ergonomiques de MacOS.
Plus en tout cas que dans certains métiers techniques où on est toute la journée le nez dans le même logiciel (qui, du coup, pourrait tourner sur n’importe quelle plateforme sans que ça ne se remarque).

avatar fte | 

@BeePotato

"c’est là qu’on a le plus l’occasion de profiter des avantages ergonomiques de MacOS."

Quels sont-ils ? Car Windows a aussi ses avantages ergonomiques… préférer l’un au l’autre est totalement subjectif de nos jours.

avatar Tatooland | 

Tant que Office sur Mac sera un cran en dessous de la version PC, je vous pas comment ça pourra percer en entreprise.
Si à l’avenir Microsoft sort une version cross-platform d’office (comme Teams) ou améliore Office Web suffisamment peut-être…

avatar Moebius13 | 

La discussion est pour le moins "lunaire".

Dans ma boite qui est une entreprise privée délégataire de service public et qui brasse des milliards, mon corps de métier est équipé d'ordinateurs portables.

Les applicatifs sont spécifiques au métier et ils n'arrivent déjà pas à les faire tourner correctement sans bug après 9 mois de sortie de bêta.

Nous avons besoin d'un chiffrement fort des données et surtout nous utilisons des cartes à puce qui servent à la fois de badges pour ouvrir les portes mais également qui doivent être rentrées dans l'ordinateur avec un code pour ouvrir une session.
Pas sur que ça existe sur Mac.

Et enfin l'argument massue, c'est le ministère qui donne des budget à notre organisme de tutelle qui ensuite passe des marchés publics pour nous équiper.

J'al l'une des machines les plus récentes du parc avec un core i5, 16Go de Ram et 500Go de HDD 5200 tours/minute. Je vous laisse imaginer la lenteur du bordel avec un double chiffrement des données et le temps pour bosser quand il faut rentrer un mot de passe au niveau du bios, rentrer sa carte à puce taper un deuxième mot de passe, ouvrir une session et taper un troisième mot de passe pour pouvoir utiliser les programmes et se connecter au réseau Vpn.

Nos décideurs tu leur sort le coût d'un Macbook ils décèdent et je parle même pas des utilisateurs qui feraient un caca nerveux en hurlante parce que passer de Windows à MacOS est tout à fait impensable, les 3/4 ne sachant même pas ce qu'est MacOS et ont du mal à se servir du téléphone pro Samsung A51 qu'on nous a filé.

Le passage sous Mac c'est valable pour de petites TPE ou PME et certains métiers mais à l'échelle d'une grande entreprise avec des milliers de machines je n'y crois pas du tout et je ne l'ai jamais vu alors que mon métier c'est d'aller en entreprise justement.

Le mieux qu'on trouve chez nous ce sont des tablettes surface avec clavier pour les agents de direction.

avatar Pattedechat | 

@Moebius13

Pour le chiffrement fort, de base tu as FileVault

https://support.apple.com/fr-fr/HT204837

Les cartes à puce sont supportées aussi

https://support.apple.com/fr-fr/guide/mac-help/mchlp2411/mac

avatar fte | 

- M1 surpuissant (1)

Inutile pour la majorité des utilisateurs. Un vulgaire Intel ou AMD ne sera pas utilisé à plus de 10% en moyenne anyway.

- multitâche super rapide (2)

Le multiprocess/thread de Windows est plus performant que macOS avec une gestion de mémoire un peu meilleure également. Rares sont les apps macOS faisant un bel usage des outils tels que GCD (brillant soit dit en passant). Argument sans base factuelle.

- autonomie hyper loooooongue (3)

Ça c’est un vrai avantage distinctif. Si on a besoin d’autonomie loin de toute prise et qu’on se satisfait d’une minuscule machine. À quand les 15/16" ?

- faciles à déployer en masse (5)

Pas sans compétences et des outils. Comme Windows quoi.

- et ils sont si simples à configurer (5)

Je ne vais même pas essayer. Il y a du vrai, mais c’est aussi tellement faux à tellement de niveaux… les généralités, le meilleur moyen d’avoir raison pour ceux qui croient et d’avoir tort pour ceux qui savent.

- coûtent moins chers sur le long-terme, parce qu’ils nécessitent moins de maintenance, moins de logiciel et qu’ils se revendent plus chers (6).

La revente est une illusion en entreprise. Soit l’entreprise est grande, et c’est du débarrassage visant à l’efficacité, soit l’entreprise (ou le département) est pas grande et le coût de l’opération de revente en terme de travail interne invalide le gain possible d’une machine revendue plus cher.

Moins de logiciels ? Par quel miracle ? Si on a besoin d’Excel, passer sur Mac fait disparaître ce besoin ?

- 84 % (pas un de plus, pas un de moins) des entreprises les plus innovantes dans le monde utilisent des Mac (7).

Les vraies questions sont : 1) que des Mac ou des PC aussi ? 2) les entreprises pas innovantes utilisent plus ou moins de Mac que les innovantes ?

- Zoom et Excel sont disponibles sur macOS (8).

Top. Et MathLab ? Keil uVision ? SolidWorks ? AC Valhalla ? Pour l’imprimante 3D on fait comment ?

Mais la bureautique, oui, ça marche bien.

Je croyais qu’on avait besoin de moins de logiciels… parce qu’il y a moins de logiciels ?

- la sécurité (9).

Oh la sécurité. Bien sûr. Inévitable.

- fonctions de Continuité (10).

Oh bigre. Je n’ai aucune idée de combien de personnes ça peut bien concerner. Et de n’est pas ce qui aide à collaborer. Les logiciels collaboratifs sont bien plus utiles en entreprise.

- les Mac sont plaisants à utiliser (11) !

Tellement subjectif. En ce qui me concerne c’est faux. Ça a été vrai. Ce n’est plus vrai.

Bref. Un mix des deux, c’est pas si mal en fait, selon les 1) besoins et 2) préférences.

avatar armandgz123 | 

Raison de ne pas acheter un mac : le choix. Y’a pas de choix.
Tu veux un grand écran sur un portable ? Y’a que 13 pouce.
Fin

avatar sybaris75 | 

@armandgz123

Au delà de 13 pouces c’est pas un portable c’est un transportable ….

avatar Dimitri28 | 

Pour un usage multiple creation de contenu, bureautique, business intelligence, désolé mais un bon PC gamer surboosté sur un ryzen serie 5000 avec une RTX munie de modules l’IA pour moins de 1400€ (avec 1 TO de stockage ssd et 32gobde ram 3200mhz) il va falloir s’accrocher de bonheur pour se rapprocher de performances approchantes sur mac sans débourser 4000€ (Configuration approchante d’un macbook pro 16’)…
Quand on pese le pour et le contre et qu’on a des besoins exigeants, tout est dispo sous windows sans compromis de performance, ou si faibles que la différence de prix ne se justifie pas/ne s’amortit pas.
Et l’autonomie de 18h, quand on sait que les pros branches leurs machines en usb c la majeure partie de leur temps de travaille sur des ecrans qui leurs fournissent de la charge batterie ca me fait bien rigoler 😀…

avatar Fado08 | 

Concernant Office, la gestion sous Mac est, on va dire particulière. Quand vous n'avez pas le choix, que des applis très particulières ont été dvlpées sous Access, fonctionnent très bien, vous ont coûtées un bras, et vous couteront à minima le second et une jambe pour passer sous Macos, c'est déjà un frein (et encore, sous quel format ? ). Ensuite, utilisateur humblement très avancé et créateur d'outils sous Excel, qu'on ne vienne pas me dire que la gestion Excel Mac est identique. C'est totalement faux. Et je ne vais même pas parler de Powerquery ou de liens avec le monde AS400. Ajoutons qu'il faudra basculer la totalité des utilisateurs en même temps d'un système à l'autre parce que évidemment les 2 systèmes ne pourront cohabiter (cool!). Notons que je n'ai même pas parlé des utilisateurs, espérer que cela se fasse sans mal ferait de vous un bisounours; avez-vous une idée du niveau de l'utilisateur moyen dans la "maîtrise" de son poste et des logiciels installés? La réalité frappera bien fort dans la face si vous en faites abstraction.
Il ne faut pas perdre de vue que celui qui arrive à tout faire sur internet (ses courses, ses vacances, ses démarches ....) oublie tout quand il passe la porte de l'entreprise.

En résumé, il y a objectivement, AMHA, de très bonnes raisons de ne pas passer sous mac en entreprise.

avatar jphumbert | 

Personnellement, je suis utilisateur de mac depuis des dizaines d´année. Mais professionnellement, j'utilise Windows. Et je ne conseille pas les macs en milieu professionnel:
- Le service (échange de machines sur site, réparation, etc..) d´Apple n'est pas au niveau de Dell (c'est mon expérience)
- L´absence de visibilité des évolutions technologiques d´Apple: Il y a bien des années, j'ai contribué au développement de logiciels optimisés PowerPC sur Apple. Et oui avec l'aide d´Apple Cupertino. Notre logiciel était fini et très performant lorsque Apple a annoncé le passage sous Intel. Les ingénieurs de Cupertino qui nous ont aidés n´étaient même pas au courant. Le client a payé, mais n´a rien pu commercialiser. Avec Microsoft on a une visibilité à long terme.

avatar dvd | 

+1 j'ai la même expérience que toi.

avatar 7X | 

"Jésus avait un Mac, il vous pardonne vos PC."

avatar philoche | 

Un ami ayant une société avait décidé de passer de Windows à Mac (une dizaine d’ordinateurs) pour ses salariés. Je l’avais d’ailleurs encouragé. Il fut énormément déçu par le service pro d’Apple en cas de souci. Il avait trouvé que cela tenait de l’amateurisme. Je me fais depuis tout petit.

avatar Drkokai | 

MacOS est gratuit pour les entreprises?

avatar Paquito06 | 

@Drkokai

"MacOS est gratuit pour les entreprises?"

Il n’est pas payant si c’est ca la question 😁

avatar Drkokai | 

@ Paquito06
Oui, merci donc c’est un point qui n’est pas cité dans l’argumentaire d’Apple.

avatar Paquito06 | 

@Drkokai

"Oui, merci donc c’est un point qui n’est pas cité dans l’argumentaire d’Apple."

Je pense qu’ils comparent plus ici l’architecture pc vs mac, pas l’OS et les màj payantes/gratuites, d’autant plus que mac os est unique (sans declinaison pro comme avec windows) mais c’est un point en effet.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR