Chrome veut bloquer le contenu indésirable

Soumis par Mickaël Bazoge le ven, 10/11/2017 - 21:39

Les prochaines versions de Chrome vont tenter d'améliorer l'expérience de navigation sur le web, en supprimant autant que possible l'apparition inopinée de contenus non désirés. Google veut d'abord faire un sort à ces pages qui ouvrent automatiquement d'autres pages sans raison. Des redirections pénibles qui sont souvent le fait de contenus de tierce partie intégrés dans les pages d'origine.

Chrome 64 va mettre bon ordre à ce comportement indésirable en empêchant l'affichage des sites intempestifs et en prévenant l'utilisateur par le biais d'une fenêtre d'information.

Autre problème irritant : l'internaute clique sur un lien qui ouvre la page désirée dans un nouvel onglet, mais la fenêtre principale du navigateur charge un nouveau site non désiré.

La version suivante du navigateur, Chrome 65 donc, saura détecter ce comportement et bloquera la redirection dans l'onglet principal. D'autres astuces mal intentionnées visent à tromper l'internaute, comme ces liens vers des sites tiers qui se planquent derrière des boutons de lecture dans une fenêtre vidéo, ou encore ces « calques » transparents placés sur les pages web qui enregistrent les clics et ouvrent de nouveaux onglets et des fenêtres supplémentaires.

C'est le cas par exemple du bouton lecture de la vidéo ci-dessous qui lance en fait le téléchargement d'une application Android :

Ou encore de ce bouton pour fermer un pop-up qui en ouvre plein d'autres :

Début janvier, le bloqueur de pop-up de Chrome empêchera les sites qui présentent ce genre d'abus de s'ouvrir dans de nouveaux onglets ou fenêtres. Pour les développeurs web, Google propose un outil qui permet d'identifier les « expériences abusives » sur leurs sites, et de les supprimer par la suite. Le moteur de recherche prévient que si ces abus restent présents sur les pages pendant 30 jours, le bloqueur de Chrome entrera en action.