Témoignages : le jailbreak entre fonctions supplémentaires et piratage

Nicolas Furno |


En 2007, Apple a présenté un nouveau terminal novateur qui combinait non seulement un téléphone, mais aussi un navigateur Internet. L'iPhone Edge était en avance de plusieurs années par son interface tactile, mais il était aussi très limité en terme de fonctionnalités de base. Apple croyait encore aux web-apps et il fallait se contenter des applications natives conçues par le constructeur, mais aussi des seules sonneries proposées avec l'iPhone.

Très vite, des bricoleurs talentueux se sont mis en tête de débrider l'appareil : le jailbreak est né une dizaine de jours après la sortie de l'iPhone aux États-Unis. Depuis, Apple n'a cessé de combler les manques de son système et ainsi de répondre aux avancées du jailbreak : l'App Store en 2008 permet à tout le monde d'installer des applications ; en 2009, le copier/coller fait son apparition ; en 2010 c'était le multitâche et l'an dernier les notifications plus discrètes.

On pourrait penser que le jailbreak aurait disparu avec les années, mais les utilisateurs qui débrident leurs terminaux iOS restent encore aujourd'hui très nombreux, bien que minoritaires. Le jailbreak reste en avance sur iOS pour certaines fonctions, il accepte aussi quelques applications refusées par Apple, mais il a également trouvé des débouchés malheureusement moins glorieux, comme le piratage des applications de l'App Store.





MobileNotifier , les notifications d'iOS 5 disponibles sur Cydia au début de l'année 2011


Pour en savoir plus sur les usages du jailbreak, nous avons lancé un appel à témoins. Comment vous situez-vous face au débridage des iPhone, iPad et Apple TV ? Êtes-vous passé à l'acte et dans ce cas, quelles sont vos motivations ? À l'inverse, pourquoi être resté au système conçu par Apple ?

Comme toujours, le jailbreak est un sujet qui passionne : en quelques jours, nous avons reçu plus de 130 réponses dans nos forums. Cet échantillon est majoritairement pro-jailbreak, ce qui est après tout logique : il est plus facile de parler de ce que l'on connaît… Les réponses sont assez peu variées, mais révélatrices : ceux qui pratiquent le jailbreak cherchent avant tout à en faire plus avec leur iPhone ou iPad, mais aussi à payer moins.


"Vive le Jailbreak qui nous libère" (guilite)




Premièrement, parce que c'est possible. Cela peut paraître idiot, mais le simple fait de pouvoir tirer plus de cet appareil déjà si cher à la base m'a assez vite convaincu. (Azergoth)


L'argument peut surprendre, mais sur les 80 lecteurs environ qui ont déclaré qu'ils débridaient au moins un de leurs terminaux iOS, une poignée dit le faire par principe, ou par simple envie de bricoler. Si c'est possible, pourquoi s'en priver ? PiRMeZuR explique aussi que « si je le fais, c'est avant tout pour le côté bidouillage qui me plaît beaucoup ». Le jailbreak peut n'être à l'origine qu'un désir de découvrir, d'essayer quelque chose de nouveau.

De fait, les personnes qui débrident leurs téléphones sont majoritairement des geeks que l'informatique intéresse. À l'origine, c'était même assez complexe, comme le rappelle romaing34 : « Au début (iPod touch V1), le jailbreak était autrement plus sportif qu'aujourd'hui. De mémoire, il fallait tâter du client FTP et du terminal, et à l'époque le risque de [bloquer le terminal] était bien plus significatif qu'aujourd'hui. »

Même si l'opération est devenue très simple et indolore, la modification en profondeur du système mobile d'Apple implique nécessairement une part d'incertitudes. Débrider son iPhone, c'est sortir du cadre pensé par le constructeur, avec le risque de casser quelque chose en cas de mauvaise manipulation. C'est justement cette peur qui retient la majorité des témoins qui ne sont pas passés au jailbreak :


J'ai le sentiment d'avoir un téléphone "propre", sans jailbreak. L'impression qu'il n'y a aucune bidouille, que ça fonctionne comme ça et qu'il n'y a aucun risque de bug. Le jailbreak est, pour moi, de la bidouille et ressemble un peu à un appareil qui serait réparé avec une allumette… (Simbouesse)




Vous êtes nombreux à faire du jailbreak une question de principe, à l'image de Celeri : « Le principe est de pouvoir faire ce que je veux avec un matériel acheté très cher. Si j'achetais une voiture, j'enverrais balader un constructeur qui m'interdirait de prendre certaines routes, c'est le même principe. » On le sait, Apple a choisi de fermer son système mobile : iOS ne peut pas être modifié librement et seules les applications commercialisées sur l'App Store et donc sélectionnées par l'entreprise peuvent être installées.

Lever les restrictions mises en place par Apple suffit à motiver au moins une vingtaine des témoins. totorino va jusqu'à parler de « la censure d'Apple », tandis que BS0D évoque « la prison d'Apple » et guilite y va de « la dictature d'Apple ». Les mots sont forts, si forts que l'on se demande quand même pourquoi tous ces mécontents ne font pas comme jabial qui a pris acte de la fermeture d'iOS pour acheter un smartphone Android :


Avec Apple, j'avais l'impression d'être locataire de mon téléphone, de ne pas pouvoir l'adapter à mes besoins, de devoir rentrer dans le moule. Rien qu'une fonction basique, le fait de pouvoir couper la sonnerie quand il est branché entre telle et telle heure, est impossible. Alors j'ai fini par lâcher l'éponge et passer sur Android pour le téléphone.


D'autres ont de meilleurs arguments à faire valoir pour justifier le jailbreak. Apple a toujours eu une politique assez agressive en terme de mises à jour, réservant pratiquement systématiquement les nouvelles fonctions à son appareil le plus récent. C'est vrai pour Siri, l'assistant vocal qui ne bénéficie qu'à l'iPhone 4S, mais c'était le cas déjà pour l'enregistrement vidéo impossible sur l'iPhone 3G par exemple.

Dans tous les cas, Apple a ses arguments — un matériel qui n'offre pas une expérience optimale —, mais le jailbreak a permis aux propriétaires de terminaux anciens de rester au goût du jour. cesarparent et flo059 ont activé Siri sur leurs iPhone 4, guillaume9161 a ajouté l'enregistrement vidéo et les MMS sur son iPhone 3G. À l'origine, l'iPhone Edge n'était disponible qu'aux États-Unis et le jailbreak était aussi la seule solution pour utiliser un iPhone hors des frontières américaines : « J'ai acheté aux États-Unis le premier iPhone, il ne pouvait fonctionner sans le jailbreak » (lmml)



Certains évoquent des raisons plus originales. laurent.1979 a utilisé plusieurs applications pour soulager le bouton d'accueil de son iPhone 4 : « J'ai résisté au jailbreak jusqu'à la fin 2011. J'ai craqué à cause du bouton d'accueil de l'iPhone 4 qui perdait en sensibilité. Pour l'épargner, j'ai utilisé SBSettings ainsi que Zéphyr et plus récemment Switchy. »

Rollingman est un cas encore plus spécifique : handicapé, il utilise son iPhone par le biais de son ordinateur sur lequel l'écran du téléphone est transmis au moyen d'une application accessible uniquement aux appareils débridés :


La seule manière que j'ai de pouvoir utiliser l'iPhone/Pod/Pad de manière autonome, c'est grâce à veency (VNC), que l'on ne peut avoir qu'une fois l'appareil jailbreaké (et il n'y a pas d'équivalent sur App Store). J'arrive à contrôler mon ordinateur par la voix (Dragon) et grâce au Magic Trackpad […] j'en profite pour installer quelques trucs qui facilitent l'utilisation, et que l'on ne trouve que sur cydia […] par exemple "Handfree" qui me permet d'utiliser Siri sans appuyer sur le bouton, puisque ça m'est impossible ; "Autoanswer" qui me permet de décrocher automatiquement sans avoir rien à faire.


Si les partisans du jailbreak en font parfois une question de principe, c'est aussi le cas de ses opposants. pacou a un avis bien tranché sur ce point : « question de principe : Apple fait un système qu'il veut sûr, qui fonctionne, on le prend comme il est ou on le laisse. Amis geeks, il y a Android pour s'amuser… » On note aussi certains clichés qui ont la vie dure :


Le jailbreak flingue votre appareil les gars, faut arrêter, sérieux ! Faut pas pleurer s’il y a des virus de [biip] sur les iPhone ! La durée de vie de votre iPhone d'origine vous pouvez lui dire au revoir !! C'est pourtant logique… (Apeine)

Le jailbreak n'apporte qu'instabilités, failles de sécurité et pour finir piratage des données […] La bidouille, c'est bien sur PC et inutile sur les produits Apple. (ch-marchand)




"Qui n'a jamais voulu fermer toutes les applications du multitâche d'un coup ?" (maxbordeaux)



Le premier argument en faveur du jailbreak est l'envie d'améliorer iOS et d'ajouter des fonctions qu'Apple n'a pas intégrées. Tema62 résume bien la situation pour de nombreux témoignages :


Je jailbreake systématiquement mes iPhone, non pas pour acquérir des applications piratées […], mais pour enrichir mon joujou de fonctions faisant cruellement défaut à iOS et disponibles sur d'autres plateformes comme Android.


Chacun y va de sa liste de fonctions qui manquent "cruellement" aux terminaux iOS, mais s'il en est une qui revient quasiment à chaque fois, c'est bien l'accès rapide à certains paramètres. Près d'une cinquantaine de témoignages évoquent spécifiquement SBSettings ou un système comparable. Cet utilitaire permet de modifier quelques réglages très rapidement, sans quitter l'application en cours et encore moins se perdre dans les réglages du terminal. En un tap ou deux, vous pouvez ainsi (dés)activer le WiFi, la 3G ou encore modifier d'autres paramètres.



NCSettings en action sur un iPad


Comme d'autres, Ielvin cite d'abord ce système pour justifier le jailbreak de son iPhone :


En premier, c'était pour pouvoir customiser mon téléphone, j'ai commencé après avoir vu en action le tweak SBsettings sur l'iPhone d'un pote. Je pense qu'on a tous été séduits par cet add-on. Quand j'ai commencé à jailbreaker mon iPhone, j'ai d'abord fait ça pour les améliorations.


Apple a répondu aux besoins de la majorité avec son système mobile, avant d'ajouter peu à peu les fonctions qui manquent le plus. Ceux qui débrident leurs terminaux cherchent justement à retrouver ces fonctions qui sont parfois présentes chez la concurrence depuis de nombreuses années. Les accusés de réception pour les SMS — ajoutés avec iPhoneDelivery — constituent une autre motivation pour bon nombre d'entre vous, à l'image d'iVan-CH :


Pour moi, le jailbreak, c'est clairement pour combler des manques d'iOS. Exemple : les accusés de réception. Tellement évident, je n'ai jamais compris pourquoi ils n'ont jamais été implémentés et pourquoi Apple s'entête avec ses espèces d'accusés de réception "à l'envers" dans iMessages.


L'application fournie par Apple pour les SMS et MMS ne contente pas tout le monde. Au-delà des accusés de réception, vous êtes quelques-uns à avoir installé BiteSMS ou un équivalent. Ce tweak surcharge l'application de base d'iOS avec de nombreuses autres fonctions, comme la possibilité de répondre à un message directement depuis la notification. Le jailbreak sert aussi à noxious qui peut envoyer des SMS depuis son iPad 3G, une fonction proposée par son opérateur, mais qui n'est pas prise en charge par Apple.



L'une des nombreuses fonctions de BiteSMS : répondre à un message directement depuis une notification, sans interrompre son activité en cours.


Toujours liée à la partie téléphonie de l'iPhone, l'absence de liste noire qui bloque automatiquement certains appels ou SMS, est jugée gênante par quelques témoins. Comme d'autres, Odul25 « ne peut vraiment pas se passer » d'iBlackList, un système qui contrôle précisément qui peut vous appeler ou même vous envoyer des messages.

Depuis la naissance d'iOS, Apple a choisi d'oublier la notion de fichier. Son système ne contient aucun explorateur de fichiers et le principe est d'accéder à un document depuis l'application qui l'a créé ou qui est capable de l'ouvrir. Une idée novatrice en informatique, mais qui n'est pas du goût de tout le monde.

Vous êtes une bonne quinzaine à utiliser iFile qui est un explorateur de fichiers complet pour iPhone et iPad. MacNomad explique très simplement l'intérêt premier de cette application : « Mon iPad 2 est jailbreaké, parce qu'il n'y a pas d'autres moyens de lire une clé USB sinon. » En utilisant le kit de connexion d'appareil photo vendu par Apple, on peut en effet accéder au contenu d'une clé USB et même y copier des éléments sans quitter l'iPad. Pour nath5394, cette fonction a même permis l'achat de la tablette d'Apple :


Le fait de pouvoir débrider a motivé mon achat d'un iPad 2. C'est indispensable pour moi. Je l'utilise pour les cours, et iFile me permet de m'affranchir d'iTunes pour faire "circuler" les différents fichiers entre les applications.




iFile sur un iPad ; une clé USB est reliée à la tablette grâce au kit de connexion d'Apple et on peut accéder aux fichiers avec cette application.


L'autre domaine où le jailbreak a beaucoup de succès est la personnalisation d'iOS et de son interface. Très stable depuis 2007, la présentation du système mobile d'Apple a fini par en lasser plus d'un. Vous êtes ainsi plus d'une vingtaine à indiquer utiliser un thème différent, ou à modifier certains éléments dans l'interface par défaut.

jeanchrijaz souhaite avoir un téléphone unique et le débride pour cette raison : « avoir un iPhone qui sorte un peu de l'ordinaire en créant mes propres thèmes pour me différencier des autres iPhone… avoir un téléphone unique ». Son thème construit autour des Rolex est effectivement très original, à défaut d'être du goût de tout le monde. Cela tombe bien, c'est l'idée : ce thème unique ne se retrouvera pas sur tous les smartphones, même si vous pouvez toujours le demander à son créateur contre un don (informations).



Sans aller jusqu'à créer un thème de A à Z, le monde du jailbreak ne manque pas de solutions pour modifier l'interface d'iOS. Conçu par saurik, l'un des piliers du jailbreak et le créateur de Cydia, Winterboard est l'option la plus utilisée et sans doute la plus simple à mettre en place pour transformer du tout au tout son terminal iOS. menthebleue l'utilise avec le thème Jaku et fongi justifie également son jailbreak par la personnalisation de l'interface :


Pour commencer, j'aime me démarquer et ce n'est pas avec un iPhone qu'on a le meilleur moyen de le faire de nos jours, soyons sérieux. Alors, dans mon cas, des petits tweaks dispo sur Cydia comme Barrel (qui permet d'animer le passage des pages sur l'écran d'accueil), AndroidLock (qui permet de débloquer le terminal comme sur Android) ou encore ColorKeyboard (permettant de changer la couleur de mon clavier) ne peuvent faire que mon bonheur lorsqu'ils sont installés.


Certains ne touchent qu'un aspect du système, à l'image de j4k3n_qc qui tient à modifier la couleur du clavier, parce que « le clavier gris d'iOS devient lassant au fil du temps ». flo059 de son côté apprécie la possibilité de changer le nom de l'opérateur, ou même de remplacer la mention "3G" de la barre de statut par "4G" ; JaiLaTine modifie non seulement l'opérateur, mais aussi le message "Déverrouiller" sur l'écran bloqué.

La personnalisation n'est pas que visuelle toutefois, on trouve aussi sur Cydia de nombreux outils pour modifier le comportement même d'iOS. Développé par chpwn, acteur important de la scène jailbreak, Zephyr ajoute des gestes tactiles simples pour contrôler les applications sur l'iPhone, dans le même esprit de ce que propose Apple avec l'iPad. Pour certains, c'est aussi un bon moyen de soulager le bouton d'accueil connu pour ses faiblesses, surtout sur l'iPhone 4, comme le témoignage de laurent.1979 évoqué précédemment l'indiquait.



Autre hack qui revient régulièrement dans vos témoignages, Activator qui ajoute un système de raccourcis adapté à un terminal avec un écran tactile. Les raccourcis sont des tap ou double-tap, des glissements sur certaines zones ou encore l'utilisation des boutons physiques du terminal. Ils permettent d'ouvrir une application ou encore réaliser certaines actions plus rapidement. Ainsi maxbordaux qui éteint son téléphone par un « slide sur l'heure, plus rapide que le bouton du dessus », mais aussi pour soulager le bouton d'accueil. pwetpwet économise celui de son iPhone 3G grâce à ce système :


Activator : le bouton d'accueil de mon iPhone étant un peu faiblard, j'ai pu "mapper" son usage à des gestes multitouch ou d'autres boutons (par ex : maintenir enfoncé une fraction de seconde le volume bas, ou un double-tap sur la barre d'état).


En combinant Activator et un système de raccourcis vers les préférences, Volcanpéi accélère le passage en mode avion le soir ou la désactivation du WiFi en arrivant sur son lieu de travail :


SpringboardSettings + Activator me permet de passer en mode avion tous les soirs avant de me coucher et de le désactiver le matin d'un seul geste […] ; me permet de désactiver le WiFi d'un seul geste en arrivant au boulot […] ; me permet de (dés)activer à volonté 3G/Edge si j'ai soudainement besoin de préserver ma batterie (pas de courant à proximité avant un bon moment).


Dans un autre registre, le jailbreak peut également enrichir l'écran verrouillé des terminaux iOS. Apple a choisi de laisser cet écran très simple, trop au goût de plusieurs d'entre vous. IntelliScreenX est un utilitaire populaire qui transforme profondément cet espace très simple par défaut. Une fois installé, vous trouverez notamment le centre de notifications complet, mais aussi un client mail, Twitter et Facebook et même un lecteur RSS. De quoi réaliser de nombreuses opérations sans même débloquer le terminal.

Nous nous sommes limités ici aux usages les plus courants, mais le jailbreak permet bien plus encore, c'est même sa force d'envisager tous les usages possibles. Certains accèdent aux terminaux iOS depuis un ordinateur en passant par une connexion SSH, d'autres enregistrent l'écran du terminal pour en faire des screencasts par exemple, tandis qu'Odul25, enseignant, a besoin d'iWhiteBoard pour ajouter des informations sur son iPad.



iWhiteBoard en action sur un iPhone


Nous ne pourrons évoquer ici tous les usages possibles du jailbreak, mais il en est un qui est revenu à plusieurs reprises et qui a de quoi surprendre. Certains témoignages semblent considérer qu'il est tout à fait banal de vouloir quitter toutes les applications sur l'iPhone pour vider la mémoire vive du terminal :


Qui n'a jamais voulu fermer tous les applications du multitâche d'un coup ? (maxbordeaux)

Le jailbreak me sert donc souvent à vider la RAM et les processus en cours puisque sinon [l'iPhone] devient vraiment très lent ! (guillaume9161)

Le jailbreak m'a permis de simplifier la fermeture de toutes les apps en un seul clic lorsque des signes de ralentissement de l'appareil apparaissent pour cause de mémoire presque saturée. (romaing34)


Commençons par dissiper un doute possible en rappelant ce simple fait : si Apple n'a pas souhaité ajouter un gestionnaire de tâches à son terminal mobile, c'est qu'il y a une très bonne raison à cela. iOS est conçu pour gérer lui-même la mémoire et il fermera automatiquement les applications restées en mémoire s'il en a besoin. En d'autres termes, fermer toutes les applications n'a strictement aucun intérêt en temps normal.



Deux systèmes chargés d'alléger iOS : vider la mémoire (ici dans SBSettings) ou fermer toutes les applications ouvertes (KillBackground)


Ce principe étant posé, le jailbreak modifie effectivement la donne. Vous êtes nombreux à le reconnaître, même parmi ses plus fervents défenseurs, débrider son terminal pour ajouter des fonctions a un impact loin d'être négligeable non seulement sur les performances, mais aussi sur l'autonomie. BS0D pointe « l'énorme inconvénient du jailbreak […] c'est que la batterie s'épuise à un rythme infernal » tandis qu'iTwans fait partie de ceux qui ont testé puis abandonné le jailbreak en raison, notamment, des problèmes de performances :


Tous mes appareils étaient extrêmement ralentis au bout de quelques mois d'utilisation, et je me suis rendu compte que cela provenait du Jailbreak.


Ce n'est pas le seul à avoir regretté pour cette raison le jailbreak : Calderan est revenu en arrière après quelques jours, alors que PiRMeZuR revient régulièrement à un iOS simple à cause des lenteurs ou de la sortie d'une nouvelle version pas encore prise en charge. Comme le reconnaît Sergio_bzh, il faut toutefois signaler que ces lenteurs et les baisses d'autonomie liées sont d'abord la conséquence de l'utilisation de certains tweaks, voire l'accumulation de ces éléments qui modifient iOS : « l'iPhone est ralenti avec l'installation de certains de ces tweaks. De même que cela peut provoquer une certaine instabilité s'il y en a trop. »

Au contraire, le jailbreak peut tout à fait servir à alléger la charge sur un terminal ancien et ainsi maintenir ses performances. pwetpwet par exemple supprime certains processus jugés inutiles sur son iPhone 3G et il a également enlevé les ombres sous les icônes des applications pour améliorer les performances de son téléphone. hadrien01 critique aussi la lenteur de ce modèle sous iOS 4 :


Lorsque iOS 4 est sorti, je n'ai pas mis à jour mon téléphone, j'ai attendu iOS 4.2. Pour me rendre compte que parmi les promesses d'Apple, mon iPhone 3G était ralenti plus que jamais, et je ne pouvais même plus répondre à un appel à cause du temps de déclenchement du bouton "Répondre" ! Depuis, j'utilise iMemory Enhancer qui prend quelques dizaines de mégas sur la mémoire pour l'utiliser comme RAM virtuelle.


"Savoir ce que me permettait son jailbreak est ce qui a motivé l'achat de mon Apple TV" (johnlocke2342)



Les motivations et les utilisations sont variées en ce qui concerne le jailbreak des terminaux iOS, le débridage de l'Apple TV fait l'unanimité dans les témoignages. Tous ceux qui ont franchi le pas trouvent que c'est indispensable pour vraiment profiter du boîtier conçu par Apple et tous les témoignages indiquent que le jailbreak a motivé son achat. Comme johnlocke2342, ClicClac explique « J'ai aussi un Apple TV, jailbreaké pour Plex. Sans jailbreak, je ne l'aurais pas pris. »

L'intérêt est assez évident : par défaut, l'Apple TV ne lit que les vidéos au format utilisé par l'iTunes Store. Le boîtier est pourtant capable d'en faire beaucoup plus et le débrider offre la possibilité de lire tous les formats vidéos, mais aussi d'ajouter des sous-titre par exemple. Autre avantage, on peut accéder au contenu d'un ordinateur ou d'un disque dur sur le réseau : « pour l'apple TV, pouvoir accéder directement aux fichiers de son NAS est un gros plus » (Sergio_bzh).


Sur un Apple TV jailbreaké, on peut lire n'importe quel format vidéo et accéder à beaucoup plus d'options


Le jailbreak ajoute de nombreuses autres fonctions à l'Apple TV, comme le support de Last.fm ou encore un navigateur Internet. Manifestement, ces fonctions ne sont pas très utilisées : seul arobasefr cite le navigateur par exemple.



"Qui n'a jamais rêvé d'avoir gratuitement les applications disponibles sur l'App Store ?" (fongi)



Le piratage est un sujet sensible, mais qui est incontestablement lié au jailbreak, et ce depuis plusieurs années : en 2009 déjà, nous consacrions une partie d'une Une sur MacGeneration à ce sujet (lire : Comment réussir sur l'App Store ?). David, comme quelques autres témoins, n'aime pas être associé à cette pratique, mais elle n'en reste pas moins réelle.


Enfin je dirais qu'il faut arrêter de croire que jailbreak = piratage d'applications, c'est vraiment [biiip] et lourd d'entendre ça.


Sur l'ensemble des témoignages évoquant la question du piratage, la moitié environ condamne la pratique, tandis que l'autre moitié pirate des applications, parfois sans l'assumer totalement. Ajoutons que nous vous avions proposé de témoigner de manière anonyme par mail, mais que nous n'avons reçu quasiment aucune demande d'anonymat.



Installous en action sur un iPad



Des personnes que je connais et qui ont un iPhone, la moitié l'ont jailbreaké, et tous ont installé Installous… […] Je suis donc d'accord quand des personnes disent que la majorité font un jailbreak pour le piratage. Mais ne généralisons pas. (hadrien01)


Au risque de choquer certains d'entre vous, nous pensons comme hadrien01 que la proportion de témoins avouant pirater des applications est largement inférieure à la réalité. Sans généraliser — tous ceux qui débrident leur terminal ne piratent pas —, la proportion de pirates dépasse sans aucun doute les 50 %, et certainement de beaucoup.

Certains témoins ont le courage d'assumer leur acte, à l'image de Morgan 1er qui dit tout haut ce que beaucoup pensent sans doute tout bas :


Un bonheur: avoir toutes les applications sans les payer, c'est fantastique. On peut tout avoir, tout essayer, ne garder que le meilleur. Aucune gêne, car le prix est tellement dérisoire que ça ne peut nuire à personne de ne pas payer.


Son jugement sur la gêne occasionnée est totalement faux et injuste, surtout pour quelqu'un qui est salarié et qui a donc les moyens de s'acheter des applications. Il est vrai en revanche que l'utilisation enfantine d'Installous rend le piratage beaucoup trop simple pour ne pas susciter les envies. L'utilisateur peut en quelques taps installer n'importe quelle application de l'App Store sans la payer et même débloquer gratuitement des achats in-app.

Les témoins qui piratent des applications évoquent de nombreuses raisons de le faire. On retrouve alors des idées communes à toutes les formes de piratage, à commencer par l'argument financier. Vous êtes quelques-uns à considérer, comme bauwin.l, que l'achat du terminal suffit amplement : « Cela fait quelques jours que j'ai mon nouvel iPhone 4S qui m'a déjà fait mal au portefeuille. Du coup, je trouvais cela injuste de devoir encore payer une pléiade d'applications… » Dans cette catégorie, on compte de nombreux lycéens ou étudiants sans carte bleue ou sans moyen financier, disent-ils, pour acheter des applications :


Étant au lycée les cartes iTunes ne sont pas mes premiers postes de dépense (essence et autres passent avant et n'ayant pas de revenus, le choix était vite fait entre les deux…) et il m'a fallu économiser énormément pour me payer mon PREMIER iPhone d'occasion (melvyn71)


Certains ne veulent pas payer les éditeurs qui, jugent-ils, n'ont pas besoin de leur argent, ni payer les jeux qui n'en valent pas la peine. Le témoignage de fongi représente bien ce point de vue :


Des jeux à 1$ je suis d'accord pour les prendre si c'est aussi bien que Cut the Rope ou Where is My water, mais quand on voit qu'il y a de plus en plus de jeux à 3$ qui se terminent en même pas 30 minutes, c'est un peu un scandale.

Et tout cela sans parler de la partie productivité où on trouve des applications made by Apple à 5$ pour iPhoto ou 10$ pour Pages alors qu'à mon avis celles-ci devraient être présentes de base dans iOS. Dans ces cas je suis fier de dire "Oui j'utilise Installous et je ne paye pas des applications presque indispensables, mais chères. Au final, c'est toujours bien de voler à un voleur (dans le cas des applications Apple)".




L'argument en faveur du piratage qui revient le plus, outre l'impossibilité de payer ou l'envie de ne pas financer un éditeur ou une application jugée mauvaise, est le désir de tester les applications. Apple n'a jamais souhaité permettre à ses utilisateurs de tester une application de l'App Store avant de l'acheter et c'est aux développeurs de concevoir des versions gratuites et limitées. Vous êtes nombreux à indiquer avoir voulu tester plusieurs applications, avant d'acheter la meilleure :


Il a fallu bien écrémer, surtout au niveau des applications de prises de notes. J'ai bien galéré avant de trouver la bonne pour mon workflow. J'en ai gardé une, je l'ai achetée et j'ai viré les autres (j'en avais au moins pour 20 euros). (Anguilles)

Je paye mes applications, car tout travail mérite salaire, mais c'est vrai que pour les applications GPS qui sont assez chères, j'ai pratiqué le jailbreak pour pouvoir savoir laquelle acheter par la suite […] et je regrette le fait qu'on ne puisse pas les tester, ne serait-ce qu'un jour. Sans ça, je n'aurais jamais pu savoir que Navigon me correspondait bien mieux que TomTom, et c'est bien dommage. (alargeau)


Si l'achat suit effectivement le test, cet usage du piratage peut se comprendre. Seul problème, certains ont une notion assez floue de ce qu'est un essai, à l'image de Morgan 1er qui explique sans complexe : « je paye les applications qui me plaisent après une période d'essai qui reste à ma discrétion. ».

De son côté, PiRMeZuR est dans une famille de trois enfants et il justifie le piratage par la nécessité de tester de nombreuses applications avant de les acheter, mais aussi parce qu'il n'aime pas le principe des jeux freemiums (application gratuite, mais avec des achats in-app), ou parce qu'il n'a pas envie de payer l'éditeur (il évoque l'exemple de Rovio, éditeur de la série Angry Birds) :


Sur toutes ces apps piratées, une partie finit par être achetée. […] Il y a enfin une proportion non négligeable d'apps que je n'achète pas parce que trop chères, parce que je considère le développeur malhonnête ou trop riche pour avoir besoin de mon argent, ou parce que je n'ai tout simplement pas une utilité suffisante de leur application.

Un tweak de Cydia que j'utilise beaucoup et qui rentre dans la catégorie du piratage est IAP Cracker, et ses variantes adaptées à certaines apps. Il permet de briser une bonne partie des achats in-apps, pour les apps piratées ou téléchargées sur l'App Store. […] Comme je suis assez hostile au principe des jeux freemiums à pièces […] comme Smurf Village ou d'autres, je l'y encourage, car je trouve que ça débarrasse ces jeux de la frustration malsaine censée nous pousser à l'achat.


PiRMeZuR assume son piratage et se donne bonne conscience en signalant qu'il achète beaucoup d'applications, mais certainement beaucoup moins qu'il n'a piraté. hadrien01 utilise quant à lui une solution de piratage pour récupérer d'anciennes versions de certaines applications, parce qu'elles sont encore compatibles avec iOS 4 ou parce qu'elles avaient une fonction disparue par la suite.



Un jeu compatible avec un hack qui débloque tous les achats in-app : ce joueur a donc à sa disposition près de huit millions de pièces d'or…


Dans tous les cas, il n'est peut-être pas inutile de rappeler que le piratage n'est pas une pratique acceptable, quelles que soient les raisons avancées. Heureusement pour les développeurs, si l'installation d'applications piratées est très simple en général, leur mise à jour est si complexe qu'elle a découragé plusieurs utilisateurs à pirater. Comme Matt82, Yodajr fait partie de ces lecteurs qui ont testé le piratage, avant d'arrêter devant la complexité des opérations.


Je ne pirate plus ni applications, ni tweaks Cydia […] par facilité, c'est tellement plus simple d'acheter une application découverte comme ça, au détour d'un site web, puis de la mettre à jour tranquillement, sans galérer à chercher le bon IPA mis à jour, et recommencer à chaque mise à jour…


Dans le même ordre d'idées, maxbordeaux explique qu'il profite parfois d'une mise à jour pour régulariser sa situation et acheter l'application qu'il avait piratée :


Une nouvelle application arrive sur l'Apple Store, par exemple : Sparrow. Je me dis, je vais l'essayer, je la télécharge pour la tester. Je me rends compte qu'elle ne me convient pas. Je dis ouf, heureusement que je l'ai pas achetée. Mais deux semaines après, une mise à jour arrive et en lisant les nouveautés, je me rends compte que c'est ce qu'il me manque ! Je fais la mise à jour depuis l'App Store et je l'achète donc automatiquement !


Les mises à jour d'iOS sont aussi un problème pour les amateurs de jailbreak. À chaque mise à jour, ils doivent attendre quelques jours, voire semaines, pour installer la nouvelle version sans perdre le débridage, comme l'évoque notamment MaaximeC. :


Malheureusement, gros problème avec le jailbreak, si l'on veut faire une mise à jour, il ne reste plus qu'à tout recommencer ! Espérons que cela change un jour, et que les mises à jour over-the-air soient également prises en charge.




"Le monde du jailbreak est un laboratoire d'idées gratuites pour Apple" (ceddie)



Depuis la sortie du premier iPhone, il y a presque cinq ans, des geeks bidouilleurs particulièrement doués ont tout fait pour débloquer les terminaux d'Apple et les modifier à leur guise. Ces spécialistes des failles de sécurité ont jusque-là toujours réussi à jailbreaker les produits à la pomme, même si l'entreprise de Cupertino améliore de son côté son système mobile en permanence pour le rendre toujours plus impénétrable.

Pour ces personnes, le jailbreak est avant tout un jeu : trouver la faille encore inconnue qui permettra d'ouvrir le système est un enjeu personnel, un challenge qui permet de mesurer ses capacités. Le jailbreak s'est organisé autour de quelques personnalités ou équipes, son utilisation a dépassé le cadre des plus geeks et tout le monde peut débrider un terminal très facilement aujourd'hui.


Geohot, parmi les premiers à avoir réussi un jailbreak de l'iPhone



Sincèrement, est-ce que quelqu'un oserait dire qu'OS 5 en serait là où il en est sans le jailbreak et les développeurs Cydia ? (ceddie)


Au-delà de l'enjeu personnel, le jailbreak a incontestablement aidé à Apple à faire des iPhone et autres iPad les terminaux à succès qu'ils sont aujourd'hui. Il n'est bien sûr pas question d'affirmer que la stratégie du constructeur repose entièrement sur le jailbreak. Toutefois, son choix d'ouvrir un App Store pour applications natives en 2008 n'est sans doute pas totalement étranger aux succès des applications que l'on pouvait installer sur les terminaux débridés. Exemple plus flagrant encore, iOS 5 a repris quasiment tel quel un système de notifications qui existait jusque-là dans Cydia, employant même son auteur au passage.

L'idée du jailbreak comme laboratoire d'idées et d'expérimentation gratuit à la disposition d'Apple n'est ainsi pas exagérée. Le constructeur fait ses propres essais en interne, mais il aurait tort de ne pas s'inspirer, voire de ne pas reprendre, les bonnes idées de la scène underground de l'univers iOS. Dans un autre domaine, ceux qui découvrent les failles nécessaires au débridage envoient régulièrement à Apple des informations à propos de failles inexploitables dans le cadre du jailbreak et l'entreprise les corrige dans la version suivante.


Comex, auteur du célèbre site jailbreakme.com, aujourd'hui employé par Apple


Apple maintient la pression sur l'univers du jailbreak en renforçant constamment la sécurité de son système mobile. Trouver des failles devient ainsi de plus en plus difficile et il n'est pas dit que le jailbreak finisse par devenir impossible. En attendant, l'entreprise a bien compris que la meilleure défense contre le jailbreak était l'attaque et en l'occurrence l'ajout de fonctionnalités.

Depuis 2007, Apple répond chaque année au jailbreak en ajoutant les fonctions manquantes qui justifient de modifier iOS. Après l'App Store en 2008, c'était le copier-coller en 2009, le multitâche en 2010 et les notifications en 2011. De ce fait, vous êtes nombreux à considérer que le jailbreak n'est plus aussi intéressant qu'avant, à l'image d'iTwans qui a arrêté le jailbreak avec la sortie d'iOS 5.


Non, vraiment, le jailbreak était quelque chose d'incontournable il y quelques années, mais je pense qu'il est moins utile par rapport à l'évolution d'iOS. Je pense que je quitterai le jailbreak dans peu de temps si Apple va dans le sens de mes attentes. (menthebleue)

Aujourd'hui, je ne m'embête plus avec le Jailbreak. Les nouveautés d'iOS 5 m'en dissuadent. (XPR bigbos LION)

Le jailbreak, j'ai déjà donné au temps de mon iPhone 3G, et c'est fini. J'ai à présent un iPhone 4S et il ne sera pas trafiqué comme mon 3G. […] La majorité des améliorations apportées par le jailbreak sont à présent incluses dans iOS 5.1. (Jean-Jacques Cortes)



L'équipe de la Chronic Dev-Team, à l'origine de plusieurs avancées en matière de jailbreak


En France, une nouveauté récente a convaincu quelques utilisateurs d'arrêter le jailbreak : l'arrivée de Free Mobile. Le quatrième opérateur français a été le premier à démocratiser le mode modem en l'incluant par défaut dans son forfait à 20 € par mois, quand les autres opérateurs obligeaient tous à payer une option supplémentaire.

Cette option justifiait à elle seule le débridage pour alargeau : « j'ai jailbreaké mon iPhone 4 deux fois : une première fois pour avoir le partage de connexion que mon ancien opérateur ne permettait pas alors que j'avais vraiment besoin d'internet », mais son opérateur actuel lui propose cette option et il a arrêté le jailbreak. Même situation pour Olivier3000 : « le dernier truc qui m'intéressait dans le jailbreak, c'était l'application My Wii, mais maintenant grâce à l'arrivé de Free, le partage de connexion chez Orange est passé de 29 € par mois à gratuit… »



10 juillet 2007, cet internaute met en ligne une vidéo qui prouve l'existence du tout premier jailbreak de l'iPhone : l'ajout d'une sonnerie CTU (les téléphones de la série 24 heures chrono).


Cette stratégie d'Apple se révèle payante, même si le jailbreak conserve encore aujourd'hui de nombreux fans comme en témoigne le nombre impressionnant de téléchargements pour Absinthe, logiciel qui permet le jailbreak de tous les terminaux iOS récents (lire : Absinthe 2.0 : 1,2 million d'appareils jailbreakés). Pour bon nombre d'entre vous, on sent bien qu'il ne faudrait pas beaucoup de changements dans iOS pour que vous abandonniez le jailbreak.


De ce fait, depuis mon premier iPhone, le JB était quasiment obligatoire […] Était, car comme certains l'ont remarqué, beaucoup de mes "manques" ont été comblés par Apple au fil du temps et des firmwares, rendant le tweak correspondant téléchargé sur Cydia inutile. […]

Dès qu'un iOS intègre les fonctions [qui me manquent encore], je ne m'embête plus à jailbreaker mon iPhone. (Yodajr)


Sur le même sujet :
- Tous les témoignages de cet appel à témoins
- Les autres témoignages des lecteurs de MacGeneration
avatar myre44 | 
Pavé césar, Un peu long à lire sur un terminal mobile
avatar superjoueur | 
Bonjour, Je pense que le Jailbreak permet d'ouvrir un syteme fermé tout en gardant un systeme assez securisé. Quand on compare avec Android, iOS est fermé mais sans virus ou malware. Android n'est pas complètement ouvert car il ne faut pas oublier qu'il faut rooter son terminal android pour pouvoir tout faire sur son terminal.
avatar allphi | 
Si j'achetais une voiture, j'enverrais balader un constructeur qui m'interdirait de prendre certaines routes, c'est le même principe. NON CE N'EST PAS DU TOUT LA MÊME CHOSE!! BIDOUILLER SON IPHONE C'EST COMME MODIFIER LES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DE LA VOITURE ET LA RENDRE NON CONFORME À LA CARTE GRISE, DONC HORS LA LOI !!!..... DÉSOLÉ MAIS ÇA N'A RIEN A VOIR AVEC PRENDRE UN CHEMIN DE TRAVERSE.
avatar Yamtaijika | 
Excellente synthèse sur le pour et le contre, ce qui n'empêchera malheureusement pas les "contre" de rester campés sur leurs certitudes…
avatar superjoueur | 
@allphi Le Jailbreak a permi de combler la passoire qu'était iOS lors de sa sortit. Le jailbreak est légal est il est la principale source d'inspiration lors des nouvelles versions d'iOS. Jailbreaker c'est utile mais pas seulement pour soi même.
avatar Florian Innocente | 
@myre44 : Un peu long à lire sur un terminal mobile On pense faire nos articles sous forme de BD un jour.
avatar Mr. THZ | 
Super ! Mais je reste contre le jailbreak car il endommage nos iBidules, et sali Apple, mais le jailbreak reste une invention génial de la part de fans d'Apple en quête de nouveautés sur l'univers iOS !
avatar Nephou | 
@innocente et encore, sans trop de phylactères ni didascalies : le texte manuscrit est bien pénible à lire ;)
avatar lmouillart | 
@Mr. THZ "Mais je reste contre le jailbreak car il endommage nos iBidules, et sali Apple" Cela m'amuse bien, ce qui salit Apple et les autres constructeurs coté Redmond, Corée ou Japon (heureusement nous on fait rien), c'est le fait de vendre des produits construits pour être ouverts et de les verrouiller dans tous les sens pour être certain que le poisson à bien pris et et qu'il ne pourra partir ailleurs ou racheter..
avatar Pascal 77 | 
Concernant les problème du jailbreak : mon fils m'a donné son iPhone 3G lorsqu'il est passé à l'iPhone 4. il était jailbreaké, et il m'a prévenu que une à deux fois par semaine, il s'éteignait tout seul. Il pensait que c'était un problème matériel. Après trois semaines et une dizaine d'extinctions intempestives, j'ai réinitialisé l'iPhone, supprimant du même coup le jailbreak, et depuis (15 mois maintenant), l'iPhone ne s'est plus jamais éteint tout seul, je peux donc affirmer que les problèmes de ce genre évoqués ne sont pas qu'une légende urbaine.
avatar Yamtaijika | 
@ Mr. THZ Le jailbreak n'endommage rien.
avatar hadrien01 | 
Il peut y avoir de nombreux problèmes logiciels (quand Mobile Substrate bugue notamment), mais on peut TOUJOURS réinitialiser l'iPhone. Si on a une sauvegarde, ce n'est qu'une mauvaise demi-heure à passer. De plus, depuis la nouvelle version de Mobile Substrate, il suffit de cliquer sur le bouton bas de volume au démarrage pour désactiver la majorité des tweaks, et donc pouvoir allumer et désinstaller.
avatar elie.c_moi | 
Apple a un d'insigne et une qualité matériel exceptionnel mais l'iOS reste tout de même à être amélioré (je dis sa en tant que apple adict). Comme l'envoie de photos musique par Bluetooth et le lecteur Flash Player qui n'est toujours pas installer mais, il faut râper que le jaibreak de votre appareil iOS réduit à vue d'œil la qualité de votre appareil mobile, et aussi que le jaibreak (cydia) ne respecte pas toujours les données personnel (âge, lieu de vie, nom....) c'est pour cela que je ne passerai jamais au jaibreak.
avatar mouharf | 
@allphi jailbreaker n'est aps hors la loi, c'est même le contraire... Disons que vu que tu change pas le hardware de l'iphone ton argument tiens pas la route! Maintenant si on bidouille son téléphone il est normal que Apple ne s'occupe plus de la garantie. @superjoueur: oui mais pour faire ce que fait l'iphone jailbreaker,on a pas vraiment besoin de rooter son téléphone sous android...en tout cas pas pour la plupart des exemples cités dans l'article (toute façon pas mal de chose que les gens veulent en jailbreak sont de base sous android). Sinon très bon article, il est temps d’arrêter de diabolisé le jailbreak...les gens ont le droit de faire ce qu'ils veulent avec ce qui leur appartient du moment ou ça ne fait pas de mal a autrui..et le jailbreak est ça...après les histoire de virus et bla bla bla...c'est comme sur android faut pas vous étonner si vous installer des trucs non officiel...perso j'attend que mon boss change mon iphone 4 pour jailbreaker celui-ci ;op
avatar romaing34 | 
Article très intéressant. j'aurais un peu plus insisté sur l'intérêt du jailbreak pour l'Apple TV. Au contraire de l'iPhone et l'iPad, qui ont vu nombre de fonctionnalités être implémentées au fil des MAJ, le petit boitier noir est lui particulièrement castré "out of the box", alors qu'il est bien plus redoutable une fois jailbreaké.
avatar ovea | 
Quand enfin on installe un firewall sur son iPhone, là, on ce rend compte à quel point les applications qu'on achète font systématiquement des connections alors qu'elles n'en ont absolument pas besoin !!! Après les différentes affaires d'utilisation des contacts de nos carnets d'adresses sans qu'il nous soit demandé notre accord, entre autres, le jail break devrait être de la responsabilité de chacun.
avatar Nicolas Furno | 
@romaing34 : En effet, je voulais ajouter un mot à son sujet, mais j'ai oublié. Je vais mettre à jour l'article.
avatar dway | 
Sur un 3GS, le jailbreak ralenti tellement le bouzin que j'en suis revenu. A part sbSettings et 2 ou 3 bricoles, c'etait + de contraintes qu'autre chose finalement. Mais il FAUT que le jailbreak perdure, c'est une question de santé d'iOS.
avatar J.C | 
Il est absolument faux d'écrire que TOUTES les applications de l'AppStore sont téléchargable et installable sur un appareil Jailbreaké. Ce serait trop beau! Les Apps les plus connus sont disponibles mais sûrement pas TOUTES les Apps.
avatar Marc Duchesne | 
mouharf [06/06/2012 13:17] (effacer) (editer) Sinon très bon article, il est temps d’arrêter de diabolisé le jailbreak...les gens ont le droit de faire ce qu'ils veulent avec ce qui leur appartient du moment ou ça ne fait pas de mal a autrui..et le jailbreak est ça...après les histoire de virus et bla bla bla...c'est comme sur android faut pas vous étonner si vous installer des trucs non officiel...perso j'attend que mon boss change mon iphone 4 pour jailbreaker celui-ci ;op _____________________________________________ Et les développeurs sa, c'est pas autrui...
avatar Manueel | 
"envoyer des SMS depuis son iPad 3G" et téléphoner avec son Ipad (en mettant une sim téléphonique c'est possible avec le jailbreaking ?
avatar Lesjir | 
Il manque les essentiels : AnyAttach IntelliscreenX Barrel Folderenhencer Callbar Springtomize Activator iFile Winterboard
avatar Lesjir | 
@Manueel : oui c'est possible
avatar Mathias10 | 
Bon avouez, vous avez vu "bitesms", "killbackground" et "sbsetting et maintenant vous êtes bien tenté ;-) Franchissez le pas qui nous sépare! Pour information, si le téléphone a un problème, vous pouvez le restaurer. Si jamais il se transforme en brick, envoyez le et prétextez une maj foireuse.
avatar olivmc | 
On rappellera que Steve Jobs était un hacker de génie et avait trouvé une combine pour ne pas avoir à payer ses communications téléphoniques, avec sa BlueBox.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR