Affinity s’attaque à la publication avec Publisher

Nicolas Furno |

Affinity Publisher est désormais finalisée et disponible sur le Mac App Store et sur le site de l’éditeur pour 43,99 € (prix de lancement). Après la photographie avec Affinity Photo, et après le dessin vectoriel avec Affinity Designer, l’entreprise complète son offre avec cet outil dédié à la PAO, la publication assistée par ordinateur.

Affinity Publisher en action.

C’était la dernière grosse brique qui manquait à Affinity pour affronter complètement Adobe. Pour 132 €, on peut acheter des licences perpétuelles des trois logiciels et obtenir une solution complète et cohérente, avec des liens entre chaque élément grâce à la fonction « StudioLink ». Vous pouvez retoucher une image dans Affinity Photo, l’intégrer à un document Affinity Publisher et tous les changements dans l’éditeur de photos seront répercutés dans l’outil de PAO. Et si vous créez une forme vectorielle dans Affinity Designer, elle pourra aussi être exploitée dans ce nouveau logiciel, vous avez compris l’idée.

Pour ne rien gâcher, Affinity ne néglige aucune plateforme. Sa nouvelle app est disponible dès aujourd’hui sur macOS et Windows, et une version iPad est prévue pour 2020. En attendant, vous pouvez utiliser les versions iPad d’Affinity Photo (17,99 €) et Affinity Designer (17,99 €) pour ouvrir et modifier des documents Affinity Publisher sur iOS.

Gestion avancée des polices.

Pour le reste, la liste de fonctions prises en charge par cette version 1.0 d’Affinity Publisher est longue et impressionnante. L’app est créée depuis trois ans et en bêta publique depuis près d’un an et les apps d’Affinity sont toutes complètes et bien pensées. Même s’il manquera sans doute quelques fonctions ou options des vétérans de la catégorie (InDesign chez Adobe, ou bien Xpress chez Quark), c’est un outil professionnel qui doit permettre de créer des affiches, notices et même magazines dès aujourd’hui.

Pour le lancement, Affinity Publisher est proposé à 43,99 € sur le Mac App Store et sur le site de l’éditeur, pour macOS et pour Windows. À terme, le logiciel sera vendu 54,99 € et une licence vous donne droit à toutes les mises à jour de la version 1.x.

Affinity Publisher nécessite un Mac sous OS X 10.9 au minimum. Un Mac équipé de 4 Go de RAM et d’un Core 2 Duo sera compatible, mais n’espérez pas des performances délirantes avec une telle configuration. À l’autre extrême, Affinity gère les eGPU et devrait être prêt pour le Mac Pro et son écran. L’interface est traduite en français.


avatar mediapress | 

pour le moment, aucun soucis pour moi... il est au top !... (mais je n'ai travaillé que sur des docs simples). Aucun plantages...

Le seul bémol est qu'il faut tout réapprendre, je suis habitué à inDesign que je connais très bien, il faut se donner le temps d'apprendre le logiciel... Je suis même surpris du nombre de fonctions qu'il y a dessus ainsi que le menu d'aide déjà très bien fourni... (au lancement d'un nouveau logiciel, souvent les aides sont inefficaces, là ce n'est pas le cas)

avatar ecegler | 

Je suis graphiste pour la publicité depuis 22 ans au travail et je connais très bien les logiciels Adobe et Quark. Adobe et Quark sont efficaces et professionnels mais ils coûtent tous les mois sans arrêt. Imaginez-vous que vous dépensez combien pour une année et en plus vous n'êtes pas propriétaire pour Adobe et Quark. Un jour, vous allez arrêter l'abonnement et vous n'aurez plus des logiciels. C'est dommage. Ils sont très salés ! J'ai testé pour Affinity Publisher. Pour la première version, whaou, c'est déjà top pour la première technologie StudioLink et la mise en page efficace. Mais seulement, le style GREP me manque pour Affinity Publisher. C'est dommage. Je crois que Affinity Publisher sera compatible pour ouvrir le fichier InDesign et aussi le style GREP. Dans le monde, il y a 2 000 000 utilisateurs pour Affinity !!! C'est top. Je dis bravo pour l'équipe de Affinity.

avatar AirForceTwo | 

Oh que si, Affinity néglige une plateforme essentielle : Linux.

avatar mediapress | 

après plusieurs jours d'utilisation, il y a encore quelques bogues et des choses pas pratiques, je ne sais pas par exemple mettre une photo tout simplement à 30 % par exemple, j'arrive à réduire ou agrandir mais un peu au pifomètre... J'ai du aussi réinitialiser tout le logiciel, les effets de calques ne fonctionnaient plus... J'ai aussi un message que je n'arrive pas à enlever sur des autorisations, ça revient à chaque démarrage du logiciel...

avatar jazzride67 | 

Félicitations à Affinity ! Si ça peut être moins lourd et plus ergonomique que In Design tout en proposant autant de fonctions c'est un succès qui attend cette firme.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR