C’est confirmé, Windows ARM peut être virtualisé sur les Mac Apple Silicon

Nicolas Furno |

Comme Apple l’a dit et répété, Windows pourrait très bien tourner sur ses Mac Apple Silicon, mais cela dépend surtout de Microsoft. La version x86 destinée aux processeurs Intel du système d’exploitation n’est pas compatible sur ces Mac qui reposent sur une architecture ARM. Mais Windows est aussi disponible en version arm64 qui pourrait aisément fonctionner sur les Mac Apple M1, mais qui n’est distribuée qu’à une poignée de constructeurs et pas disponible publiquement.

S’il fallait une preuve de plus que cette version ne poserait pas de problème technique majeur, en voici une. Alexander Graf, développeur qui travaille sur le projet QEMU, montre cette capture d’écran de Windows arm64 dans une machine virtuelle installée sur un Mac Apple Silicon. La virtualisation repose sur hypervisor, le framework fourni par macOS, et sur une version de QEMU modifiée pour que Windows puisse tourner.

Windows arm64 dans une machine virtuelle qui fonctionne sur un Mac Apple Silicon. Les informations remontées ici, notamment sur la mémoire, ne sont pas bonnes car c’est un processeur inconnu de Windows (image @_AlexGraf)

Ce n’est pas encore au niveau d’une prise en charge officielle, mais cela fonctionne et le développeur indique même qu’il peut exécuter des apps Windows x86, qui restent très nombreuses. C’est Windows 10 qui se charge de faire la conversion vers arm64, pour un résultat qui n’est pas aussi rapide que Rosetta selon lui, mais qui est fonctionnel.

Il reste encore du travail pour avoir une solution fiable et stable, mais la balle est effectivement d’abord dans le camp de Microsoft. Tant que l’on ne peut pas acheter une licence de Windows arm64 comme on peut le faire pour la version x86, la virtualisation du système restera nécessairement du bricolage officieux. Pour le moment, le créateur de Windows n’a pas indiqué s’il avait l’intention de proposer des licences ARM de son système.


avatar Frodon | 

@macinoe

Windows 10 ARM fonctionne très bien en ARM v8a sans spécificité, d’ailleurs le CPU virtualisé dans l’exemple donné ici n’est ni du Qualcomm, ni du Apple, ni d’aucun constructeur existant, c’est du "virt-5.2".

Bref, un truc totalement abstrait qui ne correspond à aucune puce réelle, et de l’aveu de l’expérimentateur, ça tourne très bien: « it’s pretty snappy here ».

Et pour le reste (GPU, USB, Réseau, ...) c’est de l’abstraction pure aussi, donc pas besoin de support direct de l’OS. Par contre l’éditeur du logiciel de virtualisation doit fournir les éléments logiciels pour se brancher avec leur couche d’abstraction (en particulier niveau intégration avec l’OS hôte et accélération graphique).

avatar Scooby-Doo | 

@macinoe,

« Si windows 10 tourne sous tout matériel à base de x86 répondant à ses exigences minimales, il n'en va pas de même pour les plateforme arm qui n'on pas du tout un socle de compatibilité minimum en commun. De la même manière qu'il n'existe pas de version universelle pour android arm, il n'existera pas de version universelle de windows 10 arm. Si Microsoft ne fait de version de windows 10 spécifique pour chaque modèle de mac silicon, la meilleure chose que tu puisses espérer c'est quelques images bricolées, partiellement fonctionnelles et pas du tout optimisées, à la manière des images android que l'on touve sur xda developpers par exemple. »

👍👌😘❤

Pas mieux !

Windows X86 a une base commune, ce ne sera pas le cas des SoC ARM de chez Apple.

Apple se réserve le droit et l'avantage technique de modifier d'une génération voire au sein de la même génération son implémentation ARM.

Comme il n'existe pas de version universelle de Android ARM, il n'existera pas de version universelle de Windows 10 ARM.

Il faut que l'éditeur compile la bonne version pour la bonne configuration.

ARM a comme base unique son ISA, mais certainement pas les SoC.

Apple a opté pour cette liberté et maintenant les utilisateurs finaux doivent espérer qu'Apple compilera sur de longues années les versions majeures de ses OS...

Pas sûr que dans 6 ans Apple ne nous sorte pas que telle machine Apple Silicon est en fin de vie et que seuls les patchs de sécurité seront appliqués.

C'est la grosse différence entre les processeurs X86-64 avec un socle commun (du pret à porter) et la technologie à la demande de ARM (du tailler sur mesure).

😎

avatar raoolito | 

@Scooby-Doo

«  Comme il n'existe pas de version universelle de Android ARM »
sauf erreur d ema par,t on peut installer l’android « pur » de Google directement sur son smartphone android.
Quel qu’il soit (sous reserve d’avoir un poil de bricole logicielle derriere en effet), les fabriquants ajoutent des surcouches mais ne changent pas android du tout et ne le recompilent pas

avatar oomu | 

@raoolito

"sous reserve d’avoir un poil de bricole logicielle derriere en effet"

ce "poil" est GIGANTESQUEMENT important. Ne sous-estimez pas la taille de baobab du poil

- faut la documentation
- l'accès au bas niveau de la machine
- travailler à l'adaptation (temps=argent=colère)
- assurance qualité (test, régression, bugs, etc = temps=argent=colère)

du coup, oui, c'est un monde TRES différent du bon vieux zintel ATX et chipset normé par Intel.

avatar Amaczing | 

Un putaclic 🤣

avatar draco1544 | 

Il y as une bêta de Windows ARM en téléchargement sur le site bêta de Microsoft

avatar marc-5 | 

@draco1544

Tu peux même récupérer l’ISO de la version stable depuis les serveurs de Microsoft

avatar draco1544 | 

@marc-5

"Tu peux même récupérer l’ISO de la version stable depuis les serveurs de Microsoft"

Parfait tout ça !

avatar Adodane | 

On attend donc Windows pour que les Mac M1 soient enfin de vrais Mac ! 🤦‍♂️

avatar Scooby-Doo | 

@Adodane,

« On attend donc Windows pour que les Mac M1 soient enfin de vrais Mac ! »

👌

Apparemment, les utilisateurs de Mac OS sont de grands nostalgiques de Windows à lire leur dépendance à Microsoft !!!

Non je plaisante...

Mais il y a un peu de vérité dans cela.

À croire qu'il n'y a pas de logiciels compilés nativement pour Mac OS.

Les cas de figures dans lesquels Windows est indispensable sont plutôt rares en fait et sont dans des secteurs spécifiques, le médical par exemple.

avatar Adodane | 

@Scooby-Doo

C’est un peu de liberté qui se perd, on ne peut pas installer Windows 10 donc ça n’est plus un pc.
Certes on peut naviguer sur internet, faire du montage vidéo, de la retouche photo mais un iPad le fait aussi, voir un pc qui lui est libre de toute contrainte hardware et software.

Le vrai Mac Pro reste encore celui sous Intel.

avatar raoolito | 

@Adodane

«  la liberté d’avoir windows. »
on aura tout entendu.
Et ceux qui achetent un Dell avec ubuntu dessus sont-ils marris de ne pas avoir de bouton pour faire une installation en double boot de windows (ni la licence soit dit en passant) ?

C’est en rien une liberté, juste une option. alors bon une option = liberté ?

avatar Adodane | 

@raoolito

Oui une option c’est une liberté ( de faire ou pas d’ailleurs ), une option en moins c’est une perte de liberté 💁‍♀️
Et la ce n’est pas une simple option, c’est la possibilité d’installer Windows 10, le premier système d’exploitation au monde ! Le plus grand catalogue d’applications et l’un des plus vieux, on parle pas d’une option pour changer le curseur de sa souris hein 🙄

avatar raoolito | 

@Adodane

À ce stade de ce genre de conversation je conseille directement d’acheter un PC sous Windows et de surtout pas aller se perdre sur le Mac
Il y a des gens qui peuvent utiliser un Linux pour ce qu’ils font il y a des gens qui peuvent utiliser un Mac pour ce qu’ils font le reste des gens qui veulent absolument un Windows et qui mettent le nom Windows Microsoft dessus doivent acheter un PC sous Windows

avatar oomu | 

@raoolito

si on parle de toute de suite maintenant, oui un PC.

Mais là, on se projette dans un avenir qui, apparemment, ne va pas être si lointain.

avatar raoolito | 

@oomu

Nan mais on parle surtout de gens qui critiquent un os et des machines dispos ya 3 semaines pour une transition prevue sur 2 ans
Même si je ne travaillais pas professionnellement avec mes ordinateurs j’aurais fait le choix d’acheter les derniers Intel cette année et d’attendre tranquillement trois ans avant de passer sous arm

avatar oomu | 

@raoolito

c'est une possibilité, une liberté : on peut décider à tout isntant, d'ajouter windows à son Dell Ubuntu.

Des fois, c'est pratique. Des fois, on s'en fout, on est liiiiibre :)

avatar raoolito | 

@oomu

Pour moi, une option est autant une liberté qu’un encombrement
Il suffit de regarder combien on est plus libre dans les paramètres de ios maintenant, je met au défi quiconque de s’y retrouver facilement

Maintenant c’est aussi mon avis perso, mais je n’achete pas un dell sous ubuntu pour ensuite y mettre un double boot, pareil sous macos
Ca sont les utilisateurs avancés qui font cela, tres loin de la majorité ( sauf avec bootcamp qui apporte cela à madame et monsieur tout le monde assez simplement)

avatar Scooby-Doo | 

@Adodane,

« Le vrai Mac Pro reste encore celui sous Intel. »

👌

Exactement, celui avec lequel on peut faire ce que l'on veut y compris installer Windows avec Bootcamp...

avatar oomu | 

@Scooby-Doo

Apple n'a pas encore migré le Mac Pro, oui, le vrai mac pro, c'est l'unique Mac Pro, celui sur intel.

avatar BeePotato | 

@ Adodane : « C’est un peu de liberté qui se perd, on ne peut pas installer Windows 10 donc ça n’est plus un pc »

Ce n’est effectivement plus un compatible PC. Mais ça ne devrait pas être une grande surprise ou un choc pour un utilisateur qui a acheté… un Mac. :-)

« Certes on peut naviguer sur internet, faire du montage vidéo, de la retouche photo mais un iPad le fait aussi »

On peut aussi faire des choses qu’on ne fait pas sur un iPad.
Ou sur un PC.

avatar byte_order | 

@Adodane
> On attend donc Windows pour que les Mac M1 soient enfin de vrais Mac ! 🤦‍♂️

Euh, comment dire, si l'on regarde depuis l'origine des Macs chez Apple, les macs compatibles PC n'ont existé que depuis 14 ans (2006-2020), tandis que les Macs n'étant pas compatibles PC, eux, ont existé pendant 22 ans (1984-2006).

Et les Mac M1 renouent avec cette situation, qui statistiquement, est celle la plus fréquente : un Mac n'est pas un compatible PC.
C'est Apple. L'interopérabilité n'a de sens pour Apple que si ça sert suffisamment *ses* intérêts financiers.

Si la compatibilité PC est important pour vous, prendre un Mac n'a, à nouveau, pas de sens. La parenthèse "un mac (neuf) est aussi un PC" est finie.

avatar Adodane | 

@byte_order

Pourquoi en parler et insister alors ? Et être complaisant avec Apple de la part des commerciaux de macgé et le bashing envers Microsoft ? 💁‍♀️

avatar byte_order | 

@Adodane
Un biais, une subjectivité classique.
Ils vivent directement de l'existence de l'écosystème d'Apple.
Ils mettent donc en avant tout point vu comme positif de cet univers.
Et quand c'est un point négatif, on observe souvent une tendance à en rendre responsable un acteur extérieur à cet écosystème.
Et parfois cela se fait en relayant quasi directement les éléments de langage d'Apple.

On ne crache pas dans la soupe est toujours d'actualité.

avatar zoubi2 | 

@Adodane

"C’est un peu de liberté qui se perd, on ne peut pas installer Windows 10 donc ça n’est plus un pc"

Merci de cet éclat de rire !!! Saprégné de vains gnieux, je ne peux pas installer Windoze, vous vous rendez compte ma pov dame, c'est pas un PC que j'ai acheté !!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR