Un bundle d'abonnements pour être productif à moindre frais

Mickaël Bazoge |

L’abonnement est un modèle économique qui s’impose de plus en plus chez les éditeurs, avec plus ou moins de bonheur comme on a pu le voir encore très récemment avec TextExpander. À la licence perpétuelle qui rapporte beaucoup mais une seule fois, les développeurs misent désormais sur des rentrées d’argent moins élevées mais régulières. Ce qui leur permet aussi d’apporter au fil du temps des fonctionnalités dont tous les abonnés profitent.

Ce qui est bénéfique pour l’éditeur l’est aussi pour l’utilisateur qui peut se servir d’outils très perfectionnés comme Photoshop ou Excel pour une poignée d’euros chaque mois. Mais il est vrai qu’additionner les différents abonnements peut revenir assez cher… Le Productivity Pack est un bundle d’un nouveau genre, qui propose d’économiser sur une série de services pour un an.

  • Pocket Premium : lecture de rattrapage (articles, vidéos, pages web)
  • Wunderlist Pro : gestion de tâches collaborative
  • LastPass Premium : coffre-fort à mots de passe
  • UberConference : conférences audio/vidéo
  • Quip : gestion de documents et messagerie
  • Do : partage d’agenda et de notes

Si on devait s’abonner à tous ces services, cela reviendrait à 490 $ ; le bundle le propose à 69 $, soit 85% de rabais. En bonus, on repart avec un abonnement de 12 semaines au service en ligne du New York Times. L’offre est limitée dans le temps, alors faites vite.


avatar Orion | 

"à moins cher" ?

Pas très français comme titre. "À moindre frais" plutôt.

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah oui, c'est vrai que ça rend mieux…
avatar lll | 

Ah oui, le fameux bundle « Je n'utilise que 30% des produits avant de les abandonner frustré après un an »

avatar mac_adam | 

Si tu en utilises 30%, alors t'as fait une affaire !
Si tu n'en trouves qu'un seul utile et fonctionnant correctement, c'est déjà bien.

avatar C1rc3@0rc | 

30% c'est deja bien. Un bunble devient interressant si le cout global est inferieur au prix d'un logiciel qui sera lui utile.

Apres se pose la question du cout veritable du soft et en temps hors promotion.

Mais dans le cadre de l'abonnement c'est un piege a pigeons.
Acheter un soft en bundle c'est faire des economie, acheter un abonnement en bundle c'est se faire avoir et pas qu'un peu.

Faut rappeler que le modele d'abonnement c'est une mise en captivité irreversible et qu'on y perd toujours quelque chose. Si c'est dans son travail c'est encore plus grave.
Autre elements, tout ce qui sort de la machine pour etre stocke ou traite dans le cloud devient la propriete de l'editeur et de l'hebergeur!

avatar occam | 

Joe Cieplinski et TJ Luoma expriment chacun leur opinion au sujet du passage au service-abonnement chez Smile Software (TextExpander).

Conclusion : « How NOT to launch your subscription service »

Au moins TextExpander a le mérite d'être un produit cohérent et bien intégré sur OS X et iOS. Cela ne semble pas le cas des produits assez disparates composant ce bundle, qui n'ont en commun que l'offre commerciale d'accrochage.
Pour paraphraser un dicton américain : si vous êtes tenté par cette offre, j'ai un pont sur le Golden Gate à vous proposer en location (pour un an).

http://www.joecieplinski.com/blog/2016/04/05/textexpander-goes-subscription-only/

http://rhymeswithdiploma.com/post/142315992434/textexpander-6-or-how-not-to-launch-your-saas

h/t : John Gruber

avatar Mickaël Bazoge | 
Heu… Wunderlist et Pocket s'intègrent très bien dans iOS et OS X, je ne vois pas trop ce qu'on pourrait reprocher à ces services…Après, si on n'en a pas l'utilité, c'est vrai que ça ne sert à rien de s'abonner mais ça, c'est un petit peu évident.
avatar pat3 | 

@MickaëlBazoge :
C'est clair, ce sont deux des services que j'utilise le plus au quotidien. Mais je n'ai pas compris le gain que j'aurais à m'y abonnèrent en premium. Leur offre est déjà assez riche…

avatar pat3 | 

@MickaëlBazoge :
"Ce qui est bénéfique pour l’éditeur l’est aussi pour l’utilisateur qui peut se servir d’outils très perfectionnés comme Photoshop ou Excel pour une poignée d’euros chaque mois."

Et se mettre à la merci de ces éditeurs en cas de défaillance de trésorerie ou d'augmentation intempestives de prix. Le modèle d'abonnement n'est bénéfique qu'aux éditeurs, qui ne pratiquent des prix d'appel que pur rendre l'offre attractive et le client captif.

"Mais il est vrai qu’additionner les différents abonnements peut revenir assez cher…"
C'est le mois qu'on puisse dire; et l'abonnement n'est absolument pas une garantie de pérennité des logiciels ni de maintenance continue. Juste le nouveau modèle économique juteux imaginé par les ténors du logiciel, suivis par les autres.

avatar BLM | 

Adobe Créative Suite (& Cie) pour une "poignée d'euros" ?!
Sur 1 mois peut-être, mais cumulé sur qq mois, ça "chiffre" vite! Et au bout de 2 ans (?), ça devient plus cher que l'achat d'une licence … que l'on n'aurait pas remplacée.
Si les éditeurs viennent à l'abonnement, c'est que ça leur rapporte plus, point barre.
D'autant plus que l'abonné n'a pas le choix: ou bien il re-raque, ou bien il perd tout, incapable de rouvrir ses propres fichiers.
Conclusion: 1 tel bundle est un baise-cons

avatar deltiox | 

Je ne connais personne qui prefere une politique d'abonnement Vs une licence achetée avec une version donnée
Si les développeurs veulent gagner plus, qu'ils augmentent le prix.

avatar Farnots | 

L'année dernière il y avait Evernote qui était propose. Je trouvais ça beaucoup plus intéressant.

avatar Patrick75 | 

L'abonnement pour un particulier n'a pas de sens économique. Pour un pro ça se discute (lissage des frais)

avatar Sic transit | 

Le problème des abonnements, c'est qu'on oublie toujours de les résilier quand on n'en a plus besoin. Qui n'a jamais laissé courir l'abonnement d'un magazine qu'il n'avait plus le temps de lire, ou de la salle de sports à laquelle il se rend 3x par an ? Et je ne parle pas du cas des PME où ce genre de questions se pose une fois par an maxi…
C'est évident que les éditeurs de logiciels comptent là-dessus.
Si au moins on pouvait payer à l'usage, genre 50 centimes/journée d'utilisation… Mais non, c'est directement l'abonnement de 12 mois tacitement reconductible.
Je suggère à Macgé de mettre en place un sondage annuel : "à combien s'élèvent vos abonnements médias + informatiques ? (Internet + logiciels + services en lignes genre Cloud + médias en ligne genre Netflix). Année après année, on verra apparaître une courbe de tendance intéressante… !

CONNEXION UTILISATEUR