Quel Mac acheter si j’étais étudiant aujourd'hui ?

Nicolas Furno |

J’ai acheté mon premier Mac en 2006. À l’époque, j’étais étudiant depuis environ six mois et mon PC portable sous Linux ne me servait à rien. J’avais besoin d’un ordinateur pour travailler, pas pour bricoler, et je ne voulais pas du tout de Windows. C’est assez naturellement que je me suis tourné vers les Mac, d’abord un iBook G4 qui m’a (fort bien) servi une dizaine de mois avant de laisser la place à un magnifique MacBook noir.

Pomme blanche sur un fond noir. On ne passait pas inaperçu avec ce Mac…

Pour ceux qui ne suivaient pas l’actualité d’Apple à l’époque, on avait deux options si on voulait un Mac portable. Il y a dix ans, le constructeur vendait soit un MacBook 13 pouces en plastique, soit un MacBook Pro 15 ou 17 pouces en aluminium. Le MacBook Air n’existait pas encore et il n’était même pas question d’iPad. Les choix étaient plus limités donc et pour un étudiant, le MacBook était le choix évident.

Convaincu par les Mac, je me suis naturellement tourné vers ces MacBook courant 2007. J’ai attendu leur mise à jour au mois de mai — six mois après la précédente, car oui, à l’époque, il y avait deux mises à jour par an — et j’ai cassé ma tirelire. Bénéficiant de la promotion étudiante à hauteur de 12 %, j’ai même pu m’offrir le modèle haut de gamme, le MacBook noir, qui valait 1450 € neuf et que j’ai payé environ 1275 €.

Cet ordinateur m’a suivi pendant toutes mes études et je ne l’ai abandonné qu’en commençant à travailler chez MacGeneration, à l’automne 2010. Trois ans de bons et loyaux services, des heures de notes pendant les cours, plusieurs mémoires à la fac… autant dire qu’il m’a bien servi et il a ensuite rendu service pendant cinq années supplémentaires dans ma famille.

Il a pris des coups, mais je ne suis pas le seul responsable : après moi, il a servi à plusieurs personnes dans ma famille et il fonctionnait encore au quotidien il y a un an.

Si j’étais étudiant aujourd’hui et que je devais acheter un ordinateur pour m’accompagner en cours, qu’est-ce que je choisirais ? Cette question est apparue autour de la table de repas de MacGeneration et elle s’est avérée plus difficile qu’escomptée. En admettant que j’ai le même budget qu’à l’époque, soit au maximum 1450 € avant réduction, quel Mac est-ce que je choisirais ?

Apple ne propose plus de Mac comme le MacBook

Le premier constat, c’est qu’Apple ne propose plus de machines comme le MacBook d’alors. Cela nous semble étrange aujourd’hui, mais en 2007, la gamme des Mac portables était très simple et très cohérente. Entre l’entrée de gamme vendue à peine plus de 1000 € et le MacBook Pro 17 pouces vendu à partir de 2800 €, il n’y avait pas le gouffre qui sépare actuellement un MacBook Retina d’un MacBook Pro 15 pouces.

Le MacBook noir était vendu 200 € de plus uniquement pour son disque dur légèrement plus gros. Mais il souffrait aussi nettement moins de problèmes de plastique craquelé (et il était plus classe). Cliquer pour agrandir

Les deux familles de Mac portables se distinguaient sur de nombreux points. La taille d’écran déterminait encore plus qu’aujourd’hui la gamme, mais la plus grosse différence était la qualité de fabrication. Les MacBook en plastique étaient d’excellents ordinateurs à l’époque, mais ils étaient fragiles. C’est d’ailleurs pour cela, essentiellement, que j’avais choisi le noir : les MacBook blancs souffraient à l’époque de vieillissement prématuré et leur plastique jaunissait et craquelait dès les premiers mois.

En comparaison, les MacBook Pro en aluminium n’étaient pas encore aussi bien conçus que les modèles unibody, mais ils étaient déjà beaucoup plus solides. De fait, quand on compare aujourd’hui un MacBook à un modèle Pro de la même époque, la différence saute aux yeux. L’appareil en plastique grince de partout et il lui manque des bouts de plastique sur le repose-poignet. Celui en aluminium est en aussi bon état qu’au premier jour.

Deux Mac de 2007 ou 2008 : celui en plastique montre bien quelques signes de fatigue, mais celui en aluminium est en aussi bon état qu’à sa sortie.

À l’époque, c’est cela que l’on payait : une meilleure qualité de fabrication. Et c’était important, ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, mais le cœur de l’ordinateur, ses composants internes, ne changeait pas fondamentalement. Prenez mon MacBook mi–2007 avec un MacBook Pro sorti à la même époque : ils ont le même processeur, mais pas à la même fréquence, ils ont la même quantité de RAM, des disques dur similaires et des écrans de la même résolution.

La différence la plus significative était à chercher du côté de la carte graphique, puisque les MacBook se contentaient de celle fournie par Intel, quand les Pro avaient une carte dédiée bien plus puissante. Mais je ne jouais pas plus à l’époque qu’aujourd’hui et je n’ai jamais été limité par la puce Intel.

Les composants internes étaient très proches à l’époque entre un MacBook et un MacBook Pro. Cliquer pour agrandir

En achetant un Mac d’entrée de gamme en 2007, j’avais l’assurance d’avoir une machine à jour en termes de composants. Je sacrifiais la qualité de fabrication et gagnais sur d’autres points : les MacBook avaient une meilleure autonomie et ils étaient plus compacts, ce qui compte dans une salle de classe. Et je savais que j’avais une marge de manœuvre : j’ai très vite acheté de la RAM et un disque dur plus gros, deux composants que l’on pouvait changer avec une pièce et un tournevis.

En tant qu’étudiant, cette option permettait d’économiser à l’achat et mettre à jour ensuite son ordinateur, en payant moins cher pour le stockage ou la mémoire vive. C’était bien pratique et cela a permis de prolonger la durée de vie. Si ce Mac était resté bloqué sur son disque dur 5 400 t/m d’origine, je ne pense pas qu’il aurait servi comme machine principale jusqu’en 2015. Mais il accepte n’importe quel SSD aujourd’hui…

À l’époque, non seulement on pouvait ouvrir les Mac et accéder à leurs composants, mais c’était prévu pour. Une pièce retirait la batterie et quelques vis plus tard, on accédait au disque dur (au fond sur la photo, l’emplacement est vide) et aux deux barrettes de RAM.

Quel Mac aujourd’hui pour le même budget ?

Ce retour dans le passé est instructif pour juger la gamme actuelle. Prenons mon budget de l’époque, environ 1450 € avant la réduction étudiante, et regardons ce que je peux acheter. Apple propose de nombreuses options, du MacBook entrée de gamme au MacBook Pro de l’an dernier, en passant par un MacBook Air qui est l’équivalent direct, sur le plan tarifaire, du MacBook plastique de 2007.

À l’époque, on ne lésinait pas sur les ports… (MagSafe, Ethernet, mini DVI, FireWire 400, deux USB 2.0, entrée et sortie audio et verrou Kensington).

Le MacBook Air est toujours une excellente machine et elle est bien supérieure sur tous les points à mon MacBook de l’époque, c’est indéniable. Mais en même temps, je ne voudrais pas acheter un ordinateur sans écran Retina en 2016, encore moins quand la dalle est aussi mauvaise que celle de cette gamme. Le MacBook entrée de gamme est aussi disponible, mais son processeur serait trop juste pour l’étudiant en géographie que j’étais (bon nombre de logiciels de cartographie m’obligeaient à virtualiser Windows).

La meilleure option serait probablement le MacBook Pro 13 pouces de 2015 qu’Apple vend toujours 1450 €, cela tombe bien. Et je n’ai pas beaucoup de critiques à faire à son encontre, si ce n’est le stockage : 128 Go de stockage, je passerais probablement mon temps à me battre avec macOS. Et contrairement aux Mac de 2007, ce stockage ne peut pas facilement être changé par la suite.

Apple se rattrape aujourd’hui avec sa boutique de Mac reconditionnés qui baisse le tarif d’entrée et permet d’obtenir une meilleure machine au même prix. Mais dans tous les cas, je n’aurais pas aujourd’hui le meilleur de ce qui se fait chez Apple. Les Mac avec Touch Bar seraient totalement hors de portée si j’étais étudiant et même le MacBook Pro 13 pouces de 2016 sans la Touch Bar est vendu 1700 € au minimum, bien au-delà du budget. Je ne perdrais pas en qualité de fabrication en piochant dans le catalogue plus ancien, mais je n’aurais pas les meilleurs composants internes.

Il faut reconnaître toutefois que la situation a bien changé en près de dix ans et que les Mac d’il y a quelques années restent d’excellentes machines. On n’arrête pas de le constater, cela fait plusieurs générations que les processeurs Intel stagnent et même si les SSD font encore des progrès, les Mac d’aujourd’hui sont globalement aussi rapides que ceux de 2012 en usage courant. Alors qu’entre un MacBook de 2007 (Core 2 Duo 2 Ghz) et un iBook de 2003 (PPC G3 800 Mhz), c’était le jour et la nuit.

L’entrée de gamme des MacBook Pro de 2016. Les Mac actuels sont largement plus solides et mieux construits que ceux de 2007, on ne peut pas le nier.

Il faut aussi reconnaître qu’Apple a fait d’énormes progrès en matière de conception et les Mac sont mieux construits qu’ils ne l’on jamais été. Le constructeur maîtrise parfaitement l’aluminium et les machines actuelles devraient particulièrement bien résister à l’usure du temps. Les Mac sont montés en gamme, les prix ont été ajustés en conséquence.

Pourquoi un Mac ?

En réfléchissant à ce que j’achèterais si j’étais un étudiant aujourd’hui, une question s’est naturellement posée. Pourquoi, au fait, acheter un Mac ? En 2007, je n’avais pas vraiment le choix : c’était soit un PC portable sous Windows ou Linux, soit un Mac portable. En 2016, je croulerais plutôt sous les options.

Je pourrais acheter un iPad plutôt qu’un Mac. Après tout, Apple ne cesse de répéter que c’est la solution d’avenir et j’utilisais mon Mac essentiellement pour prendre des notes en cours et rédiger des fiches de lecture et des devoirs. Une tablette et un clavier externe feraient aussi bien et même mieux sur quelques points, à commencer par l’encombrement et l’autonomie.

Et même sur le prix. Avec le prix que m’avait coûté mon MacBook, soit 1275 €, je pourrais acheter un iPad Pro 9,7 pouces haut de gamme (256 Go de stockage et cellulaire) et un clavier. Et j’aurais encore assez d’argent pour financer quelques années de cinéma.

Quitte à économiser, pourquoi ne pas aller jusqu’au bout et opter pour un Chromebook ? On entre dans le bas de gamme (à 500 €, on trouve un très bon modèle) cette fois, mais j’en ai testé quelques-uns l’été dernier et le rapport qualité/prix est imbattable. Et ce sont des ordinateurs bien assez puissants pour prendre des notes pendant un cours. Ils ont l’avantage, comme l’iPad, d’être silencieux et de bénéficier parfois d’une excellente autonomie. Sans compter que la connexion nécessaire actuellement n’est probablement plus un problème à l’heure actuelle.

Peut-être est-ce par habitude, mais je trouve ces deux options moins séduisantes. Même si je n’avais pas besoin d’un Mac tous les jours, j’ai apprécié d’avoir un véritable ordinateur quand, à la fin de mes études, j’ai utilisé des logiciels spécialisés proposés uniquement sur les ordinateurs. Je ne crois pas que l’iPad soit au niveau en matière d’offre logicielle, même si l’App Store a progressé ces dernières années. Et ne parlons pas des Chromebook, même s’ils vont profiter d’une partie des apps Android à l’avenir.

Oublions mon cas pour terminer. À l’heure actuelle, les étudiants n’ont jamais eu autant d’options pour accompagner leurs études d’un outil informatique. Même si cela peut sembler un petit peu absurde, même un iPhone pourrait servir pendant un cours, avec un clavier externe pour prendre des notes ou alors en guise de dictaphone. De façon plus raisonnable, les tablettes et les Chromebook sont les candidats les plus logiques et ils sont bien moins chers que les Mac de 2007.

Malgré tout, un étudiant qui voudrait acheter un Mac aujourd’hui sera moins bien desservi que dans les années 2000. Les petits budgets doivent se contenter de machines moins puissantes ou alors anciennes, ils ne peuvent plus avoir un ordinateur d’entrée de gamme et à jour. Et même si les Mac vendus ces derniers temps sont de superbes machines, solides et très bien conçues, elles ne peuvent plus évoluer au fil des années.

Ce n’est plus un marché qui intéresse Apple. Le constructeur ne manque pas de le rappeler et de le souligner à chaque nouveauté et cela explique sans doute une bonne partie des crispations dans la « communauté » ces derniers mois.


avatar macinoe | 

1500 € pour la plupart des étudiant c'est hors de prix, c'est tout.

Et dire que 1500 €, c'est 1€ par jour pendant 1500 jours n'y change rien, mais alors rien du tout. C'est juste un argument de commercial à 2 balles qui prends ses clients pour des débiles.

Après si ta justification pour dépenser une telle somme, c'est de dire qu'autrement l'ordi ne va pas tenir le durée des études, alors là je t'arrête tout de suite dans ton délire.

Il y a un moment où il faut arrêter de raconter nimporte quoi.

S'il y a des machines dont pérénité est compromise aujourd'hui, ce sont bel et bien les mac avec leur ram et leur ssd soudés.

avatar Rigat0n | 

@macinoe

Moi : tu empruntes,...
Toi : quel rapport avec l'emprunt ???

Au temps pour moi je pensais que tu voulais discuter, mais en fait tu fais juste partie d'un concours de mauvaise foi pour lequel je n'ai pas signé. Évidemment que c'est mieux de s'acheter un appart sans emprunt mais peu de gens en sont capables. Bref tu dis n'importe quoi, bon vent :)

avatar supermars | 

@macinoe

"C'est vous qui parlez d'étalement d'un remboursement pour l'achat d'un ordi en prétendant que ça passe mieux comme ça, alors qu'en réalité c'est pire."

-> Je ne fais que calculer le prix de revient et son poids relatif.

"Et justement c'est totalement irresponsable de vivre au dessus de ses moyens."

-> Faire des études ce n'est pas vivre mais investir. Diriez-vous à un un entrepreneur qui a emprunté pour lancer son affaire, à un acheteur d'un logement, qu'ils sont irresponsables et qu'ils vivent au-dessus de leurs moyens ?

"C'est vous qui êtes irresponsable en conseillant à des étudiants de s'endetter pour acheter un ordi qui fera exactement la même chose qu'un autre 5 fois moins cher."

-> S'endetter APRÈS avoir mesuré ses chances de réussite
-> Il ne faut pas être excessif car il s'agit de s'endetter raisonnablement: un crédit de 1500€ n'est pas non plus une somme catastrophique, surtout si on peut espérer un retour sur investissement.
-> Je n'ai jamais dit qu'un étudiant devait prendre forcément la machine la plus chère, ne pas faire appel à l'occasion etc.
--> Aussi bien pour 5 fois moins cher ?
Cela me semble également excessif. Aussi bien pour 10, 15, 25 ou 30 % moins cher je veux bien. Et encore... C'est sans compter le plaisir (esthétique, ergonomie, durée de vie de la batterie et tutti quanti).
-> Ne pas investir par frilosité me semble être une forme d'irresponsabilité.

Encore une fois, ne te méprends pas sur mes propos. J'admire Solon pour son abolition de l'esclavage pour dettes, mais tout est une question de proportion et un petit crédit qui sert de moyen pour réussir, eh bien, ça peut servir.

avatar macinoe | 

"Encore une fois, ne te méprends pas sur mes propos. J'admire Solon pour son abolition de l'esclavage pour dettes, mais tout est une question de proportion et un petit crédit qui sert de moyen pour réussir, eh bien, ça peut servir."

Je ne vois pas en quoi un ordi à 1500 € fera plus réussir qu'un à 300 € pour un étudiant.

Ce n'est vraiment pas ça qui va changer la moyenne du semestre, par contre ça risque de sérieusement compliquer sa vie de tous les jours s'il se mets des dettes sur le dos pour des futilités pareilles.

avatar feefee | 

@macinoe

"Allez je vais te donner un truc révolutionnaire et infaillible :
Le meilleurs moyen d'économiser de l'argent c'est de ne pas en dépenser. "

C'est donc ce que tu fais ?

Ou alors toi tu as du cash en pagaille donc tu peux ?

avatar supermars | 

@macinoe

C'est quoi cette attaque ad hominem ?

Sinon, je ne vois pas de lien entre une budgétisation annualisée, mensualisée ou journalisée et le crédit à la consommation (je procède ainsi et je n'ai jamais pris de crédit conso).
Et puis, si on crois en sois, si on se donne à fond, ce n'est pas idiot de prendre un crédit pour financer ses études. C'est un investissement pour entreprendre ses études. C'est comme emprunter pour une maison, une boulangerie, un cabinet médical etc.
Aucun rapport avec les pigeons.
Je pense d'ailleurs que les vrais pigeons sont ceux qui pensent que tout leur tombera tout cuit dans le bec, car ils se retrouvent souvent le bec dans l'eau.

avatar macinoe | 

Vous êtes en train de me dire que vous payez des taux d'intérêt par goût et pas par obligation ?

Soyons sérieux une seconde. si vous aviez le choix, vous ne le feriez pas.

Et oui l'usure, c'est une arnaque immorale.

Et ceux qui en sont victime des pigeons. même si je comprends que bien souvent ils n'ont pas le choix.

avatar bbtom007 | 

Étudiant je cherchais d'abord a me nourrir ! C'est seulement quand j'ai eu salaire supérieur au prix du mac que j'ai pu me faire plaisir ! iBook G4. J'ai adoré ce laptop.

avatar alexcmoi37 | 

Moi j'ai vécu la même chose pour mes étude et j'ai toujours mon macbook blanc de 2007 il fonctionne toujours et il est toujours en fonction, je l'utilise pour ma prusa i3 sous windows 7 avec bootcamp quand je suis obliger d'imprimer en dehors de chez moi, bon il a était mise a jours avec 4 go de ram et un ssd de 240 go et il fonctionne a merveille l'avantage des vieux mac c'est de pouvoir mettre a jours son équipement presque 10 ans après sont achat.
mes équipements
Mabook blanc C2D 2,16ghz 4go ram 240ssd batterie changer et chargeur réparé, d'origine 1go ram 120dd
Imac fin 2009 C2D 3,06ghz 16go ram 500ssd + 2to dd, d'origine 4go ram 500dd et superdrive
Macbook air mi 2011 1,6 I5 ghz 2 go ram 128ssd, d'origine 64ssd

Je trouve vraiment dommage que apple fasse plus d'ordi évolutif et que depuis 2011 niveau perf ils sont kfikif, perso je changerais de mac quand il sera hs

Si je devais retourné a L’école avec le même budget ce serais ipad pro wifi/4g (quoique je peut faire un partage de connexion avec mon portable) avec clavier et pencil

avatar xipiron | 

Pour ma part j'irais voir du côté de l'occasion. Pour 1400€ j'ai acheter récemment un MBP 15". Alors j'imagine qu'un air ou MBP 13 d'occasion avec une belle config fera largement l'affaire et ca pour quelques années.

avatar Le docteur | 

Un MBA avec un SSD pas trop pourri. Le reste serait trop cher.

avatar Jazzride | 

MBP ancien modele (2015 max)
Mac book air
PC sous Win10, linux ou hackintosh

je dirais un pc sous win10 pro sans hésiter en fait, soit l'inverse de ce que je préconisais il y a 10 ans.

avatar banneliv | 

Et l'inflation ??
En rapide calcul basé sur le smic on arrive à un budget de 1660 €.
Le premier 13" touch bar devient abordable.

avatar macinoe | 

Je me souviens avoir cherché l'ordinateur portable le moins cher du marché en 2006 pour un ami qui n'avait pas beaucoup de moyen.

C'était le dell inspiron 1300 en 14"
Je me souviens parfaitement qu'il valait 599 €

Aujourd'hui un modèle d'entrée de gamme démarre à moins de 200 €
http://www.fnac.com/PC-Portable-Acer-Aspire-ES1-331-C0Z5-13-3/a10004418/w-4

3 fois moins cher...
Et avec l'inflation, c'est au moins 4 fois moins cher.

Le prix du matériel informatique a énormément baissé.

Un prix resté constant, c'est une anomalie.

avatar Jazzride | 

Enfin une proposition réaliste pour un étudiant
1600 euros un portable pour un étudiant il y a de quoi rigoler, on voit qu'il y en a qui sont loin des réalités de ce monde.

avatar noodles2a | 

Pour ce budget le meilleur compromis est un MacBook Pro Rétina 13" 2015 pour moi

avatar Mike Mac | 

Un iPad ou une tablette Windows avec Nebo (MyScrypt) pour les notes manuscrites qui deviennent des notes dactylographiées....

avatar myzt | 

Selon moi, il manque dans le marché des laptops d'un intermédiaire qui serait entre les laptops bas de gamme et les Macbook/Surface/Dell qui visent une clientèle plus haut de gamme
Entre 500 et 1000 euros, c'est un peu le désert de Gobi, pas un modèle ou une marque qui se positionne clairement
On cite souvent les chromebooks et les hybrides Windows comme des laptops accessible en entrée de gamme et on connait également les Macbook Pro Retina, Surface Book et autre XPS dont le ticket d'entrée refroidirait même le plus fortuné des étudiants
Xiaomi a sorti le Notebook Air 12/13 à destination du marché chinois pour un prix réellement compétitif
Le laptop est très qualitatif pour un prix assez raisonnable (500 euros pour le 12,5 pouce qui est similaire au Macbook 12 et 750 euros pour le 13 pouces qui est entre un Macbook Air/Pro avec une carte graphique dédiée, une 940 MX)
C'est dommage mais je pense que ce Xiaomi Notebook Air serait un parfait ultraportable pour un étudiant, l'autonomie est assez bonne, environ 7 heures, la finition est excellente et le design, sublime
Beaucoup de monde pense qu'ils ont simplement et bêtement copier Apple au niveau du design mais pour en avoir eu un, le design me fait plutôt penser à un mixte d'un Google Chrome Pixel et une Surface Book
J'ai été étonné par la connectique, présence d'un port HDMI, 2 ports USB 3.0 et un port USB-C, de quoi contenter pas mal d'utilisateurs

http://www.minimachines.net/actu/notebook-air-43273
http://www.notebookcheck.net/Xiaomi-Mi-Air-13-3-inch-Notebook-Review.180561.0.html
http://www.lesnumeriques.com/ordinateur-portable/xiaomi-mi-notebook-air-p34113/test.html

D'accord, c'est Windows 10, je ne porte pas spécialement cet OS dans mon cœur mais il y a la possibilité d'installer Linux
Mais je ne pense pas que c'est une alternative crédible à l'heure actuelle, tout simplement parce que c'est de l'importation (risque de douane, pas de sav digne de ce nom) et clavier QWERTY ANSI

avatar Mike Mac | 

Et pour les étudiants se paupérisant...

Yepo 737S : Prise en main et découverte du 13,3″ à moins de 170€

http://www.minimachines.net/tests/prise-en-main/yepo-737s-45723

avatar victoireviclaux | 

Pour ceux qui disent que Apple a changé depuis que Steve Jobs est mort... Regardez cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=CynUvCcJjlg&t=0s et faites votre avis. C'est sûr qu'il y a des choses qui ne vont pas chez Apple mais il ne suffit pas de lire les commentaires et de suivre "bêtement" ces avis parce qu'il y a une tendance générale à dire que Apple c'est devenu nul depuis que Jobs est mort. Bref.

avatar macinoe | 

Ouch...

Je n'en peux plus de la gestuelle et du phrasé des youtubeurs boutonneux.
Insupportable.
Et il est bien endoctriné le gamin, c'est effrayant.
Mais bon, ça correspond à une génération bien précise.

Chez des gamins ayant 3 ou 4 ans de moins, ce culte de la marque Apple n'existe plus. C'est PS4, pc gamer et smartphone android. Plus RAB d'Apple.

avatar myzt | 

C'est qui ce Kevin de 18 ans avec un MBP et un iPhone 7 Plus?
C'est pas crédible
Encore un qui soit né avec un iPhone en gris sidéral à la bouche euh pardon une cuillère en argent ;p

avatar madaniso | 

Je sais pas pourquoi mais vu le budget et les réductions de noel, notre ami serait peut etre reparti avec un Surface Book.

avatar alan1bangkok | 

perso , je prendrais le moins chéro ( surement un Chromebook ) et je garderai des sous pour manger

avatar Adrienhb | 

Le MBP 2008 est une bonne machine, mais la qualité des matériaux n'est pas extraordinaire non plus. Sur le mien le plastique autour du trackpad est cassé (un trou dans un coin), les pieds se sont détachés rapidement, le lecteur dvd est aux abonnés absent, j'ai dû changer les ventilateurs (et malgré ça ils continuent de faire beaucoup de bruit).
Bref...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR