Apple désespère-t-elle le Mac ?

Christophe Laporte |

Il n’y a eu aucune nouveauté sur le front (matériel) du Mac lors de la conférence des développeurs. Ce n’est pas une surprise en soi, les dernières rumeurs laissaient entendre qu’il n’y aurait rien à se mettre sous la dent lors de la grande messe des développeurs. De ce point de vue, il a fallu se contenter de nouveaux bracelets pour Apple Watch et de nouveaux étuis pour iPhone (plutôt jolis par ailleurs).

Jusqu’à présent, l’année a été calme d’un point de vue matériel. Les seules nouveautés à ce jour sont une nouvelle couleur pour les iPhone 8 et un nouvel iPad entrée de gamme. À cette liste, on pourra ajouter en début de semaine prochaine le HomePod qui fera ses grands débuts en France.

Des premiers semestres toujours plus calmes

Il s’agit d’une tendance de fond. Sur le plan hardware, les premiers semestres de l’année sont de plus en plus ennuyeux. Si l’on comprend aisément qu’Apple garde les meilleurs créneaux (les fêtes de fin d’année) pour sa gamme de smartphones, on comprend moins pourquoi elle n’occupe pas davantage le terrain au premier semestre avec ses produits « secondaires ». Désolé de briser le coeur à certains, mais la plupart des appareils équipés de macOS appartiennent à cette catégorie.

Le constat n’est pas nouveau, mais paradoxalement, la nouvelle campagne de publicité d’Apple, Behind the Mac sortie cette semaine a été pour certains la goutte qui a fait déborder le vase. Ils sont nombreux à souhaiter ardemment qu’Apple montre son amour du Mac en sortant de nouveaux modèles, plutôt qu’en faisant des campagnes de publicité. Les plus cyniques auront sans doute remarqué que ce qu’Apple sait faire le mieux en ce moment, ou du moins là où elle est le plus prolifique, c’est pour faire des réclames. Elle doit en sortir plus d’une par jour. En absence de nouveautés, il faut bien occuper le terrain...

Une gamme à l’abandon

Si l’on met de côté l’iMac Pro qui a vu le jour en fin d’année dernière, toutes les machines de la gamme sont au catalogue depuis plus d’un an. Le MacBook Air, le MacBook Pro et l’iMac ont été revus en juin dernier. Le Mac Pro a connu pour sa part de petits changements en avril dernier. Mais le « maillot jaune » de la longévité revient au Mac mini, qui n’a plus été mis à jour depuis 1 339 jours !

Jason Snell, dans une de ses chroniques sarcastiques, a bien résumé la situation du "petit" ordinateur d'Apple. Il est non seulement complètement dépassé sur le plan technologique, mais il n’est même plus mini, le comparant avec un NUC d’Intel qu’il a transformé en hackintosh.

Le blogger attend désespérément un nouveau Mac mini pour pouvoir remplacer son hackintosh qui lui sert de petit serveur. En ce qui concerne l’embonpoint de son ordinateur, Apple est capable de faire beaucoup mieux, l’Apple TV en est l’illustration parfaite.

Reste que les arguments expliquant pourquoi Apple ne met pas à jour plus fréquemment ses ordinateurs sont connus et peuvent jusqu’à un certain point s’entendre. Les processeurs Intel font des sauts de puce. Et il n’est pas dit que des révisions mineures aient un impact significatif sur les ventes d’Apple.

Certains espèrent qu’une transition vers ARM pousserait Apple à proposer des mises à jour annuelles comme elle le fait pour l’iPhone. En vérité, rien n’est moins certain. Si Apple met à jour chaque année ses téléphones, les mises à jour d’iPad sont plus irrégulières. Et celles de l’iPod touch ont le mérite de montrer que le Mac n’est pas un cas isolé.

Cette absence de mise à jour régulière exaspère également Quentin Carnicelli, développeur chez Rogue Amoeba, qui estime qu’Apple n’a pas tenu parole, suite à son mea culpa au sujet du Mac Pro l’année dernière. À l’époque, Apple avait tenu à rassurer ses utilisateurs professionnels concernant le devenir de ses ordinateurs (lire : Mac Pro, clients professionnels… le grand mea culpa d'Apple).

Et Apple est étonnamment rassurante concernant ses « camions ». Lors de la WWDC, Craig Federighi a pris cinq minutes pour clamer son amour du Mac et assurer que celui-ci n’allait pas être annexé par iOS (lire : Dix enseignements à retenir de la WWDC 2018) . Beaucoup de paroles, mais au final peu d’actes !

Si toutes les composantes de la gamme Mac étaient parfaites, il n’y aurait rien à redire, mais à ce jour, plusieurs modèles mériteraient au moins une révision. D’un côté, il y a ceux qui sont dépassés techniquement comme le MacBook Air ou le Mac mini. De l’autre, il y a des modèles qui trainent des problèmes plus ou moins importants et pour lesquels une mise à jour ne serait pas du luxe. On pense au MacBook Pro et ses problèmes de clavier ou au MacBook qui deviendrait autrement plus intéressant s’il combinait un port USB-C et Thunderbolt.

En attendant, il faudra probablement patienter jusqu’à la rentrée pour voir de nouveaux Mac prendre le chemin des Apple Store. Bien entendu, on ne demande qu’une chose : qu’Apple nous donne tort !


avatar pocketalex | 

@DarthThauron

J'ai tenté l'expérience Linux, mais en surface. La Suite CC n'existant pas sur cet OS, c'est mort direct. Dommage, j'aime bien l'aventure

avatar DarthThauron | 

@pocketalex

Moi j'ai tout ce qui me faut. Apres tout dépend des usages.

avatar DarthThauron | 

@pocketalex

Ça fait un an que je suis passé pour de bon sous Linux avec Linux mint sur un Airtop de chez Compulab. Le design pourrait un peu rappeler une forme de modularité des anciens mac

avatar pocketalex | 

@DarthThauron

J'ai vraiment envie d'investiguer plus cet OS, en tout cas c'est bien plus friendly qu'a une époque (certes un peu lointaine)

avatar Yacc | 

@webHAL1

« que Microsoft pourrait ne plus dominer le marché des systèmes d'exploitation »

???

avatar DarthThauron | 

@Yacc

Oui. Microsoft ne domine plus en matière de système. Il y a les ibidules sous Android ou iOS. Windows a été évincé de ces plateformes.

avatar Yacc | 

@DarthThauron

Notre camarade parlait du marché des OS, désolé de te l’apprendre mais ce marché est encore dominé très largement par MS ?

« Il y a les ibidules sous Android ou iOS »

Tu peux me donner le CA de vente d’Android et iOS en tant qu’OS ? ??

avatar DarthThauron | 

@Yacc

Sur les camions oui.

avatar Yacc | 

@DarthThauron

Sur le reste il n’y a pas de marché des OS ?

avatar DarthThauron | 

@Yacc

Pas que sur le reste...

avatar DarthThauron | 
avatar DarthThauron | 

@Yacc

Tu ne jures que par le fric... il ne suffit de regarder la part d'utilisation. Ah oui... il me semble que pour un pc acheté les mises à jour Windows sont gratuites non ?

avatar Yacc | 

@DarthThauron

« Tu ne jures que par le fric... »

nope mais notre camarade parlait de marché et de business.

Sur le marché des OS, MS reste et de très loin le premier acteur.

C’est juste factuel et ne nie en rien les évolutions d’usages sur lesquels MS n’a pas su se placer ?

avatar DarthThauron | 

@Yacc

Tiens tu es victime toi aussi d'une distorsion de la réalité.

avatar Yacc | 

@DarthThauron

???

Essais donc de montrer que ce que j’avance est faux !

La plus grande part du marché de vente d’OS est bien toujours captée par MS ?

iOS est un OS propriétaire qui n’est pas disponible comme offre commerciale pour d’autres acteurs qu’Apple.

Android est sous licence Apache et GNU GPL.

avatar webHAL1 | 

@DarthThauron
« Microsoft ne domine plus en matière de système. Il y a les ibidules sous Android ou iOS. Windows a été évincé de ces plateformes. »

Hé oui : Android. La réussite de Google avec ce système est absolument hallucinante. Ils ont réussi à l'imposer en un temps record, principalement grâce à sa qualité et un modèle économique qui a laissé Microsoft complètement dépassée. Je pense qu'aucun acteur informatique s'attendait à ce que le smartphone prenne une telle importance et que Google domine à ce point le marché. Les changements dans ce secteur surviennent de façon extrêmement rapide. Bien malin qui pourrait dire aujourd'hui où en seront les "GAFAM" dans 10 ans... :-)

avatar Yacc | 

@webHAL1

« Microsoft complètement dépassée »

Tu as lu récemment les bilans de MS ?

avatar Yacc | 

@webHAL1

« que Google domine à ce point le marché. »

Google ne domine nullement le marché des OS ?

Au passage MS continue à dégager plus de CA et de profits qu’Alphabet ?

avatar jazz678 | 

@Yacc

« Google ne domine nullement le marché des OS »

Juste celui des OS pour smartphone

avatar Yacc | 

@jazz678

Il n’y a pas vraiment de marché sur ce segment, iOS est propriétaire et non commercialisé en tant qu’OS indépendant, Android est sous licence Apache et GNU GPL ?

avatar jazz678 | 

@Yacc

Yep. Créant de fait un déséquilibre entre ces 2 OS. On peut tout de même parler de PDM pour illustrer la prédominance d’android sur ce segment, même si la vue est biaisée je suis d’accord.

avatar Yacc | 

@jazz678

Oui on peut parler de PDM mais en fait c’est le marché des terminaux iOs et des terminaux Android, pas celui des OS qui lui n’existe tout simplement pas?

avatar DarthThauron | 

@Yacc

Et alors la GPL n'est pas légitime à faire des parts de marché en OS (libre) ? Quel sectarisme ! Linux ne compte pas non plus ???

avatar Yacc | 

@DarthThauron

Il n’y de part de marché que quand il y a marché.

Il y a une part marché des terminaux Android, il n’y a pas de part de marché d’Android.

De même pour GNU/Linux c’est un abus de langage de parler de PDM ?

avatar DarthThauron | 

@Yacc

Ahahah tu en dis des conneries.

avatar Yacc | 

@DarthThauron

« Ahahah tu en dis des conneries. »

Encore faudrait-il prouver que ce sont des conneries. ?

Le concept de part de marché est bien définit c’est un ratio de ventes sur l’ensemble d’un marché.

Quand il n’y a ni vente, ni marché, il n’y a pas de PDM si ce n’est par abus de langage ?

Quand on ne sait pas de quoi on parle ... ?

avatar webHAL1 | 

@jazz678
« Juste celui des OS pour smartphone »

Ah ah, oui, "juste"...! ?
Ce qui représente aujourd'hui plus de 2,3 milliards d'appareils équipés d'Android, ce qui fait de lui le système d'exploitation le plus répandu au monde.
Microsoft a bien tenté de lutter, mais ils ont fini par jeter l'éponge. Et Google, une société fondée il y a 20 ans, fait maintenant 22% de chiffre d'affaire en plus et 17% de bénéfices en plus que Microsoft, qui a été fondée il y a 43 ans.
Donc dominer "juste" le marché des systèmes d'exploitation pour téléphones portables est plutôt un bon calcul. ?

avatar Yacc | 

@webHAL1

Tu confonds marché des OS et marché des terminaux.

Ni iOs, ni Android ne font parti du marché des OS.

Par contre les terminaux iOS et les terminaux Android font eux partie d’un marché ?

avatar pocketalex | 

@webHAL1

"La réussite de Google avec ce système est absolument hallucinante. Ils ont réussi à l'imposer en un temps record, principalement grâce à sa qualité et un modèle économique qui a laissé Microsoft complètement dépassée. "

ça ne s'est pas vraiment passé comme ça. Google a certes proposé un bon OS qui n'était, rappelons le, au début, qu'une pure repompe d'iOS, mais, surtout, ils ont eu un boulevard devant eux car Microsoft n'a pas du tout été "dépassé", Microsoft a totalement pris de haut Apple et Google dès la sortie de l'iPhone. Microsoft n'a pas cru une seconde dans ce marché, ils sont rien vu venir, et au moment où ils se sont un peu activé, il était juste trop tard

Windows Phone est (était) un excellent OS pour mobiles, mais arrivé après la guerre, c'était déjà perdu. Dans ces cas la, le seul moyen de percer est de proposer un bon produit, mais quand en face vous avez iOS et Android .... bref c'était perdu de chez perdu.

avatar webHAL1 | 

@pocketalex
« [...] car Microsoft n'a pas du tout été "dépassé", Microsoft a totalement pris de haut Apple et Google dès la sortie de l'iPhone. Microsoft n'a pas cru une seconde dans ce marché, ils sont rien vu venir, et au moment où ils se sont un peu activé, il était juste trop tard. »

Elle est marrante ta réponse, tu commences par me contredire en affirmant "Microsoft n'a pas du tout été dépassé" et ensuite tu abondes dans mon sens en démontrant parfaitement comment Microsoft s'est retrouvée complètement dépassée ! :-D
Et on est bien d'accord que Windows Phone n'était pas un mauvais système, mais cela n'a pas changé la donne. Microsoft et Google ont été face à face sur le marché des systèmes d'exploitation pour smartphone, et la firme de Redmond a été laminée. Aujourd'hui Google est virtuellement seule sur ce marché et, sachant qu'il se vend environ un milliard d'appareils par année (contre moins de 250 millions de micro-ordinateurs), cela lui donne la première position mondiale en tant qu'éditeur de systèmes d'exploitation.

avatar pocketalex | 

@webHAL1

Je ne cherche pas à te contredire, mais juste à préciser qu'avant d'être dépassé, Microsoft a surtout eu une attitude dédaigneuse envers ce nouveau marché, les smartphones tactiles, auquel elle ne croyait pas

C'est une fois le succès de ce marché établi que la firme a tenté vainement d'apporter se réponse, mais il était bien trop tard, les bonnes places étaient déjà prises.

Aucune contradiction donc, mais à te lire, on pouvait croire que tout le monde s'est mis en même temps sur le sujet et que Microsoft a perdu la course. Alors qu'ils ne l'ont tout simplement pas courue.

avatar pocketalex | 

@webhal1

toute la stratégie et la vision de Microsoft sur le marché naissant des smartphones tactiles est exprimée dans cette courte vidéo :

https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=eywi0h_Y5_U

Entre temps, papi a été mis à la retraite et il cultive ses carottes

avatar webHAL1 | 

@pocketalex
« Microsoft a surtout eu une attitude dédaigneuse envers ce nouveau marché, les smartphones tactiles, auquel elle ne croyait pas C'est une fois le succès de ce marché établi que la firme a tenté vainement d'apporter se réponse, mais il était bien trop tard, les bonnes places étaient déjà prises. »

Alors en effet on est sur la même longueur d'ondes. ??
Ce que je trouve tout de même intéressant, c'est que ce n'est de loin pas la première fois que Microsoft se lance tardivement sur un marché, mais que cette fois-ci, malgré leur quasi-monopole sur les systèmes d'exploitation pour ordinateurs, ils n'ont pas du tout été capables de revenir dans la course.
Google domine totalement, et même écrase, le marché, ce qui est regrettable car une concurrence frontale avec Microsoft n'aurait que pu être bénéfique pour le consommateur.

avatar Yacc | 

@webHAL1

La grande force de Google a ici reposée sur son modèle économique, le business ne consistait pas à faire du chiffre en vendant l’OS, ni même en vendant des périphériques reposant sur cette OS, mais de faire naître une large base d’utilisateurs , qui serviront ensuite de matière première au véritable business de Google, en offrant gracieusement un système de qualités aux acteurs du marché.

C’est là un rouleau compresseur contre lequel seul Apple a put lutter avec son statut de précurseur.

L’offre de MS était très intéressante, mais on ne peut lutter contre la forme de distorsion du business que créait Google avec son approche de mise du logiciel libre au service de sa vision.

C’est remarquable et irrésistible ?

avatar jazz678 | 

@pocketalex

« Microsoft n'a pas du tout été "dépassé", Microsoft a totalement pris de haut Apple et Google dès la sortie de l'iPhone. Microsoft n'a pas cru une seconde dans ce marché, ils sont rien vu venir, et au moment où ils se sont un peu activé, il était juste trop tard »

Ce que Google a compris et que Microsoft a négligé c’est qu’un bon OS devait être accompagné d’un bon store d’applications attractif pour les développeurs. Ils ont mis les moyens qu’il fallait pour concurrencer l’App Store d’Apple et y sont arrivés. Sans compter que Android en licence Apache offrait la souplesse à tous les constructeurs (hors Apple et MS) de la gratuité et de l’adaptabilité du système.

avatar Yacc | 

@webHAL1

MS se porte plus que bien, IBM est loin d’être aux abois ...

Quant à l’avenir d’Apple, le marché de l’ordinateur individuel n’étant plus le marché porteur et ce pour aucun des grands acteurs du marché, la bataille pour son avenir ne se passera pas là.

avatar JoTaPé | 

D'où ce que j'en disais, le Mac et macOS, Apple s'en fout, le marché est ailleurs.
Toi qui semble bien informé, quelle sont les dimensions des équipes qui, chez Apple, travaillent sur macOS et les autres OS maison ?

avatar Yacc | 

@JoTaPé

« D'où ce que j'en disais, le Mac et macOS, Apple s'en fout, le marché est ailleurs. »

Nope sauf si dans ton outrance « s’en foutre » veut simplement dire « n’est pas la première priorité » ce qui est fort différent.

Mettre la priorité sur le marché finissant de l’ordinateur individuel serait une erreur impardonnable, ni Dell, ni HP, ni Lenovo ne le font.

Et évidemment pas plus Apple.

Mais ce n’est pas là s’en foutre, l’on n’arrive pas au remarquable résultat d’Apple sur le marché de l’ordinateur individuel en s’en foutant, c’est absolument impossible ?

avatar JoTaPé | 

@Yacc; "on n’arrive pas au remarquable résultat d’Apple sur le marché de l’ordinateur individuel en s’en foutant, c’est absolument impossible". De nouveau, quel est ce marché? qui achète du Mac ? des individuels qui achètent la marque ? des acheteurs de grandes entreprises ? où sont ces Macs ?
Ne serait-ce que l'entrée de gamme des Macs, on voit bien que la cible première semble bien être l'individu peu éduqué qui achète la marque, voire la "jolie" machine qui plaît à Madame.

avatar jazz678 | 

@JoTaPé

« Ne serait-ce que l'entrée de gamme des Macs, on voit bien que la cible première semble bien être l'individu peu éduqué qui achète la marque, voire la "jolie" machine qui plaît à Madame »

Bigre!...celle-là il fallait la sortir
Vaut mieux lire ça que d’être aveugle

avatar JoTaPé | 

Tant que les experts ne nous aurons pas dit qui achète des Macs, je regarde simplement autour de moi, ceux qui ont acheté des Macs et pourquoi, rien d'autre.

avatar Jacti | 

@JoTaPé C'est du grand n'importe quoi. Je suis ingénieur informaticien retraité. J'ai commencé avec l'Apple II de base en 78-79 chez moi. J'ai continué avec le premier Mac et je suis toujours sur Mac. J'ai "bouffé" du PC au boulot et je connais toutes les différences. Je n'ai jamais voulu de PC chez moi. Je connais très bien le Mac (les 5 APIs majeures). J'ai été développeur dans ma longue carrière et je suis TRÈS éduqué. Je n'achète pas des Macs parce que c'est joli mais parce que MAC OS X est, de loin, le meilleur système qui existe. Je fais aussi de la musique et Core Audio est génial, Logic Pro X est génial, il utilise tous les processeur, l'hyper threading, il a un rapport qualité prix inégalé.
Ce que vous avez écrit est tout simplement inepte.

avatar Yacc | 

@Jacti

Non assumes : tu es un bobo qui ne comprends rien à la technique juste victime du marketing et de la mode ??

avatar pocketalex | 

@JoTaPé

"De nouveau, quel est ce marché?"

Le marché de l'ordinateur individuel .... Drôle de question

"qui achète du Mac ?"

Des particuliers, des étudiants, des professionnels (TPE, PME, Moyenne entreprises, grand comptes, indépendants, Freelance, intermittents du spectacle, etc, etc)

"des individuels qui achètent la marque ?"

Qui achète des voitures ? qui achète des sodas ?
Sérieux, achète toi un cerveau

"où sont ces Macs ?"

Je ne comprends pas la question ... tu vis ou ? Au fin fond du Larzac, entouré de chèvres ?

"Ne serait-ce que l'entrée de gamme des Macs, on voit bien que la cible première semble bien être l'individu peu éduqué qui achète la marque"

Merci pour cette magnifique phrase qui en quelques mots, nous démontre platement et fermement à quel point tu es totalement à coté de la plaque

avatar Yacc | 

@JoTaPé

« quelle sont les dimensions des équipes qui, chez Apple, travaillent sur macOS et les autres OS maison ? »

J’espère bien qu’elles sont bien moindre sur MacOS que sur le reste ce serait une immense idiotie s’il en était autrement.

Mais ce n’est pas là s’en foutre que de repartir intelligemment ses ressources.

On ne se fout pas d’un business aussi important et rentable que le Mac.

avatar Yacc | 

@webHAL1

Au passage tous les acteurs majeurs de l’industrie cherchent à ne pas dépendre de l’ordinateur individuel qui est vraiment un eldorado du passé .

La part des autres activités dans les résultats de Dell, HP et Lenovo ne cesse de croire.

La bataille du PC est un enjeu du passé.

avatar JoTaPé | 

"C'est d'ailleurs très sain que la roue tourne , la concurrence ne pouvant qu'être bénéfique pour le consommateur. :-)" .
Sauf que là, la concurrence elle est morte vu qu'avec leurs moyens financiers, les GAFAM rachètent tout ce qui pourrait, à terme, leur faire de l'ombre soit pour utiliser leurs technologies soit les tuer, purement et simplement.

avatar Yacc | 

@JoTaPé

Nope la puissance de MS n’a pas put empêcher l’émergence de FB ou Google.

Les GAFAM ne pourront sans doute pas empêcher l’émergence de nouveaux mastodontes au prochain changement de paradigme.

Après les moments où de nouveaux acteurs majeurs peuvent émerger ont toujours été tare, rien de nouveau à cela ?

avatar JoTaPé | 

@Yacc, FB et Google ont mangé de la part de marché à MS dans les entreprises ? N'ont-ils pas plutôt vendu autre chose que MS ?

avatar webHAL1 | 

@JoTaPé
« [...] les GAFAM rachètent tout ce qui pourrait, à terme, leur faire de l'ombre soit pour utiliser leurs technologies soit les tuer, purement et simplement. »

Sauf que tout n'est pas à vendre, certains entrepreneurs ne travaillent pas pour engranger un maximum d'argent et/ou ils ont une vision à long terme. :-)
IBM n'a pas pu arrêter l'ascension de Microsoft. Microsoft n'a pas réussi à empêcher Google de lui passer devant. Et Google ne parviendra pas à bloquer... on verra qui !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR