Meta : l'option d'un arrêt de Facebook et d'Instagram en Europe existe toujours 🆕

Florian Innocente |

Meta pourrait stopper l'activité de Facebook et d'Instagram en Europe si un nouveau cadre pour le transfert des données des services en ligne entre le Vieux continent et les États-Unis n'est pas mis en place. Cette menace n'est pas nouvelle et prend son origine dans une série de décisions de la Cour de justice européenne et de l'Irish Data Protection Commission, l'équivalent irlandais de la CNIL.

Image : Meta

Dans son rapport annuel remis aux autorités américaines de la bourse, Meta fait valoir que ses principales plateformes seraient « probablement » amenées à fermer en Europe si un cadre n'est pas posé pour réguler un transfert de données de ses utilisateurs européens vers des serveurs américains.

Ce traitement dans ses centres américains est nécessaire pour la fourniture de ses services et le ciblage publicitaire, fait valoir Meta.

Cette possibilité de voir les plateformes de Meta quitter l'Europe n'est pas inédite. Il s'agit avant tout d'un rappel lié aux obligations déclaratives de Meta. Si le sujet revient dans ce document destiné à la SEC (l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers) c'est au rang des différents risques qu'une entreprise cotée en bourse a identifiés et qui peuvent avoir un impact négatif sur son activité ainsi que le cours de son action. Il y a celui-ci, il y en a d'autres.

Meta a 427 millions d'utilisateurs actif par mois en Europe. Source : Meta

En septembre 2020, déjà, Meta faisait planer cette hypothèse d'un départ du continent Européen après que le régulateur irlandais sur les données (IDC) avait conclu provisoirement que les accords types sur le transfert des données n'étaient pas conformes au RGPD. Toutefois, dans l'attente d'une décision finale, rien n'avait changé pour Meta.

Transfert des données EU vers US : Facebook menace de quitter l

Transfert des données EU vers US : Facebook menace de quitter l'Europe 🆕

Juste avant l'Irlande, c'est la Cour de justice européenne qui avait mis des bâtons dans les roues de Meta — et potentiellement d'autres services américains — en invalidant le « Privacy Shield », qui encadre le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis. À la base il y a le constat que les lois sur la protection des données aux USA sont moins fortes que leurs cousines européennes.

Cette invalidation n'incluait pas les accords types (ou clauses contractuelles types). Ceux-ci permettent à une entreprise de se conformer individuellement à la législation européenne en marge du « Privacy Shield ». Or ce sont ces accords parallèles que le régulateur irlandais a jugés pour sa part non conformes au RGPD.

Transfert de données entre Europe et États-Unis : la Cour de justice de l

Transfert de données entre Europe et États-Unis : la Cour de justice de l'UE fait exploser le Privacy Shield

Nick Clegg, vice-président des affaires mondiales et des communications de Meta, a expliqué que la mise en place d'un nouveau cadre juridique demeurait essentiel pour le groupe : « Une absence de transferts de données internationaux sûrs, sécurisés et légaux nuirait à l'économie et entraverait la croissance des entreprises axées sur les données dans l'UE, tout comme nous cherchons à nous remettre du Covid-19 ».

Les chiffres d'affaires par régions en fonction de la localisation des utilisateurs. Source : Meta

Ce futur accord dépassant le seul cas de Meta, puisqu'il définit les obligations de n'importe quel service en ligne extra-européen offrant ses services à des particuliers ou des entreprises, argumente Nick Clegg :

Dans le pire des cas, cela pourrait signifier qu'une petite start-up technologique en Allemagne ne serait plus en mesure d'utiliser un fournisseur de cloud basé aux États-Unis. Une entreprise espagnole de développement de produits ne pourrait plus être en mesure d'exploiter une opération sur plusieurs fuseaux horaires. Un détaillant français peut constater qu'il ne peut plus maintenir de centre d'appels au Maroc.

Il exhorte les décideurs politiques à travailler à « une solution durable et à long terme » et les régulateurs à « adopter une approche proportionnée et pragmatique pour minimiser les perturbations des milliers d'entreprises qui, comme Facebook, ont compté de bonne foi sur ces mécanismes pour transférer des données de manière sûre et sécurisée ». Il n'est pas évoqué en revanche d'option où les données européennes de Meta seraient moins dépendantes de ces transferts.


Mise à jour 18h45 — Meta a tenu à clarifier les choses après l'emballement médiatique suscité par la nouvelle — qui n'en est pas vraiment une, comme expliqué ci-dessus. Tout d'abord, il n'est pas question de se retirer d'Europe, un marché stratégique pour Facebook, Instagram et consorts.

« La simple réalité est que Meta, comme beaucoup d'autres entreprises, organisations et services, dépendent du transfert de données entre l'UE et les Etats-Unis pour opérer au niveau mondial », indique-t-on. En revanche, l'entreprise explique surveiller de près les effets potentiels des changements de législation et de jurisprudence sur ses opérations européennes.


avatar Cyrille50 | 

Et qui utiliseront d'autres vecteurs. Il y avait une vie avant Facebook. Il y en aura une après.

avatar huexley | 

Si il y a bien une règle au pays du pognon, c'est que la nature à horreur du vide… Et cela crée par Meta va créer des opportunités et pas qu'un peu !

avatar socotran77 | 

@ancampolo

Exactement ! Et j'en fait parti
Merci /:)

avatar smog | 

@ancampolo : vous avez tout-à-fait raison.
La question est cependant : "est-ce que c'est souhaitable, justement, que tant de micro-entreprises dépendant ainsi de ce groupe ?".
Pour moi la réponse est claire, je souhaiterais vraiment un assainissement de la vie commerciale numérique.
Mais que cela serve de leçon aussi... À chacun de jauger de qui et quoi il dépend, et s'il ne serait pas souhaitable de contribuer - par son activité - à un business plus sain que Meta et autres très grands groupes. Déjà, se poser la question est un grand pas.

avatar yasuo87 | 

@smog

Bah on ne peut pas demander à des petites boutiques de tout faire par eux même non plus… Après pour FB plus qu’une disparition de la plateforme il faudrait plutôt éduquer les utilisateurs sur ce qu’on peut communiquer et ce qu’il ne faut pas communiquer, etc… parce que au delà de tout ça c’est un excellent moyen de s’exprimer et de discuter avec des gens de beaucoup d’endroits différents et permet donc une plus grande ouverture d’esprit. Au final fermer FB ou insta ça amènera les gens sur Twitter et ce sera le même problème (certains diront que Twitter est déjà un problème)

avatar smog | 

@Yasuo :oui, mais il y a d'autres outils que les réseaux sociaux, non ? Je ne suis pas spécialiste non plus mais il y a des moyens de créer sa boutique sans dépenser beaucoup et sans dépendre de ces grands groupes. peut-être moins simple, je ne sais pas, mais celui qui veut doit pouvoir y arriver ?
C'est surtout le fait de passer par ces trucs qui me gêne, vu le désastre des réseaux sociaux.

avatar yasuo87 | 

@smog

Oui sûrement mais de ce que je comprends en passant par insta par ex ça simplifie bien le truc et te donne accès à une énorme base de potentiels clients. Et au delà de la vente y’a toute la communication avec le client qui peut être facilitée avec les réseaux.

avatar smog | 

@Yasuo : je crois que le problème est là. On simplifie au maximum mais la conséquence est que l'on se retrouve dépourvu à la moindre défaillance du système (surtout de ces organisations qui ne voient que le profit, certes compréhensible).
Mais bon je ne connais pas les tenants et aboutissants du commerce via les réseaux sociaux (côté vendeur) donc je ne sais pas vraiment de quoi il retourne exactement...

avatar yasuo87 | 

@smog

Je suis loin de connaître les détails mais pour moi tout moyen de faciliter la chose est bonne à prendre quand bien même le vendeur perd de "la souveraineté"

avatar giuseppe.fr | 

Ça serait GÉNIAL 👍🏻 adieu Meta

avatar ancampolo | 

Ce serait bien mais nos ados feraient des depressions plus d’instagram 🤓

avatar ckermo80Dqy | 

Mais surtout qu'ils arrêtent ! On sera délivré et on n'aura plus à chercher des excuses bidon pour "y aller quand même de temps en temps" (= tous les jours 😀)

avatar Cyrille50 | 

Meta menace d'arrêter Facebook en Europe. Ca fait peur.

Enfin quand je dis ça, je veux dire : ça fait peur... qu'ils ne le fassent pas !

avatar huexley | 

Ouais après le gros gadin en bourse, se priver de passé 300 millions d'utilisateurs c'est un signe fort :D

avatar fredsoo | 

Excellente nouvelle ! 👍🏻😘

avatar v1nce29 | 

@Florian/Rédaction
instagram pas instragram (dans le titre)

avatar lolo28 | 

Mince, sans Facebook et insta, l’extrême droite risque de ne plus exister en France… quel dommage ( pas pour notre démocratie ;-)

avatar HellXIoNS | 

Mark : 🎶il a pas d'organe, il a pas d'organe 🎼!!!! 😂

avatar Almux | 

Plus de FB en Europe (Oh my God! 😱 Ho my God!)?
Franchement, ça ferait peut-être mal au "marketing entre ami·e·s"… mais en mourrait-on?
Pour qui se bricole son propre site, et soigne son carnet d'adresses, cela ne donnera lieu qu'à une brève cure de désintox d'un des réseaux addictifs…

avatar ohmydog | 

Excellente nouvelle !

avatar YetOneOtherGit | 

Au regard des commentaires je me demande combien de commentateurs lisent l’actualité qu’ils commentent 😄

Il n’y a strictement aucune nouvelle déclaration de FB, juste une inévitable reprise d’une ancienne déclaration dans les risques du 10-k pour la SEC.

avatar pagaupa | 

Ça fera moins de temps d’écran ! Un grand pas pour la santé mentale du vieux continent ! 😀

avatar yoyo3d | 

Si seulement cela pouvait arriver. Facebook est une véritable engeance

avatar lamainfroide | 

Là je crois que c'est clair, je dois être un abruti.
J'ai bien compris que facebook menaçait d'arrêter ses services en Europe (ce qui ne devrait pas avoir un impact dévastateur sur ma propre personne - encore que whatsapp me soit indispensable mais certainement remplaçable), mais je n'ai absolument pas compris ce qu'ils demandent.
Quelqu'un peut m'expliquer, comme si j'avais 8 ans ?

avatar DamienLT | 

@lamainfroide

Idem je n’arrive pas comprendre le fond de l’article et de quoi il s’agit exactement 😬

avatar lamainfroide | 

J'ai failli me sentir seul.
On s'en remettra, puisqu'on en apprendra pas plus, visiblement.

avatar yasuo87 | 

@lamainfroide

Facebook veut un nouveau règlement sur le transfert de données entre l’Europe et les US plus avantageux pour lui parce que a l’heure actuelle entre le RGPD et une règle irlandaise c’est compliqué pour eux.

avatar 0MiguelAnge0 | 

Donc ils affirment qu’ils ont des procédures rigoureuses de transfert des données pour plaider ensuite qu’ils ont besoin du traitement au US pour le ciblage publicitaire: grandiose!

Et les régulateurs ricains ont tout intérêt à ce que cela continue car un citoyen européen n’a aucun droit par rapport aux données stockés dans leurs seeveurs…

Mais il est juste impensable qu’ils y viennent car ils se sont déjà pris un gadin car ils ont perdu des moutons, donc là pas d’autres choix que de duppliquer les centres de data par içi.

avatar jmy2905 | 

Genre il aurait les cou***** de s’assoir sur des dizaines de millions d’utilisateurs. La blague 😆

avatar Mike Mac | 

A propos de se dédroguer partiellement des ténors américains du web, subir moins de pollution publicitaire ou d'être la marchandise première, et retrouver un peu de souveraineté européenne...

"Infomaniak lance une alternative indépendante à Gmail et Google Drive"

https://www.libellules.net/post/infomaniak-lance-une-alternative-ind%C3%A9pendante-%C3%A0-gmail-et-google-drive

" Infomaniak lance un écosystème sans publicités et respectueux de la vie privée pour stocker ses documents, ses photos et gérer ses emails, rendez-vous et vidéoconférences dans un cloud souverain qui est développé et hébergé exclusivement au cœur de l’Europe. Disponible à l’adresse Etik.com, ce service inclut 15 Go pour stocker, partager et collaborer en ligne et 20 Go pour son adresse électronique. Active depuis plus de 25 ans, l’entreprise affiche une croissance de son chiffre d’affaires de 32.35% en Europe. Elle est soumise au RGPD, utilise exclusivement de l’énergie renouvelable, compense ses émissions de CO2 à double et s’engage à ne pas intégrer de la publicité ou d’analyser les données des utilisateurs...

...C'est gratuit à vie pour tous les résidents européens.

... 0 publicité, aucune analyse de données, 100% développé et hébergé en Suisse..."

avatar jujulec | 

@Mike Mac

Je te suis...
chez infomaniak depuis 6 mois je n'ai qu'a m'en féliciter !
OVH pas mal non plus pour un hébergement malgré qque petits balbutiements ces derniers temps.
De toute façon pour nous européen il est de plus en plus nécessaire de favoriser une alternative crédible au service hégémonique de l'oncle SAM.

avatar jujulec | 

chiche !

avatar Bigdidou | 

Chiche aussi 😂
On y croit.

avatar DanySoft | 

Excellente nouvelle! 😄

avatar mcgyver | 

Qu'ils s'en aillent et dans l'UE tout le monde ira mieux...

avatar Crunch Crunch | 

MAIS TANT MIEUX !
Je ne demande que ça pour la santé des jeunes: FERMEZ MOI TOUTES CES PLATEFORMES de lavage de cerveaux… et nid de fake-News !

FEMER meta en Europe me semble plutôt une bénédiction qu'une menace !

avatar Angusalex | 

Ca risque de faire mal à certaines entreprises qui dépendent beaucoup de ces réseaux mais ça permettrait de laisser une chance à la concurrence, peut-être un future FB ou IG Européen 🎉

Un entrepreneur voit les problèmes comme des opportunités

P.S: je pense que beaucoup se réjouissent mais passe du temps sur ces plateformes, ça me fait rire, après on pourra bien s’en passer pour la plupart certe

avatar yasuo87 | 

Hmm perso je serais bien triste pour les boites qui communiquent par le biais des services Meta et pour les influenceurs et influenceuses sur insta (et aussi triste pour moi qui passe un certain temps sur insta). Ensuite on peut critiquer facebook et autres pour ce qu’ils sont devenus mais il faudrait pas oublier tout ce qu’ils ont apporté avant. Et pour les fake news & cie, quand je lis ce qui est dit par certains politiques (entre autres) je me dis que je lis des trucs plus interessant sur insta (faut-il encore s’en donner les moyens).

avatar allphi | 

Le ciblage publicitaire ils se le gardent et fermons tout! Très très bonne chose.

avatar Paquito06 | 

Comment feraient Google, Apple, Microsoft? Ils sont dans le meme bateau.

avatar mrlupin | 

Allez vas y Marco mets tes menaces à exécutions et so long !

avatar tnx972 (non vérifié) | 

Excellente nouvelle 😁mais impossible 😔

avatar shad30 | 

🚮

avatar nykk | 

D'après d'autres sources, Le Monde du jour, par exemple, il s'agit d'une " menace fictive ", pour mettre la pression.

avatar Paquito06 | 

@nykk

“D'après d'autres sources, Le Monde du jour, par exemple, il s'agit d'une " menace fictive ", pour mettre la pression.”

Non mais, y a aucune promesse ou menace (d’ailleurs j’ai pas compris pourquoi l’article parle de menace). C’est FB qui remet un rapport annuel a la SEC et qui mentionne a nouveau que la legislation en vigueur ou a venir doit se pencher sur le partage des donnees entre l’europe et les US car en l’état, impossible de rester compliant. Les medias se sont enflammés pour rien, tout seuls ici, en plus c’est pas nouveau.
C’est d’ailleurs pareil avec les petits copains, Google, Apple, Microsoft, etc.

avatar YetOneOtherGit | 

@Paquito06

"Non mais, y a aucune promesse ou menace (d’ailleurs j’ai pas compris pourquoi l’article parle de menace). C’est FB qui remet un rapport annuel a la SEC et qui mentionne a nouveau que la legislation en vigueur ou a venir doit se pencher sur le partage des donnees entre l’europe et les US car en l’état, impossible de rester compliant. Les medias se sont enflammés pour rien, tout seuls ici, en plus c’est pas nouveau.
C’est d’ailleurs pareil avec les petits copains, Google, Apple, Microsoft, etc."

C’est une évidence que ce non événement mais visiblement beaucoup aiment monter en épingle ce “rien” jusqu’au médias de référence 🙄🙄🙄🙄🙄

avatar Bigdidou | 

@Paquito06

“C’est d’ailleurs pareil avec les petits copains, Google, Apple, Microsoft, etc.”

L’article du Monde précise que non., ce n’est pas un risque signalé par ces entreprises.

avatar Paquito06 | 

@Bigdidou

““C’est d’ailleurs pareil avec les petits copains, Google, Apple, Microsoft, etc.”
L’article du Monde précise que non., ce n’est pas un risque signalé par ces entreprises.”

Je suis curieux de savoir en quoi ca peut gener le transfert de donnees entre l’UE et les US pour FB mais pas pour la concurrence?

avatar oomu | 

@Paquito06

ce ne sont pas les risques pour la santé financière de l'entreprise qui sont signalés ?

Apple etc doivent estimer être moins en risque, de part la multitude de leurs commerces , non ?

avatar Paquito06 | 

@oomu

“ce ne sont pas les risques pour la santé financière de l'entreprise qui sont signalés ?
Apple etc doivent estimer être moins en risque, de part la multitude de leurs commerces , non ?”

Des risques qui impactent financierement la boite, certes. Mais qui a sa source dans le transfert de donnees entre les US et l’Europe qui serait illegal, ce wui n’est pas propre a FB. Ou alors, Google, Apple, Amazon, Microsoft etc. ne transferent pas de donnees entre les deux continents?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR