Antidote+ : un abonnement (optionnel) pour définir et corriger sur tous les appareils

Anthony Nelzin-Santos |

Après deux ans d’expérimentation, Druide Informatique finalise son offre d’abonnement aux outils d’aide à la rédaction de la suite Antidote. Les forfaits Antidote+ comprennent Antidote 10 pour les ordinateurs, Antidote Mobile pour iPhone et iPad, et Antidote Web pour tous les autres appareils.

Vous pouvez vous abonner à Antidote+ sur le site de Druide, bien sûr, mais il sera aussi proposé sous la forme d’un code de téléchargement dans un coffret contenant un guide illustré de 224 pages. En France, cette version boite sera distribuée par MySoft.

Druide propose quatre forfaits, selon le nombre d’utilisateurs et de langues souhaité :

  • Antidote+ Personnel pour un compte :
    • 59 € par an pour la version monolingue (français ou anglais) ;
    • 89 € par an pour la version personnelle bilingue (français et anglais) ;
  • Antidote+ Famille pour cinq comptes :
    • 99 € par an pour la version monolingue ;
    • 149 € par an pour la version bilingue.

Dans le cadre du forfait Antidote+ Famille, chaque compte possède ses propres réglages, favoris, listes de mots, et dictionnaires personnels. Les données peuvent être synchronisées avec iCloud ou Cumulix, le service opéré par Druide, qui assure la compatibilité avec les autres plateformes.

Avec sa version web, Antidote est disponible sur pratiquement tous les appareils, y compris les smartphones Android et les ordinateurs Chromebook. Druide poursuit toutefois le développement des applications natives Antidote 10 (pour macOS, Windows, et les principales distributions GNU/Linux) et Antidote Mobile (pour iOS et iPadOS).

Antidote 10 sur Mac.

Pour preuve, Antidote 10 v5 apporte 500 nouveaux mots français et 5 000 nouveaux mots anglais, et ajoute 20 000 traductions d’une langue à l’autre. L’éditeur canadien colle à l’air du temps en révisant les définitions et les synonymes des mots concernant l’orientation sexuelle ou l’origine ethnique. Le dictionnaire signale les expressions surannées, et le correcteur prévient l’utilisation de termes offensants ou péjoratifs.

Druide reconstruit patiemment ses intégrations aux applications tierces, et ajoute cette fois des connecteurs pour Microsoft Visual Studio Code, Mellel, et Day One. Cette mise à jour est compatible avec macOS Big Sur, et Druide proposera une révision optimisée pour Apple Silicon « d’ici à la fin de l’année ».

Antidote Mobile passe la quatrième, avec une apparence rafraichie déclinée dans une version sombre, des raccourcis Siri, mais aussi et surtout une version bilingue. La version française gagne 6 000 mots et 50 nouveaux guides, et la version anglaise gagne 16 000 mots et un nouveau dictionnaire d’antonymes, entre autres (nombreuses) nouveautés.

Antidote Mobile 4 sur iPhone.

Comme la version bilingue d’Antidote 10, celle d’Antidote Mobile permet de basculer d’une langue à l’autre rapidement. Contrairement à Antidote 10 toutefois, Antidote Mobile ne comporte pas de correcteur. Antidote Web permet certes de corriger des textes depuis Safari, mais certains concurrents sont maintenant capables de s’intégrer aux applications.

Vous utilisez Antidote sur un seul appareil ? Druide propose toujours des licences individuelles. Antidote 10 peut ainsi être acheté pour 119 € avec une langue ou 159 € avec les deux, et Antidote Mobile pour 4,99 € par an avec une langue ou 7,49 € par an avec les deux. Mais la version web est réservée à Antidote+, comme les révisions et l’assistance continues, ainsi que la synchronisation.

Antidote Web.

Voilà pourquoi Druide offre « un rabais substantiel » pour passer de la licence perpétuelle à l’abonnement. Si vous avez acheté Antidote 10, le forfait Antidote+ Famille avec les deux langues vous reviendra à 75 € la première année.


avatar Oliviou | 

@ludmer67

Hahah ! C’est vrai qu’en me relisant ça sonne un peu comme ça !
Mais je ne suis pas sponsorisé, promis. D’ailleurs j’aurais aussi pu parler de Scrivener avec amour, de Aeon Timeline avec émotion, de Scapple avec joie, de Causality avec un geek, de Final Draft avec frustration, du Robert avec lassitude, de Pages avec indulgence, de Word avec mépris et de Freedom et Be Focused avec reconnaissance.
BREF : je suis vraiment dans l’écriture, pas dans les logiciels.

avatar ludmer67 | 

@Oliviou

J’ai utilisé Scrivener pour une thèse, logique un peu compliqué à maîtriser au début, mais terriblement efficace pour gérer 600 pages et 3 000 notes de bas de pages... Je n’avais qu’à cliquer pour accéder à l’une des 243 sous-parties ! C’est dommage d’être obligé d’avoir une Dropbox pour synchroniser les textes entre l’iPad et le Mac... D’ailleurs, l’éditeur a annoncé sa mise à jour Apple Silicon vendredi dernier, qui devrait sortir très prochainement (ce n’est que la troisième fois que je l’écris ce matin sur MacG !...).

Pour le reste, je suis impressionné par le nombre de logiciels que vous avez testé pour votre activité. C’est sans doute lié à votre activité scénaristique. Pour ma part, je suis forcé d’utilisé Word pour mon travail, je bosse avec des entreprises qui ne veulent pas s’emmerder avec des problèmes de compatibilité. Sinon, c’est Notes et Pages : note pour les idées brutes que je peux avoir chez moi, dans les transports, en faisant mes courses, avant de dormir, etc. Et Pages pour la création du texte.

avatar Oliviou | 

@ludmer67

Scrivener pour mes scenarios de BD et mes romans, c’est incontournable. J’aimerais l’utiliser aussi pour mes scénarios audiovisuels, mais le standard c’est Final Draft (malgré sa lourdeur et ses bugs), donc je m’adapte (on peut sortir du format Final Draft avec Scrivener, mais j’ai peur de me retrouver face à des problèmes de formatage qui apparaîtraient sur d’autres ordinateurs que le mien. Aeon Timeline est parfait pour gérer des chronologies compliquées ou des histoires parallèles qui se recoupent (bonus : 100% compatible avec Scrivener). Scapple est juste un logiciel de « carte mentale » ultra-basique, et compatible avec Scrivener. Causality est très technique mais pratique en complément de Final Draft : il permet de voir physiquement les séquences comme sur un montage vidéo, de les classer par personnages, arcs dramatiques, etc, et de déplacer les séquences instantanément. Pages me sert pour la correspondance de tous les jours, et Word uniquement pour des exports car 80% des gens « normaux » utilisent encore ce machin.

avatar Pico | 

Est-ce que le logiciel nous informe d’erreurs si l’on ne pratique pas l’écriture inclusive ?

Si oui = 💩 🗑

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@Pico

Antidote est réglable, on peut définir le niveau des avertissements. Par ailleurs, l'« écriture inclusive » n'est pas quelque chose qu'un correcteur puisse détecter. Il s'agit d'un style d'écriture dans lequel, par la tournure des phrases, on produit des textes neutres du point de vue du genre.

En revanche, il y a des règles typographiques, comme les parenthèses ou l'infâme point médian, qui permettent d'associer le masculin et le féminin, mais au détriment de la lisibilité.

avatar unfolding | 

Je ne sais pas si chez vous c'est pareil, mais Safari est extrêmement lent au lancement une fois antidote installé (avec l'extension safari). Le problème est que l'extension ne peut pas se dé-installer. La désactivation de l'extension pour Safari n'arrange rien au lancement de Safari.

avatar LeDan | 

@unfolding

J’avais le même problème que toi.
On ne peux pas désinstaller l’extension, mais on peux la désactiver. Si l’on clique ensuite sur Désinstaller, on ouvre Connectix 10. On peut voir ainsi qu’il propose d’installer le connecteur pour Safari. C’est donc, qu’il était bien désinstallé. Avec cette procédure, Safari est plus rapide au démarrage.

avatar unfolding | 

@LeDan

Merci pour l'info, mais je trouve que même l'extension désactivée, le lancement reste lent. (il est rapide avant d'installer Antidote). J'étais en contact plusieurs fois avec Druide, mais ils ne semblent pas (ou ne veulent pas) comprendre le problème. C'est dommage, car Antidote est une application vraiment bien faite et très pratique, mais je le l'utilise jamais avec safari et à cause d'une extension (inutile pour moi) le lancement de Safari est 5x prolongé.

avatar Willie Lamothe | 

Druide Informatique est devenu complètement dément!

avatar david66 | 

@Willie Lamothe

Au regard de la grande qualité de ce logiciel, 59 euros par an pour en disposer sur tous ces appareils, je ne vois pas vraiment ce qu’il y a de choquant...

Sachant qu’en licence perpétuelle, à 119 euros, il fallait repasser à la caisse tous les deux ans pour bénéficier des nouveautés.

Comparativement au coût d’autres abonnements, c’est loin d’être délirant...

avatar Grek0497 | 

Antidote est efficace. Par contre je ne sais pas si c’est parce que mon MacBook Pro fin 2013 commence à se faire vieux, mais antidote rame sévèrement. La connectivité avec mail n’est pas hyper fiable non plus chez moi.

avatar John Kay | 

@Grek0497

Je crois que ça vient d’Antidote, qui a toujours été plus ou moins une usine à gaz, et avec les restrictions de sécurité de macOS, et les façons dont Antidote s’adapte chaque année, ça ne s’arrange pas. En tout cas, sur mon MacBook Pro de 2016, il est aussi très capricieux dans Mail. Et pas toujours réactifs suivant les intégrations.

avatar Plotin | 

Bonjour.

J'ai Antidote sur mes deux Mac, iMac 2020 i5 et MacBook Air 2020 intel i5, et il fonctionne très bien, même sur Big Sur. En réalité, la dernière version préliminaire, 10,5, fonctionne mieux que la précédente sur macOS. Plus rapide, plus stable, elle ne décroche pas lorsqu'on consulte le dictionnaire pendant la correction d'un texte long sur Word. Sur Safari, l'intégration est aussi rapide que sur un PC sous Windows 10 avec Chrome. Seul contretemps, l'intégration manuelle à Mail ne fonctionne pas encore. J'ai signalé le problème à Druide qui travaille là-dessus en ce moment. On s'en reparle.

Bonne journée! Prenez soin de vous et de vos proches!

avatar kkorkas | 

Le rabais est en effet intéressant : si on a une licence Antidote 10 français seulement, la première année d'abonnement est gratuite (toujours pour le français seulement).

Antidote est un bon produit pour ce qui est de la correction, mais l'intégration à Mail est une véritable torture.

avatar Tetaroide Bleu | 

Antidote a perdu la compatibilité avec Outlook sur mac depuis Catalina, et défaille souvent dans les champs de textes avec Safari. Ils mettent la faute sur Apple et Microsoft, mais pour moi c’est un peu facile. C’est au petit développeur de s’adapter au gros développeur et non l'inverse, ce n’est certes pas juste, mais… le gros s’en fiche ! En bref, s’ils se débrouillaient pour maintenir les compatibilités promises au départ, j’envisagerais plus sereinement l’abonnement, mais là pour mon usage (quantité et logiciels utilisés), l’abonnement à ce prix pour les deux langues semble excessivement cher. Dommage !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR