Les faux procès du MacBook Pro 2016

Christophe Laporte |

Le moins que l'on puisse dire concernant les nouveaux MacBook Pro, c'est qu'ils créent la controverse. Et cela dure depuis le special event, ce qui est inhabituel comme l'a convenu Phil Schiller envoyé au feu pour expliquer les choix d'Apple. Cette nouvelle gamme de portables fait l'objet de critiques surprenantes, voire infondées, pour qui suit l'évolution du constructeur de longue date.

Il y a un point qui fera l'unanimité, et encore, on peut en débattre, c'est le prix de la nouvelle gamme. Apple fait une fois de plus chèrement payer ses nouveautés. Mais est-ce que ces MacBook Pro sont plus chers que leurs illustres prédécesseurs ? Rien n'est moins sûr.

Si l'on s'en tient au ticket d'entrée, c'est certain. Si l'on se fie à sa durée de vie potentielle, c'est plus compliqué. Oui, tout est soudé dans ce MacBook Pro, ce qui interdit tout changement de composant. Autrement dit, pas d'amélioration possible après l'achat. Mais même dans sa configuration de base, le MacBook Pro 13" est suffisamment dimensionné pour durer des années. L'époque où un modèle en chassait un autre tous les six mois et rendait le précédent obsolète est révolue depuis un moment. Nous y reviendrons plus tard.

Depuis le premier PowerBook, les portables d'Apple ont toujours essayé de trouver un compromis entre finesse, autonomie, confort et puissance. Si vous cherchez un ordinateur portable avec toutes les dernières spécifications à la mode, allez voir la concurrence, cela n'a jamais été la force d'Apple.

Vous vous plaignez qu'Apple n'ait pas la carte graphique haut de gamme du moment ? Vous devez vous égosiller depuis bien longtemps ! Là encore, on peut vous conseiller quelques marques. Apple fait des choix, parfois radicaux, et cela a toujours été ainsi.

L'arrivée en force du couple USB-C / Thunderbolt 3 en est la parfaite illustration. Quelque part, c'est le symbole que cette société est fidèle à elle-même. Oui, la transition va être pénible à court terme, mais à moyen ou long terme, ce sera une avancée fantastique. La tentation aurait été de laisser un port USB classique, mais avec ce genre de compromis, on aurait encore des ports LocalTalk sur nos Mac (ce n'est pas faute d'avoir aimé LocalTalk).

On a survécu aussi à la fin du SCSI alors qu'il n'y avait pas d'adaptateur ! Image Smial CC BY-SA

Une des fautes d'Apple a été de ne pas suffisamment communiquer sur cette avancée. Et il est vrai que les fiches techniques (celle-ci ou celle-là) concernant le Thunderbolt 3 donnent le vertige : il est bien compliqué de s'y retrouver, même pour un utilisateur aguerri. Cette confusion est un mal nécessaire, le temps que les choses se lissent et que l'industrie marche du même pas.

Mais ce n’est pas nouveau : Steve Jobs avait eu beau mettre en marche son champ de distorsion de la réalité, l’absence d’un lecteur de disquettes avait été vécue comme un drame pendant des années par de nombreux utilisateurs.

Pourquoi ces machines vont durer

Comme on l’expliquait cet été, la course à la puissance n’est plus d’actualité sur les ordinateurs. On a vu que le nouveau MacBook Pro 13" d'entrée de gamme se faisait talonner par l'iPhone 7 et qu’il n’offrait pas d’avancée spectaculaire par rapport au MacBook Pro 2015.

Pour donner un autre exemple de cette stagnation en matière de puissance, il suffit de faire des comparaisons avec Geekbench, qui teste les performances brutes des processeurs. Sur un cœur, le nouveau MacBook Pro sans Touch Bar affiche un score de 3 588 points. À titre de comparaison, le premier MacBook Pro Retina haut de gamme avec un Core i7 réalise un score de 3519. Rappelons qu’il y a quatre ans d’écart entre ces deux machines. Il existe évidemment des applications qui savent tirer parti de plusieurs cœurs, mais pour un usage quotidien classique, ce sont surtout les logiciels à un cœur qui sont les plus sollicités

Toujours afin de montrer à quel point Intel stagne, en 2008, au même petit jeu, le meilleur MacBook réalisait un score de 1 728. Autrement dit, alors que les performances sur un cœur ont quasiment stagné ces quatre dernières années, elles avaient doublé entre 2008 et 2012.

Le principal problème qui se pose à Apple et à l'ensemble de l'industrie du PC par la même occasion, c'est la stagnation de son principal partenaire Intel. Le contraste est cruel avec ce qu'Apple est capable d'accomplir chaque année pour ses propres processeurs ARM. Les systèmes sur puce Ax qui équipent iPhone et iPad explosent le plafond de verre des performances de leurs prédécesseurs - on peut difficilement en dire autant des processeurs Intel.

La feuille de route d'Intel ne laisse pas présager de miracles dans les années à venir. Les puces graphiques d'Intel progressent plus vite, mais cela n'a rien à voir avec ce que l'on a pu connaitre par le passé. Et c'est peut-être le principal enseignement de cette génération de MacBook Pro : Apple est bloquée avec Intel, comme elle a pu l'être à une autre époque avec le PowerPC. La tentation de passer à ARM doit être sacrément grande du côté de Cupertino.

Le faux débat sur la RAM

« 8 Go par défaut ? C'est scandaleux, c'est de l'obsolescence programmée », on a eu le droit à ces balivernes dans les réactions, notamment dans les commentaires des différents articles consacrés au MacBook Pro. Ou encore « 16 Go pour les professionnels, c'est ridicule ! »

Beaucoup en sont manifestement restés dans les schémas de l'informatique à papa, guidée par la loi de Moore. N'en déplaise à certains, avec l'avènement du mobile, nous avons basculé dans une nouvelle époque. Là où on était dans le toujours plus, on est désormais dans le toujours mieux. Cette bascule sur Mac a eu lieu avec Snow Leopard. L'influence du mobile et de ses méthodes de développement ont eu un impact considérable sur macOS.

La gestion de la RAM n'a jamais été parfaite sous OS X. À un certain moment, cela aurait même pu devenir problématique. Mais ces dernières années, Apple a fait beaucoup d'efforts pour améliorer tout cela. On citera deux exemples : l'arrêt du Garbage Collector et la compression de la RAM introduite dans OS X Mavericks.

Pourquoi a-t-on pendant longtemps cherché à acheter toujours plus de RAM ? On va s'épargner les détails et aller au plus vite : tous les systèmes d'exploitation, ou presque, ont recours à la mémoire virtuelle. Lorsque la RAM est pleine, l'OS a recours au disque dur pour stocker les données dont il n'a pas besoin.

La gestion de la mémoire sous Mac OS était très artisanale
La gestion de la mémoire sous Mac OS était très artisanale

Comme vous le savez, la RAM est extrêmement rapide alors que les disques durs en comparaison sont lents. En matière de performances, cet aller-retour entre la RAM et le disque dur est extrêmement coûteux. Avec les SSD, la donne a considérablement changé. Et quand on sait que le SSD du MacBook Pro bat le record de vitesse du MacBook Pro 15" 2015 (2 Go/s en lecture) et multiplie par plus de deux les débits par rapport au précédent 13", on commence à entrevoir le faux problème que cette capacité en mémoire vive peut représenter.

Il y a les progrès système et les progrès matériels. Puis il y a le travail des éditeurs tiers. Quelle est l'application la plus gourmande chez bien des utilisateurs ? Le navigateur web ! Récemment, Google s'est aperçu que Chrome avait tendance à faire des excès. Le géant de l'internet a fait amende honorable et s'est lancé dans un régime forcené. Résultat, sur certains points, sa consommation en RAM a été divisée par deux. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

Pour le commun des mortels, 8 Go de RAM, c'est suffisant. Et au vu des arguments avancés, c'est sans doute vrai pour de nombreuses années. À la suite de ces polémiques, nous avons trouvé un comparatif publié l'année dernière qui cherchait à évaluer les performances en fonction de la quantité de RAM. Ces tests ont été effectués sur un PC Windows dans une optique « gaming ». Petite précision : le PC était équipé d'un processeur Skylake Core i7 et d'un SSD. Résultat : autant la différence est grande entre 4 et 8 Go dans le cadre d'un montage vidéo, autant elle est minime entre 8 et 16 Go.

Il est vrai que pour quelques professionnels, 16 Go, ce n'est peut-être pas assez. Mais on invitera ceux qui ont tendance à râler un peu facilement à consulter ce témoignage du chercheur en sécurité Jonathan Zdziarski, qui expliquait que son Mac ne swapait pas alors qu'il avait un grand nombre d'applications ouvertes :

  • VMware Fusion avec deux machines virtuelles (Windows 10 et Sierra)
  • Photoshop CC avec quatre photos 36 MP ouvertes avec des calques
  • Xcode : 4 projets Objective-C ouverts
  • Microsoft PowerPoint : une présentation ouverte
  • Microsoft Word : un document de 20 pages ouvert avec de nombreux graphiques
  • MachOView : le genre d'outils qu'emploie un chercheur en sécurité pour analyser des binaires
  • Firefox : consultation d'un site web
  • Safari : consultation d'un site web
  • Aperçu : affichage de trois livres
  • Hopper : un logiciel de rétro-ingénierie qui analysait un binaire
  • WireShark : qui analysait un réseau en temps réel
  • IDA Pro 64-bit :qui analysait un binaire 64 bits
  • Apple Mail : consultation de 4 boîtes aux lettres
  • Tweetbot
  • iBooks : affichage d'un livre électronique
  • Skype
  • Terminal
  • iTunes
  • Messages
  • Finder
  • Calendrier
  • Console
  • Path Finder
  • Little Snitch

Pour faire swapper son MacBook Pro, il a fallu grosso modo qu'il lance et utilise toutes les applications présentes sur son Mac. Le seul moment où la pression sur la mémoire s'est manifestée (voir le graphique en jaune), c'est quand il a lancé InDesign.

Autrement dit, on peut parfaitement être « pro » et n'utiliser que 16 Go de RAM. Même s'il reconnait que volontiers, 16 Go, dans de rares cas, cela peut être insuffisant. Là où l'on est à 2 000 % d'accord avec Jonathan Zdziarski, c'est sur les conseils qu'il donne.

Si votre Mac rame, c'est peut-être parce que vous avez installé un peu trop de saloperies. À titre personnel, je suis parfois surpris par l'accumulation d'icônes chez certains dans la barre des menus. Il invite tous les utilisateurs à faire le ménage dans les dossiers /Library/LaunchDaemons, /Library/LaunchAgents (aussi bien à la racine du disque que dans votre dossier utilisateur) et à faire le ménage dans le panneau Ouverture dans Préférences Système.

Autre conseil auquel on souscrit : bien sélectionner vos applications. Il explique (et je le fais pour les mêmes raisons) ne pas utiliser Slack et Chrome, car ce sont de gros cochons en matière de gestion de mémoire vive.

Pourquoi 256 Go de SSD convient à la plupart des utilisateurs

Le stockage est un élément clé dans un ordinateur. Mais là encore, la course vers le toujours plus est passée de mode à une exception près. S'il y a un domaine dans lequel Apple concentre ses efforts vers le toujours plus, c'est dans les performances de ses SSD. L'acquisition d'Anobit — 390 millions de dollars en 2012 — est l'une des plus précieuses de ces dernières années.

Grâce à ses contrôleurs faits maison, les performances en lecture-écriture ont fait des progrès incroyables sur les dernières générations d'iPhone et de Mac. Mais la quantité de stockage sur un ordinateur portable n'est plus aussi importante qu'autrefois. 99 % du temps, nos ordinateurs sont connectés et la vérité est dans le nuage.

À une époque, vous étiez condamnés à avoir toute votre musique sur votre ordinateur. Il y a maintenant Spotify, Deezer, Apple Music ou même iTunes Match. Même chose pour les photos, avec des services comme la photothèque iCloud ou Google Photos. Voilà qui permet à bien des utilisateurs de gagner des centaines de giga-octets d'espace disque.

Apple a également comme souci constant de réduire l'empreinte de son système. Cela a été particulièrement le cas avec Sierra. Son installation permettait d'économiser une dizaine de giga-octets. De nombreuses options permettent de gagner drastiquement de la place comme la possibilité de ne garder que les pièces jointes récentes dans Mail.

Mais la fonctionnalité la plus impressionnante est iCloud Drive, qui peut se charger automatiquement de vous faire gagner de l'espace en stockant dans le cloud les documents que vous n'utilisez jamais (lire : macOS Sierra : comment fonctionnent le stockage et la synchronisation iCloud Drive) .

Bien entendu, certains diront qu'ils ne veulent pas dépendre d'iCloud ou d'un autre nuage. Libre à vous d'utiliser d'autres solutions et/ou de bâtir votre propre nuage avec un NAS par exemple. Les solutions existent.

Mais en 2016, votre ordinateur portable n'a pas forcément vocation à être le lieu où vous centralisez tous vos fichiers. En partant de ce principe, 256 Go peuvent suffire à un grand nombre d'utilisateurs. C'est vrai aujourd'hui, ça le sera également dans 2 ou 5 ans.

Le dépit amoureux ?

On peut aimer ou pas ces MacBook Pro, mais dans l'ensemble les choix d'Apple sont cohérents. On se retrouve en 2016 avec un MacBook Pro dans un MacBook Air, c'est finalement comme cela que l'on pourrait résumer cette machine.

Après, il y a des choix sur lesquels on peut logiquement s'étonner. Comment se fait-il qu'une machine censée finalement être connectée le plus souvent possible n'ait pas des performances Wi-Fi au top ? On peut aussi discuter des choix d’Apple en matière de carte graphique. Pourquoi AMD et pas Nvidia ? On peut aussi s’émouvoir qu’Apple ne donne pas 512 Go de SSD sur le 15” entrée de gamme qui est quand même vendu 2699 €. On peut s’interroger aussi sur la présence du port jack. Apple aurait-elle dû aller plus loin à ce niveau ?

De manière plus générale, on peut regretter que la gamme d'ordinateurs portables Apple soit devenue aussi complexe que la gamme de meubles de rangement d'IKEA.

Mais que cachent finalement ces commentaires qui ont déferlé sur Internet ? Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas une spécificité française ! Le déboulonnement du Mac comme centre du hub numérique est-il mal vécu chez certains ? Est-ce qu'il n'y aurait pas une part de nostalgie dans cette affaire ? On est passé d'une époque où le Mac était le centre de tout à un produit qui vit dans l'ombre d'iOS et pour lequel ses responsables doivent insister sur le fait qu'il va encore exister pendant de nombreuses années.

Et si le souci, ce n'était pas que tout le monde se rend finalement compte, petit à petit, que le meilleur est passé, que l'heure de gloire des ordinateurs est derrière nous et que ce sont les smartphones, les tablettes, voire les montres qui suscitent la passion !


Tags
avatar awk | 

@zorg008

En relisant ton propos tu fais vraiment une fixette sur cette dénomination commerciale qui n'est qu'une dénomination commerciale.

Parler de "mensonge" me semble complètement hors de propos

D'ailleurs la plus grande part des machines seront acquise par des professionnels comme d'habitude sur ce positionnement tarifaire.

avatar debione | 

Dénomination commerciale cherchant à induire en erreur le client...
Pourquoi ils ne prennent pas la même dénomination que les iPhones? Macbook, macbook +, macbook S+? Parce que ce serait moins porteur. Mais de nouveau, il y avait une réelle différence il y a dix ans, entre les modèle pro et non estampillé pro... Ce glissement dans la rhétorique est juste parfaitement d'actualité... On commence a parler de terrorisme dès que l'on s'oppose à un état... C'est la même ici... Si tu arrives à écrire un seul mail pour ton boulot, alors on peut estampiller pro? Merde, mon dumbphone Nokia est un Nokia Pro

avatar awk | 

@debione

"Dénomination commerciale cherchant à induire en erreur le client..."

Aucunement ces machines répondent bien à de nombreux usages professionnels ?

Mais tu es incapable d'imaginer qu'il est d'autres usages professionnelles que les tiens ?

Après un professionnel qui est incapable de voir si une machine répond à ses besoins ou pas, ou qui n'est pas capable de s'entourer de ceux qui répondront à cette question avec pertinence pour lui n'est tout simplement pas un professionnel.

Tu surestimes le pouvoir de la dénomination sur le B2B

C'est plus sur le B2C que cette dénomination exerce un pouvoir d'attraction.

avatar zorg008 | 

@awk

"Soit cela correspond à tes besoins soit cela ne correspond pas, la dénomination du produit n'y change rien ?"

Disons qu'au prix stratosphérique ou est vendu quelque chose qui porte ce qualificatif et qui n'est plus en adéquation avec les besoins de certains professionnels , j'imagine que tu peux aisément comprendre les frustrations que cela crée. Apple a vraiment mal géré la sortie de ces nouveaux portables au niveau comm et des démos effectuées en keynote étant donné les changements drastiques apportés et la baisse du prix des adapteurs prouvent qu'ils sont bien conscients de la chose et du bruit médiatique engendré par ces maladresses.

avatar awk | 

@zorg008

Non je ne comprends pas les frustrations que cela créait chez un professionnel sauf pour ceux qui sont tributaire de logiciels exclusif à Mac OS

Après quand je regarde les prix HT, un professionnel dont l'activité n'arrive pas à permettre l'amortissement d'un investissement de 3k€ sur 4 ans devrait se poser de grandes questions sur son business ?

avatar en ballade | 

@awk

"un professionnel dont l'activité n'arrive pas à permettre l'amortissement d'un investissement de 3k€ sur 4 ans devrait se poser de grandes questions sur son business"

A noter dans les annales! Ce cuistre est une vedette!

avatar pn10000 | 

@en ballade

Il a tout a fait raison.

avatar en ballade | 

@pn10000

"raison"

Il a raison en quoi? Quelle est cette généralité? On parle de quel entreprise? Du micro entrepreneur à la PME? Même une profession libérale regarde à la dépense.

avatar awk | 

@en ballade

Et pourtant ?

avatar pocketalex | 

Si je prends l'exemple d'un graphiste, après tout c'est un corps de métier très fidèle aux macs, en freelance le cout moyen/j est de 300/350€ par jour pour un "graphiste" à 450€/550€ par jour pour un "graphiste senior / directeur artistique"

Bon

un type qui a un bon niveau, donc qui sera staffé correctement (désolé de le dire crument, mais dans ces métiers, quand on est compétent on est sous l'eau, très sollicité, quand on n'est pas sous l'eau et donc peu sollicité, c'est qu'on a un /* gros */ souci de compétence/talent), c'est à dire entre 15 et 20j /mois gagne largement de quoi rentabiliser une machine entre 3000 et 4000€ sur 2 ou 3 ans, sans souci

Ainsi que les logiciels bien sur

Et à la fin il reste un salaire honnête, c'est à dire entre 2500 et 3500 pour un graphiste "junior" et entre 4000 et 5000 pour un "senior"

Le problème de ces métiers, comme je l'ai souligné, n'est pas trop la machine ni son prix, mais le talent. Sachant que le talent est quelque chose d'acquis, et pas d'inné, bien évidemment.

Si l'on parle d'une PME (comme la mienne ?), il y a une petite différence, comme le poste n'est pas mobile, le matos est plus du desktop. On investit généralement entre 2000 et 3000€ par station de travail, sachant qu'on s'est rendu compte qu'en achetant des machines moins chère, on perdait des sous sur la durée (trop lentes, moins fiables, pertes de temps, souci avec les rendus clients, etc)
Pour la rentabilisation, c'est entre 2 et 3 ans, sachant qu'on les utilise bien plus longtemps

Dans tous les cas on regarde à la dépense, et une bonne dépense n'est pas forcément une machine pas cher

avatar awk | 

@en ballade

"Il a raison en quoi?"

Présentes moi le prévisionnelle d'une activité, même individuelle, qui n'est pas capable de dégager suffisamment de cash pour amortir un investissement essentiel de quelques milliers d'euro amortissable sur plusieurs années, cela ne peut que vouloir dire que l'activité n'est pas viable.

Après je ne dit nullement que cette investissement doit se faire sur une machine Apple attention. ?

Très honnêtement c'est quoi ton expériences professionnelle ?

avatar mjpolo | 

@awk:
"Non je ne comprends pas les frustrations que cela créait chez un professionnel sauf pour ceux qui sont tributaire de logiciels exclusif à Mac "

Si, si, zorg008 a raison, on dit bien "cela crée" :o)

avatar Genay | 

"Pourquoi 256 Go de SSD convient à la plupart des utilisateurs"

Nan mais c'est une blague? On s'en fou de l'espace de stockage c'est pas le problème, on n'a pas tous les mêmes besoins.

La vraie question c'est : Pourquoi on a que 256 GO quand l'appareil coûte 2000€. Qu'est ce que c'est que cette mauvaise foi pour détourner les avis...

Je trouve MacG de moins en moins objectif, ca me déçoit beaucoup. À la base, je vous lis pour celle-ci et votre œil critique sur la pomme...

avatar awk | 

@Genay

Est-ce qu'une plus grande SSD et une autre segmentation de l'offre en stockage permettrait à Apple de tirer meilleur profit de son produit ?

Si la réponse est non alors à aucune raison d'agir autrement.

Et il y a sans doute de grandes chances que la réponse soit non ?

avatar Yuku | 

@Genay :
Fais comme moi, tu filtres en fonction des auteurs des News !
Bazoge, Innocente, Laporte -> poubelle
Le reste est plutôt bon !
C'est le principe d'un journal, on est pas obligé de tout aimer. Et c'est plutôt sain je trouve.
Continuez MacG !

avatar Mike Mac | 

@Yuku

"Fais comme moi, tu filtres en fonction des auteurs des News !
Bazoge, Innocente, Laporte -> poubelle
Le reste est plutôt bon !"

Pas vraiment en ce qui concerne leur "spécialiste" de la vidéo, lequel ne doit pas franchement exister. En dehors de Nicholas Furno et Stéphane Moussie (et quelques autres épisodiquement), qui chroniquent souvent sur Final Cut X, plus des news iMovie, voire un peu Adobe Premiere (mais minoré) la rédaction fait l'impasse sur beaucoup de softs dans ce domaine.

avatar Chanteloux | 

Bonne nuit tout le monde..... Il est 21h45 au Québec.
Trump a 49,2% des voix et 137 grands électeurs, Clinton 46,7% et 104 grands électeurs...
Les républicains dominent au sénat (42/41) et à la chambre des représentants (120/87).
Ça sent pas bon pour Clinton, la Floride vire tranquillement au rouge (29 grands électeurs), mais rien encore dur la Californie (55 grands électeurs)
Mais seul compte le Mac!

avatar Yohmi | 

@Chanteloux

Si le dollar s'effondre à cause du gros con, peut-être que le MacBook Pro sera moins cher ?… ou pas.

avatar awk | 

@Chanteloux

L'intelligence est en deuil ?

avatar Yohmi | 

600 commentaires, je ne sais pas si j'ai déjà vu ça ici… impressionnant !

Concernant le contenu éditorial de cet article, c'est plutôt sain que chaque rédacteur puisse exprimer ses opinions, et ceux qui regardent qui sont les auteurs des articles savent sûrement que Christophe a ses tendances, plus passionné que journalistique. Quand j'ai vu le titre et l'auteur, je savais plus ou moins à quoi m'attendre. Mais MacG n'est pas du genre complaisant, et on a beaucoup d'articles critiques également. C'est bien d'avoir des avis et sensibilités différentes au sein d'une rédaction.

Je me demande tout de même si Apple ne va pas aller plus loin que sa réduction sur les accessoires…
Le plus surprenant pour moi c'est qu'ils n'aient rien fait pour accompagner cette brutale transition, pas de solution élégante, alors que c'est bien ça leur force.

avatar alan1bangkok | 

@Yohmi

"600 commentaires, je ne sais pas si j'ai déjà vu ça ici… impressionnant ! "

MacGé a tapé juste , ça clic et claque sévère . la forme dépasse allègrement le contenu
c'était le but recherché et avoué par l'auteur non ?

avatar macinoe | 

En tout cas le résultat est là...

En terme de commentaires, cette "news" vaut une cinquantaine de news ordinaires.

J'imagine qu'en terme de revenu publicitaire ça doit être intéressant aussi.

avatar Penible | 

Une bonne part des commentaires est à jeter ... il serait temps que quelques utilisateurs pensent à l'auto modération : ils apprécient sans doute le site pour y passer autant de tant, alors pourquoi rendre le forum de moins en moins agréable à lire ...

Pensez qu' un lectorat occasionnel existe et que vos guéguerres de forums sont bien inintéressantes à lire ...

avatar mjpolo | 

@Penible

Il serait temps surtout qu'un modérateur intervienne, car ça devient une vraie cour de récré du lycée...

avatar Le docteur | 

C'est une plaisanterie ?
"Mais est-ce que ces MacBook Pro sont plus chers que leurs illustres prédécesseurs ? Rien n'est moins sûr."
Et juste ensuite
"Si l'on s'en tient au ticket d'entrée, c'est certain. "
Ce qui est le principal problème pour une partie de vos lecteurs sans doute assez importante est réglé en une ligne. La suite s'adresse aux bobos à minimum 3000 boules par mois et sans enfant.

La sophistique peut être parfois doublement méprisante (elle l'est par la forme, elle l'est ici par le contenu).

Vous défendez l'indéfendable.

avatar cyberbobjr | 

Entièrement d'accord avec vous. Apple aurait voulu sponsoriser un article qu'il ne s'en serait pas pris autrement.

avatar awk | 

@cyberbobjr

Quel respect pour nos hôte, quel calomnie ?

avatar Ptimouss | 

256Go suffisant pour tout le monde ? Cloud pour tous ? Je ne savais pas que la fibre avait complètement remplacée l'adsl chez tout le monde. Vous en parlerez également aux photographes pro qui shootent en extérieur.

Le lecteur SD supprimé car pas beau quand la carte dépasse... Même si c'est Phil qui le dit, Macg, vous n'êtes pas obligés de débrancher votre cerveau quand il parle. C'est sûr qu'un lecteur qui pendouille au bout d'un câble est vachement plus design...

Les prix stratosphériques des machines, des options, des adaptateurs et accessoires ? Ou est la limite pour vous: iPhone à partir de 1500€, Mac à partir de 3000€ ?

Je m'arrête là dans l'énumération des choix contestables d'Apple sur ces MBP 2016. Je suis déçu par cet article. Tout n'est pas faux mais Apple est allez trop loin ce coup-ci, surtout en matière tarifaire. Quand on propose une machine de rupture connectique aussi radicale, on mets au moins quelques adaptateurs inclus dans la boite, comme l'iPhone 7.

avatar kman | 

100% d'accord !
J'ai numérisé mes 300 CD et la plupart de mes DVD/BluRay.
Je synchronise mon iPhone de 128 Go (donc il faut à peu près 128 Go de libre pour les sauvegardes déjà...).
J'ai une photothèque de 200 Go, que certes je n'utilise pas tous les jours, mais mon débit de pointe à 2Mbits en ADSL (tout le monde n'habite pas en ville...), et ma connexion edge sur la plupart de mes itinéraires, ne me permettent pas d'avoir Apple Music ni de mettre toutes mes photos dans le cloud.
Bref, je garde mon "vieil" iMac.

avatar mjpolo | 

@kman

+1…. pareil et pourtant c'est pas l'envie qui me manque d'enrichir la belle pomme :-)

avatar macinoe | 

J'ai pris le temps de compter le nombre de commentaire écrit par awk sur cette news..

Il y en a à cette heure exactement 150..

Enfin des commentaires, c'est beaucoup dire..

Des commentaires de commentaires au mieux... Des remarques désobligeantes et des tentatives d'humiliation la plupart du temps.

A la rédaction de Macg :

Le demandes de bannissement émises par de nombreuses personnes à de nombreuses reprises ont toutes été ignorées.

Doit-on en conclure que cette situation qui détériore la qualité et l'ambiance du forum est voulue ?

avatar NestorK | 

@macinoe

Je préfère largement lire awk que les Fousfous / Doctomac / Bonnepoire.

Merci donc de ne pas y toucher.

avatar Neufouad | 

Cocasse ; de mon côté c'est ta petite meute qui hurle en cœur contre ce qu'elle ne connaît pas qui m'use. Et awk fait justement partie de ceux qui allègent un peu ma peine de lire vos complaintes nombrilistes en boucle.

Donc pas touche non. ✊

avatar jazz678 | 

@Neufouad

✊?✊
.

avatar buluhab | 

@macinoe

J'ai écrit directement à MacG sur ce sujet (ambiance dans le forum).

Je crois comprendre que vous avez déjà demandé la même chose sans résultat.

C'est inquiétant :-(

avatar SMDL | 

@buluhab

Et ceux qui traitent à longueur d'années les clients Apple de pigeons décérébrés, vous en avez demandé le bannissement également ?

avatar pocketalex | 

@macinoe et @buluhab

Je pense que je vais également écrire à la rédaction de macGé

Demander le bannissement d'un membre du forum sous prétexte qu'il participe aux conversations et essaie, dans la mesure du possible, de redresser le niveau de discussion vers autre chose que le comptoir de bar et le cabinet des pleureuses est proprement INTOLERABLE

avatar rikki finefleur | 

pocketalex

S'exprimer ce n'est pas insulter. Ça c'est la première évidence
S'exprimer ce n'est pas humilier ou tenter de le faire
D'ailleurs je ne vois pas de quel droit on peut se permettre de le faire.
Que cette personne déjà apprenne les bonnes manières dans un pays civilisé.
Dans d'autres forums, il aurait été banni en quelques jours.

Et ensuite on est pas là pour donner des leçons mais échanger des idées ou des expériences.

Vous avez un pb, vous aussi avec les comptoirs de bar ?
Pourtant bp de gens y vont quotidiennement (beaux, riches, pauvres, laids) .
Ne feriez vous pas vous aussi de la ségrégation assez triste ?
Se méfier de ne pas ne tomber pas dans le panneau, qu'il vous tend.

avatar awk | 

@rikki finefleur

Defense et illustration du droit inaliénable à profferer tout et n'importe quoi en exigeant l'immunité.

Sans liberté de blâmer....

avatar jazz678 | 

@rikki finefleur
@macge

Arrêtons les pleurnicheries et le montrage du doigt svp.
Ça fait un bon moment que le ton et la cordialité n'y sont plus sur ce forum.
Je trouve profondément détestable que des membres ou fréquenteurs occasionnels s'arrogent le droit de réclamer le bannissement d'une personne. Il existe une charte (je crois) que les modérateurs sont en charge de faire respecter. Il ont les moyens de contacter les uns et les autres par email directement s'il y'a des écarts de conduite. Et il y en a.
Qu'ils fassent leur job et tout devrait rentrer dans l'ordre.

Les débats constructifs manquent et ce forum se vide progressivement mais sûrement de son intérêt premier (à moins que je ne l'ai pas bien compris depuis le départ).

Je lève donc le pied sur les posts

Bonne suite...✌️

avatar rikki finefleur | 

jazz678
Bien d'accord
il y a une charte.
Elle doit etre appliquée
Comme dans tous les forums.

Car des mots comme crétins et cie ne sont pas le lieu.
Que de temps perdu pour ses stupidités..

avatar awk | 

@rikki finefleur

Je ne t'ai jamais insulté ne t'en déplaise.

Dire que tes propos sont ineptes n'est pas une insulte mais un jugement ?

avatar SMDL | 

@macinoe

"Le demandes de bannissement émises par de nombreuses personnes à de nombreuses reprises ont toutes été ignorées."

Ah, parce que vous êtes un club, sinon comment connaître ces nombres ? Et vous allez ensuite hurler à la liberté d'expression lorsqu'il s'agit de vos outrances... joli.

avatar TheRV | 

C'est pas complètement faux sur certains points. Mais je trouve l'analyse de Mac4Ever beaucoup plus réaliste. Avoir autant de SSD qu'on telephone portable sur une machine site pro, franchement..,

avatar wip | 

Non, je suis désolé, dire que la minuscule taille des SSD peux être pallié par le Cloud, ça passe pas... J'ai vraiment l'impression qu'on se moque de moi quand on dit ça ! Déjà, le cloud, est loin d'être aussi rapide qu'un SDD, voir à disque dur à plateau.
La fibre reste encore un luxe pour beaucoup de monde. Uploader des 10aines de Giga à 100k/s sur le cable ou l'ADSL, c'est pas franchement ce que j’appelle un paliatif...
Alors non, s'il vous plait MacG, ne dites pas que le cloud peux remplacer un disque interne... ça n'a rien à voir, ce n'est pas du tout le même confort. C'est un complément qui dans certaines circonstances c'est vrai, est bien pratique.

avatar bobdu87 | 

Le SSD palié par le cloud, c'est pour le CSP supérieur qui ne sort jamais de ses petits quartiers luxueux d'une grande ville qui s'imagine que la fibre gigabit se trouve a tout les coin de rue et qui accessoirement à un niveau de vie qui lui permet de trouver ces mac cool.. en fait c'est le nouveau cœur de cible d'Apple : le bobo qui accepte tout pour la coolitude...

avatar Wilthek | 

Je suis tout à fait d'accord puisque j'en fait partie, de cette "CSP sup", même sans la fibre et habitant dans une petite ville de province... sauf que ce qu'Apple ne voit pas arriver en tout cas pour l'Europe, et en France, c'est le ras le bol de payer le prix fort et de remettre sans cesse la main à la poche pour accéder au Cloud (accès internet, forfait stockage...). Etc. Donc peut-être pour le bobo branchouille de la capitale... mais pour le type qui bosse 60h par semaines pour ce "confort", en plus de la pression fiscale, être pris pour une vache à lait amnésique jusque dans ses loisirs et sa vie numérique, c'est trop !

avatar pocketalex | 

Ce putain de "cloud" est en train de devenir une polémique stérile qui détourne le sujet des principales questions : as t'on besoin aujourd'hui de tout stocker sur sa machine, le fait-on, quelle est la quantité de stockage minimum ?

Le cloud est un élément de réponse, mais il est loin, loin, TRES LOIN d'être le seul et n'est pas la panacés
Je vis sur Paris, j'ai une ligne fibre 300MBps chez moi et au boulot, donc autant vous dire que c'est grand confort à ce niveau. Et pourtant, il ne me viendrait jamais à l'idée de stocker mes datas sur le cloud car ... trop lent. Alors si moi avec mon confort de fibre je trouve que le cloud c'est trop lent, imaginez le gars qui as une ligne ADSL
Non, le cloud c'est bien pour les petits fichiers, c'est bien pour les fichiers que l'on a besoin de consulter à plusieurs, depuis plusieurs endroits, mais le cloud c'est N'EST PAS un disque dur externe.

Mais il n'y a pas que le Cloud dans la vie, il y a aussi et surtout les disques externes partagés (via la box) et les NAS, et je parle pas des serveurs réseau dans les entreprises.

Et ça, c'est un usage qui s'impose vraiment. Là, il y a matière à discuter

Aujourd'hui, les machines servent à héberger l'OS, les Apps, et les documents en cours. Avec un 128 Go on y arrive, mais on est trop vite à l'étroit donc je ne recommande pas cet espace de stockage et préfère poser la barre du stockage "minimum syndical" à 256 Go

Idéalement, il est bon en 2016 d'avoir le double, c'est à dire 512Go sur sa machine.

Et le confort arrive avec 1To de données, cela laisse de quoi voir venir

Je parle là d'usage généralistes, pour certains usages Pro, 1 ou 2 To, c'est mieux

Toutes ces options sont proposées dans les nouveaux MBP. Le seul souci c'est le prix "délirant" et des machines, et des options.

Mais plus personne ne stocke toute sa musique + sa photothèque + ses films sur sa machine, ces datas sont maintenant externalisées et accessibles depuis plusieurs devices.

avatar Yohmi | 

@pocketalex

Bah non.
Tu fais des généralités.
Je ne connais pas de service externe capable de restituer la musique que je souhaite dans les versions et les qualités que je souhaite. Je ne connais pas de service externe capable de me proposer les films que j'aime dans les qualités et les versions que je souhaite. Et je ne connais pas de service capable d'héberger non plus ma photothèque RAW sans que ça me coûte une blinde et que j'y perde un temps fou.
Alors j'ai acheté des disques durs externes. Mais c'est un complément. Je ne peux pas utiliser de NAS car je voyage (là où je vis en ce moment, par exemple, c'est le proprio qui gère la connexion, je n'ai la main sur rien, même pas le mot de passe du Wi-Fi).
Tu as raison pour certains scénarios, mais pas pour tous. Je ne suis pas un mec spécial ni tordu. Je suis un utilisateur parmi tant d'autres. On ne peut pas décréter qu'un usage est obsolète alors qu'il fonctionne et qu'il ne connaît pas d'alternative.

Depuis quand on ne peut plus être cinéphile, audiophile, passionné de photographie si on a un Mac ?

Dans ta vie, dans ton microcosme, ça fonctionne. Dans plein d'autres aussi. Et dans plein d'autres encore, où le Mac trouve sa place depuis de très nombreuses années, ça ne fonctionne pas.

C'est un peu comme Apple Plans, jugé excellent par certains, je vis dans une capitale asiatique moderne et Apple Plans ne trouve rien, ne sait pas correctement gérer un itinéraire, il est inopérant. Et pour plein de gens, ça marche comme il faut et on ne voit pas pourquoi ça ne marcherait pas ailleurs… jusqu'à ce que l'on soit confronté à la réalité des autres.

avatar awk | 

@Yohmi

Et si c'était toi qui représentais un microcosme?

Sais tu ce que tes usages et tes pratiques représentent en PDM ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR