Ne vous attendez pas à de nouveaux Mac Intel

Christophe Laporte |

Cela parait évident, mais cela va mieux en le disant : ne comptez pas sur de nouveaux Mac Intel à l'avenir. Dans l'interview donnée à Ars Technica où il est également question de la prise en charge de Windows sur les Mac M1, Greg Joswiak a répété cette évidence : l’avenir du Mac passe par les puces Apple Silicon.

La stratégie est claire. Apple a sorti une première puce d’une longue lignée, dont l’objectif était de répondre aux besoins spécifiques des MacBook Air et des MacBook Pro. Au vu des différents benchmarks publiés depuis le début de la semaine, on peut dire que l’objectif est plus que rempli. Les responsables d’Apple ont sous-entendu que d’autres puces sont en cours d’élaboration pour répondre aux besoins des autres ordinateurs de la gamme.

Si cette transition doit durer deux ans, il ne faut pas s’attendre à des changements concernant la gamme Mac Intel. C’est en tout cas ce qu’a sous-entendu le responsable marketing d’Apple. Rappelons que lors du passage à Intel, la firme de Cupertino n’avait plus touché à sa gamme d’ordinateurs PowerPC à partir du moment où elle avait sorti son premier Mac équipé d’un processeur Intel. Au mieux, si la transition traine en longueur, Apple proposera de nouvelles options sur ces machines. Et c’est très hypothétique. Apple n’a aucun scrupule à proposer des machines pendant des années entières sans les faire évoluer. L’iMac Pro en est la parfaite incarnation !

Enfin, si Apple donne l’impression de vouloir relancer le Mac sur le marché de l'éducation, avec un MacBook Air à 799 $, il ne faut pas s’attendre à ce qu’Apple se lance dans une guerre tarifaire sans précédent avec sa nouvelle puce. Le pas cher c’est pour les autres, a indiqué en substance le successeur de Phil Schiller indiquant qu’Apple n’avait qu’un objectif : faire de meilleurs produits.

On ne serait pas étonné au contraire que le prix des Mac augmente un peu l’année prochaine. Le MacBook Pro 14”, attendu de longue date, pourrait embarquer des innovations assez couteuses comme un écran mini-LED, laquelle pourrait d’ailleurs améliorer encore son autonomie. Si à cela, on ajoute des fonctionnalités comme la prise en charge de la 5G ou l’arrivée de Face ID…

Tags
avatar david66 | 

@_Bluetooth

Ah bon...

Je suis surpris car, pour établir mon prix de vente, j’ai pris le temps de jauger la concurrence sur LBC et je me suis placé 50 euros en dessous du prix moyen constaté.

24 heures, 4 contacts, et c’était plié...

Je suis sur Perpignan, cela a peut-être joué, la concurrence locale étant faible.

En tout cas, bonne chance 🍀

avatar _Bluetooth | 

@david66

Yep, region parisienne ca joue je pense. Plus le fait que les configs de base les moins cheres partent mieux, logique. J’ai pris 16gb pour tenir longtemps avec, je n’avais pas en tete de le vendre aussi vite. Donc je suis parti pour le garder et c’est pas bien grave. Je vais pas remettre 1500€ pour avoir le M1 16gb ...

avatar IceWizard | 

@david66

« J’ai vendu mon MacBook Air 2018 256 Go 790 euros. »

Oui, mais quand ? Avant la présentions des M1 et la décote des Mac Intel, ou après ?

avatar david66 | 

@IceWizard

Vendredi donc après.

avatar Sindanárië | 

@iVador

En pièces détachées tu peux te faire beaucoup plus d’argent que vendu entier. Je plaisante pas.

avatar eastsider | 

@iVador

Mdr

avatar PommePommePidou | 

@iVador

Force à toi, tu as pris cher avec ta question ! 😂😂😂
Tu vas te taper tous les menus ce soir 😭😭😭

avatar iVador | 

@PommePommePidou

Pris cher ? Bof, je m’en cogne :)

avatar PommePommePidou | 

@iVador

😅😅😅

avatar Theteddyjay | 

@iVador

600 €

avatar corben | 

Ça on le savait au moment même où Apple avait annoncé que les Silicon arrivaient
Ils dépensent plus de 4 milliards par an chez Intel, c’est une dépense qui pèse dans le prix et dans la rentabilité
A terme l’objectif c’est de se débarrasser aussi des puces made by Qualcomm

avatar Maickeul | 

Je ne vois pas l intérêt d’intégrer la 4 ou 5G dans les macs sachant que l’on peut faire du partage de connexion. Cela me semble un peu superflu non?

avatar marc-5 | 

@Maickeul

Non. On tient à la batterie de nos smartphones.
L’iPad cellulaire n’est pas superflu :P

avatar MarcMame | 

@marc-5

"Non. On tient à la batterie de nos smartphones.
L’iPad cellulaire n’est pas superflu :P"

Quitte à faire des généralités sur son cas particulier, je peux t’affirmer que tout le monde (entier, pas qu’en France) s’en cogne et trouve que l’iPad cellulaire est le truc le plus superflu qu’on ait jamais produit dans toute l’humanité.
Le partage de connexion est IDÉAL !
Pas la peine de ne pas être d’accord. Tu as forcément tort.

avatar marc-5 | 

@MarcMame

Si je n’étais que le cas particulier, les iPad cellulaires n’existeraient pas. On ne fait pas un produit pour une poignée d’utilisateurs.
Le partage de connexion a de nombreux défauts, dont ceux d’avoir une connexion moins stable et d’utiliser fortement la batterie.

Et concernant les Mac cellulaires, ça a un réel intérêt pour les étudiants ou professionnels.
Suffit de voir le deuxième commentaire en réponse...

avatar iGas | 

@marc-5

Duel de Marc sur une même marque.
Je suis dans le camp du 5 perso. La batterie que pompe le partage de connexion est rédhibitoire sur le long terme ou dans la répétition.

avatar marc-5 | 

@iGas

😂😂

avatar MarcMame | 

@marc-5

"Si je n’étais que le cas particulier, les iPad cellulaires n’existeraient pas. On ne fait pas un produit pour une poignée d’utilisateurs."

On peut en dire tout autant des iPad non cellulaire.

avatar marc-5 | 

@MarcMame

Je n’ai jamais dit que les iPad non cellulaires n’étaient pas adaptés à une partie des utilisateurs. J’en ai moi-même eu plusieurs.

J’ai simplement dit dans mon premier commentaire que la connexion cellulaire sur un iPad comme sur un Mac était loin d’être superflue (pour reprendre le terme du premier commentaire).
Et mon avis est partagé par d’autres. Point.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc-5

« comme sur un Mac »

Là c’est plus discutable, nombre de Laptop ont régulièrement proposé cela en option sans succès commercial flagrant pour elles.

avatar marc-5 | 

@YetOneOtherGit

Parce que généralement l’autonomie ou les performances ne suivaient pas :)
Il n’y a jamais eu de modèle de référence et c’est peut-être justement à Apple de le créer.
Mais ça, ce sont aux études de marché de le définir. Je dis simplement que ça peut avoir du sens, et encore + avec le passage à Apple Silicon comme l’indique l’auteur de l’article.
Ça répond à des usages : ça permet de s’affranchir de partage de connexion, du wifi limité dans le train ou les cafés, du wifi peu performant des facs... tout ça avec de belles performances et une autonomie au top, ce serait un produit ultime de mobilité :)

avatar YetOneOtherGit | 

@marc-5

« Je dis simplement que ça peut avoir du sens »

Évidemment 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"On peut en dire tout autant des iPad non cellulaire."

Nope il y a une part d’utilisateurs ayant besoin d’une connexion mobile suffisamment conséquente pour justifier l’option.

avatar armandgz123 | 

@MarcMame

T’es au courant que c’est qu’une option ?

avatar iphone5stiti | 

@MarcMame

Moi que des iPad cellulaire et sans iPad cellulaire l’iPad ne me sert à rien. Je ne veux pas commencer à partager la connexion avec un iPhone ou je ne sais quoi

Pages

CONNEXION UTILISATEUR