Fermer le menu
 

iMac Retina 4k : le détail qui gâche tout

Christophe Laporte | | 17:27 |  340

À la rédaction, les machines de test se succèdent tout au long de l’année (enfin surtout à la fin de l’année). Certaines ne suscitent plus une grande curiosité sauf de la part du testeur (c’est le cas du MacBook Pro 15” par exemple), d’autres au contraire ont ce petit plus qui fait qu’on n’hésite pas à faire joujou avec dès que le testeur a le dos tourné.

Ce fut le cas pour le MacBook et incontestablement, l’iMac 21,5 pouces avec écran Retina 4K appartient aussi à cette seconde catégorie. Cette machine a quasiment tout pour elle : un design très mignon (nettement moins imposant que le 27”), un écran Retina de très grande qualité, un processeur qui satisfera le commun des mortels…

Malheureusement, un point vient tout gâcher : le disque dur. Comme indiqué dans notre test, celui-ci se révèle moins rapide qu’un disque dur présent sur un iMac de 2011. Comment Apple peut-elle faire cela ? On ne parle pas d’une machine d’entrée de gamme (sur laquelle on aurait « toléré » une telle pingrerie), mais d’une machine vendue 1699 €, et qui représente le haut de gamme en 21,5”.

La stratégie d’Apple est claire et nous a été parfaitement résumée récemment par un revendeur : pousser à tout prix le consommateur à prendre au moins l’option Fusion Drive 1 To facturée 120 €.

Apple a toujours poussé les utilisateurs à monter en gamme. Cela fait partie du jeu, sauf que ces dernières années, certaines configurations sont de plus en plus des faire-valoir. Et là où Apple incitait le client à prendre des options supplémentaires sur une configuration, elle le force presque désormais. C’est d’autant plus vrai que ces machines sont fermées comme jamais et ne pourront pas connaître une seconde vie grâce à des ajouts ou remplacements d’éléments internes.

Dans les réactions, un lecteur affirmait récemment que son iMac 24“ acheté il y a quelques années connaissait une seconde jeunesse depuis qu’il l’avait doté d’un SSD et de 8 Go de RAM. Rien de cela n’est possible sur cet iMac 4K, il faut tenter d’évaluer, dès la commande, ses besoins futurs.

En début de semaine, nous évoquions les lenteurs de certaines transitions sur Mac comme le passage au Retina, ou l’homogénéisation de la connectique. On aurait pu évoquer la question du stockage. Les portables d’Apple, à l’exception du MacBook Pro 13" SuperDrive, affichent des débits en lecture/écriture qui sont sans commune mesure avec l’iMac et le Mac mini. D’ailleurs, sur les portables, c’est l’un des secteurs où les gains sont les plus importants d’une génération sur l’autre.

Alors oui, il est difficile de proposer à des coûts raisonnables des SSD de 1 ou 2 To sur les iMac. Par contre, le Fusion Drive est un excellent compromis. Trois ans après son introduction, on s’étonne qu’Apple n’ait pas davantage généralisé cette idée. Il commence seulement à être proposé de série à partir de l’iMac 27” de milieu de gamme, lequel coûte la bagatelle de 2 299 €. C’est d’autant plus frustrant qu’Apple est parvenue à réaliser des économies sur le Fusion Drive 1 To, lequel n’embarque plus que 24 Go de mémoire flash, contre 128 Go précédemment. Et justement, ce Fusion Drive rachitique aurait été parfait pour des configurations d’entrée / milieu de gamme.

Au passage, on s’étonne de manière générale d’une certaine clémence à ce sujet de la presse high-tech notamment aux États-Unis. Ce test de Macworld en est un parfait exemple. La liste des défauts (et pas des moindres) est beaucoup plus longue que celle des qualités, le problème du disque dur est reconnu, mais cela n’empêche pas le testeur de lui accorder un très bon 4/5. Si après cela Apple ne se sent pas confortée dans ses choix…

Alors, l’argument que certains emploient souvent pour défendre Apple sur le sujet, c’est que cela convient parfaitement au commun des mortels. Le problème, c’est que le « commun des mortels » utilise depuis des années déjà des smartphones ou des tablettes qui offrent un niveau de réactivité sans rapport avec cet iMac.

Comment expliquer qu’un ordinateur qui coûte 1 700 € soit moins réactif qu’un iPad qui coûte trois fois moins cher ? D’autre part, on entend à longueur de journée chez les dirigeants d’Apple, que la technologie doit être transparente… Pas certain que l’utilisateur qui doit attendre plus d’une minute le démarrage de son ordinateur, chèrement payé, fraîchement installé et pas encore alourdi de logiciels supplémentaires, trouve la technologie de cet iMac très transparente.

D’où cette énorme déception, au lieu de faire de cet iMac 4K une machine incroyablement séduisante, Apple en a fait une machine frustrante. Frustrant !

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


340 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar fautedegout 23/10/2015 - 13:27

Pourquoi s'évertuer à dialoguer avec les 4 ou 5 fanboys fanatiques ici présents pour les convaincre ? Ce sont toujours les mêmes (toujours !) et ils n'ont aucun argument si ce n'est l'aveuglement perpétuel à la gloire de Tim Cook.

Vous perdez votre temps.

avatar OsX PinGouiN 23/10/2015 - 14:28

Je n'avais jamais remarqué mais il coute carrément moins cher que le macbook pro

avatar CBi 23/10/2015 - 15:42 via iGeneration pour iOS

302 réactions au compteur... Combien de ceux qui râlent ici avaient l'intention de / auraient acheté ce Mac si il avait été équipé d'un SSD en série ?



avatar magic.ludovic 23/10/2015 - 15:59

Moi ... J'ai due a regret acheter la version non retina avec un Fusion Drive pour rester dans mon budget ...

avatar FollowThisCar 23/10/2015 - 16:56

"Comment expliquer qu’un ordinateur qui coûte 1 700 € soit moins réactif qu’un iPad qui coûte trois fois moins cher ?"

L'explication est à la fois simple et redoutable. Conformément aux principes de base du marketing, un produit arrivé en fin de cycle n'est plus qu'"une vache à lait" qu'il s'agit de traire jusqu'à son extinction. Ni plus ni moins. Plus de R&D ni de cadeaux promotionnel d'aucune sorte. Par ici la monnaie.

Clairement, Tim & Co se foutent royalement des Macs et ne cherchent plus qu'à les faire durer le plus longtemps possible pour faire bonne mine, tout en pressant le citron le plus possible. Les clients ne sont alors à leur tour plus que - au choix - des citrons ou des vaches à lait.

avatar fte 23/10/2015 - 19:10

Et pendant ce temps, j'ai achevé de mettre à niveau mon iMac de presque 6 ans. Bye le Fusion Drive avec un petit SSD, hello le gros SSD. La différence est déjà sensible, même si le SATA 2 limite sérieusement les débits de ce bon gros 850 EVO.

C'est reparti pour une année, et ce n'est pas grâce à Apple.

Aussi, amusant passage à l'Apple Store à Genève aujourd'hui, pour l'écran du MacBook Pro de ma femme. Il sera remplacé gratuitement par un écran neuf, prise en charge officielle confirmée. Le point amusant, lorsque je demandais au lutin quelle serait la prise en charge si l'écran neuf devait également se détériorer, ok 3 ans après remplacement, "mais dans 3 ans vous aurez changé de machine donc c'est sans importance". Genre son destin est la poubelle, dans un futur proche.

Super mentalité. C'est l'Apple des années 201x, des machines jetables.

J'ai un MacBook Pro d'avant les unibody, plus de 7 ans d'âge, qui fonctionne très bien et fait média center, sous El Capitan.

Râh !

avatar applehater 23/10/2015 - 19:20

Avec un SSD de 256go et 16 go de Ram, un iMac 21 coute 2179 euros.
Je viens de calculer le coût d'un Hackintosh avec la même config (proc broadwell avec iris pro 6200) et un Dell 4k 24 pouces (450 euros). En comptant 70 euros de montage par un pro j'arrive à 1390 soit 789 euros de moins que l'iMac...

avatar Lopokova Lydia 23/10/2015 - 19:23

@applehater

Et ?

Un tout n'est pas la somme des parties, sauf à être rien.

avatar applehater 23/10/2015 - 19:52 (edité)

Ben ça fait un sacré coût d'opportunité...
Et la somme de ces parties fait tout de même un ordinateur tout à fait fonctionnel...

avatar Lopokova Lydia 23/10/2015 - 20:34 (edité)

@applehater

Je voulais simplement signifier qu'au final ce n'est pas un Mac et qu'étrangement ce que cherchent beaucoup d'acheteur c'est un produit Apple :-)

avatar lll 24/10/2015 - 00:58 (edité)

Pour ma part, c'est surtout l'OS que je recherche ! Si Apple permettait l'installation d'OSX sur du matériel qui ne sort pas de ses usines, la fuite serait importante !

avatar diegue 23/10/2015 - 20:55

Je passais cette après-midi dans l'ex-quartier Sony où il y avait plus de 5 magasins Sony en fonction des produits. Actuellement il n'y a même plus un magasin où l'on peut voir toute la gamme, même pas de "boutiques" à l'intérieur des FNAC. Et je me disais que le prochain à plonger risque d'être Apple qui se moque vraiment de ses clients !

avatar Lopokova Lydia 23/10/2015 - 21:11

@diegue

C'est bien de ce dire des choses :-)

Après comparer Sony et Apple n'a strictement aucun sens :-)

avatar denmakesmusic 24/10/2015 - 16:47

C'est vraiment mesquin de mettre un disque 2,5" si mauvais car par exemple moi sur mon PC (oups) j'ai un Seagate Barracuda 7200.14 qui marche plutôt bien. Donc même sans SSD avec un disque 3,5" il y a moyen d'avoir une machine réactive.
L’obsession du design aboutit à faire des machines bancales, d'avant garde sur certains points et obsolètes sur d'autres.

avatar jbmg 24/10/2015 - 19:25

Une entreprise qui a fait disparaître le lecteur de disquette, puis le dvd et qui n'est pas capable de faire disparaître le DD, y a une ratée !

Pages