Apple lance des MacBook Pro parés pour le futur

Mickaël Bazoge |

Pour fêter le 25e anniversaire du tout premier portable PowerBook, Apple a fini par mettre à jour ses MacBook Pro ! Le constructeur a attendu plus de 500 jours pour renouveler cette gamme… Pour l’occasion, le constructeur a revu tout ou presque : les nouveaux ordinateurs, de 13 et 15 pouces, arborent un design plus fin et plus léger, ils inaugurent aussi et surtout deux changements majeurs.

Cliquer pour agrandir

Le premier et le plus visible, c’est la présence de la Touch Bar, un ruban tactile OLED placé au dessus du clavier et qui présente des fonctions contextuelles selon l’application. Tout à fait à droite de la barre magique, prend place un capteur Touch ID pour authentifier l’utilisateur afin de régler une transaction en ligne ou simplement pour sortir l’ordinateur de veille.

Le second changement aura un impact encore plus important : Apple abandonne purement et simplement la plupart des connectiques des anciens MacBook Pro pour tout miser sur l’USB-C. La transition risque d’être difficile pour ceux qui ont l’habitude d’utiliser des périphériques ou un écran externe ; ils vont devoir jongler avec les adaptateurs avant que l’industrie embrasse pleinement à son tour ce standard.

Un design revu et aminci

Apple a profité de l’occasion pour revoir l’aménagement interne de ses ordinateurs portables, dont le design a peu évolué depuis 2008 et le lancement du premier MacBook Pro à conception monocorps. Dans le plus pur style Jony Ive, la nouvelle génération lancée ce jeudi s’affine : de 1,8 cm de hauteur, on passe à 1,49 cm pour le 13 pouces et 1,55 cm pour le 15 pouces. On n’est plus si éloigné des 1,31 cm du point le plus haut du MacBook 12’’ Retina.

Cliquer pour agrandir

Le poids en prend aussi pour son rhume : alors que les anciens MacBook Pro 13’’ pesaient 1,58 kg, et le 15 pouces un peu plus de 2 kg, la balance s’allège avec les nouveaux modèles. Le nouveau MacBook Pro 13’’ pèse désormais 1,3 kg, le modèle 15 pouces 1,8 kg. Le petit portable de 12 pouces reste plus léger (0,92 kg), mais le MacBook Air de 13 pouces est plus lourd que le Pro 13’’, avec 1,35 kg. Ces caractéristiques vont sans aucun doute faciliter la vie des utilisateurs les plus nomades et soulager les dos fragiles, en particulier pour ceux qui opteront pour le modèle de 15 pouces.

Cliquer pour agrandir

Après les iMac 4K et 5K, l’iPad Pro 9,7 pouces et les iPhone 7, on attendait des nouveaux MacBook Pro le support du DCI-P3, l’espace colorimétrique utilisé par les projecteurs de cinéma. Sur scène, Phil Schiller s’est contenté de vanter une dalle 67% plus lumineuse, 67% plus contrastée, et affichant 25% de couleurs en plus. Les photographes, les vidéastes et tous ceux qui travaillent avec l’image apprécieront sans aucun doute ce nouvel écran.

Si vous avez déjà eu l’occasion de toucher un MacBook 12’’ Retina, vous connaissez déjà la sensation de frappe sur le clavier du MacBook Pro. Apple recycle le design "papillon" apparu sur le petit portable il y a deux ans, avec une deuxième génération plus réactive. Si vous n’aimiez pas sur le MacBook, il y a peu de chances pour que vous l’appréciiez sur le MacBook Pro Retina… Le trackpad Force Touch est lui deux fois plus grand.

USB-C : la foire aux adaptateurs

Phil Schiller a eu ce mot curieux pour « vendre » la disparition du port jack sur l’iPhone 7 : Apple aurait eu le « courage » de se passer de ce composant centenaire. Les futurs propriétaires des MacBook Pro devront eux avoir le courage de se passer du port Ethernet, de la sortie HDMI, du slot SDXC, des ports Thunderbolt et USB 3.0, et même du MagSafe. Il ne restera que la prise jack qui a miraculeusement survécu, et… quatre ports USB-C !

Cliquer pour agrandir

Comme pour le MacBook 12’’ Retina, Apple mise donc tout sur cette connectique pour le MacBook Pro, mais avec deux nuances de taille : là où le petit portable se contente d’USB 3.1 Gen 1 (limité à une vitesse de transfert de 5 Gbit/s), les ports USB-C du MacBook Pro sont des Gen 2, capables de transférer des données jusqu’à 10 Gbit/s. Mieux : les quatre ports USB-C sont compatibles Thunderbolt 3 ! On peut donc compter sur un débit de 40 Gbit/s et le support du DisplayPort 1.2.

Tout cela est plutôt une bonne nouvelle. Ce qui l’est moins en revanche, c’est que l’USB-C est loin d’être la connectique universelle qu’Apple appelle de ses vœux. Certes, on est mieux loti qu’avec le MacBook 12’’ Retina et son unique connecteur USB-C ; mais il sera quand même nécessaire de multiplier les adaptateurs et les câbles en tout genre pour des choses aussi simples que relier un moniteur (jusqu’à deux moniteurs 5K en plus du moniteur du Mac), se connecter à un réseau en filaire, ou même tout bêtement… brancher un iPhone.

Mais comment Phil branche-t-il tous ces périphériques ? — Cliquer pour agrandir

Bref, la vie rêvée en USB-C est encore loin, même si on ne doute pas que sous la pression d’Apple et d’autres constructeurs, l’écosystème va rapidement s’agrandir.

Touch Bar : un ruban tactile à tout faire

C’est la nouveauté la plus visible de cette gamme. La Touch Bar, dont on a eu un avant-goût involontaire en début de semaine, est un ruban tactile Retina et multipoints qui prend la place des touches de fonction. Qu’on se rassure, la touche esc est toujours disponible dans le Finder ! Il est possible de personnaliser les boutons sur la barre.

Cliquer pour agrandir

Lorsque l’on se trouve dans le Finder, la Touch Bar affiche des fonctions de base : lecteur multimédia, luminosité de l’écran, Mission Control, etc. La "barre magique" propose des fonctions contextuelles, selon l’application. Apple a donné plusieurs exemples durant l’événement spécial :

  • La Touch Bar « guide » l’internaute lorsqu’il veut payer avec Touch ID ;
  • dans Photos, une nouvelle interface facilite la rotation d’une image, la navigation dans sa bibliothèque ou éditer rapidement un cliché ;
  • dans Pages, la barre présente des suggestions de fonctions ;
  • dans Safari, ce sont des raccourcis vers ses sites préférés ;
  • dans Mail, on se voit proposer des boutons pour répondre à un message ou encore des suggestions de réponses ;
  • dans Messages, il est possible d’afficher tous ses émojis préférés (succès assuré) ;
  • la Touch Bar est disponible aussi dans Xcode et le Terminal !
Cliquer pour agrandir

Le ruban cache tout à fait à sa droite un lecteur d’empreintes digitales. Ce capteur Touch ID a plusieurs fonctions : payer avec Apple Pay dans Safari, mais aussi s’identifier en sortie de veille du Mac, ou encore basculer d’une session utilisateur à une autre.

Cliquer pour agrandir

La Touch Bar s’ouvrira aux développeurs ; des éditeurs mis dans la confidence ont déjà commencé à plancher sur l’adaptation de leurs applications. Adobe, Microsoft, Pixelmator, DJ Pro, DaVinci Resolve, Sketch…

Sur iOS, Touch ID est intrinsèquement lié à une enclave sécurisée, qui chiffre les données liées aux empreintes digitales. Cet espace est totalement indépendant du reste d’iOS grâce à une architecture mise au point par les bons soins d’Apple (qui, bien sûr, ne stocke aucune de ces données sur ses serveurs iCloud) impliquant le processeur Ax.

Cliquer pour agrandir

Le MacBook Pro est donc, en quelque sorte, le premier Mac ARM ! Même si le processeur T1 utilisé dans l’ordinateur ne sert qu’à Touch ID… Faut-il y voir un premier pas vers une transition plus importante encore ?

Des composants au goût du jour

Il fut un temps où Apple bénéficiait des tout derniers processeurs Intel à la mode, que le constructeur obtenait en exclusivité ou presque pour ses nouveaux Mac. C’est du passé : alors que Kaby Lake, l’architecture de septième génération d’Intel, est en train de s’installer tranquillement dans de plus en plus de PC, la Pomme vend au prix fort des machines équipées de processeurs qui commencent à sentir la naphtaline.

Il a fallu revoir l'architecture thermique pour toute cette puissance — Cliquer pour agrandir

L’ancien MacBook Pro 15’’ était motorisé par une puce de quatrième génération (Haswell), tandis que le modèle de 13 pouces, mieux servi, fonctionnait avec un processeur Broadwell (cinquième génération). Le nouveau MacBook Pro remet la gamme d’équerre avec… Skylake (sixième génération) : du Core i5 ou Core i7 pour le MacBook Pro 13 pouces, du Core i7 pour le modèle de 15 pouces.

C’est toujours mieux et plus récent que les précédentes architectures, même si évidemment on aurait préféré du Kaby Lake. Ce sera pour la prochaine fois sans doute, le temps qu’Intel améliore la production et surtout, que le fondeur offre à cette architecture le GPU intégré suffisamment performant.

Le MacBook Pro et Photoshop font copain-copain — Cliquer pour agrandir

Quoi qu’il en soit, les gains de performance entre ces générations sont appréciables sur le papier, même si dans la réalité de tous les jours, la différence ne sera pas nécessairement sensible. Sur scène, Phil Schiller a néanmoins annoncé des performances en hausse « jusqu’à 50% » de plus par rapport aux modèles précédents pour le Pro 15 pouces :

Cliquer pour agrandir

Le MacBook Pro 15 pouces a plus de chances que son petit frère, puisqu’il intègre une Radeon Pro d’AMD, un GPU dédié placé sous le signe de l’architecture Polaris. AMD a mis au point un processus de gravure plus fin, en 14 nm, ce qui améliorera l’autonomie (Apple annonce 10 heures, peu importe le modèle). Le MacBook Pro 13 pouces devra se contenter de cartes intégrées d’Intel, les Graphics Pro.

Prix et disponibilité

Ces deux objets du désir — 6,8 millions de fois plus puissant que le premier PowerBook ! — ne sont pas donnés évidemment. Le premier modèle de 13 pouces (Core i5 à 2,9 GHz, Iris Graphics 550, 8 Go de RAM, 256 Go de SSD) débute à 1 799 $ ; le 15 pouces à 2 399 $ (Core i7 à 2,6 GHz, Radeon Pro 450, 16 Go de RAM, 256 Go SSD).

Cliquer pour agrandir

Les prix en France débutent à 1 999 € (13 pouces) et 2 699 € (15 pouces). Les deux MacBook Pro seront livrés sous deux à trois semaines.


avatar pol2095 | 

Un portable truffé d'adaptateur le top, il aurait pu au moins laisser un port USB-A et un lecteur de carte SD, le daubesque MacBook est arrivé.

avatar Runmac974 | 

Belle machine certes.
Mais cela commence à être hors budget et surtout il faudra m'équiper d'adaptateurs que je vais sûrement oublier quelque part et me surcharger.

je reste avec mon nom ancien MacBook air Pour l'instant.

avatar Dr Fatalis | 

J'ai de plein tiroirs d'adaptateurs. Il y en a marre des adaptateurs d'Apple qui "écrit le futur" en se foutant du présent.
Dans les conférences, on identifie très vite les possesseurs de Macs : ce sont les seuls qui courent partout pour chercher un collègue qui a l'adaptateur providentiel, vu que le videoprojecteur, lui, il n'est pas Apple du futur du tout, mais il est en VGA alors qu'ils ont un adaptateur HDMI, ou le contraire.

avatar Dr. Kifelkloun | 

Parfois vrai, mais je peux aussi te dire que pendant les conférences, les possesseurs de PC ont plus de plantages, de vidéos qui marchent pas, de bugs d'affichage etc etc... Malgré l'adapteur je préfère de loin la fiabilité des Mac, sans parler du plaisir de préparer des présentations sur un Mac.

avatar P'tit Suisse | 

For you, JMK ?

https://i.redd.it/1kx8zpqil7ux.jpg

Source : MacRumors.com

avatar awk | 

@P'tit Suisse

L'humour potaches j'ai passé l'âge ☺️

Pour le reste depuis quand Apple s'intéresserait à ce que les gens veulent?

avatar Wund3r | 

Je serais curieux MacG que vous fassiez un article qui parle des avis outre atlantique ce qu'ils en pensent. Niveau matériel comme prix ce serait intéressant.

avatar awk | 

@Wund3r

Tu as un truc génial qui se nomme le web ?

avatar deb76 | 

Au risque d'apparaître ringard, personnellement j'aime bien l'emplacement SD. Car outre le fait qu'il me permet de transférer les photos de mon Reflex, il me sert pour communiquer avec mes différents ordinateurs Mac et PC. Etant musicien et compositeur, travaillant tant en MAO que CAO (Composition Assistée par Ordinateur - Open Music de l'Ircam et Opusmodus) cet après midi j'ai récupéré 10 Go de données sur un vieux PC et que j'ai transféré sur mon Imac 27 Retina 5K i7 32 Go sans aucun problème. Bon, je sais, ce n'est pas futuriste comme action, mais avec une carte de 32 Go on a un petit DD extérieur qui permet de communiquer entre PC et Mac et c'est bien pratique. Sinon, pour le son, je ne regrette pas le Firewire, car j'apprécie particulièrement le Thunderbolt que j'utilise avec carte son Motu AVB 1248. Toutefois, je dois noter qu'avec l'abandon du Firewire aussi sur PC, je me retrouve avec trois cartes sons RME devenues de fait obsolètes, et pas des moindres : Fireface 800, 400 et Hammerfall DSP Multiface II.

avatar HellTiger | 

Finalement, vous avez l'air heureux de râler, puisque ca vous donne une raison d'etre =)
Moi je m'en fous, ce n'est pas moi qui ait perdu ma joie ;)
Le fait que les nouveaux macs n'aient pas ceci, ou soit trop cela ou pas assez truc, à la limite je m'en fous :)
Si ca convient à mon besoin et si j'ai les sous, je l'achete.
Dans le cas contraire, je l'achete pas.
Point :)
Et je passe à autre chose.
Pas besoin d'en faire 3 tonnes sur les forums

avatar dtb06 | 

Ben si parce que là on voit bien qu'Apple signe son arrêt de mort sur les ordinateurs, et quand tu en as utilisé depuis 20 ans ça fait vraiment mal au cœur. Un truc trop cher et inutile : on rejoint l'Apple Watch, qui elle-même va rejoindre le Newton et la Pippin dans les tops de produits ratés.
La Watch ils s'accrochent encore car ils ont mis des sous dedans, mais regarde sur le long terme : Apple faisait des imprimantes : ils ont arrêté à cause de la concurrence
Apple faisait des ordinateurs serveurs en rack (XServe) : ils ont arrêté à cause de la concurrence
Apple faisait des écrans : ils ont arrêté à cause de la concurrence
Apple faisait des ordinateurs format tour : ils ont arrêté à cause de la concurrence
Apple faisait des baladeurs multimédia (iPod) : ils sont usés par la concurrence
Apple faisait des tablettes : ils sont usés par la concurrence

Les seuls trucs qui leur rapportent de l'argent, ce sont les Smartphones et les services.

Alors tu n'es peut-être pas un MacUser historique, mais quand tu as connu une boîte qui innovait et proposait des ordis qui te faisaient saliver ça fait beaucoup de peine de les voir proposer rien de plus qu'un PC portable classique à prix d'or.

Et tu vois bien qu'Apple engrange des milliards, mais n'a jamais réussi à dépasser les 10% de parts de marché sur les ordinateurs. Alors qu'ils ont réussi à prendre une grande part du marché sur les Smatphones en partant de rien. Pas d'innovation=pas de pognon, c'est pas plus compliqué que ça.

avatar HellTiger | 

Rectification.
Un truc trop cher et inutile pour vous.
pour moi, je vois beaucoup d'utilités, et de quoi augmenter ma capacité de production.
Au lieu de me plaindre que apple ne fait pas comme je veux, je cherche à savoir comment je peux utiliser au mieux l'outil qu'elle me propose.
Y'a ceux qui rale, et ceux qui utilisent leur energie pour exploiter aux mieux ce qui se presentent sur l'instant.
Certains perdent du temps, d'autres cherches des utilités et des solutions.

avatar jmtweb | 

OK sauf pour les tablettes. Je trouve que dans ce domaine la pomme s'en tire plutôt pas mal.

avatar pehache78 | 

Franchement, qui va acheter ces futurs MacBook Pro???
Quelle est la cible de ces machines?

Apple est entrain de devenir le "Ferrarri" de l'informatique....
Des machines certes sublimes, mais au coût exorbitant, compatible avec rien, donc des tas d'accessoires à prévoir en plus...

Avec Apple, la beauté a un prix, ça c'est sur!

avatar jmtweb | 

Une ferrari condamnée à rouler en permanence dans les embouteillages.
Frustrant n'est-il pas ? Les autres automobilistes se marrent en se disant qu'ils font au moins aussi bien avec leur charrette et pour beaucoup moins cher. C'est le prix du snobisme. Heureusement que le ridicule ne tue pas encore...

avatar webHAL1 | 

Il y a quand même quelque chose d'assez révélateur dans la vidéo de présentation des nouveaux MacBook Pro par Jonathan Ive (avec son délicieux accent britannique) :

https://www.youtube.com/watch?time_continue=113&v=WVPRkcczXCY

À 00:1:30 il nous dit, à propos de la nouvelle Touch Bar : "[...] des commandes qui étaient cachées sont maintenant visibles, facilement accessibles et aussi personnalisables". Et pour illustrer cette fonctionnalité impressionnante et indispensable, la vidéo nous montre... des émoticônes ! >_<

À 00:1:52 Touch ID est présenté. Une sacrée avancée, une révolution, une première sur un micro-ordinateur... mise en avant dans la vidéo avec un paiement Apple Pay© !

Voici donc une vidéo ultra-léchée (comme toujours chez la Pomme) ayant pour objectif de présenter un ordinateur portable destiné aux professionnels et qui, pour deux des fonctionnalités majeures de cette machine, s'appuient sur des démonstrations de smileys et de paiement électronique. Je ne sais pas, mais il me semble la présentation de la personnalisation de la Touch Bar aurait pu se faire avec une application un peu moins "kikoolol" et celle de Touch ID en démontrant la déverrouillage de la session plutôt qu'un paiement en ligne.

Cordialement,

HAL1

avatar melaure | 

Quand tu vois que Cook essaye de faire croire que l'iPad Pro est un outil professionnel, a quoi d'autre fallait-il s'attendre ?

A force de faire des trucs secrets dans leur labo, ils ne connaissent plus le terrain ...

Après ça n'enlève pas un coté sympa à la touch bar, sauf que certains préfèreront de vraies touches de fonctions, surtout les pros justement ...

avatar webHAL1 | 

@melaure

Je suis d'accord. La Touch Bar contentera très probablement une certaine population (dont des professionnels), mais certains n'y verront qu'un gadget, voire même une régression par rapport aux touches de fonction.
Pour ma part, j'attends de voir et de l'essayer. Je suis sceptique par rapport à l'aspect "révolutionnaire" que certains lui prête (allant jusqu'à la comparer à l'apparition des souris sur les micro-ordinateurs), mais je pense que, bien exploitée, elle se révélera rapidement utile et "transparente" (dans le sens où elle s'utilisera sans plus y penser, sauf lors de l'utilisation d'une machine en étant dépourvue).

Cordialement,

HAL1

avatar Average Joe | 

Bon, moi j'ai rien contre la Touch Bar. Difficile du juger tant qu'on y a pas mis les doigts. Dommage par contre pour la pomme qui ne s'éclaire plus derrière, même si j'en comprends la raison. Ça fait ressembler les MacBook aux iMac du coup.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR