Apple a donné son feu vert pour le retour de Parler sur l’App Store 🆕

Nicolas Furno |

Parler, un réseau social sans aucune modération qui a rapidement été utilisé par des partisans d’extrême-droite, peut revenir sur l’App Store. Elle y avait été supprimée suite à l’assaut du Capitole par des partisans de Donald Trump en janvier dernier. Tim Cook en personne avait indiqué dans la foulée qu’un retour était envisageable si le réseau social mettait en place une modération, une promesse encore renouvelée dans sa dernière interview accordée au New York Times.

L’app Parler dans l’App Store, avant sa suppression de janvier dernier (captures iGeneration).

Même si l’app iOS de Parler n’est toujours pas disponible à l’heure où j’écris ces lignes, il ne tient qu’à ses créateurs de la mettre en ligne. CNN s’est procuré une lettre envoyée par Apple au Congrès américain pour les notifier de sa décision. L’entreprise y explique avoir évalué les mesures de modération mises en place par les créateurs du réseau social et jugé qu’elles étaient suffisantes. De ce fait, l’app a été validée par l’App Store le 14 avril et sa mise en ligne se fera dès que ses créateurs choisiront de le faire.

On ne sait pas si Google, qui avait supprimé l’app de Google Play en même temps qu’Apple de l’App Store, suivra la firme de Cupertino, mais c’est probable. Parler pourra ainsi retrouver une place dans le paysage des réseaux sociaux, mais reste à savoir si ses fans seront satisfaits par la modération en place.

Mise à jour 21h30 — Du côté de Google on se dit aussi prêt à accueillir de nouveau l'app Parler, dès que l'éditeur aura soumis une version qui respecte la politique de modération du Play Store. Selon Mark Gurman, pour le moment cette version n'a toujours pas été soumise.


avatar oomu | 

@rimshot

les reptiliens, soyons à la page. les reptiliens qui marquent les gens par vaccin.

avatar oomu | 

@arlonjohn

Parler a été virée après l'élection.

Personne n'a censuré les conservateurs (les élus, les républicains, les militants) aux USA.

Si vous considérez que les cas d'apologie de la violence ou d'appel au meurtres de politiciens que les plateformes ont virés (plutôt que de risquer des procès par les états) c'est de la "parole conservatrice", alors vous êtes en train de nous expliquer que :

- l'appel à la violence
- la haine raciale
- l'insurrection

EST le propos de Trump, voir de tout le parti républicain, ou de toute personne qui se définit juste comme conservatrice (le statut quo de la constitution américaine, des rapports de force entre communautés, de l'industrie américaine, etc, lui va bien)

à cela, nombre de républicains vous diront que NON.

avatar arlonjohn | 

Est ce que Twitter a été viré une fois de l’app store pour laisser constamment passer des images pedophiles / d’otages decapites en Syrie Sur son réseau ? Non.
Facebook a été viré alors qu’ils ont laissé en LIVE un attentat dans une mosquée en Australie ?

Demander à un petit réseau comme parler de s’équiper en modération et d’être 100% efficace dans la suppression de contenus haineux (qui ne représentaient pas la majorité sur parler ne vous en déplaise ...) alors que Twitter n’en sont pas capables .. c’est évidemment vouloir tuer dans l’œuf un réseau qui manifestement a déplu par sa liberté de parole et sa force de rassemblement.

Ils n’attendaient qu’une erreur de Parler : l’attaque du capitole , pour mettre leur plan de censure à exécution.

Grosse erreur car bcp de gens se sont rendus comptes que ces grands réseaux sociaux sont dangereux pour la liberté d’expression.

avatar arlonjohn | 

Pour l’histoire des procès ... déjà il eut fallu attendre qu’on attaque en justice les Auteurs des propos. Vous pensez sérieusement que le premier réflexe de la justice américaine ou d’un plaignant c’est d’attaquer en justice Apple ? C’est ridicule... on attaque les auteurs d’un propos haineux avant tout. Si ils sont anonymes on demande à la plateforme les infos (IP, etc..)
Apple et Google ne risquaient rien du tout.

avatar arlonjohn | 

Du tout mais il faut être naïf pour ne pas voir que les GAFAM en particulier Twitter influencent massivement les élections.

Trump n’a actuellement plus de compte sur tous ces reseaux!
Si il veut faire campagne pour 2024 ?
Il ne peut plus..

Les GAFAM de plus ont une fâcheuse tendance à pousser au progressisme débridé (culture woke.. Googlisez)
Quiconque n’adhère pas à l’inclusivite, au LGBTQ+qu’à.. (on a le droit jusqu’à preuve du contraire) dieu sait ce qui se passera peut être que les développeurs devront signer une charte allant dans ce sens ?
Ça devient fou le pouvoir que l’on donne à ces boites.

avatar oomu | 

@arlonjohn

"Trump n’a actuellement plus de compte sur tous ces reseaux! "

vous savez très bien pourquoi il fut sanctionné.

"Si il veut faire campagne pour 2024 ? "

On est en 2021. Rassurez vous, il reviendra plus fort que jamais. Il aura ses réseaux (télé, radio, site internet) et réouvrira ses comptes en temps et en heure.

avatar oomu | 

@arlonjohn

"Quiconque n’adhère pas à l’inclusivite, au LGBTQ+qu’à.. (on a le droit jusqu’à preuve du contraire)"

vous avez le droit de pas aimer des gens. Mais pas de les discriminer. Et une entreprise comme Apple ou un Microsoft n'a aucun intérêt ni commercial ni idéologique à laisser des gens être discriminés.

Bien évidemment, tel un Disney, elles ont pour vocation à rendre leurs services toujours + accueillants, rassurants et ouverts.

et pourquoi diantre seriez vous contre cela ? Pourquoi seriez vous contre des politiques "inclusives" ?

Vous ne voulez pas du Oomu chez Apple ?

Nul ne parle de votre maison. Votre maison, comme celle du Oomu, peut rester fermée aux pouilleux (perso : je n'accepte personne dans ma maison, je n'aime aucune communauté, pas même la votre).

-
"dieu sait ce qui se passera peut être que les développeurs devront signer une charte allant dans ce sens ? "

Ben heu.. y a déjà la charte à respecter sur App Store (et signer qu'on la respecte)

https://developer.apple.com/app-store/review/guidelines/

"1.1 Objectionable Content

Apps should not include content that is offensive, insensitive, upsetting, intended to disgust, in exceptionally poor taste, or just plain creepy. Examples of such content include:

1.1.1 Defamatory, discriminatory, or mean-spirited content, including references or commentary about religion, race, sexual orientation, gender, national/ethnic origin, or other targeted groups, particularly if the app is likely to humiliate, intimidate, or harm a targeted individual or group. Professional political satirists and humorists are generally exempt from this requirement."

Vous noterez ici qu'Apple écrit explicitement "sexual orientation" ET "gender". Cela est clair sur l'intention d'Apple de bien distinguer et de refuser qu'on discrimine par quel qu'approche que cela soit ce qui peut servir à définir une personne.

avatar arlonjohn | 

Voilà vous venez de prouver par À+B qu’Apple défend une idéologie qu’elle veut disséminer au monde entier, comme son compère google.
Je suis désolé mais je ne souhaite pas différencier gender et sexual orientation.

C’est pas à un état normalement de légiférer sur ces questions ?
Mais que vient faire un géant de la tech dans ces conneries de gender / sexual orientation ?
C’est pas son job ...

avatar arlonjohn | 

Je viens de trouver cet article du jour

« Dans une vidéo de 13 minutes diffusée sur le réseau social Télégram, l’organisation ultraradicale de l’Etat islamique opérant au Sinaï a montré l’exécution de Nabil Habashi Salama, un chrétien copte orthodoxe de 62 ans, tué froidement par balles à bout portant dans le désert. Il a été tué avec deux autres hommes identifiés comme des membres de la tribu locale des Tarabine. Les djihadistes leur reprochent de tous soutenir l’armée égyptienne dans le combat qui l’oppose à l’Etat islamique dans la région.« 

Bon on interdit quand telegram de l’AppStore ? :)

Ah on me dit qu’il n’y a pas d’élections américaine et que ça ne concerne pas trump..

Et ne me sortez pas l’usage privé de telegram, les fils telegrams rassemblement des dizaines voir centaines de milliers d’utilisateurs. Et les vidéos sont transférables en un clique, et de surcroît les gens peuvent être totalement anonymes.

Ouuuuh que cette app est dangereuse ! Mais comment ça se fait qu’elle soit toujours accessible sans soucis sur les app stores ? :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR