iMac Pro : des premiers benchs encourageants

Soumis par Nicolas Furno le lun, 16/10/2017 - 21:45

L’iMac Pro doit sortir d’ici la fin de l’année et on n’en sait pas beaucoup plus sur ce tout-en-un survitaminé que ce qu’Apple a indiqué lors de la WWDC, en juin dernier. Le constructeur a promis des performances hors pair, sans évidemment donner de chiffres précis. Alors pour patienter avant les tests exhaustifs, ces premiers benchs supposés sont encourageants.

Ils restent supposés, puisque la machine n’est pas encore disponible et qu’il est assez facile de berner Geekbench, l’app utilisée pour ces tests. Néanmoins, ces mesures sont cohérentes avec les rumeurs et avec les résultats attendus. À défaut de pouvoir les authentifier avec certitude, on peut les utiliser pour spéculer sans trop de risque sur les performances des iMac Pro.

Bench de ce qui serait l’iMac Pro à dix cœurs. Cliquer pour agrandir

Sans surprise, l’iMac Pro devrait être une machine très rapide, le Mac le plus puissant jamais commercialisé… du moins jusqu’à la sortie du Mac Pro qui n’est pas attendu avant 2018. Deux tests ont été publiés, l’un pour l’iMac Pro avec un processeur de huit cœurs, l’autre pour le modèle milieu de gamme avec un processeur 10 cœurs. Il manque encore le haut de la gamme, un Xeon de 18 cœurs qui promet d’aller encore plus loin.

L’iMac Pro d’entrée de gamme équipé d’un Xeon à huit cœurs devrait faire mieux que n’importe quel autre Mac en multi-core avec un score qui dépasse les 23 500 points. À titre de comparaison, l’iMac standard le mieux équipé n’atteint pas les 20 000 points au même test. Le modèle avec dix cœurs fait logiquement mieux et il laisse même loin derrière le Mac Pro le plus puissant, qui dispose pourtant de douze cœurs, avec son score de près de 36 000 points.

En single-core, c'est-à-dire en utilisant un seul cœur, les écarts sont moins impressionnants. Ces premiers benchs laisseraient même entendre que l’iMac standard équipé de l’option Core i7 à 4,2 GHz ferait mieux. Ce n’est pas anormal, Apple ayant manifestement choisi de réduire la cadence des processeurs fournis par Intel, comme une précédente rumeur le laissait déjà entendre. La coque fine de l’iMac Pro semble avoir contraint le constructeur à réduire la puissance du processeur pour limiter la chauffe et la consommation électrique.

Cliquer pour agrandir

On vérifiera ces valeurs quand on aura reçu l’iMac Pro. D’ici là, ces résultats semblent cohérents et ils sont encourageants. Pour les usages professionnels, ceux qui mobilisent souvent tous les cœurs d’un processeur, ce tout-en-un promet d’être effectivement très puissant.