Airmail 4 passe à l'abonnement sur Mac aussi

Stéphane Moussie |

Airmail, l'un des clients mail les plus complets sur iOS et macOS, achève sa transition vers le modèle de l'abonnement. L'application l'avait entamée l'année dernière en soumettant sa version iOS à un abonnement, mais la version Mac restait disponible en licence perpétuelle. Ce n'est plus le cas désormais ; sur iOS comme sur Mac, pour profiter de l'intégralité d'Airmail 4, il faut payer 3,49 €/mois ou 10,99 €/an (abonnement valable pour les deux plateformes). En comparaison, il y a un an, l'application coûtait 9,99 € sur Mac et 4,99 € sur iOS.

Airmail 4

Airmail 4.0 (en cours de déploiement sur l'App Store, elle sera disponible partout dans quelques dizaines de minutes) peut s'utiliser gratuitement, mais avec des fonctions limitées. L'abonnement Airmail Pro est nécessaire pour débloquer toutes les fonctionnalités (3 jours d'essai offerts).

Les anciens clients ne perdent pas les fonctionnalités auxquelles ils avaient accès. Ils peuvent les restaurer, sans prendre l'abonnement, en sélectionnant Préférences > Général > Airmail Legacy. Ce sont en fait deux applications qui vivent en une, puisqu'en choisissant cette option, on bascule sur l'ancienne interface.

Par ailleurs, Airmail Pro est accessible à tous ceux qui avaient pris un abonnement sur iOS ou qui ont acheté Airmail 3 à partir du 1er janvier 2019. Le concurrent Postbox était passé lui aussi à l'abonnement l'année dernière avant de réintrodure une licence perpétuelle face à la bronca.

Voilà pour ce qui est du modèle économique. Et les nouveautés, alors ? Toutes réservées aux abonnés « Pro », elles comprennent un nouveau design (un peu plus aéré), une nouvelle boîte de réception intelligente, un moteur de recherche amélioré, des thèmes supplémentaires et des actions personnalisées. Ces dernières sont intéressantes, puisqu'elles permettent de réaliser plusieurs actions en un clic, comme appliquer une étiquette, faire suivre et archiver un mail.

avatar Dark Phantom | 

@oomu

C’est pas le bon moyen

avatar oomu | 

peut être pas le bon moyen, mais il faut bien trouver comment pérenniser son travail.

L'abonnement a été décrit en long et en large comme "l'avenir", il est documenté, Apple y a encouragé et a fourni les outils pour le mettre en oeuvre.

Les entrepreneurs, donc, tentent.

Si cela échoue (et je suis persuadé que cela échouera, du moins la "masse" des abonnements), heu... que restera-t'il ?

L'industrie a tenté de faire payer par la monétarisation de l'utilisateur lui même, mais ça met en colère...

L'industrie écoute et elle répond.

avatar Dark Phantom | 

@oomu

Grande discussion, vaste sujet qu’on a pas le temps d’approcher ici mais malheureusement toutes les applications ne sont pas nécessaires à un grand nombre d’utilisateurs. Il faut aussi s’y faire.

Seules les applications qui coûtent très chères à l’achat peuvent demander un abonnement et sans énerver ( trop) les gens : adobe l’a fait pour éviter une grande partie des piratages de sa suite et notamment photoshop. Les logiciels 3D qui vont proposer une facilité d’utilisation (alors qu’on est censé pouvoir tout faire avec Blender gratuitement, mais c’est trop compliqué pour un grand nombre de gens qui préfèrent payer) vont demander un abonnement à des licences commerciales mais restent gratuits pour les particuliers ou des étudiants etc etc
Là je vois l’abonnement quasiment comme un avantage. On arrête on reprend en fonction de ses besoins.
Mais si Procreate demandait un abonnement demain, je cesserai de l’utiliser: je peux le remplacer par d’autres apps; je n’en ai pas une nécessité absolue.
Alors on peut rétorquer que sur Linux on devrait pouvoir normalement tout faire avec les logiciels libres.
C’est là où il y a un choix, je suppose : on est prêt à payer pour un certain confort, mais il y a aussi des limites. Chacun a les siennes: la plupart des gens ont une limite moyenne qui fera qu’ils accepteront certainement une somme pour des abonnements et au delà ils enlèveront ce qui leur semble superflu. Et je me sens bien comme eux.
On accepte adobe, iCloud, netflix, Amazon prime peut être un ou deux trucs en plus et puis après, on préfère s’organiser autrement, choisir ses dépenses mois par mois, au lieu de se faire ponctionner systématiquement 80% de son revenu en retraits planifiés à l’avance ( loyer et abonnements divers).

avatar donatello | 

On peut même imaginer qu'ils passent à l'abonnement parce qu'ils savent qu'ils vont fermer, et qu'ils espèrent récupérer un maximum de liquidités pour rembourser leurs créanciers, en comptant sur la poignée de fanatiques qui souscriront.

Retrouvez-moi tout les mardi soir à 19h30 sur ComplotClick.tv

avatar Sindanárië | 

@donatello

"Retrouvez-moi tout les mardi soir à 19h30 sur ComplotClick.tv "

Pub de merde. Tu peux retirer ?

avatar donatello | 

@Sindanárië

Certainement pas. Je vois bien que la vérité vous fait peur mais vous ne me ferez pas taire.

avatar oomu | 

"On peut même imaginer qu'ils passent à l'abonnement parce qu'ils savent qu'ils vont fermer, et qu'ils espèrent récupérer un maximum de liquidités pour rembourser leurs créanciers, en comptant sur la poignée de fanatiques qui souscriront."

mais non, faut pas le prendre tant à l'ironie.

Je dis juste que si ça change de modèle, c'est parce qu'ils étaient déjà en difficulté avec la vente de licence perpétuelle.

avatar donatello | 

@oomu

En fait, contrairement aux apparences, mon propos n’était pas ironique ni sarcastique.

Juste la petite blague à la fin sur complotMachin.

avatar Lise | 

@ nicolaschr : je partage ton avis, cela ne me choque évidemment pas que les développeurs veuillent vivre de leur travail ;-)
Et heureusement, il existe encore un tas de développeurs qui vendent leur app à des prix très raisonnables, sans nous imposer (pour combien de temps ?) un abonnement ; certains, comme le dev de Graphic Converter par exemple, continuent de maintenir leur anciennes versions : bien que GC soit passé depuis plusieurs mois à la version 11, les bugs de la version 10 continuent d'être corrigés si nécessaire, contrairement à PhotoLab de DXO, qui n'impose pas d'abonnement, mais qui pousse à la mise à jour, parce que les bugs n'ont pas été corrigés dans la version précédente et qu'ils le sont dans la dernière. Mise à jour qui coûte quand-même 70 € !!!

Ce qui me gêne au moins autant que l'abonnement ;-) que, comme la plupart des commentateurs, je rejette, c'est l'utilisation faite de nos données, par les apps, qu'elles soient gratuites ou payantes ! Il faut lire la "privacy policy" (en anglais bien sûr !) pour savoir que les données utilisées par Airmail sont stockées sur les serveurs de Google, dont on connaît la fâcheuse manie de marchandiser tout ce qu'elle trouve… ou que HockeyApp collecte les usages (sans d'ailleurs savoir ce que c'est !), ou encore Mailchimp, qui contrôle une base de données contenant les adresses mail, les numéros de téléphone et "autres informations"… même si pour la version iOS, Airrmail précise qu'elle ne partage pas nos données avec une tierce partie (ce qui, sauf erreur de ma part, n'est pas mentionné pour macOS).

avatar dodomu | 

Même si je n'aime pas les abonnements, pour le coup, 10€ par ans ne me semble pas excessif, surtout pour un client mail, qui sera un logiciel utilisé très régulièrement à priori...

avatar Sorabji | 

@dodomu

Dans l’absolu, ce n’est pas cher. Mais concrètement, si je prends mon exemple, j’ai acheté MailMate il y a 5 ans environ pour 55€ (60$): il est donc désormais rentabilisé et « gratuit » jusqu’à ce que le développeur fasse payer une nouvelle version (que je paierai les yeux fermés). Avec Airmail, dans le même cas de figure, je devrais continuer à sortir 11€ tous les ans ad vitam aeternam: réponse: non (surtout au vu des pratiques douteuses du dév. et des bugs rédhibitoires).

avatar oomu | 

"surtout pour un client mail, qui sera un logiciel utilisé très régulièrement à priori..."

Sauf que Mail existe déjà dans iOs et il fait le boulot. et y a Raccourci pour les utilisateurs exigeants.

Le soucis est là, ces 10euros servent à un "raffinement", et il faudrait le payer régulièrement, ce qui devient une charge à gérer.

Autant les mettre dans une carte cinéma ou un livre qu'on a pas lu et rester avec Mail. ou alors payer, avec l'argent économisé de tous ces petits abonnements, Confituresoft..Microsoft pour avoir l'Univers (+ outlook).

avatar iOskiz | 

@oomu

Je suis bien d’accord.
Cette mode d’abonnements a aussi démarré par la demande de soutien financier des créateurs de contenu, influenceurs...

Tout le monde y va de sa petite création podcast, YouTube... et du coup l’offre est pléthorique et ce n’est pas la priorité des dépenses des gens.

Trop de sollicitations et il va y avoir des arbitrages financier à faire... voir même s’en passer.

avatar furaton | 

L’autre problème de ces abonnements, c’est qu’il n’y a plus de partage familial avec deux comptes iTunes séparés. Avant quand j’achetais une appli je pouvais la partager avec mon épouse, maintenant ça n’est plus possible...

avatar MugiwaraLuffy | 

C'est fait exprès beaucoup de dev le savent, certains sont plus honnêtes comme l'excellent Infuse avec son compte trackt pour partager l'abonnement à la famille

avatar pb23 | 

Modèle tout à fait normal pour des produits qui sont en fait des services puisque leur maintenance est importante et continue
Ou alors il faudrait racheter une licence à chaque fois qu’un nouvel OS sort ?

avatar MugiwaraLuffy | 

> puisque leur maintenance est importante et continue
Pardon?
C'est plutôt tout l'inverse.

> racheter une licence à chaque fois qu’un nouvel OS sort ?
C'est pour sa qu'on râle car on n'a PAS BESOIN de mettre un jour, c'est rare qu'iOS ou MacOS casse la compatibilité (sauf 32bits mais prévu depuis des années). J'achète un fois et j'utilise jusqu'à l'incompatibilité architecturale, c'est sa la clé du débat.

avatar Bruno de Malaisie | 

Avec cette mode d’abonnement que j’exècre, j’en viens même à hésiter de payer Calendar 366 car je ne sais pas ce que développeur fera plus tard. Calendar 366 ressemble beaucoup à Fantastical 2.
Cette crainte que j’ai quant au développeur est je pense le truc le plus pernicieux de cette pratique de l’abonnement à marche forcée.

avatar damien.thg | 

On va bientôt redouter le début d’année avec tous les abonnements qui se renouvellent comme on redoute l’arrivée l’assurance de la voiture ou la feuille d’impôts....

avatar socotran77 | 

Perso, j'ai levé le pied ! Je le rappelle d'une époque où j'achetais plein de petits logiciels que je n'utilisais même pas, juste pour le plaisir de pouvoir m'en servir une ou deux fois et si vraiment ils m'intéressaient, je les renouvelais à chaque mise à jour payante (d'ailleurs je continue ainsi de le faire pour graphic converter alors même que je ne l'utilise plus que 3/4 fois par an) mais maintenant, non seulement je ne prend rien avec abonnement mais, en plus, même plus envie d'en acheter tellement j'ai été déçu et je dirais même trompé par l'achat de softs que je croyais acquis mais que je ne peux plus utiliser !
Je dis cela pour mon cas perso. Je suis pro avec un site internet de vente et j'utilise pas mal de soft photo essentiellement et, honnêtement, vue ma catégorie professionnelle je pense avoir largement contribué à la rémunération de créateurs de softs alors que 99% de mes collègues ne sont même pas ou peu sur le net
Donc, pour ma part, je suis très déçu par la tournure que prennent les choses et je dis NON à tous ces abonnements

avatar Vladimok | 

Ces abonnements deviennent débiles, personnes ne possède de salaire à rallonge.
Bientôt nous retournerons 30 ans en arrière, où il n'y avait pas tout ce développement informatique qui devient absurde, et nous retrouverons de vrai contacts humains, sans y laisser notre salaire !

avatar Edenpulse | 

Au bout d'un moment faudrait surtout savoir ce qu'on veut. A l'heure actuelle, créer une app, ça demande des connaissances, des dev, designers etc... qu'il faut payer tout les mois eux.
Alors oui, bien sûr, c'est une bande de fainéants qui ne font rien qu'encaisser de l'argent, bien sûr. Par contre, travailler sur les mises à jours, corriger les bugs qui vous ennuient, c'est pas vraiment un travail je pense c'est ça?
Personne ne veut payer et tout le monde veut avoir des superbes apps ultra fonctionnelles gratuites. C'est sûr c'est le rêve.

En attendant, vous préférez revenir à payer des licences de logiciels plusieurs centaines d'euros (Adobe dans le temps c'était 3500euros hein) directement "et la garder indéfiniment" ou payer une somme bien plus légère tout les mois (ou années...)? On parle ici dans le cas d'Airmail de 10€ par an pour une application que vous utilisez certainement tout les jours plusieurs fois par jour. Si pour vous, c'est trop cher, c'est que l'application ne propose rien que vous jugez qui vaut les 10€ par an (sachant qu'on peut arrêter l'abonnement quand on veut en plus). Dans ce cas, ne l'utilisez juste pas. Vous n'en retirez aucune valeur. Pareil, n'utilisez pas d'applications professionnelles si vous n'en êtes pas un, ou alors acceptez le fait que celles-ci soient payantes (quelque soit le mode de paiement). Je ne connais aucun professionnel qui a pleuré sur le passage à l'abonnement de la suite Adobe par exemple.

Gardez vos apps non à jour alors, mais n'allez pas demander de support. (ben oui, faut le payer aussi le mec du support qui réponds à vos questions de votre app achetée il y a 10 ans 100€)
J'aimerais bien vous voir le jour où quelqu'un viendra vous faire chier 10 ans plus tard parce qu'il y a un problème avec son vieux lecteur cd que vous lui avez vendu 100 balles à l'époque (perso je vous enverrais vous faire voir ailleurs) N'allez juste pas pleurer des failles de sécurité (patchées peut-être dans les mises à jour que vous n'avez pas faites)

Gardez vos apps obsolètes, mais ne venez pas pleurer (dans ce forum et ailleurs) que l'app n'est plus compatible 64bits (ou qu'elle ne fonctionne tout simplement plus, ou pas comme il faut) sur votre nouveau Macbook/iPhone. Allez la repayer plein pot ou découvrez qu'en fait la société à depuis mis la clé sous la porte parce que tout leurs clients ont décidé de ne jamais mettre à jour leur application comme vous.

Mais non, on a pas besoin de mettre à jour, jamais, on a pas besoin non plus de faire l'entretien de sa voiture (hey, ça roule toujours!)
Comme dit plus haut, bon nombre d'applications sont gratuites, si une ne vous convient pas ou plus, changez en, c'est le concept de l'offre et la demande. Ne m'en voulez pas, mais j'vais aller m'abonner à 2/3 services là.

Alors oui, je comprends que bon, c'est chiant de souscrire à un paquet d'abonnements et de services payants, j'aime pas payer non plus, comme personne, mais au bout d'un moment, faut rester cohérent, et arrêter d'espérer avoir le beurre, l'argent du beurre, le sourire de la crémière et une p*pe en plus, le tout parce que vous lui avez filé 100 balles y'a 10 ans. Oh attendez... 10 euros par an... en 10 ans...

avatar mouahahaha | 

"A l'heure actuelle, créer une app, ça demande des connaissances, des dev, designers etc... qu'il faut payer tout les mois eux."

Parce que c'était pas le cas avant ?
Surtout ya plusieurs décennies quand les dévelopeurs était des employés au talent vraiment pointu et pas juste des pisseurs de code formés via des tuto/MooC sur internet et qu'on trouvent par millions aujourd'hui ? :o

avatar Kyubia | 

J'ai bien fait que ce logiciel AirMail ne m'intéresse pas car je n'utilise que Mail et Thunderbird. Tout va très bien chez moi...

Je suis sûr à l'avenir, je passerai Linux dès TOUS les logiciels seront l'abonnement.

Donc aucun garantie que Affinity et Pixelmator resteront pour la vente d'un seul achat pour à vie car j'ai l'impression que ils passeront la vente de l'abonnement dans 5-20 ans à venir... C'est ça la commerce....

avatar guymauve | 

Suis en train de tester Newton Mail. Extraordinaire mais 53eur par an.

A 15eur j’aurais acheté. Au-delà c’est de l’enfilage.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR