Fermer le menu
 

Pas de gros changement en vue pour les MacBook Pro cette année

Mickaël Bazoge | | 14:00 |  92

Le MacBook Pro ne devrait pas connaitre de profonds changements cette année. Il ne faudra sans doute pas s'attendre au retour d'un port USB-A ou d'un slot pour cartes SD dans ces machines, ni d'une modification du clavier papillon que certains utilisateurs n'ont toujours pas digéré. C'est du moins ce qu'il faut comprendre de la dernière indiscrétion — à prendre bien sûr avec les baguettes d'usage — partagée par Digitimes.

Le site explique qu'Apple va transférer à Foxconn une partie de la production de ses ordinateurs portables assurée depuis cinq ans par Quanta. Jusqu'à présent, le premier fabriquait environ 20% des MacBook, le second 80%, ce qui représente en tout 15 millions de machines par an. Le rapport devrait s'équilibrer à 50/50 d'ici le second trimestre 2018, croit savoir la source du site.

Foxconn aurait fait le forcing auprès d'Apple pour obtenir plus de commandes. Digitimes indique que l'absence de mises à jour d'importance dans la gamme de MacBook cette année autorise le constructeur à basculer une partie de la production chez son principal assembleur : le constructeur de Cupertino peut ainsi réduire les coûts et les risques liés à une production délicate, comme c'est le cas au lancement d'une toute nouvelle gamme.

Les MacBook Pro ont subi un profond renouvellement fin 2016, avec un châssis plus fin et une redistribution complète des ports. Ils se déclinent également en version avec ou sans Touch Bar. Ce design devrait donc être celui qui nous accompagnera tout au long de l'année, et sans doute un peu plus longtemps encore. Cela ne veut pas dire pour autant qu'Apple ne reverra pas à un moment donné l'intérieur des machines avec un processeur plus puissant, du stockage ou de la RAM en plus.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

 

Ailleurs sur le Web


92 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar aarthur 15/01/2018 - 14:10 via iGeneration pour iOS

Retour Haptic sur la Touch Bar !

avatar Picaweb 15/01/2018 - 14:13 via iGeneration pour iOS

@aarthur

Oui, clairement c’est le plus gros manque (avec Face ID, mais celui ci ne permet pas le multi compte)

avatar pocketalex 16/01/2018 - 09:13

le plus gros manque, c'est une option 32Go de RAM

Pour le reste, c'est une excellente machine, avec un écran au top, un bon CPU, un SSD au top, une CG qui tient la route (si vous voulez faire du rendu 3D 24/24, réfléchissez à un desktop), et 4 ports TB3 40Gb/s

Je parle du 15" bien évidemment ;)

Mais 16Go sur ces configs, c'est pour beaucoup de monde une grosse limitation.
Rien que de lancer Photoshop et After en même temps, les problèmes arrivent vite avec 16Go seulement.

Edit : la news de MacG est trompeuse, parlant de "pas de changement sur les Macbook Pro en 2018", la ou le reste du web parle plutot de "pas de changement esthétique sur les Macbook Pro en 2018" et expliquant bien que les composants à l'intérieur peuvent évoluer... pas vraiment le même message qui passe au final



avatar Ios_What a joke 16/01/2018 - 12:22

Non le plus gros changement qu’il pourrait faire, c’est de rendre moins bruyants le clavier (quand je compare avec mon ancien de 2015, c’est une horreur...) et une augmentation de l’autonomie même si cela passe par une augmentation de l’épaisseur de la machine.

avatar FloMo 15/01/2018 - 14:11 via iGeneration pour iOS

Les soucis de sécurité côté Intel ont peut-être aussi motivé ce choix.

avatar C1rc3@0rc 15/01/2018 - 21:16 (edité)

@FloMo

Clairement le x86 d'Intel a des problemes majeurs de securité, mais il y a avant tout un probleme d'evolution depuis plusieurs années: le x86 est une impasse évolutive et il est arrivé en fin de course vers 2010/2012.

Aujourd'hui les backdoor Spectre et Meltdown montrent que toute l'evolution se fait sur les algorithmes d’ordonnancement du code et repose sur l'efficacité "prédictive", que ce soit pour les calcul, mise en cache ou même alimentation électrique... Ca n'est donc pas "mecanique"
Et in fine un x86 c'est une machine virtuelle extrêmement et inutilement compliquée et energivore.

Selon la plupart des observateurs et acteurs du monde de la securité mais aussi de la science informatique, 2018 va etre un cataclysme - Spectre et Meltdown ne sont qu'un tout debut!
Et on voit la difficulté de gerer ces problemes plus de 8 mois aprés leurs divulgation aux grands groupes informatiques.

Surtout il y a une forte probabilité d'abandonner l'approche d'Intel a court terme - soit faire reposer l'efficacité d’exécution du soft sur les mécanismes internes du processeur - pour aller vers l'inverse, aidé par des systemes d'AI et de deep learning, et faire reposer l'optimisation du logiciel lors des phases de conception et de realisation (compilation)...
Cela va constituer une "revolution" en terme de conception de processeur, puisque au lieu de devenir de plus en plus compliqués et opaques, ils vont revenir a plus de simplicité et l'execution du code sera vraiment programmée et ce qui va faire l'efficacité d'un soft sera sa qualité de programmation et l'optimisation du compilateur.

Que ce soit clair, on parle ici d'un retour aux fondamentaux des architectures RISC, mais Intel n'en est pas exclu et a meme une grosse carte a jouer puisqu'avec HP il dispose de l'architecture EPIC qui rajoute l'efficacité du parallélisme a l'efficacité du RISC. Et le parallélisme - massif - c'est la clé de voûte de l'informatique de la prochaine décennie.

Pour le secteur informatique 2018 va etre une annee maudite ou editeurs et constructeurs vont passer leurs temps a courir derriere le colmatage de failles et de backdoor et vont devoir faire un tres gros effort pour repenser la conception des PC et tablettes.
ARM va certainement fortement bénéficier de sa capacité d’évolution rapide et moins souffrir qu'Intel, mais il faut pas s'attendre a des améliorations des performances cette année, mais au mieux a des stagnations voire des grosses régressions - certes surtout du cote des x86 -.

Pour Apple c'est pire encore puisqu’aucune des machines présentées depuis 2012 n'est un succès. Toutes sombrent sous les flots de critiques légitimes qu'elles génèrent a leur encontre. On rajoute a cela les berezina que sont MacOS 10.13 "High Sierra" et iOS 11.
Et Apple doit deja affronter des dizaines de class actions et autres procédures judiciaires et se retrouve aussi empêtré dans 2 proces monstres avec Samsung et Qualcomm.

Apple a aussi un autre probleme: la substitution des puces "telecom" de Qualcomm par celle d'Intel. Vu l'impact de Spectre et Meltdown dans les processeurs x86, quel client va croire que les puces telecom d'Intel sont saines?

Bref du coté d'Apple il y a un gros travail de reforme et d'assainissement a faire et il est urgent. Donc concevoir de nouvelles machines, oui, mais sur de nouvelles bases (enfin plutot les anciennes, posé par Jobs...) et prendre le temps d'ecouter les besoins du marché et y repondre et integrer tous ce que les procés vont imposer a Apple en terme de conception...
Donc oui, les graves problemes d'Intel ont un impact majeur sur Apple, mais Apple a un grave probleme interne. Tout le monde attend qu'Apple arrete sa course de folle et se pose et prenne le temps de repartir sur des bonnes bases.

avatar Marco787 17/01/2018 - 12:41

@ C1rc3@0rc

"Pour Apple c'est pire encore puisqu’aucune des machines présentées depuis 2012 n'est un succès."

Les chiffres de vente prouvent le contraire. Les derniers MacBook Pro, même s'ils sont critiqués par de nombreuses personnes, se vendent très bien. Les iMac se vendent bien aussi et ils ne sont pas l'objet de fortes critiques.

"Et le parallélisme - massif - c'est la clé de voûte de l'informatique de la prochaine décennie"
Pour quelle raison ? (Si cela n'a pas été le cas jusqu'à présentent, pour quelle raison un changement devrait-il tout d'un coup apparaître ?)

"Pour le secteur informatique 2018 va etre une annee maudite ou editeurs et constructeurs vont passer leurs temps a courir derriere le colmatage de failles"

Cela est un peu exagéré. Ces failles ne sont pas suffisantes pour faire s'effondrer les ventes, ni même entrainer des coûts énormes.

" 2018 va etre un cataclysme"
Un cataclysme, rien que ça... Pourriez-vous préciser ? A nouveau, cela paraît très exagéré et mélodramatique.

"les graves problemes d'Intel ont un impact majeur sur Apple"
C'est inexact : quels impacts majeurs ? Aucun. Il ne faut pas constamment verser dans le catastrophisme.

"les procés vont imposer a Apple en terme de conception."
Il est très prématuré de préjuger du résultat des procès (d'ailleurs, vous n'indiquez aucune conséquence), et encore plus de considérer qu'Apple va changer son approche en conséquence.



avatar Marco787 17/01/2018 - 12:31

@FloMo

Les soucis d'Intel n'ont aucun rapport. Personne ne s'attendait à une mise à jour importante en 2018, puisque le MacBook Pro a été renouvelé en 2016 et qu'Apple ne fait pas de changement de génération au bout de seulement deux ans. Des mise à jour de composants ont lieu chaque année. (L'article n'a donc pas beaucoup de pertinence en reprenant une "analyse" évidente.)

avatar reborn 15/01/2018 - 14:13 via iGeneration pour iOS

Ou des macbook full ARM.. 😬

Jsuis deja loin 😂

avatar C1rc3@0rc 15/01/2018 - 21:23

Pour qu'Apple sorte des Mac ARM il va falloir qu'Apple mette en place un pole de developpement uniquement consacré au Mac - materiel et logiciel - et que les equipes de ce pole travaillent sur un tout nouveau Mac.
Ça veut dire qu'il faut constituer des equipes de hautes competences et de grandes tailles, qu'il faut faire table rase de l'existant, qu'il faut changer de culture, qu'il faut changer d'objectifs, qu'il faut bosser avec des cabinets d'analyse marketing (histoire de savoir ce qu'attend le client, ça parait con, mais c'est le client qui achete le Mac pas la Diva a sa table a dessin) et qu'il faut le temps de realiser tout cela. Donc au minumum 2 ans.
Bref les prochains Mac dignes d'interet, au mieux ils sortiront en 2020... Qu'ils soient sous ARM ou sur un nouveau processeur Intel.

avatar Marco787 17/01/2018 - 12:48

Apple n'a pas besoin de recruter des équipes marketing pour savoir ce que les clients veulent. Apple peut très bien s'en charger, à condition de le vouloir. Et recruter des équipes marketing ne changent pas le problème : la volonté. Par ailleurs, ce ne sont pas des équipes marketing externes qui auraient permis de lancer l'iPod, l'iPhone (et Star Wars) etc.

Quant aux Mac ARM, comment savez-vous qu'Apple n'y travaille pas déjà depuis un an ou plus ? Quand Apple sort un nouveau produit ou service, comme l'iPhone, c'est qu'il y a travaillé de nombreux trimestres voire des années.

Le vrai problème d'Apple est le manque de volonté.

avatar pocketalex 17/01/2018 - 13:50

@Marco787

+1

Quant au Mac ARM, c'est une vaste blague. Beaucoup ici fantasment sur les CPU ARM de nos iPhones et nos iPad, sous prétexte que ces derniers s'acquittent de taches lourdes très rapidement (normal, ils ont des accélération hard pour ces taches et rien que ces taches, quand c'est pas des composants dédiés) et sous prétexte de soit-disant bench qui ont le même nom que l'app de Bench des ordinateurs desktop, d'ou une confusion avec les chiffres

D'où des affirmations complètement débiles nous expliquant qu'un ARM récent c'est équivalent à un core-i5, quand c'est pas un core i7, quand c'est pas un Xeon (rigole pas, je l'ai lu ici)

Et si on mettait un ARM réputé comme puissant dans un PC sous Windows ????

Ben c'est fait, les machines sont sorties, les benchs sont tombés, et c'est à pleurer de rire, on a les perfs des machines moyen de gamme d'il y a 10 ans

Mais tout cela n'empêche en rien ceux qui délirent de poursuivre dans leur délire, et d'encore et toujours demander un laptop sous ARM, avec cette croyance illusoire que c'est une "solution" aux x86 (comme si les x86 étaient un problème...) : plus puissant tout en consommant moins.

Dans la réalité, ils consomment moins... et c'est tout, sinon c'est des veaux de compétition, pour un usage ordinateur. Dans un téléphone, ils sont parfait.

avatar dark juju 15/01/2018 - 14:27

Et qu'en est il de la fameuse batterie devant occuper tout l'espace disponible dans ce châssis ?

On n'en parle plus du tout alors que celle ci devait arriver un peu plus tard car les ingénieurs n'avaient pas eu le temps de la finaliser il y a un an.

avatar pioneer6014 15/01/2018 - 14:47 (edité)

S'ils ne changent pas la machine, au moins qu'ils baissent son prix... Je sais que ce commentaire n'a rien d'original, mais tant qu'il faudra mettre 2000€ sur la table pour avoir 512 malheureux Go, ce sera un point de blocage me concernant.

avatar C1rc3@0rc 15/01/2018 - 21:27

@pioneer6014

Clairement!
Surtout qu'avec le colmatage de Spectre et Meltdown les x86 se retrouvent avec des performances d'il y a 6 ans ou plus...
Helas, on va attendre ce qu'en dit Apple mais si l'iPhone X a atteint les objectifs de vente, alors la politique tarifaire d'Apple ne va aller que vers une augmentation continue...

Bon ce serait quand meme une bonne nouvelle pour Linux dans le fond.

avatar Marco787 17/01/2018 - 12:49 (edité)

@C1rc3@0rc

"le colmatage de Spectre et Meltdown les x86 se retrouvent avec des performances d'il y a 6 ans ou plus"

Vous vous basez sur quels éléments ? Intel affirme au contraire que l'impact est faible et limité à certains cas de figure.

avatar pocketalex 17/01/2018 - 13:53

@Marco :

Très simple : il jette 8 croquettes par terre. Si son chat en mange plus de 4, alors les x86 vont perdre 30 à 65% en performances à cause de Spectre et Meltdown. Si son chat en mange moins de 4, alors la baisse de performance ne sera pas significative

Visiblement, son chat avait la dalle

avatar jimmy92250 15/01/2018 - 14:48 via iGeneration pour iOS

32 go de ram, amd navy.
Là ok, sinon je reste sur le retina 15p fin 2015.

avatar jerome74 15/01/2018 - 14:51

Heu, j'espère quand même qu'on aura droit à des 13" quad-core, et des 15" hexa-core! Mais bon, ça n'est probablement pas un "gros changement" par rapport à l'USB-A…

avatar pocketalex 15/01/2018 - 15:11

"j'espère quand même qu'on aura droit à des 13" quad-core, et des 15" hexa-core"

Aujourd'hui il y a rien sur le marché qui fait ça, mais les coffee-lake à venir (quand ?), et notamment le Core i9-8950HK....

avatar Marco787 17/01/2018 - 12:58

@ pocketalex
@ jerome74

Sur le marché, il existe bon nombre de quad core 13". Apple est le seul constructeur a ne pas en proposer, ce qui est inacceptable au vu du prix bien plus élevé que le concurrence. Mais Apple ne veut sans doute pas mettre à jour les 13" uniquement pour faire de l'ombre aux 15" (l'écart de performance se réduirait beaucoup, déjà qu'il n'est pas impressionnant).

Dell vend par exemple des portables à 600 - 900 euros avec Intel quad-core de 8ème génération... Ses XPS 13" renouvelés en novembre pour accueillir les tout nouveaux quad-core viennent d'être à nouveau renouvelés, et plus fortement avec un nouveau design plus compact et léger.

Quant aux hexa-core sur un portable, cela est très peu pertinent (en 2018). Des processeurs à six coeurs sont plus plausibles et éventuellement utiles (logiciels en tirant bénéfice).

avatar crakou 15/01/2018 - 15:18

On n'a pas vu de vraie (r)évolution depuis un moment - les MacBooks pro 15" 2014 ne sont pas beaucoup plus rapides que les derniers modèles. On arrive à un stade où l'innovation est plus lente. A moins de faire de la 3D ou de la vidéo 4K, marché très limité, qui a besoin d'une machine ultra puissante ?

avatar fousfous 15/01/2018 - 15:29 via iGeneration pour iOS

@crakou

Les joueurs? Mais après c'est à cause d'intel qui fait du surplace, la prochaine génération ne verra encore aucuns changements d'architecture pour la 3ème année.

avatar Wodraks 15/01/2018 - 16:46 (edité)

Payer des options pour pouvoir jouer sur mac n'a pas beaucoup de sens. Ça coute très cher pour pas grand chose, la marché du jeu vidéo étant pauvre sur Mac.

Mieux vaut consacrer cet argent dans une tour évolutive et un écran.

avatar fousfous 15/01/2018 - 17:05 via iGeneration pour iOS

@Wodraks

Étonnement une tour+écran est difficilement transportable.
Bon et déjà pour avoir un bon écran il faut y mettre le prix, et ta tour évolutive ne sert pas grand chose, beaucoup de possesseur de tour changent tout des qu'ils veulent améliorer la tour.
Et accessoirement un Mac permet de travailler aussi, vu qu'il est possible de l'utiliser pour plusieurs usages.

Pages