Fermer le menu

Affinity Photo débarque pour concurrencer Photoshop

Nicolas Furno | | 09:00 |  110

Cinq ans de développement et quelques mois de bêta tests plus tard, Affinity Photo est finalisé et disponible sur le Mac App Store. L’éditeur britannique poursuit son attaque en règle contre Adobe et après s’en être pris à Illustrator avec Affinity Designer sorti en 2014, il menace Photoshop cette année avec ce nouveau logiciel. Et alors qu’un concurrent direct à InDesign est en préparation dans les bureaux de Serif Lab, Adobe devrait avoir quelques raisons de s’inquiéter, tant ce nouveau-venu est complet.

Établir la liste des fonctions proposées par Affinity Photo serait bien trop long : les cinq années de développement n’ont manifestement pas été gratuites et on a déjà un logiciel extrêmement complet. Si vous avez l’habitude de Photoshop, de ses centaines d’outils et dizaines de réglages, vous serez ici en terrain connu. D’ailleurs, on sent bien que l’éditeur a visé explicitement l’application d’Adobe : la présentation par défaut ressemble comme deux gouttes d’eau à son premier concurrent.

Pour concurrencer efficacement un logiciel déjà bien installé, il faut tout d’abord être parfaitement compatible avec ses fichiers. Affinity Photo peut ainsi ouvrir les fichiers PSD de Photoshop, il peut aussi exporter dans ce format et il est censé le faire sans détruire le fichier. Pour cela, il gère tous les espaces de couleur courants (RGB, CMJN, niveaux de gris et LAB), il peut modifier les fichiers avec 16-bits par canal et il sait ouvrir les palettes de couleurs d’Adobe et les plugins de Photoshop, entre autres choses.

Affinity Photo, ici en mode séparé. On peut aussi rassembler les différentes palettes en une seule fenêtre, comme Photoshop le fait par défaut. Cliquer pour agrandir

Naturellement, Affinity Photo dispose de toutes les fonctions attendues pour modifier ou créer des photos raster. On peut ainsi gérer autant de calques que l’on veut, ajouter des filtres (avec un aperçu en temps réel du résultat), modifier tous les paramètres d’une image ou encore effectuer des sélections et retouches précises. On peut bien sûr créer ses propres brosses pour tous les outils qui les exploitent, ou bien encore créer ses effets, en plus de ceux fournis. Tout ceci est attendu et bien au rendez-vous.

On imagine qu’il manque à Affinity Photo plusieurs fonctions avancées de Photoshop, mais ce que propose ce logiciel après quelques années de développement est déjà très impressionnant. Par ailleurs, le fait qu’il a été conçu pour les Mac uniquement est un avantage. Débarrassé de Windows, le logiciel peut exploiter toutes les fonctions spécifiques d’OS X, comme OpenGL, GCD et Core Graphics. Metal sera probablement de la partie à l’automne, mais d’ici là, il est déjà optimisé 64 bits et pour les processeurs multi-cœurs. Et ses concepteurs notent que l’on peut zoomer sur n’importe quel fichier à 60 FPS, même les plus lourds.

Outil d’éclairage. Cliquer pour agrandir

Affinity Photo gère aussi mieux certaines fonctions spécifiques : on peut sauvegarder ses fichiers avec iCloud Drive, l’interface est parfaitement optimisée pour les écrans Retina et on peut même utiliser les trackpad Force Touch avec plusieurs niveaux de pression. Son développement plus récent lui offre aussi d’autres avantages techniques indéniables.

Prenons l’historique en guise d’exemple : contrairement à Photoshop qui est limité à 1000 annulations, on peut ici revenir en arrière (presque) sans limite. Affinity Photo est limité à 1024 annulations par défaut, mais un réglage permet de porter ce chiffre à plus de 8000 actions, largement de quoi voir venir. Mieux, l’historique est sauvegardé dans le fichier directement et non dans une mémoire vidée quand on ferme l’application. Pratique pour revenir en arrière à n’importe quel moment, sachant que tous les effets et toutes les modifications effectués sur un document ne sont pas destructifs.

Outil perspective. Cliquer pour agrandir

Au-delà des fonctions, le principal argument de vente d’Affinity Photo est peut-être… son prix de vente. L’éditeur ne manque pas de le mettre en avant, alors qu’Adobe a pris le parti de l’abonnement : pour 50 € seulement, on obtient une licence définitive du logiciel. En clair, pour un tiers du prix nécessaire pour utiliser Photoshop (offre d’abonnement photographie à 150 € par an), on obtient un logiciel sans limite.

Un argument indéniable, qui devrait convaincre bon nombre de clients potentiels, y compris des professionnels. Et si cela ne suffisait pas, une version de démonstration est proposée sur le site de l’éditeur (elle devrait être publiée dans les prochaines heures), et on peut profiter d’une réduction de 10 € pour le lancement. Le logiciel n’est vendu que sur le Mac App Store et il est d’ores et déjà entièrement traduit en français.

Pour terminer, ajoutons que Affinity Designer a été mis à jour ce matin, avec plusieurs nouveautés, mais en particulier un pont avec Affinity Photo. Les deux logiciels sont capables d’ouvrir le format de l’autre et on peut ainsi modifier une photo d’un côté, l’ouvrir avec l’éditeur vectoriel pour ajouter des objets ou du texte et revenir ensuite dans l’éditeur d’images. On conserve toutes les fonctions à chaque étape, y compris l’organisation par calque, un excellent point.

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


110 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Simeon 09/07/2015 - 11:29

Si j'en crois Wikipedia, Serif a tout de même 28 ans et près de 200 employés (même si l'équipe des logiciels affinity est beaucoup plus réduite!).

avatar occam 09/07/2015 - 16:22

Dans ce cas concret?
Qu'est-ce qu'on perd à ne pas payer le forfait Adobe, pendant la durée de vie d'Affinity?
Si la mayonnaise prend, on paye au maximum 40-50€ une fois tous les 12-18 mois (coût typique d'un upgrade payant).
Même si l'on parie sur une seule année d'utilisation, l''économie est substantielle.
Sinon, retour à la galère Adobe.

Au contraire du pari de Pascal, on ne perd rien au pari d'Affinity, et on a beaucoup à gagner.

avatar Domsware 09/07/2015 - 12:06 via iGeneration pour iOS

@occam :
En plus en passant par l'App Store le logiciel peut être installer sur plusieurs machines.



avatar Hasgarn 09/07/2015 - 13:59 (edité)

L'abonnement, c'est précisément ce qui fait fuir un certain nombre d'utilisateur de logiciels Adobe.
De plus, l'abonnement n'a jamais été meilleur garant que l'achat d'une licence, enfin je ne vois pas en quoi.

avatar Oups 09/07/2015 - 11:53 (edité)

En promo à 39,99 € jusqu'au 23 juillet

avatar AirForceTwo 09/07/2015 - 12:02

Reste que si on ne travaille pas tout seul, on a besoin de pouvoir travailler des fichiers PSD.
Et aucun logiciel n'également Photoshop pour cela.

Donc à moins d'une adoption massive de ce logiciel, ce qui m'étonnerait vraiment, aucun professionnel ne va se désabonner d'Adobe CC.
Et dans ce cas, je ne vais même pas perdre une seconde pour apprendre ce logiciel. Il semble magnifique, mais ça ne servira à rien.

avatar JoKer 09/07/2015 - 12:17 (edité)

C'est sûrement pour ça que l'éditeur se vante d'une compatiblité quasi parfaite des fichiers psd.



avatar Duodecim 09/07/2015 - 12:28

Justement, on peut lire, ouvrir et sauvegarder des fichiers en PSD. Je pense que c'est effectivement une bonne alternative.

avatar Almux 09/07/2015 - 12:49

Affinity permet d'enregistrer ses documents en PS… ;)

avatar lll 09/07/2015 - 14:13 (edité)

Pixelmator aussi ouvre les psd, et les exporte, mais ce n'est pas toujours une franche réussite. Quelqu'un pour tester divers exemples de psd ouverts par Affinity Photo ?

avatar occam 09/07/2015 - 16:26 (edité)

Déjà fait (j'ai fait tout le β).
Je scanne en PSD. Affinity Photo l'ouvre parfaitement.

avatar occam 09/07/2015 - 16:29

@AirForceTwo
" ...je ne vais même pas perdre une seconde pour apprendre ce logiciel. Il semble magnifique, mais ça ne servira à rien. "

C'est ce qu'on disait du Mac aussi, à l'époque. Et puis de l'iPhone.
Et de plein d'autres choses devenues standard depuis.
Rdv dans 3 ans?

avatar foxot 10/07/2015 - 16:58 via iGeneration pour iOS

@AirForceTwo :
Sauf que ce logiciel peut lire et exporter en psd, j'ai fait plusieurs tests, aucun problème de compatibilité ^^

avatar nonath 09/07/2015 - 12:07 (edité)

Bonjour, peut on faire des cadres blanc autour de la photo ?

avatar pim 09/07/2015 - 12:24

En fait ils sont en train de faire comme Libre Office avec Microsoft Office, le côté libre et gratuit en moins, non ?!!

avatar Almux 09/07/2015 - 12:41

En beta depuis quelques temps, il apparaît certain que je vais l'acheter. Je n'ai plus mis à jour ma suite Adobe depuis l'introduction du système par abonnement et il est temps d'arrêter le racket d'Adobe!

avatar ckermo80Dqy 09/07/2015 - 13:02 via iGeneration pour iOS

@Duodecim
Lisez les articles jusqu'au bout ! Il est dit que la version d'évaluation n'est pas encore là et ne va pas tarder.

avatar Duodecim 09/07/2015 - 15:24

J'ai juste dit qu'elle n'y était pas encore... :)

avatar Mac Hiavel 09/07/2015 - 14:02 via iGeneration pour iOS

Pour mémoire Tonality était sorti sur le MAS et ensuite une version Pro était disponible mais uniquement sur le site de Serif. Y aura-t'il un Affinity Pro ?

avatar Simeon 09/07/2015 - 14:14 (edité)

Non.

avatar cerock 09/07/2015 - 15:21

Moi je vais l'acheter. Affinité Designer est génial et remplace parfaitement Illustrator (pour mon usage) depuis l'échéance de ma creative suite CC. Affinity Photo ne me servira pas forcement car j'avais remplacé la suite complète par l'offre photo pour bénéficier de LR complément. Du coup j'ai photoshop. Mais je veux leur montrer que les clients sont présent. et en même temps prendre le temps de le connaitre. Et vivement Affinity Publisher que j'attend avec impatience.

avatar kipcoul 09/07/2015 - 15:57

Enfin un pavé dans la marre Adobe....et j'espère qu'il va éclabousser un max!

Il ne manquerait que de quoi remplacer feue Aperture.

Reste quand à voir ce qu'il en sera des plug in (onOne, Topaz, Niksoftware, entre autre)

avatar solent 09/07/2015 - 16:25

Ça a l'air super, dommage que j'en ai pas l'usage, mais à ce prix ...

avatar theodoric 09/07/2015 - 17:32

Quand le concurent à InDesign va sortir?

Pages