Fin échelonnée des extensions historiques de Safari, qui s'éloigne des autres navigateurs

Stéphane Moussie |

On sentait le vent tourner. Les extensions historiques de Safari vont devenir obsolètes. Apple demande aux développeurs d’adopter à la place les Safari App Extensions introduites avec OS X El Capitan.

L’une des différences majeures entre les extensions historiques et les nouvelles est leur mode de distribution : les premières sont indépendantes et distribuées dans la galerie des extensions Safari ou bien directement par les développeurs, tandis que les secondes sont liées à une application qui est distribuée dans le Mac App Store.

Cette extension historique distribuée par son développeur ne peut plus être utilisée sur macOS Mojave.

Les développeurs ne pourront plus soumettre de nouvelles extensions ni de mises à jour dans la galerie des extensions Safari à partir de décembre prochain.

Dans macOS Mojave, Safari prend encore en charge les extensions historiques issues de la galerie. Par contre, les extensions historiques qui sont distribuées directement par les développeurs sur leurs sites web deviennent incompatibles. Impossible d’en installer de nouvelles, et si vous en aviez déjà, un message au premier lancement de Safari vous avertit qu’elles ont été désactivées.

Par exemple, si vous voulez continuer d’utiliser le bloqueur uBlock Origin sur macOS Mojave, il faudra l’installer depuis la galerie d’extension, car l’installation depuis la page GitHub du projet ne fonctionne plus.

Les Safari App Extensions, les nouvelles extensions introduites avec El Capitan.

Si les extensions issues de la galerie ont un peu de répit, elles sont elles aussi vouées à disparaître à terme. Apple indique dans les notes de version de macOS Mojave qu’elles ne seront plus prises en charge dans une prochaine version de macOS (vraisemblablement macOS 10.15).

Leurs remplaçantes, les Safari App Extensions, ont plusieurs avantages. En étant liées aux apps, leur installation est facilitée, leur compatibilité assurée et la communication avec l’app sécurisée. Ce n’est plus la peine de télécharger l’app dans le Mac App Store puis son extension dans la galerie, tout se fait ensemble. Les Safari App Extensions peuvent aussi exploiter les capacités des applications.

Les Safari App Extensions mises en avant dans le Mac App Store de Mojave.

Mais en les imposant, Apple ajoute une grande barrière à l’entrée de Safari. Les extensions indépendantes vont devoir être englobées dans des applications Mac, quand bien même cela n’a aucun intérêt. Par exemple, Auto Refresh, qui sert uniquement à rafraîchir automatiquement une page dans Safari, devra être liée à une app Mac et distribuée dans le Mac App Store pour continuer d’opérer.

Sous le capot, les deux types d’extensions sont également différents. Les extensions historiques sont créées avec des technologies web exclusivement (HTML, CSS et JavaScript), tandis que les nouvelles font appel à des langages natifs en plus (Objective-C ou Swift).

Les Safari App Extensions listées dans le Mac App Store de High Sierra.

Safari prend donc une voie diamétralement opposée aux autres principaux navigateurs qui se sont tous réunis autour des WebExtensions (une extension développée pour Chrome fonctionnera aussi sur Firefox et Microsoft Edge).

AdGuard, un bloqueur de pubs, critique cette décision d’Apple :

Nous devons maintenant développer une application Mac complète qui contient l’extension Safari. Le problème est que nous avons une énorme base de code partagée entre Chrome/Firefox/Edge/Opera et Safari. Nous sommes maintenant obligés d’écrire la même chose en partant de zéro et en utilisant un langage de programmation entièrement différent. Nous allons le faire bien entendu, mais cela va prendre du temps.

Actuellement, très peu de Safari App Extensions sont disponibles.


avatar byte_order | 

Pour etre précis, ses craintes c'est que l'extension permettant de traduire automatiquement (c.a.d. sans opération manuelle) à la volée (c.a.d. directement dans la page) le contenu d'une page web affichée par Safari ne soit plus disponible.

Deepl n'offre clairement pas une alternative équivalente, quelque soit sa qualité de traduction, devoir manuellement et dans une page secondaire traduire du contenu est une regression par rapport à une extension de traduction linguistique automatique.

avatar huexley | 

tellement pratique quand j'achète des trucs sur des obscurs sites chinois !

avatar sinbad21 | 

@byte_order @macam @huexley
On ne saurait mieux dire. Même si la traduction Google n'est pas toujours d'excellente qualité, elle est suffisante dans la plupart des cas, notamment sur les sites marchands. On dira que Deepl et translate sont complémentaires, translate en première approche et si la traduction est médiocre/incompréhensible, recours à Deepl.

avatar huexley | 

Cool, ca va me faire du boulot en moins \o/

avatar byte_order | 

Effectivement, sur ce plan, c'est une très bonne nouvelle.

avatar Grug | 

et on me demande encore parfois pourquoi je n'utilise pas safari… :D

avatar oomu | 

énième tracasserie administrative (prendre un certificat développeur, créer une app, la proposer au store, prier la grande créature nouilleuse de toucher dans le bon sens Apple pour une acceptation rapide, etc)

Bah,

actuellement j'utilise Firefox pour tout ce qui est "sérieux" (extensions, dev, archiver et catégoriser des liens par projets et sujets, etc).

-
Accessoirement, je continue de penser que les "store" uniques comme celui d'Apple, ce que Microsoft aimerait faire mais plus globalement même ceux d'éditeurs de jeux vidéo à terme (PSN, Nintendo) sont un problèmes commercial et culturel qui devrait être régulé par les politiciens.

A mon sens, ils sont une entrave à un marché libre. Quand je le peux, je privilégie systématiquement Gog ou Steam face à l'app store sur Mac.

Qu'Apple accepte ce qu'elle veut dans sa boutique, je suis pas mormon mais c'est sa boutique.
Par contre qu'elle ne soit qu'une option au sein de iOS, comme pour macOs, et comme elle aurait du continuer à être avec Safari.

J'attends qu'un jour que l'EFF ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Electronic_Frontier_Foundation ) se motive sur ce sujet pour financer à mon échelle une telle campagne.

-
Ce qui est dans l'intérêt d'Apple n'est pas forcément mon intérêt. Quand les deux intérêts s'opposent, je me fous complètement des besoins d'Apple.

avatar 8enoit | 

Nuke… une extension qui masque à volonté des éléments de page, très utile pour imprimer ou enregistrer des pages web en taillant les infos inutiles (pubs etc).
N'existe que sur safari.

Je regrette cette fermeture de Safari aux extensions indépendantes.

avatar byte_order | 

@8enoit
Non non, y'a des extensions équivalentes pour Firefox et Chrome :

https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/nuke-anything-enhanced/

avatar oomu | 

Le dernier refus fait à Valve de valider son app Steam est sans ambiguïté une entrave au commerce d'un concurrent.

Apple a même rapidement modifié la charte de l'App store pour spécifiquement couvrir le développement du streaming de jeux vidéo et l'empêcher de servir comme plateforme d'achat.

C'est tourné de telle sorte pour ne pas interdire les bonnes vielles applications de partage de bureau (encore heureux!) mais pour explicitement protéger le commerce de jeu vidéo et achat in-app de l'apple tv et ios par Apple. Quand éventuellement du streaming de jeux vidéo sera intégré proprement à l'Apple TV ça sera un business Apple.

En attendant, Steam a le droit de diffuser un jeu vidéo qui s'affiche en même temps sur un Mac (le "hôte" qui diffuse vers le périphérique ios) et qui aurait été acheté via le site web ou l'application native MAC (ou Windows) de Steam.

C'est beaucoup trop lourdingue.

et si au début, l'App Store (sur ios, sur mac il n'a été qu'une gène) a apporté dans un monde ravagé par la médiocrité Télécom/Java, une bouffée d'air frais. Maintenant, 11 ans plus tard, il est l'outil par lequel Apple bloque sa concurrence et les _usages_ sur ses terres.

-
Les "stores" me posent aussi un énorme problème politique : en bien comme en mal, ils sont un formidable point de passage pour imposer toutes les réglementations et lois du pays (avec en prime la Moralité de l'Entreprise) d'où on achète. Formidable outil de contrôle sociétal.

Si on peut se télécharger un petit logiciel ssh/tls depuis l'autre bout du monde, dans le monde merveilleux des stores uniques, NAN ! La dite app n'y sera autorisée que quand le développeur aura envoyé les papiers certifiant que le gouvernement français a autorisé la mise en oeuvre d'outils de cryptage fort, et tout le toutim.

Le gvt est très gentil, il autorise (jusqu'au jour où il autorise plus, Marèchal nous voilà !), mais en tout cas cela est un obstacle administratif, un frein de plus et des frais supplémentaires pour tout développeur qui doit se tartiner ça de pays en pays. Mais bon, le gvt est très gentil. Il pourrait nous supprimer des droits/aides/etc qu'on dirait rien, et il le fait qu'au compte goutte. Il est très gentil.

-
ho et puis zut, ze veu torrenter du porno sur iPad au Royaume-Unis pour envoyer via vpn IPsec auto-hébergé de la folie douce à des militants chinois.

Vive l'Ordinateur Personnel.

avatar Yacc | 

@oomu

« Vive l'Ordinateur Personnel. »

Sous GNU/Linux ?

avatar oomu | 

On peut effectivement se passer d'Apple.

et aussi, même les paranoïaques ont des ennemis :)

avatar byte_order | 

Preuve qu'ils ne sont pas parano, du coup !

- Hippy, tu vois des conspirations partout...
- Mais y'en a partout !!!

^_^

avatar ancampolo | 

C’est le seul truc emmerdant pour l’instant je travail avec un vieux dinosaure français qui ne développé rien sous mac mais qui avait eu la bonne idée de faire des applications en web grace a cela je bossais sur mac au top et résultat je suis obligé de réactiver ma vr windows10 juste pour un applicatif c’est quand meme con...

avatar fte | 

@ancampolo

Dois-tu utiliser ta VM Win10 pour avoir des points aussi ? Oh oh, je sais, MacBook Pro papillon et la touche est coincée. J’ai bon ?

avatar ancampolo | 

@fte

Non non je n’ai pas ce problème de clavier avec le macbook pro mais j’aimerai savoir si on peut contourner cette histoire d’extension.

avatar byte_order | 

@ancampolo

Y'a pas que Safari comme navigateur web disponible sur mac. Installez Firefox et/ou Chrome et vérifiez si cela marche. Cela vous éviterais de devoir utiliser Windows dans une VM pour accéder à une app web...

avatar byte_order | 

Sinon, personne n'est choqué par la qualification "unsafe" des extensions classiques faite par Apple dans cette boite d'alerte, sans aucune justification ?

Non certifié, vérifié, signé, okay, mais qualifier, sans indiquer "potentiellement" qu'une extension n'est pas sûre parce qu'elle n'est pas certifiée/vérifiée/signée/sanctifiée par Apple, c'est un procès d'intention, une présomption de culpabilité, sans la moindre preuve qui plus est (pas d'analyse, pas d'indication de la menace détectée, rien, nada).

Les mots ont un sens, et le choix d'utiliser unsafe, sans l'accoler d'un "may be", cela peut manipuler l'opinion de l'utilisateur. Sachant que derrière y'a une volonté affichée de le pousser à ne faire confiance qu'à ce qui provient uniquement du magasin appartenant à l'éditeur de l'OS, cela ressemble fort à jouer avec la peur des gens pour en tirer un profit.

----
Ce véhicule ne supporte plus le carburant non sûr de "Total".

Vous trouverez du carburant vérifié conforme par Renault dans notre réseau de stations services ou dans notre catalogue de carburants.

[Aller dans une de nos stations services]
[Okay, c'est noté]
----

Aucune manipulation du consommateur, c'est uniquement dans son intérêt à lui ce type de communication ? Pourquoi l'option "voir le catalogue de carburants" n'est pas proposer, on ne sait pas. Quelles preuves que le carburant "Total" n'est pas sûr ? On ne sait pas
Par contre, ce que l'on sait, c'est qu'il va falloir passer plus souvent dans les stations services de Renault.

avatar Yacc | 

@byte_order

« Sinon, personne n'est choqué par la qualification "unsafe" des extensions classiques faite par Apple dans cette boite d'alerte, sans aucune justification ? »

Le principe de précaution qui est très à la mode ?

??

avatar byte_order | 

Un "abus" du principe de précaution.
Hélàs, oui, l'abus du principe de précaution est très à la mode.

avatar Yacc | 

@byte_order

Nous sommes bien d’accord ?

avatar Bigdidou | 

@byte_order

"Un "abus" du principe de précaution.
Hélàs, oui, l'abus du principe de précaution est très à la mode."

C'est sûr.
De toute façon, les effets de ce principe étant mal connus, je ne l'utilise pas.

avatar Yacc | 

@Bigdidou

« De toute façon, les effets de ce principe étant mal connus, je ne l'utilise pas. »

???

avatar r e m y | 

@byte_order
Et tout le monde sait bien que tout ce qui sort de l'ApStore est totalement Safe!

Tiens, cadeau... https://itunes.apple.com/us/app/adware-doctor-anti-malware-ad/id1068833647?mt=12

? encore ces cochonneries de pseudo anti-malwares, antivirus ... qui sitôt retirés du store, refont leur apparition via un autre développeur (tout aussi chinois que le précédent), sans même faire l'effort d'en changer le nom ou l'apparence (ni probablement la moindre ligne de code). Et Apple revalide l'app qui avait pourtant fini par être invalidée et retirée quelques jours avant ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR