Mac Pro 2019 : le Mac parfait pour quelques pros

Nicolas Furno |

Comme chaque année, la WWDC 2019 a été l’occasion pour Apple de présenter ses nouveautés en matière de logiciel. Mais au milieu des annonces concernant ses systèmes maison, la firme a glissé un segment consacré au Mac Pro. Quoi de mieux pour cette annonce qu’une salle pleine de développeurs, l’une des cibles traditionnelles de cette machine ? C’est d’ailleurs à l’occasion de la WWDC 2013 que le précédent Mac Pro avait été dévoilé et c’est pendant la WWDC 2006 que le tout premier Mac Pro avait été présenté.

Photo The Verge

Le Mac Pro 2019 suit ainsi une tradition de plusieurs années… sauf que les développeurs dans la salle ont été sérieusement refroidis à l’annonce du prix. À partir de 5 999 $ pour la configuration de base qui n’est pas folle et jusqu’où ? Des sommets probablement, nous y reviendrons, mais d’ici là, jugez l’écart avec ses prédécesseurs. Le Mac Pro de 2006 débutait à 2 499 $ et c’était un Mac surpuissant que vous aviez pour ce prix. Quant au Mac Pro de 2013, la gamme commençait à 2 999 $, loin derrière le nouveau tarif d’entrée de gamme.

Comment justifier et expliquer un tel écart ? C’est ce que nous allons voir…

Programme


avatar Minitoy | 

Je m'immisce dans cette discussion entre mega spécialistes spécialisés de la spécialité… pour poser une question peut-être naïve. Mais si je comprends bien, il ne sera pas possible de faire tourner le Mac Pro sans son capot. Toujours utilisateur d'un antique Mac Pro 2009, je sais que le fait de pouvoir faire tourner ma machine ouverte m'a parfois rendu de fiers services. Un exemple ? Les petites diodes rouges qui permettent de détecter une barrette de RAM défectueuse. J'imagine que d'autres dysfonctionnements peuvent être détectés de la même manière. Ce nouveau fonctionnement m'inquiète donc un peu. Ma remarque est-elle idiote ?

avatar Waterfront | 

Apple s'est plantée sur le MacPro 2013 parce qu'elle l'a fermé et soudé.

Quand tu as attendu autant d'années qu'un nouveau modèle voit le jour et qu'en 2019 on te sort un truc dont le prix de base a été multiplié par 2,5 au minimum, forcément t'es déçu. Peu importent son design ou ses caractéristiques techniques.

Le prix du 2019 rend la machine accessible à une catégorie encore plus restreinte d'utilisateurs. C'est le choix d'Apple. Mais ma conviction est que ça va constituer un plantage de plus pour ce modèle de Mac, parce que Apple n'a, de mon point de vue, pas écouté les attentes des utilisateurs de MacPro. Elle a fait le choix de mettre au point une "super" machine, qui va répondre aux besoins d'une (toute petite) niche d'utilisateurs. Mais pas à ceux de la majorité des acheteurs potentiels de MacPro, sur la base de ce qu'était un MacPro entre la fin des années 90 et 2013.

Au-delà de l'excitation ou du plaisir que l'on peut éprouver lors de la sortie d'un nouveau matériel Apple, qui peut sincèrement et décemment estimer qu'une configuration basique d'un MacPro contenant 256 Go de stockage et une carte graphique milieu (très moyen) de gamme vaut 6000 € ?

Sinon, je rejoins certaines remarques : être "Pro", ça ne veut pas dire avoir les moyens financiers de s'offrir le MacPro 2019. Faire cet amalgame est réducteur en plus d'être totalement infondé.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR