L’iPad Pro entrouvre les portes d’un Mac sans Intel

Christophe Laporte |

Les processeurs ARM d’Apple continuent leur montée en puissance. Le processeur A8 de l’Apple TV n’a rien à envier à celui d’une console — selon les responsables d’Apple — alors que le tout nouvel A9X de l’iPad Pro n’a semble-t-il plus rien à envier à celui d’un PC. Faut-il y voir des indices de bouleversements à venir pour le Mac ?

Le discours d’Apple est clair : sa tablette est plus puissante que « 80 % des portables PC vendus cette année » (et 90 % pour ses capacités graphiques). Preuve supplémentaire qu’il n’a rien à envier à l’ordinateur de monsieur tout le monde, Apple a doté son nouveau jouet de 4 Go de RAM, une première pour un terminal iOS ! C'est par ailleurs ce qui est proposé de base dans les MacBook Air.

Récemment, Intel fanfaronnait en indiquant que ses nouveaux Core M Skylake étaient deux fois plus puissants que l'A8X de l'iPad Air 2. Cela tombe bien, car selon Apple, sa puce de troisième génération, l’A9X monte encore une marche. Elle est jusqu’à 1,8 fois plus rapide que l'A8X. On se gardera bien de comparer des mesures réalisées, d’une part avec des utilitaires en partie développés par Intel et de l’autre des chiffres avancés par Apple sans trop d’explications.

Les 22 et 360 fois plus rapides s'entendent pour les CPU et GPU de l'iPad Pro face à ceux du tout premier iPad — Cliquer pour agrandir

Mais une chose est certaine, la dynamique penche clairement en faveur des processeurs ARM. Ces graphiques réalisés l’année dernière montraient l’évolution des performances avec l'app de test Geekbench depuis 2011, entre les différents iPad et MacBook Air d'entrée de gamme (lire : Mac ARM : pas encore une réalité, mais plus un rêve).

On attend avec impatience les premiers benchs de l’iPad Pro pour pouvoir les mettre à jour. Nul doute que d’ici une génération ou deux, Apple aura techniquement la possibilité de proposer des MacBook avec une architecture ARM (lire : Mac ARM : dans les deux ans avec un processeur A10X ?).

Ensuite, entre avoir la possibilité technique de le faire et prendre cette décision stratégique… il y a un pas non négligeable. Au pire, ce serait un formidable moyen de pression sur Intel.

Lorsqu’Apple est passée du PowerPC à Intel, il y avait une véritable plus-value pour l’utilisateur : un gain de puissance important, la compatibilité des applications Windows et une roadmap alléchante chez le fondeur pour les ordinateurs portables. À l'inverse, l'horizon était bouché pour le PowerPC question mobilité.

Le passage à ARM ne bloquerait pas forcément « la compatibilité Windows ». Plusieurs techniques sont possibles pour continuer à faire tourner des applications Windows avec un niveau de performances satisfaisant. Quant à l'Ax, il est né pour des plateformes mobiles.

Le grand intérêt pour Apple serait de faire du sur-mesure pour ses ordinateurs comme elle le fait pour ses smartphones et tablettes. Elle serait en mesure de différencier de manière plus importante ses ordinateurs de la concurrence et sans doute de sortir de nouveaux formats d’ordinateurs. Reste à savoir si le jeu en vaut la chandelle. À l’heure où le Mac se vend tout seul et vit dans l’ombre des terminaux iOS, il n’est pas certain qu’Apple s’en donne la peine. C’est peut-être bien la plus grande chance d’Intel !

Tags
avatar oomu | 

je ne sais pas si Metal peut être utilisé comme une solution de calcul massif sur gpu, pour la Prévisualisation d'une scène et l'interface, ça oui.

-
je suppose que tout peut évoluer. Mais pour cela il faudrait donner d'avantage de gage à l'industrie tel que "mais oui y aura de nouveaux mac pro et des clients pour vos logiciels et on maintiendra dans Os X tout ce qui est nécessaire".

Pour l'heure, je ne vois rien. Hormis bien sur pour Final Cut et Logic.

Et Nvidia est franchement très agressif avec cuda (outils de développement, outils de rendu, solution grid, certification, support, forums, conférences, etc)

avatar Stardustxxx | 

Ca depend de l'architecture de Métal, comment Metal laisse acces aux ressources bas niveau ca devrait marcher, le probleme c'est les outils des devs.

Meme OpenGL fait du calcul avec les compute shaders, mais personne ne l'utlise.

Bref CUDA c'est du lourd, comme tu le dit nVidia est très aggressif. CUDA et le Deep Learning est une combinaison redoutable. Mais de toute facon il n'ont pas le choix, nVidia est niche sur PC, quasi inexistant sur mobile, la seule voie possible c'est le calcul massivement parrallele.

avatar oomu | 

en tout cas, pour l'heure j'ai.

Quand je serai face à l'heure du choix, ben je ferai un choix ;)

avatar Un Type Vrai | 

Ma souris "lazer 800dpi" n'a jamais apporté autant de confort que la bête souris led rouge que j'ai finie par acheter. La technique compte "parfois"...

avatar oomu | 

non ne pas confondre une amélioration technique et un argument commercial vide de sens. (et si ça se trouve la "bête souris led" avait une meilleure résolution ou ce qu'il fallait pour être confortable. Les bêtes souris led furent déjà un gros progrès sur les souris à boule du millénaire dernier).

Mon propos : les CHOIX techniques en dessous (compatibilité, bus de donnée, architecture binaire, type de mémoire, etc), qui vont conditionner le travail des ingénieurs et développeurs en amont, ça compte.

On ne peut pas s'en affranchir, quelque soit le discours plein de merveilles et de beauté des commerciaux.

avatar frankm | 

Changement technique de cet ordre = tout racheter en terme de logiciels

avatar C1rc3@0rc | 

Non
Cela depend des editeurs et de leurs politique de mise a jour. Techniquement si la programmation d'un soft respecte les normes d'Apple, alors produire un soft pour Mac OS ARM c'est une case a cocher dans l'outil de developpement XCode.
Donc la version Mac OS ARM d'un soft ne justifie pas de racheter le soft, la mise a jour peut donc etre gratuite (et transparente a travers le Mac app Store)

avatar reborn | 

J'ai un tecra z50 avec i7, acheté 1900€. La lecture de video 4k n'est pas fluide.

avatar nicolas | 

c'est peut-etre un question d'optimisation de ton lecteur, et du GPU, pas du CPU

avatar jackhal | 

Si les vidéos 4k proviennent de YouTube, lis-les avec autre chose que Chrome ou Opera. YouTube utilise VP8 (ou 9, maintenant ?) au lieu de H264. Résultat sur l'immense majorité des ordis : pas de décodage matériel et une consommation CPU de malade.

Exemple, en sélectionnant 4k sur un Mini Core 17 de 2012 :

Safari : entre 5 et 7% CPU (+10/13% pour Safari Networking) => entre 15% et 20% au total
Chrome : 250% en moyenne avec des bas à 210% et des hauts jusqu'à 300%.

Ceci dit même avec une grosse conso CPU pour Chrome, au moins c'est fluide comme Safari. Il n'y a pas de micro-pics qui feraient perdre des frames. Mais on entend bien le ventilo...

avatar brunitou | 

Pas cool pour les hackintosh donc :/
Quoique je pourrais être heureux des années avec El Capitan... ça se discute. N'y aura-t-il pas encore moins de portages Mac dans le futur avec un architecture non-Intel ?

avatar oomu | 

"N'y aura-t-il pas encore moins de portages Mac dans le futur avec un architecture non-Intel ?"

Pour les logiciels professionnels, je suis persuadé qu'il y aura moins de portage. Avoir la même architecture cpu permet de mutualiser du code. Très important pour des petits éditeurs sur des marchés de niches (pro).

Adobe arrivaient à presque identique sur intel et motorola/ibm powerpc, et lentement se met à monter en gamme sur arm (pour iOS).
Blizzard aussi.

C'était deux parmi de rares exceptions. Adobe et Blizzard sont de grosses structures.

mais Microsoft n'a jamais réussi à avoir office identique sur windows et mac avant Intel, même là ce ne fut pas immédiat.

avatar C1rc3@0rc | 

Apple offre un marché bien plus accessible aux developpeurs que les autres plateforme (meme chose pour Android) grace a ses App Store.

Les developpeurs independants sont a egalité avec les gros studio et le contrat est clair la mise de fond c'est 100$/ans et les benefices sont de 70% sur les ventes et si pas de ventes, pas de pertes.

Il faut voir qu'Adobe a laissé tombé Mac OS X depuis la transition a l'architecture Intel: on retrouve encore du code de l'epoque du PowerPC dans la plupart des softs de la suite. 10 de non mise a jour c'est pas serieux.

Par contre Adobe a pratiquement tout porté sur iOS, la rentabilité de la plateforme et sa monté en puissance etant indispensable a Adobe.

On voit aussi avec la perspective Mac OS ARM des boites qui avaient quitté le Mac revenir au galop (c'est le cas notamment de Canvas, un superbe logiciel de dessin technique)

Pour Microsoft le probleme c'est que Office meme a l'interieur de la plateforme Windows n'a jamais ete homogene d'une version a la suivante. Le plus drole c'est qu'il faille passer par Libre Office pour recuperer des données d'une version n a n+1 de MS Office. Ca faut aussi pour MS Office Windows a MS Office Mac...
Maintenant le changement initié par Nadella commence a se voir: le developpement d'Office sur iOS est prioritaire.

Donc on va sur une situation ou le Mac etait dependant des portages depuis Windows a une situation ou le developpement sur iOS est prioritaire.
Et avec l'histoire des outils de portage iOS vers Windows, le message est clair pour les developpeurs...

avatar vrts | 

Super, quelle bonne idée de faire une croix sur les programmes x86 en natif, tellement pratique haha :D

Les ipads c'est pour Mr toutlemonde, les Macs pour les gens qui bossent avec. Transformer les macs en ipad...bof comme vision.

avatar C1rc3@0rc | 

Un ARM etant plus performant qu'un x86, tu veux quoi, rester avec un soft qui tourne sur une machine qui stagne et qui sera une casserole.
La croissance de la puissance des ARM c'est un facteur 2.5 en moyenne par generation avec une efficacite energetique qui progresse.
La croissance de la puissance des x86 c'est entre 0.005 en moyenne et 0.3 au maximum, avec une efficacite energetique qui stagne.

On peut aussi rajouter qu'ARM est bien plus plastique et adaptable que x86. Egalement l'efficacité du multicore et la gestion des coprocesseurs specialisés est bien plus importante sur ARM que sur x86.

avatar vrts | 

C1rc3@0rc : ça me fait une belle jambe...

avatar C1rc3@0rc | 

et une autre moche?

Le developpeur coche une case dans Xcode et tu as une application native ARM a la fin de la compilation.

Une application native ca veut dire que le fonctionnement est optimisé pour un matériel. Si c'est optimisé pour ARM tu auras donc toute la puissance du processeur ARM en direct.
Et d'un cote tu a les x86 qui font du surplace (multiplication de la puissance par 0.9 en 5 ans) et de l'autre tu as les ARM qui multiplient leur puissance par 2.5 tout les 12 mois.
Ton intérêt c'est donc d'avoir des applications ARM natives.

avatar Un Type Vrai | 

Si ARM devient plus puissant que x86, MICROSOFT sortira aussi un windows ARM.
Donc c'est un non débat.

avatar bbtom007 | 

la question est boot camp et la compatibilité windows.
Un hybride ARM + Intel ou un rosetta version ARM peut aider (sauf pour boot camp mais s'il les outils de virtualisation s'ameliore encore)

avatar oomu | 

les hybrides en informatique c'est le MAL !

- coût délirant (car complexité + matos supplémentaire utilisé seulement une fois sur deux)
- complexité technique délirante
Faut activer l'un ou l'autre, bien prévoir tous les scénarios, penser à la dissipation thermique des DEUX procs à la fois.
Regardez sur pc comment la bascule GPU intégré/GPU externe est perfectible, et combien Apple a mis de temps pour perfectionner cela sur les macbook pro. Et il reste encore des bugs d'économies d'énergie, et ce n'est pas si invisible: le développeur d'app doit faire parfois attention à ce qu'il utilise comme api pour éviter de déclencher inutile le gpu intégré.

Imaginez maintenant cela avec deux processeurs se battant pour la même ram, le même bus pci-e etc.

Apple (et l'industrie) ont déjà fait des hybrides. Genre un Mac Motorola + carte "pc". Vous pouvez voir qu'à chaque fois le public n'était pas intéressé par le surcout et la complexité et que ce sont toujours des produits vite supprimés.

Apple a tout fait depuis 15/20 ans pour simplifier sa propre technologie, charcuter dans le gras, virer la redondance, enlever les dépendances externes (à une technologie non sienne autant que possible), etc.

je ne les vois en rien faire une double machine mi-figue mi raison pour accommoder le passé (moi) et le futur (les jeunes, la vivacité, la fougue).

--
Si Apple décide qu'Intel est un Gros Balourd De Trop (GBDT), elle ne fera pas de demi-mesure. Et ça sera Radical, Apocalyptique, Indicible, Cyclopéen et Blasphématoire : ça hurlera.

Oui, c'est exact que cela peut permettre d'accoucher de produits super-excitants et novateurs mais je ne suis pas pressé de connaître cela.

-
Je ne pense pas que les techniques telles Rosetta seront satisfaisantes. Cela permettra de Survivre, oui, pas de Vivre.

les intel core étaient BEAUCOUP plus puissant que les vieillissants G5 abandonnés par IBM. Pas le cas entre ARM et Intel pour l'heure.

avatar Un Type Vrai | 

"Si Apple décide qu'Intel est un Gros Balourd De Trop (GBDT), elle ne fera pas de demi-mesure. Et ça sera Radical, Apocalyptique, Indicible, Cyclopéen et Blasphématoire : ça hurlera."

Et Microsoft suivra ensuite Apple une fois l'ouragan passé et les platres essuyés.

Exemple de technologie "logicielle" ne tournant pas sur mac (nativement) :
Java, Flash, Access...

Et pourtant, le mac se vend de plus en plus et l'expérience utilisateurs n'est pas moins bonne et la terre ne s'écroule pas à Cupertino

avatar SteveC72 | 

100% vrai

avatar oomu | 

je ne m'inquiète pas pour le suivi à terme de Microsoft ou Adobe (encore que rappelez vous l'après bascule intel, ce fut LONG pour Microsoft).

Je m'inquiète pour des éditeurs tels Pixologic, et la myriade d'outils très pros qui ont gravité vers le mac mais ne tiennent pas à grand chose pour retourner en que PC windows, etc.

avatar MacGyver | 

j'aime bien les courbes d'apple ou il n'y a pas d'echelle sur les ordonnees... copmme ca on peut faire dire n ímporte quoi en zoomant a mort sur une courbe.

la conclusion est aussi superbe, un ipad 2x plsu rapide, pour travailler 22x plus vite.
Vive la semaine de 2h

avatar elliatedm | 

2 fois plus vite que la génération précédent, 22 fois plus vite que le premier iPad, non?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR