It’s show time : Apple présente Apple TV Channels et Apple TV+

Anthony Nelzin-Santos |

« C’est l’heure du spectacle ». Après avoir écoulé toutes les nouveautés matérielles en réserve, et distillé des clins d’œil au monde de l’audiovisuel toute la journée, Apple a enfin levé le voile sur son offre de streaming vidéo. Apple TV Channels intègre les bouquets de nombreux fournisseurs dans l’application Apple TV, qui devient the place to stream, tandis qu’Apple TV+ propose les premières productions signées Apple. Mais la firme de Cupertino a aussi présenté Apple News+, un kiosque à magazines numériques, Apple Card, une carte de crédit, et Apple Arcade, avec cent jeux originaux et exclusifs.

Apple News+ : Apple recrée le kiosque à journaux

Depuis trois ans, la firme de Cupertino insiste sur le rôle de la « rédaction » d’Apple News, tenue par la journaliste Lauren Kern. Alors même qu’Apple News est devenu l’agrégateur d’actualités le plus utilisé dans le monde, avec cinq-milliards d’articles consultés chaque mois, Apple veut maintenant prendre le temps de sortir du flux d’actualités. Avec Apple News+, elle veut recréer le kiosque — et le Kiosque — en intégrant trois cent magazines.

Apple News+. Image Apple.

Rolling Stone, Wired, GQ, Vogue, Billboard, Popular Science, National Geographic, The New Yorker… Apple propose un bouquet varié (et très américain). Loin d’être de simples PDF, les magazines sont adaptés au format des iPhone et des iPad, avec des couvertures animées et des mises en page très aérées. Outre les magazines, Apple News+ intègre les contenus payants de quelques journaux (WSJ, LA Times…) et sites (Vox, TechCrunch…).

Sans hyperbole aucune, Apple fait remarquer que pris séparément, les abonnements compris dans Apple News+ vaudraient 8 000 $ par an. Mais ce bouquet ne coutera que 9,99 $ par mois, après un premier mois gratuit, avec le partage familial sans surcoût. Apple News+ est disponible aux États-Unis et au Canada (en anglais et français, avec trente magazines locaux et The Star), et le sera cet automne en Australie et au Royaume-Uni.

Revenir sur les annonces :

Revenir sur Apple News :

Apple Card : la carte de crédit d’Apple

Apple Pay est probablement le succès le plus discret de la firme de Cupertino — plus de dix-milliards de transactions Apple Pay devraient être effectuées cette année. Apple veut maintenant faire le prochain pas avec Apple Card, une carte de crédit au sens original du terme, émise par Goldman Sachs. En première intention, Apple Card est une carte Mastercard virtuelle, conçue pour être utilisée avec Apple Pay.

Apple Card. Image Apple.

Dans ce cadre, elle « génère » un cash back de 2 %, et même 3 % pour les achats réalisés chez Apple ou sur l’App Store. Versé immédiatement après la transaction sur la carte Apple Cash, il peut être utilisé pour payer des achats dans les applications, envoyer de l’argent à ses amis par le biais de Messages, ou bien rembourser les traites du crédit. Mais Apple Pay est disponible dans quarante pays seulement — partout ailleurs, il faudra bien une carte physique, et celle d’Apple est taillée dans un bloc de titane.

Comme la plupart des banques en ligne, Apple insiste sur l’absence de frais et la clarté des relevés, dopés à l’intelligence artificielle pour localiser les transactions et catégoriser les dépenses. Son ambition ? Proposer les taux parmi les plus bas de l’industrie, ne jamais pénaliser un client qui rate le remboursement d’une traite, et fournir tous les outils pour mener « une vie financière plus saine ». Mais uniquement aux États-Unis, et seulement à partir de l’été prochain.

Revenir sur les annonces :

Apple Arcade : cent jeux originaux et exclusifs en illimité

Apple aime répéter que les jeux forment la catégorie la plus populaire de l’App Store, et que l’iPhone est la « console » la plus populaire de la planète. Après quelques années de flottement et la quasi-disparition du Game Center, la firme de Cupertino présente Apple Arcade, « le premier service de jeux par abonnement pour appareils mobiles, ordinateurs et téléviseurs ».

Apple Arcade. Image Apple.

Lors de son lancement cet automne, Apple Arcade comprendra cent jeux originaux et exclusifs, regroupés dans une nouvelle section de l’App Store. Annapurna Interactive, Bossa Studios, Cartoon Network, Finji, Giant Squid, Klei Entertainment, Konami, LEGO, Mistwalker Corporation, SEGA, Snowman, ustwo… la liste des partenaires compte autant de gros studios que des développeurs indépendants.

Mais Apple Arcade ne sera pas seulement un catalogue de jeux : c’est aussi un programme de soutien de l’industrie vidéoludique. Apple contribuera directement aux couts de développement, et collaborera « étroitement » avec les créateurs de jeux vidéos. Les jeux seront disponibles sur iPhone et iPad, mais aussi Apple TV et Mac. Si l'on ne parle de streaming, mais bien de jeux que l'on télécharge, la progression sera synchronisée d’un appareil à l’autre. Apple Arcade sera disponible dans 150 pays, pour un prix encore inconnu (mais le partage familial sera inclus sans surcout).

Revenir sur les annonces :

Apple TV Channels : l’Amazon Channels d’Apple

Tout cela est bel et bon, mais tout le monde était venu pour enfin découvrir les ambitions d’Apple en matière de streaming vidéos. Pour mettre toutes les chances de son côté, Apple progresse sur deux fronts. Premier front : Apple TV Channels, qui transforme les bouquets tiers en « chaînes » disponibles dans l’application Apple TV, parmi lesquels ceux de HBO aux États-Unis ou de Canal+ en France.

La nouvelle application Apple TV, qui ressemble beaucoup à l’ancienne application Apple TV. Image Apple.

Certes, Apple a complètement redessiné l’application Apple TV. Certes, elle a réussi à nouer des partenariats avec une vingtaine de fournisseurs. Certes, elle mêle intelligence humaine et intelligence artificielle pour fournir des recommandations sur-mesure. Mais cette stratégie n’est que le prolongement de l’offre « Apple TV » actuelle.

Apple TV Channels sera disponible au mois de mai. D’ici là, la nouvelle application Apple TV sera sortie sur iOS et tvOS, dans quatre-vingt-dix nouveaux pays, et sur les téléviseurs Samsung. Un peu plus tard dans l’année, elle sera aussi disponibles sur les télés Sony, LG et Vizio, ainsi que les boitiers Roku et Fire TV. Enfin cet automne, c’est-à-dire dans la prochaine version de macOS, elle sera disponible sur Mac.

Revenir sur les annonces :

Apple TV+ : le Netflix d’Apple

Deuxième front : Apple TV+, le bouquet de contenus produits par Apple, présenté par un parterre de stars. La firme de Cupertino a levé le voile sur six productions originales : Amazing Stories de Steven Spielberg ; The Morning Show avec Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Steve Carell ; See avec Jason Momoa et Alfre Woodard ; Little America avec Kumail Nanjiani ; Sesame Workshop ; et enfin Little Voice de JJ Abrams et Sara Bareilles.

Apple TV+

En lieu et place de bande-annonce, Apple a diffusé quelques extraits très courts. Et pour cause : Apple TV+ ne sera pas disponible avant cet automne. Les détails techniques et tarifaires attendront, mais on sait déjà que ce service sera disponible non pas seulement aux États-Unis, mais dans une centaine de pays. Comme Apple Music, Apple TV+ ne sera pas financé par la publicité, et permettra de télécharger les contenus en local.

Revenir sur les annonces :

Revenir sur les projets de séries d’Apple :


avatar Teo L-C | 

@max351

Tu as écouté le passage d’Apple card ou c’est comment ??
Je n’ai jamais vu une société de Tech faire ça auparavant, et le faire aussi bien.

avatar max351 | 

@ Teo L-C

Oui, j'ai écouté et je ne vois pas où est la nouveauté. Les néo banques existent déjà via des services comme N26 ou Revolut par exemple. L'Apple Card est une carte pour les Américains, à voir le business model en France.

avatar Teo L-C | 

@max351

Le cash back est géniale ainsi que les intérêts, Les autres compagnies dont tu me parles, je ne l’ai connais pas. J’irai voir. Mais je trouve l’offre d’Apple très intéressante. À voir le prix. Mais pas une Keynote inutile, loin de là.

avatar Dimemas | 

Fantastique Teo, encore une preuve que le langage marketing fonctionne sur des gens comme toi. Ce n'est ni une nouveauté, ni une prouesse technologique...
Ou alors Orange banque serait une révolution en France !

Comme l'ont dit beaucoup de gens, c'est un non-évènement.
Ou comme disait Chirac, "ça m'en touche, sans bouger l'autre..."

avatar Teo L-C | 

@Dimemas

Désolé d’avoir un autre avis que toi et de trouver ça sympathique, que ce soit dans le positionnement ou le principe. Et on est tous des consommateurs du marketing je te signale. Le principe même d’une entreprise de fonctionner par la com’. Donc l’argument du « oh là là tu te fais bouffer par le marketing bla-bla-bla » bah c’est bof. Moi j’aime bien, et Apple me donne envie d’acheter une carte bancaire, donc c’est réussi. Mais Cet avis ne tient qu’à moi !

avatar franck751 | 

M'enfin, je vous trouve tous un peu sévère. Quand même, un fabricant de bracelets-montre qui se lance dans le business de la carte de paiement, on ne voit pas ça tous les jours...

avatar jeantro | 

elle me tente bien cette carte de credit made in Apple, si je peux bénéficier à chaque achat de 2% de cashback ça fait envie

avatar gazz13127 | 

Ils arrivent un peu après la guerre
Pour les magazines une appli comme le kiosk avec des magazines adapté pour les smartphones et tablette, existe déjà ou est inclus d’office pour peu que vous soyez abonner box, cdiscount à volonté, canal ou l’état eur mobile

avatar Brice21 | 

@gazz13127

LeKiosk, je suis abonné payant. C’est juste un lecteur PDF glorifie. Rien à voir avec Apple News, ses formats d’article approprié à la lecture sur iPhone, les animations, la sélection éditoriale d’article et la personnalisation sur base d’AI.

Vous comparez un bricolage à la française et une merveille d’ergonomie, avec l’attention pour les détails comme peut le faire Apple.

C’est comme comparer l’interface d’Orange Bank et Apple Card. C’est comme jouer un match entre un paraplégique et un champion olympique. Tout existe
mais Apple exécute mieux et crée la magie.

avatar mawt1 | 

Je pensais pas dire ça mais la carte de crédit je pense c'est la meilleure nouvelle (2% cashback, 0 frais). J'imagine que la limite paypass pourra être dépassée sinon ça sert à rien (ou le 2e recours serait une carte physique).

Après il n'y a pas d'assurance mais étant donné qu'elle est gratuite elle se complémente bien aux actuelles alors!

avatar VanZoo | 

En France, on paye plus qu'aux USA... pour moins :/

avatar Dimemas | 

@ pour les services et chez Apple, je précise ;)

avatar Dimemas | 

oh whoaaaah monsieur est un visionnaire !
Laisse moi rire, face à amazon, disney, netflix, c'est plié d'avance.
Ils ont 5 ans de retard et pourtant ils avient la plateforme pour

Peut-être es-tu dans le déni hein ?

avatar shaba | 

@Dimemas

Tu juges sans même connaître le contenu ni le prix. Attends un peu ! Apple a les moyens de ses ambitions, ils peuvent réussir dans ce domaine également.

avatar hackroman | 

Apple contrôle l’annonce de son actualité et coupe court aux rumeurs. Entre temps, les grandes annonces matériels se font à l’automne, on peut vite en déduire que les services accompagneront le high-tech pour la fin de l’année. Personnellement, je n’y vois rien de décevant dans les annonces. Et le fait que Apple propose des services qu’on ne retrouve pas chez nous ne me semble pas tiré par les cheveux, étant donné que les usa sont leur premier marché et qu’ils s’y trouvent. Tout comme je trouve normal que Free soit plus avancé dans ses offres chez nous que le reste de l’Europe.

Certes Apple est pudique, mais je ne vois pas à quoi bon être aux abois quand on n’a pas encore vu le contenu proposé avec Apple TV+.
Bref, beaucoup de sévérité dans les commentaires pour rien

avatar Ducletho | 

Waoooh, mais dans le mauvais sens.
Y a que des services qui en singent d’existants. Ils manquent les tarifs mais on devine que ça fera pas discount par rapport autres La carte, alors que l’avenir surtout pour des sociétés high-tech sont la demat... une banque, oui c’est sûr c’est rentable, de la carte, il y en a à foison. Apple compte trop sur sa notoriété pour vendre des services si peu différenciants.

Quand l’encoche aura fait fuir les clients le plus jeune, Apple repartira à la conquête de l’iPhone, ou ils deviendront une major compagnie ?
Pour l’iPhone, ça a l’air mal barré, ou alors les bouchées doubles pour revenir sur le devant de la scène...

avatar webHAL1 | 

J'ai l'impression que la plupart de ceux qui commentent ici n'ont pas réalisé que ce keynote n'était en aucun cas destiné aux utilisateurs, mais visait avant tout à rassurer les investisseurs suite à la baisse des ventes d'iPhone (la vache à lait d'Apple).
L'annonce principale (le service vidéo) et une des annonces secondaires importantes (le service de jeux vidéo) ne seront disponibles que l'automne prochain (c'est loin) et à des prix encore inconnus (c'est très flou). Ça me paraît donc clair que la Pomme a avant tout voulu envoyer un signal à la Bourse "on travaille sur des relais de croissance". Car il n'y avait aucune raison d'annoncer ces services au printemps, en laissant encore autant d'inconnues dans la balance.
On verra ces prochains jours si le NASDAQ a été convaincu.

avatar Dimemas | 

tout à fait d'accord.
Mais ça a baissé après la keynote. Un signal ? ;)

avatar webHAL1 | 

@Dimemas
« Mais ça a baissé après la keynote. Un signal ? ;) »

L'action d'Apple a en effet fini à la baisse hier. Mais elle remonte un peu en après-séance.
Il semblerait que les annonces d'hier laissent les investisseurs assez indifférents...

avatar Mike Mac | 

Ce soir, c'était le prélude à Californinaction sur nos écrans !

avatar ForzaDesmo | 

Ce type de services et surtout les abonnements c'est vraiment pas pour moi. Ça ou rien c'est idem pour moi.
Je passe mon tour.

avatar Brice21 | 

@ForzaDesmo

Par contre c’est tout à fait pour moi. Je suis déjà abonné à Apple Music, Netflix, Prime, MUBI, Squire, PSN, myCanal, Xbox Live, iCloud Drive, iTunes Match, LeKiosk, Revolut Métal, bunq, ... alors je compte bien remplacer cette daube de LeKiosk par Apple News+, PSN et Xbox Gold par Apple Arcade, Revolut et bunq par Apple Card, MUBI et Prime par Apple TV+, MyCanal par Apple Channels et je garderai juste Netflix et Squire. Puis je le ferai tatouer un logo Apple sur le front.

avatar byte_order | 

@Brice21
> Puis je le ferai tatouer un logo Apple sur le front.

Pourquoi attendre !?
^_^

Ah, attention, Apple a un copyright dessus. Les coûts d'effacement au laser seront aussi douloureux que l'effacement lui-même.

avatar Dimemas | 

@ brice : l'art de balancer de l'argent par les fenêtres.
Tu as le temps de travailler avec tous ces médias ?

Parce que j'ai de sérieux doutes...

Par contre j'ai tellement exploser de rire quand j'ai lu :
je compte bien remplacer PSN et Xbox Gold par Apple Arcade,
AHAHAHAHAH !!!

le fanboy dans toute sa splendeur

avatar Brice21 | 

@Dimemas

Je plaisantais hein. Les enfants ne me pardonneraient pas d’arrêter PSN (Apex Legend, Fortnite, Overwatch), Netflix ou Prime ;)

Apple Arcade c’est plutôt pour moi. Et mon boulot c’est justement dans ce secteur. On fait l’UX/UI de services de streaming, on développe des jeux, on produit des films... disons que c’est de la documentation :))

avatar CBi | 

Création de contenus originaux ?... Tim Apple a-t-il annoncé quelque chose sur la suite iLife? Un nouvel iMovie ?

avatar Dimemas | 

AHAHAHAHAHAH !
Tout ça pour ça ! Rien de concret mais tout pour l'automne !

le tueur de netflix hein ! Bravo Apple ! XD
ça y est ils ont touché le fond !
Je comprends mieux l'animosité de Spielberg via-à-vis de netflix d'un coup ! C'est donc ça que cela cachait, c'est juste que Netflix dérange Spielberg et consort...

Et une CB avec Apple ? jamais de la vie !

avatar yourglaaa | 

Ah bah tiens, quand il s'agissait de fustiger Netflix pendant le festival de Cannes, Spielberg était en première ligne, le cinéma c'est dans une salle, pas sur un écran, bla bla bla ... Et comme par magie, le voilà qui adhère à la solution Apple, comme quoi hein ?...

avatar Dimemas | 

Exact ! On sait maintenant pourquoi ...
Ce mec est à vomir

avatar Leadlike | 

Pourquoi appeler cela le Netflix d’Apple ? Sur Netflix il y a des series produits par Netflix pas seulement des émissions (encore heureux) mais surtout également des films et séries qui ne sont pas produits par Netflix et qui cartonnent.

30 programmes pour un service comme ça c’est comme ci on limitait l’iPhone a télécharger 30 apps alors que la moitié c’est déjà le système avec météo, bourse et tous leur copains.

Apple devient un spécialiste de l’annonce retardée : AirPower, MacPro...

avatar fte | 

J’avais oublié qu’il y avait keynote. ?

Bon. TV, pas intéressé. Je ne ne regarde pas la TV, on a pas la TV à la maison.

Abo jeux, pas intéressé. On a des PC et console pour ça. En ballade, on fait d’autres choses. Et la concurrence est ultra-féroce, avec Google et Microsoft en particulier, qui n’ont rien à prouver côté infrastructure.

Apple Card, errr. Non. ieeeww.

Bref, il n’y a que les magasines qui sont possiblement intéressants. Mais pour que ça le soit vraiment, il faut une offre en français, qui comprenne les mags actuels de mes filles... Je ne lis guère qu’en anglais, donc si mes publications préférées sont proposées ça pourrait le faire, mais s’il s’agit d’acheter un iPad pour le confort de lecture, autant que ça touche plus d’une personne dans la maison. Mais on n’y est pas.

Bof globalement, donc.

Mais Apple montre clairement la voie dans laquelle ils s’engagent. Monétisation de la plateforme sous toutes ses formes.

Sauf celle qui m’aurait vraiment intéressée : abonnement pour l’accès à tout le catalogue de livres et BDs et idéalement mangas. Ça, ça pourrait me faire acheter deux iPad mini immédiatement, et un abo. Mais non. Y a pas. Tant pis.

avatar Brice21 | 

@fte

Essaye Izneo?

avatar Doctomac | 

Le seul produit clair que l'on comprend parfaitement et surtout on comprend où on va, c'est Apple Arcade (il manque juste le prix).

J'aime bien la nouvelle interface de l'application Apple TV, après pour le contenu....Aussi, son déploiement ailleurs (Roku, AmazonTV) me paraît étrange (c'est surement légitime mais ça me semble étrange).

Après le défilement des célébrités façon Keynote Google est comme lors d'une Keynote Google, emmerdant à mourir. C'était d'aucune utilité !

avatar teejay | 

Le bateau ivre Apple commence à sombrer dans un fatras de propositions toutes plus compliquées les unes que les autres, atteindre un marché de masse avec ça j’ai des doutes.

avatar sensass | 

Apple est maintenant trop dans le service. C'est de mauvais augure concernant le matériel. Pognon à tout prix.
RIP Apple.

avatar rikki finefleur | 

Oui, un peu tentaculaire la firme..

avatar CRonoS007 | 

On en parle pas du teasing de Chris Evans avant le Keynote et c appel manquer qui n’as pas fais d’apparition durant la présentation...? Rapprochement avec le Disney+? Même type de nom pour le programme également?

avatar McFly26 | 

@CRonoS007

Et si votre intuition était juste ! ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR