Un seul ventilateur sur l’iMac 24 pouces de base : quelles conséquences ?

Nicolas Furno |

Parmi les différences entre le tout premier iMac de 24 pouces, celui vendu à 1 449 €, et les modèles plus chers, il y a aussi un ventilateur… de moins. Alors qu’Apple a équipé son tout-en-un de deux ventilateurs sur la majorité de sa gamme, le modèle de base doit se contenter d’un seul ventilateur placé sur la gauche. Sur le papier, cela signifie que son refroidissement actif est moins efficace, ce qui peut conduire à une baisse des performances quand les températures montent trop.

Pour connaître l’impact réel de cette différence, la chaîne YouTube Max Tech a mené une série de tests avec deux iMac, un modèle entrée de gamme et une version avec ses deux ventilateurs. Ces tests visent à répondre à deux questions différentes : entend-on plus l’un des deux Mac ? Et est-ce que les performances sont réduites à cause du ventilateur manquant ?

Un seul ventilateur sur l’iMac 24 pouces, capable de monter à 7 000 tours par minute en vitesse de pointe.
Contre deux ventilateurs sur les autres iMac 24 pouces, un qui peut pousser à 6 600 tours et l’autre dépasser les 7 000 tours par minute en pointe.

Pour distinguer les deux modèles de manière efficace, il faut effectuer des tests sur la durée. L’ordinateur va chauffer jusqu’à atteindre le niveau où il augmentera la vitesse de son ou ses ventilateur(s) pour maintenir ses composants à une température acceptable. Si son système de refroidissement est efficace, il pourra maintenir les performances au niveau le plus élevé en maintenant sa ventilation active. Sinon, les performances seront réduites le temps que les composants refroidissent : on parle alors de thermal throttling (littéralement, étranglement thermique).

Voilà pour la théorie. En pratique, le youtubeur trouve rapidement une différence entre les deux iMac avec le test 3DMark WildLife. Le modèle entrée de gamme dépasse vite les 80° et son ventilateur atteint sa vitesse maximale, devenant nettement audible. L’autre tout-en-un se stabilise autour des 70° et il le fait en maintenant ses deux ventilateurs à leur vitesse de base, autour de 2 500 tours par minute. À ce niveau, il n’est pas possible de les entendre sans coller l’oreille contre l’ordinateur.

Pendant ce test graphique, l’iMac de base chauffe plus et son ventilateur est plus bruyant.
Le modèle avec deux ventilateurs est moins chaud et ses ventilateurs restent à vitesse de base, ils sont inaudibles.

Sur ce test, la différence est avant tout audible. Les performances en revanche se sont maintenues, avec un écart de 10 % entre les deux modèles, ce qui est logique puisque l’iMac entrée de gamme a un GPU avec sept cœurs seulement, contre huit pour les autres. Même si l’ordinateur a davantage chauffé et même si son ventilateur s’est fait plus entendre, cela n’a pas eu d’impact négatif sur les performances.

Après le GPU, place au CPU qui est identique sur les deux iMac. Cette fois, le youtubeur utilise Cinebench pour pousser le processeur à 100 % et le maintenir à ce niveau sur la durée. Et l’histoire se répète : l’iMac de base monte très rapidement à plus de 90° et son ventilateur atteint vite sa vitesse de rotation maximale, quand le modèle plus haut de gamme atteint plus lentement cette température et n’a besoin que d’augmenter légèrement la vitesse de rotation de ses ventilateurs. Ce dernier reste inaudible, contrairement au Mac avec un seul ventilateur.

L’iMac avec un seul ventilateur doit le faire tourner au maximum et malgré cela, ce n’est pas suffisant pour maintenir le CPU à sa vitesse maximale, il est passé ici à 2,6 GHz.
L’iMac avec ses deux ventilateurs n’a pas besoin d’augmenter leur vitesse et son CPU est maintenu à sa fréquence maximale de 3,2 GHz.

Cette fois, il y a une autre différence : la fréquence du CPU baisse sur l’iMac entrée de gamme, alors qu’elle reste à 3,2 GHz sur l’autre modèle. C’est le signe d’un thermal throttling : le processeur est bridé pour éviter la surchauffe. Conséquence logique, les performances sont meilleures sur le tout-en-un vendu plus cher, alors que le processeur est identique sur les deux. Mais même si l’écart de température est significatif et même si l’iMac de base est plus bruyant, la différence de performances reste néanmoins mesurée, de l’ordre de 10 % environ en faveur du modèle mieux refroidi.

Les tests en conditions réelles, comme les exports de vidéo réalisés par Max Tech, confirment que les écarts de performances sont faibles. Ce n’est pas une surprise, on sait depuis l’automne dernier que les Mac avec la puce Apple M1 ont d’excellentes performances en toutes circonstances, même le MacBook Air sans ventilateur. Pour les besoins les plus exigeants, les iMac haut de gamme s’imposent vite, la différence de prix n’est pas si importante et justifieront bien les 10 % de performances supplémentaires.

Pour la majorité des besoins toutefois, tous les iMac 24 pouces feront l’affaire. Ce que le second ventilateur ajoute, c’est en fait du silence. Le modèle de base doit activer son ventilateur beaucoup plus tôt et beaucoup plus fort, ce qui fait qu’on l’entend davantage et plus longtemps. Si le silence est un critère important pour vous, mieux vaut éviter l’iMac le moins cher pour cette raison, même s’il faut encore rappeler qu’en usage basique, son ventilateur ne se fera pas entendre non plus.

L’unique ventilateur de l’iMac entrée de gamme, placé à gauche, a bien du mal à refroidir l’Apple M1, placé plutôt sur la droite, au point le plus chaud sur cette image.
Grâce au deuxième ventilateur, l’iMac haut de gamme maintient ses composants à une température plus basse.

iFixit n’a pas démonté d’iMac 24 pouces entrée de gamme, mais le site spécialisé propose tout de même cette vue aux rayons X qui confirme bien qu’il n’y a qu’un seul ventilateur à gauche. Un choix de placement surprenant, quand on juge que l’Apple M1 est placé plus à droite, à moitié devant le pied sur cette photo. N’aurait-il pas été plus judicieux de placer le ventilateur à droite ? Le placement choisi par Apple reste assez mystérieux…

Image iFixit.

Si vous hésitez, vous pouvez aussi (re)lire notre test complet de l’iMac 24 pouces :


avatar Linker | 

aucune conséquences le macbook air n’a pas de ventilateur mais se porte très bien même si sur des gros calculs le throttle est là !

avatar johnios | 

Il est probable qu’Apple a volontairement limité l’entrée de gamme pour mettre en avant la gamme plus puissante. Sans ça aucun intérêt d’acheter le haut de gamme si l’entrée de gamme fournit les mêmes performances.
De plus économiser sur un ventilateur permet d’augmenter les marges globales. Et peut-être est ce pour ça qu’Apple se permet d’offrir un an d’Apple TV et plusieurs mois d’arcade et de music "gratuites"

avatar pacolapo | 

Non, tu dis des bêtises, car les sachants d’ici te disent qu’Apple est radin et pingre d’abord. 😅

avatar SugarWater | 

On ne mesure plus la puissance à la fréquence mais au nombre de ventillo 😅

avatar ataredg | 

Le problème des imacs a toujours été le refroidissement des processeurs. Tu as un superbe ordi que t'as payé une blinde et qui régulièrement te rappelle que tu as un joli seche cheveux à 2500 euros sur ton bureau ....

avatar dani31 | 

Perso mes deux ventilateurs tournent entre 2500 et 2700 tours même en allant sur internet et en ne faisant rien de gourmand et contrairement à ce qui est indiqué dans l'article je ne les entends pas qu'en collant l'oreille à l'ordi.

Je me situe à environ 60cm et j'entends un léger souffle quand il y a peu de bruit dans la pièce.

Donc pour les oreilles sensibles le bruit est bien là, bien que très faible il est présent.

J'avais un iMac de fin 2012 et le ventilateur était ultra ultra silencieux, bien que vers fin 2020 je l'entendais plus.

avatar math65 | 

Mais du coup, ça veut dire que les ventilateurs tournent tout le temps, même lorsque l'iMac est froid ?
Je pensais que les ventilateurs s'activaient uniquement lorsque le Mac avait besoin d'air :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR