iMac Pro : un coprocesseur A10 Fusion pour la sécurité et « Dis Siri »

Mickaël Bazoge |

L'iMac Pro sera le second Mac à intégrer un coprocesseur ARM. Les MacBook Pro 13 et 15 pouces contiennent la puce T1 qui sert à gérer la Touch Bar et Touch ID ; par bien des aspects, c'est une Apple Watch que le constructeur a inséré au chausse-pied sous le capot de ses portables (lire : La Touch Bar des nouveaux Mac est pratiquement une Apple Watch).

En juin, le bloggueur Pike avait déniché les traces d'une enclave sécurisée pour le futur tout-en-un dans une bêta de macOS ; qui dit enclave sécurisée dit processeur ARM, il fonctionnera donc aux côtés des processeurs Xeon d'Intel.

Crédit FCP.co. Cliquer pour agrandir

Jonathan Levin, auteur des ouvrages « OS X Internals », a mis la main sur une version OTA (over the air) de BridgeOS version 2.0.0, nouveau nom de ce système d'exploitation dérivé de watchOS. On le connaissait sous le sobriquet eOS (pour « embedded OS ») dans le MacBook Pro. Le paquet est, à l'heure actuelle, toujours disponible au téléchargement sur les serveurs d'Apple.

Les révélations contenues dans ce firmware semblent indiquer que le coprocesseur ARM de l'iMac Pro, qui apparait sous la référence Bridge2.1, est une puce A10 Fusion dotée de 512 Mo de RAM (l'iPhone 7 fonctionne avec la même puce). Elle prendrait en charge le démarrage du Mac et traiterait les processus liés à la sécurité. Le boot de l'iMac passerait d'abord par cette puce qui passerait la main à la puce x86 : en quelque sorte, le processeur principal de l'iMac Pro deviendrait l'A10 Fusion, et le coprocesseur celui d'Intel…

Steve Troughton-Smith pense que ce système-sur-puce permettra aussi de convoquer Siri en disant « Dis Siri ». Actuellement, il faut cliquer sur l'icône de l'assistant dans la barre de menus (ou dans le dock). Par ailleurs, le développeur laisse entendre que l'A10 Fusion fonctionnerait en continu… même quand macOS est éteint.

Pas en reste, Guilherme Rambo, le développeur qui a multiplié les découvertes cet été en dépiautant le firmware du HomePod qu'Apple avait laissé fuiter, a découvert un son de démarrage pour BridgeOS :

Autre aspect intéressant de BridgeOS, Apple semble envisager la possibilité d'ouvrir ce système aux développeurs tiers. D'autres découvertes vont sans aucun doute apparaitre dans les heures qui viennent !

Mise à jour — « Dis Siri » devrait bel et bien débarquer sur Mac ! Guilherme Rambo a découvert l'assistant de configuration de la fonction ainsi que les paroles de Siri lorsqu'elle s'attelle à sa tache :

Rambo a remarqué en outre la présence de références qui évoquent Pearl ID, comme dans l'iPhone X et qui se sont trouvées être liées à Face ID. Peut-être s'agit-il simplement de code partagé entre les systèmes d'exploitation mais sans utilité, ou un indice pour des fonctions à la Face ID sur de futurs Mac.


avatar mat 1696 | 

Ouf ! Dis Siri pour l'iMac Pro !!!

Moi qui doutait de cet iMac, maintenant me voilà rassuré! Ça va être L'ARGUMENT pour les convaincre, Dis Siri !

---

Non mais plus sérieusement c'est très bien qu'Apple innove dans ce sens en intégrant des coprocesseurs avec leur propres systèmes !

J'espère juste que Dis Siri ne sera pas réservé à l'iMac Pro, car à mon humble avis, c'est plus une fonction grand-public que pro^^

avatar Valred7 | 

@mat 1696

A mon avis cela va être le premier ordinateur à en être capable mais cela va par la suite se démocratiser dans les futurs MB pro MB et IMac qui intégreront à leur tour une puce ARM à coter de la puce Intel

avatar Faabb | 

@Pim

Merci, je n’arrivais pas à voir l’apport question sécurité.

avatar byte_order | 

Ah mais c'est surtout pour la sécurité d'Apple hein, pas de l'utilisateur.

L'idée c'est de lier macOS plus fortement à du matos exclusivement d'Apple, et si possible les applications macOS avec (hop, la vérification de la signature des applications du MAS nécessite de disposer de l'enclave de sécurité...)

En contrepartie, y'a Dis Siri, touchID voire FaceID... et donc les amojis caca youhou.

avatar reborn | 

@byte_order

Bah ils ont du en avoir un peu marre de voir leur EFI hacké.

Là il n'y aura plus de soucis à ce niveau là.

avatar McDO | 

@reborn

"Là il n'y aura plus de soucis à ce niveau là."

C'est ce que les éditeurs de jeux vidéo se sont dis avec Denuvo, et pourtant... ?

avatar reborn | 

@McDO

Et pourtant depuis l'iPhone 4 il n'y a plus eu d'exploit bootloader sur les idevices. Depuis 7 ans quoi...

avatar McDO | 

@reborn

Parce que tout le monde s'en fout de ce truc useless peut être ?

avatar reborn | 

@McDO

De quel truc useless tu parle ?

Tu sous entend que la sécurité aura toujours des failles avec comme exemple denuvo, je te dis qu'Apple trouverais une solution dans l'A10 en tant que coprosseur pour sécuriser l'EFI et la sequence de boot et tu me répond que c'est useless ?

Ma réponse voulait dire que la séquence de boot des iDevices n'a pas était compromise depuis 7 ans (efficace), d'où son integration dans les macs.

Je n'exprimais pas une deception par rapport à l'absence d'exploit bootloader sous ios..

avatar McDO | 

@reborn

Ce que je voulais dire c'est que la scène pirate en a rien à branler de crack le bootloader d'un iPhone. Ça n'apporte rien. C'est pour cette raison qu'il n'a pas été crack en 7 ans.

Au plus une demande est forte au plus il y a des chances que le crack arrive.
Un jeu triple À par exemple n'a aucune chance de rester longtemps inviolable même avec toutes les protections du monde. La demande est trop forte, les pirates sont motivés d'être les premiers à satisfaire la demande et ainsi se faire un nom dans le game.
Vu les balèzes qui traînent dans la scène hackintosh et le nombre de "client" qui patientent derrière, MacOS sécurisé par un ARM ne fera pas long feu non plus.

avatar reborn | 

@McDO

Ça apporte le jailbreak à vie ce genre d'exploit.

Deja que les jailbreak untethered ce sont les plus cher à obtenir toute plateforme confondu, alors un exploit bootrom.. ?

avatar Idefix | 

un iMac avec Face ID, vu le prix de la machine cela se tient.
Avantages Mac :
- changement d'utilisateur avec authentification simple et automatique via face ID
- pas besoin de developper et optimiser tout cela sur Intel (qui vend à tous les fabricants de PC)
- a terme mettre un iOS complet avec la 5G dans tous les Mac
- Optimisation des ressources : pas de développement sur intel de Siri, IA, neural engine...

Complément iOS :
- en ajoutant les sessions dans les appareils iOS, on obtient un eco-systeme Apple cohérent très sécurisé et ultra simple d'utilisation.
- multi-sessions qui aura été mis au point sur le Mac, sera appliqué sur iOS
- intensification du développement IA, VR sur iOS

Mac et iOS :
Bref le meilleur d'iOS et du Mac réunis, APFS pour gérer les volumes (locaux et Nuages).

Le X du Mac est passé sur iPhone :
- X qui avait été ajouté à Mac OS au moment du passage du vieux OS 9 vers le moderne Mac OS X
- la transition vers un écosystème tournant autour de l'iPhone X
- Au regard de l'évolution des puces ARM, cela pourrait aussi préparer la transition vers le tout ARM (Intel fabriquera les puces ARM avec la 5G).

l'iPhone X sera peut-être plus que le téléphone de la décennie : le début d'une révolution aussi importante que celle de Max OS X.

Bon dimanche

NB : Il ne reste plus que les réseaux fibre optique pour rendre cela performant et transparent, l'ubiquité est en route.

avatar Un Type Vrai | 

Et la redondance de l'alimentation, et des contrat pro sur site J+1, et le changement facile des pièces défectueuses, et un écran mat et un support de VESA et la possibilité d'utiliser l'ordi si son écran est off, et ...

Bref, quelques petits trucs et c'est l'ordi ultime.

Au fait, y'a du Raid dedans ? (même pas regardé, mais vu le niveau pitoyable des MBP sur le sujet du stockage...)

avatar debione | 

Bientôt 20 ans que j'ai des iMac, et pas une seule fois je me le suis fait voler au bistro, pas une seule fois j'ai senti un souci de sécurité concernant son utilisation...
Heureusement qu'ils mettent cette enclave sécurisée, et le prix qui va avec... Ce serait cool que je fasse la même avec mon appart, une enclave sécurisée, au cas ou des squatter viendraient sans que je m'en rende compte...

avatar reborn | 

@debione

Ils mettent une enclave sécurisé comme actuellement dans les macbook touch bar.

C'est utile au moins pour le chiffrement

avatar Un Type Vrai | 

Ca sert aussi à payer sur internet, sur les stores etc.
Et ça sert peut-être de chiffrage pour VPN, emails etc (bien qu'Apple ait pris pas mal de retard sur ce sujets).

avatar marenostrum | 

la sécurité est la seule modification qui peut faire la différence, pour les machines fixes. ils n'ont pas d'autre chose à améliorer. ça veut en rien dire que t'es plus en sécurité, qu'avant. eux ils ont la porte pour rentrer dans ta machine. c'est une sécurité par rapport à tes voisins ou collègues.

avatar byte_order | 

le fameux "c'est pour votre sécurité" pour faire passer de nouvelles barrières à votre liberté individuelle, quoi...

Marrant comment quand Microsoft a tenté d'imposer que le SecureBoot de EFI soit non seulement obligatoire mais non désactivable on a lu partout a juste titre des mises en garde contre le verrouillage des PC par Microsoft.
Mais quand il s'agit d'une puce proprio d'Apple qui va executer un code proprio qui déterminera le démarrage (et donc ce qui peut démarrer) sur votre propre machine, alors là y'a rien à craindre, c'est pour notre bien bla bla bla.

2 poids 2 mesures.

avatar reborn | 

@byte_order

Apple a toujours fait du proprio.
Puis cela n'empêchera rien car l'EFI est chargé par la suite donc bootcamp toujours possible et permettra de faire ce qu'il a toujours fait jusqu'a présent.

La difference c'est que sur un PC tu paye une licence windows et du matos indépendant. Tu es sensé pouvoir te passer de windows si l'envie t'en prend.

Le mac lui est vendu comme un seul est unique produit, il n'y a pas 2 produit (soft et hard) mais un seul, le mac

avatar fte | 

La question que je me pose, quel problème d'usage ce A10 et cette modification du processus de boot résolvent ? En quoi est-ce un gain pour l'usager ?

Une autre question. Il s'agit certainement d'une modification de l'architecture matérielle si l'A10 boot avant le x86 et gère le reste du processus.

Peut-on encore installer un autre système ? Peut-on encore virtualiser un autre système sur macOS ? Peut-on encore virtualiser macOS ? Peut-on démarrer un système de secours capable de démarrer n'importe quel Mac en USB ? À quel point est-on encore propriétaire de son matériel ?

Ça n'a pas beaucoup d'importance pour moi, je suis libéré des lubies d'Apple, mais ça en a pour mes clients. J'aimerais pouvoir leur donner des réponses plaisantes, ça me changerait de ces dernières années.

avatar Un Type Vrai | 

A priori :

- L'ordi ne s'éteint pas complètement : Démarrage plus rapide ...
- Enclave sécurité propre à Apple : Paiement sur MAS plus sécurisé
- Utilisation de Mac OS X comme une VM avec processeur dédié : Facilité des MAJ, restauration etc.
...

A mon avis, on assiste peut-être à la séparation des OS en 2 parties : le noyaux et le système.
Il faudra peut-être étudier ça de plus près pour voir comment c'est réalisé.

Mais à terme, ça voudra aussi dire qu'une image de Mac OS X pourra se transférer d'un Mac à un autre (ou iPad ?), avoir des versions différentes et se remerger plus tard...
(Ce qui est fait sur certains système hyper distribués lors des MAJ partielle).

avatar fte | 

À part ça, je note que personne ne s'étonne qu'Apple puisse verrouiller ses machines, personne ne vient dire naaa rumeur ils ne vont pas faire ça. Ça semble crédible pour tous les commentateurs. La méthode iPhone vous a bien formatté la pensée, Apple peut vous retirer vos libertés d'usage sans que vous vous posiez de questions.

Heureusement que deux ou trois d'entre nous s'inquiètent des conséquences...

avatar LeGrosJeanLou | 

@fte

Bon alors pour commencer j'aimerais bien que tu m'expliques ce que tu entends par "verrouiller ses machines" et "la méthode iPhone vous a bien formaté la pensée".

Avant le passage à Intel et bien avant l'invention de l'iPhone il n'était pas possible de faire tourner un OS X86 sur macOS, donc tes considérations sur le lavage de cerveau marketting n'ont pas grand intérêt.

Ensuite un OS virtualisé ne démarre pas depuis la partition de démarrage mais directement depuis l'OS, donc le boot sur AX ne change absolument rien de ce côté (t'as l'air de t'y connaitre en informatique, c'est dingue)

Par ailleurs Apple développe BootCamp et Microsoft bosse sur Windows ARM, donc si l'effort ne vient pas de l'un il viendra certainement de l'autre.

Enfin Apple vend encore aujourd'hui des Macs full X86 qui auront donc des MàJ full x86 pendant encore au moins 7 ans et cela signifie que toi et tes clients vous avez encore 7 ans devant vous avant de changer de crèmerie ou simplement d'attendre la sortie officielle de l'iMac Pro pour voir s'il pose des problèmes avec BootCamp ou en virtualisation, au lieu de phosphorer sur l'éventualité d'un problème.

Au pire libère aujourd'hui tes clients des lubies d'Apple.

avatar je-deteste-android- | 

@LeGrosJeanLou

Il était possible d'utiliser Windows sur un Mac PowerPC avec Virtual PC, même si c'était pas très rapide:

https://www.microsoft.com/australia/office/mac/virtualpc7/

avatar byte_order | 

> Avant le passage à Intel et bien avant l'invention de l'iPhone il
> n'était pas possible de faire tourner un OS X86 sur macOS,
> donc tes considérations sur le lavage de cerveau marketting
> n'ont pas grand intérêt.

Il était possible de faire tourner un OS pour PowerPC sur mac ppc, autre que MacOS Classic. YellowDog Linux, par exemple. Ou MorphOS.

Et je vois pas ce que vient faire macOS dans votre remarque. Que vient faire la virtualisation dans l'inquiétude sur la fermeture potentiellement plus grande d'une plateforme matérielle ?!

avatar fte | 

@byte_order

"Ou MorphOS."

Ou BeOS même.

Je ne sais pas à qui tu réponds, mais la citation est édifiante. Pas d'OS x86 sur macOS (PowerPC en fait je présume), quel génie !

avatar LeGrosJeanLou | 

@byte_order

L'inquiétude de @fte c'est de ne pas pouvoir virtualiser sur ces nouveaux Macs, ou de faire tourner un autre OS que macOS, et il nous explique que Apple ferme aujourd'hui plus qu'avant.

C'est des jérémiades.

Du temps du Mac PPC on avait pas BootCamp. Les solutions pour faire tourner Windows ou tout autre OS compilé x86 étaient bancales.

Alors après faire tourner un OS PPC sur une machine PPC oui évidemment. Mais qu'est-ce que ça vient faire là ?

Relisez donc le commentaire auquel je réagis, parce que vous êtes hors-sujet.

Le problème sera le même avec un Mac full ARM. On ne pourra plus booter Windows X86 dessus, comme au bon vieux temps Mac PPC. C'est pas nouveau chez Apple. Donc qu'il arrête avec le lavage de cerveau de l'iPhone. Les macusers n'ont pas attendu l'iPhone pour n'en avoir absolument rien à foutre d'installer/virtualiser Windows sur leur Mac.

Quant aux distributions Linux le problème ne se pose même pas. On trouve déjà du Linux ARM.

Bref.

avatar byte_order | 

> L'inquiétude de @fte c'est de ne pas pouvoir virtualiser
> sur ces nouveaux Macs,

Ou avez-vous lu ça dans son commentaire !?!

> Relisez donc le commentaire auquel je réagis,
> parce que vous êtes hors-sujet.

Justement, l'avez-vous vraiment fait, vous !?

Jusqu'à preuve du contraire le propriétaire d'un mac est propriétaire d'un ordinateur.

Autant lié macOS avec un hardware particulier est déjà limite légalement (vente liée) mais n'interdit pas l'usage dudit ordinateur cherement acquis à d'autres usages si macOS ne convient pas ou n'évoluait pas dans le sens souhaité (genre forcer l'installation via le MAS uniquement, une tendance de fond que beaucoup refuse de voir mais qui se précise de release en release...).

Mais lié le hardware à un OS particulier c'est bien très clairement fermer une plateforme matérielle, à la iPhone et iPad.

> Les macusers n'ont pas attendu l'iPhone pour n'en avoir
> absolument rien à foutre d'installer/virtualiser Windows sur leur Mac.

Les ? Genre tous ? Genre ceux qui n'en font pas parti ne sont pas vraiment propriétaire de leur mac et n'ont pas légitimité à vouloir installer autre chose que macOS dessus ?
Ou, plus prosaiquement, à ne pas accepter malgré l'insistance d'Apple de devoir installer la dernière version de macOS dessus !?

Merci de ne pas parler en leur nom à tous.
Y'aussi des joueurs qui sont ravi de pouvoir jouer correctement sur leur Mac.. Y'a des personnes qui apprécient de pouvoir booter sur un disque externe un autre OS le temps d'une démonstration nécessitant autre chose que macOS sans devoir se balader avec 2 matériels distincts.

> Quant aux distributions Linux le problème ne se pose même pas.

Ben tiens, c'est magique, Linux se charge spontanément tout seul meme quand la bootchain d'une plateforme le refuse, c'est bien connu les gars de Linux sont trop forts. D'ailleurs tout le monde peut parfaitement booter Linux ARM sur son iPad, aucun problème. Pfff.

Vous refusez de commenter sur la possibllité future que cette puce prenant en charge la sécurité du boot des futurs mac puisse aboutir a un verrouillage des OS bootables dessus, okay. Mais a part refuser d'en parler, vous n'avez présenté aucun argument démontrant l'absence de risque.

avatar reborn | 

@byte_order

Cette puce sécurise l'amorçage de l'EFI, c'est l'EFI qui autorise les boot d'autre OS.

Donc quand l'EFI aura disparu l'on pourra s'en inquiéter.

Pour l'instant les chercheurs en sécurité trouve cela bien joué de la part d'Apple de sécuriser d'avantage la sequence de boot.

Il fallait bien trouver quelque chose pour en finir avec les failles Thunderstrike, sans s'affranchir de fonctionnalités type bootcamp.

avatar byte_order | 

> Cette puce sécurise l'amorçage de l'EFI,
> c'est l'EFI qui autorise les boot d'autre OS.

Non, ce n'est pas forcément que lui.
Une chaine de confiance repose justement sur la combinaison sécurisé de chaque étage, et s'assurer que chaque prochain étage est okay n'est pas suffisant, il faut également vérifer que les étages précédents sont ceux convenus. Et justement tout annonce cela.

Donc, non, que l'EFI existe encore ne garantie en rien qu'il autorisera tout OS compatible EFI à booter.

avatar LeGrosJeanLou | 

@byte_order

@fte a dit à 11h01

"Peut-on encore installer un autre système ? Peut-on encore virtualiser un autre système sur macOS ? Peut-on encore virtualiser macOS ? Peut-on démarrer un système de secours capable de démarrer n'importe quel Mac en USB ? À quel point est-on encore propriétaire de son matériel ?"

C'est bon là ? On peut reprendre une conversation normale ou ça va continuer sur du dialogue de sourds ?

avatar byte_order | 

Dans ce cas, votre réponse n'a pas été faite au bon endroit, mais soit.
Reste que vous ne répondez que sur le plan de la virtualisation, alors que son premier questionnement n'est pas celui là.

Et en conséquence, son intérrogation finale n'obtient pas de réponse claire non plus.

avatar LeGrosJeanLou | 

@byte_order

Bon. L'objet de ma réponse à @fte c'est de rappeler qu'Apple n'a pas attendu l'iPhone pour fermer ses machines. En fait c'était la norme avant 2006 et le Mac Intel.

Donc son discours stérile sur le marketting de l'iPhone et le lavage de cerveau des clients Apple il peut se le garder.

Personnellement je me suis toujours foutu de pouvoir installer Windows sur mon Mac et ça va pas changer aujourd'hui parce qu'un Gus s'en émeut. Rien à voir avec le marketting. C'est historique chez Apple. Point.

avatar Bigdidou | 

@LeGrosJeanLou

"Personnellement je me suis toujours foutu de pouvoir installer Windows sur mon Mac et ça va pas changer aujourd'hui parce qu'un Gus s'en émeut. Rien à voir avec le marketting. C'est historique chez Apple. Point."

Ce qui a été historique et constituer un vrai appel d'air, c'est quand on a commencé à enfin pouvoir le faire, ou au moins à virtualiser Windows de façon fiable.
Je suis ravi que tu puisses t'en passer au point de rien avoir à en faire, mais j'ai besoin de ça pour le boulot, et sans, c'est au revoir le mac.
Et c'est pareil pour pas mal de mes confrères.
Sinon, les mac de mes deux garçons sont bootés sur Windows bien plus souvent que sous macOS, la grande, elle, est passée au PC.

De ma petite fenêtre, il n'est pas souhaitable qu'Apple reverrouille trop les choses, mais tant qu'on peut virtualiser, ça me va.
Par contre, je crains vraiment un passage ARM, mais quand ça sera généralisé, je pense que je bavocherai quelque part et que je serai plus préoccupé du moteur électrique de mon déambulateur que d'autre chose.

avatar LeGrosJeanLou | 

@Bigdidou.

Je peux tout à fait comprendre ton point de vue, qui ne fait pas semblant d'oublier par ailleurs qu'avant 2006 la virtualisation sur Mac était compliquée.

Je pense qu'en ce qui concerne la virtualisation d'un OS x86 sur macOS il n'y a aucun souci à se faire si la machine conserve une puce x86. Une VM c'est un programme comme un autre qui sait aller chercher ses ressources là où elles sont.

Même un Mac full ARM ne devrait pas poser de problème puisque MS a déjà annoncé travailler sur Windows ARM et la compatibilité des apps X86 32Bits avec celui-ci.

Tes enfants devraient passer sur PC si macOS ne leur convient pas. Y aura pas mort d'homme.

Je ne comprends pas l'obstination de certains à rester sur une plateforme qui leur procure autant de frustration...

avatar Bigdidou | 

@LeGrosJeanLou

"Tes enfants devraient passer sur PC si macOS ne leur convient pas"

Hé, hé...
Ils sont pas fous : windows pour jouer, mais quand il s'agit de bosser, ils reviennent sur macOS vite fait ;)

avatar LeGrosJeanLou | 

@Bigdidou

Tout s'explique ! ^_^

avatar byte_order | 

> Apple n'a pas attendu l'iPhone pour fermer ses machines.
> En fait c'était la norme avant 2006 et le Mac Intel.

Même pas. Apple avait déjà commencé à adopter et souvent promus lui même des standards non propriétaire bien avant 2006, l'USB, Ethernet, et même OpenFirmware.

Le niveau de fermeture des iPhones est sans commune mesure avec ce qu'Apple a jamais fait dans le passé. Il a toujours été relativement facile de faire tourner autre chose que la plateforme logicielle d'Apple sur leurs plateformes matérielles tout simplement parce qu'il n'y avait pas d'élément matériel dont l'objectif était de rendre cela très difficile voir impossible, les mécanismes étant logiciel jusqu'alors.

Oh certes Apple n'a jamais fait la promotion des systèmes d'exploitation alternatives capables de fonctionner nativement sur leurs machines, mais c'était bel et bien une réalité depuis très longtemps, et je parle pas de virtualisation ici mais bien de bare metal.

Le lock-in du mac progresse, il n'a pas toujours été ainsi.
Un processus d'iphonisation du matériel, tout comme l'iphonisation de macos a déjà commencé lui aussi.

Apple fait son fric sur la vente de matos. Ils n'en n'ont jamais fait autant qu'avec leur plateforme matérielle la plus vérrouillée qui soit : l'iPhone.
Cela ne devrait surprendre personne qu'ils vont donc verrouiller de plus en plus le mac également, à commencer par imposer le MAS comme seul vecteur d'installation d'application et le mécanisme de boot. Sous couvert de sécurité, bien sur, hein, ça marche toujours ça, la sécurité pour justifier moins de liberté...

avatar LeGrosJeanLou | 

@byte_order

À une époque il y avait un projet de développer un système Android sur l'iPhone. Ça a toujours été possible mais ça n'a pas trouvé son public (on se demande pourquoi)

Donc arrétez 2 minutes avec la fermeture du hardware iPhone.

Openiboot et idroid si mes souvenirs sont bons.

Bref.

NB: Y a pas plus de possibilités d'installer Windows Mobile sur n'importe quel téléphone Android que d'installer Android sur un téléphone Windows...

PS: L'imposition du MAS comme unique moyen d'installer des apps est un fantasme aussi vieux que l'iPhone. Je n'ai que faire des procès d'intention.

avatar byte_order | 

> À une époque il y avait un projet de développer un système Android > sur l'iPhone.
> Ça a toujours été possible mais ça n'a pas trouvé
> son public (on se demande pourquoi)

Il ne fonctionnait que sur des iOS jailbreaké. C.a.d. ayant vu son système de verrouillage cassé.

Mais merci de souligner que, justement, de tel projet n'existe plus depuis que casser le système de verrouillage est devenu d'année en année de plus en plus difficile.

> NB: Y a pas plus de possibilités d'installer Windows Mobile sur > n'importe quel téléphone Android que d'installer
> Android sur un téléphone Windows...

On parlait d'ordinateur personnel ici, par de terminaux mobiles.
Par contre, installer Android sur un PC *est* possible.

> L'imposition du MAS comme unique moyen d'installer
> des apps est un fantasme aussi vieux que l'iPhone.
> Je n'ai que faire des procès d'intention.

Et pourtant, depuis l'introduction du MAS, la vérification de la signature des applications :
- est optionnel, mais recommandé
- puis c'est activé par défaut
- puis l'option pour installer des applications non signé est caché, il faut en passer par une commande en ligne pour la réactiver.

C'est p'tet un procès d'intention, mais la tendance visible indique clairement l'intention...

avatar fte | 

@byte_order

"> L'inquiétude de @fte c'est de ne pas pouvoir virtualiser
> sur ces nouveaux Macs,

Ou avez-vous lu ça dans son commentaire !?!"

Je ne sais toujours pas à qui tu réponds, je m'en fiche vu le contenu des citations, mais en effet je n'ai pas dit que j'étais inquiet de ne pouvoir virtualiser sur Mac.

Je m'interroge par contre sur la possibilité de booter autre chose ou la possibilité de virtualiser macOS. Et des hackintosh. S'interroger n'est pas s'inquiéter par ailleurs. Je serais mort de terreur depuis longtemps si chaque question que je me pose me causait de l'anxiété.

avatar LeGrosJeanLou | 

@fte

Mauvaise foi...

avatar reborn | 

@fte

Apple a intégrer nativement un hyperviseur à macOS, c'est vrai qu'ils ont fait ça pour rendre impossible la virtualisation sur leur prochaine machine pro :)

avatar fte | 

@reborn

Fichtre, oui ! Ils n'ont jamais rien retiré, annulé, abandonné, sabré, leur roadmap est lumineuse, je suis con comme un balai de n'avoir aucune confiance en eux.

Ouaip. Ayez confiance !

Ou pas.

avatar reborn | 

@fte

Dans ce cas vous ne faites donc confiance à aucun groupe informatique.

Niveau roadmap Apple est le plus fiable de tous. Apple n'annonce pas de projet 5 ans à l'avance pour au final ne rien faire.

Apple ce n'est pas Google par exemple qui depuis le debut de la décennie ne sais pas ou il veut aller avec ses apps de messageries..

avatar fte | 

@reborn

"Niveau roadmap Apple est le plus fiable de tous."

Ah ah ah excellente ?

Désolé, j’avais loupé la blague au commentaire précédent.

avatar harisson | 

J'aime bien cette intégration des puces ARM, j'espère qu'il y aura un core NE sur la prochaine itération des Macs.

avatar Issou la chancla | 

Siri est tellement débile, mon dieu ...
Même pas foutu de comprendre le nom des villes dans 99% des contexte hors météo

La ville de Pau, 99% il te sors "peau".
Et alors si tu habites dans un petite village, n'essaie même pas ...

Je vois même pas l'intérêt de dédier une puce à une fonctionnalité aussi débile et bancale et inutile.
Surtout lorsqu'il sait ni chanter ni raconter des histoires droles, contrairement à Cortana.

avatar je-deteste-android- | 

@Issou la chancla

Bizarre, même si Siri est merdique, j'ai jamais eu de problème pour dire le nom de ma ville pour la météo.

Après, si t'habite en province ou en campagne, c'est normal. ?

avatar Issou la chancla | 

Pour la météo c'est normal, c'est la base. Il comprends assez bien.
ce que je veux dire, c'est que la même ville dans une question autre que la météo, ce con comprendra rien si la ville est pas une giga métropole.

Je lui ai simplement demandé de me trouver des cinémas aux alentours de Pau

Admire moi ce crétin ... http://image.noelshack.com/fichiers/2017/46/7/1511093186-capture-d-ecran-2017-11-19-a-13-05-52.png

Pages

CONNEXION UTILISATEUR