Une arnaque sur internet peut en cacher une autre

Nicolas Furno |
Club iGen 👑

C'est grâce au Club iGen que nous pouvons vous offrir cet article en accès libre. Le Club nous permet de creuser des sujets qu'on ne pourrait traiter en temps normal. En plus des contenus exclusifs, les membres du Club iGen bénéficient d'un site dédié et personnalisable à souhait, et… pas de pub. Alors n'hésitez pas à nous soutenir, et abonnez-vous !

J’ai failli me faire arnaquer en voulant acheter une voiture sur Le Bon Coin. À moins que je me sois bien fait arnaquer ? Je n’ai pas envoyé l’argent demandé par l'escroc, j’ai compris ce qui se passait avant d’atteindre ce stade et à cet égard, je m’en sors bien. Mais mon argent était-il l’objectif premier de l’arnaque ou un simple bonus ? Voici le récit d'une mésaventure personnelle qui, je l'espère, vous évitera de tomber dans le même panneau.

Il faut se méfier des arnaques partout sur internet, en particulier sur les sites de petites annonces comme Le Bon Coin (image MacGeneration).

Une arnaque bien ficelée

J’ai contacté un vendeur sur le célèbre site de petites annonces pour un véhicule qui m’intéressait, à un prix qui semblait trop beau pour être vrai. Méfiant, j’ai demandé une explication sur le tarif et des preuves sur l’existence réelle du véhicule. Le vendeur a évoqué des problèmes de santé qui l’obligeaient à vendre précipitamment, ce qui n’a pas calmé mes doutes, mais il m’a ensuite transmis de multiples éléments. J’ai reçu d’autres photos et des vidéos de la voiture, ainsi que des copies de sa pièce d’identité, la carte grise du véhicule et même le bon de commande original pour prouver qu’il s’agissait d’une première main, ainsi que la facture du dernier entretien.

Avec tous ces éléments, j’ai pu vérifier moi-même que le véhicule n’était pas gagé sur le site du gouvernement. Ayant l’adresse postale du vendeur, j’ai aussi vérifié que les photos et vidéos qu’il m’avait envoyées provenaient bien des environs de son domicile, ce qui était le cas (merci Street View). Ajoutez à cela le bon de commande et l’entretien à son nom, mes doutes étaient levés et j’étais prêt à passer à la phase suivante.

Pandémie oblige, le vendeur me propose de signer une promesse de vente pour bloquer le véhicule le temps que je puisse rassembler les fonds nécessaires et prévoir le déplacement la semaine d’après. C’est une pratique courante, j’accepte sans discuter, tout comme j’accepte d’envoyer une copie de ma carte d’identité et un justificatif de domicile. Deux éléments qu’il me demande en guise de bonne foi, pour s’assurer que je ne suis pas un arnaqueur, ce qui m’a semblé être une explication satisfaisante sur le coup.

À ce stade, je ne me doute pas encore que la personne avec qui j’échange par mail et par téléphone n’est pas le vendeur légitime du véhicule, mais un tiers qui se fait passer pour lui. J’ai découvert la vérité face à la somme demandée pour bloquer la vente — 30 % du prix d’achat, quand la règle est plutôt de 10 % — puis son ton pressant au téléphone. J’ai alors fait le tour du site et j’ai trouvé une deuxième petite annonce avec les mêmes photos de la voiture, les mêmes informations dans le descriptif, mais un vendeur différent et un prix plus proche du marché.

Contacté via la messagerie du site, le vendeur légitime de la voiture m’a confirmé qu’on lui usurpait son identité depuis trois mois. Son signalement initial au Bon Coin est resté sans réponse et les arnaques avec ses informations personnelles continuent, comme le prouve celle dans laquelle j’ai failli tomber. Mon faux vendeur venait de créer un compte juste avant de publier sa fausse annonce ; je l’ai signalé auprès du site, mais il est probable que ce compte ne soit plus utilisé désormais.

C’est une redoutable tactique d’arnaque, car elle est très simple à mettre en place. Il suffit de se faire passer pour un acheteur pour récupérer photos et documents de vendeurs légitimes. Le malandrin peut alors utiliser ces photos et documents pour publier de fausses annonces et il a deux angles d’attaque pour ses arnaques. Directement bien sûr, en obtenant de l’argent lors de la signature de promesses de vente. Indirectement, en exploitant les documents transmis par les acheteurs arnaqués.

Morale de l’histoire : vous ne serez jamais trop paranoïaque sur internet

En effet, après avoir découvert le pot aux roses, la satisfaction de ne pas avoir payé un escroc a été de courte durée. J’ai vite réalisé qu’il pouvait me faire bien plus de mal avec les deux documents que j’avais envoyés, une copie de ma carte d’identité et un justificatif de domicile. Ce sont les deux documents nécessaires pour ouvrir un compte bancaire ou souscrire un crédit, par exemple. C’est assez rare que ce soit utilisé d’après le site spécialisé Signal Arnaques, mais mon faux vendeur pourrait usurper mon identité pour réaliser d’autres arnaques à l’avenir.

La photo d’une pièce d’identité est souvent suffisante pour justifier votre identité sur internet (photo jpmatth (CC BY-NC-ND 2.0)).

Avec mes documents, il peut se faire passer pour un acheteur légitime auprès de vendeurs sur Le Bon Coin ou d’autres sites de petites annonces. Cela lui permettra de collecter d’autres documents et photos et de réaliser d’autres arnaques par la suite. Malheureusement, il n’y a rien que je puisse faire contre cela. Je pourrais détruire ma carte d’identité et en demander une nouvelle, mais cela n’empêcherait en rien l’usurpation d’identité. Quant au justificatif de domicile, il sera considéré périmé dans quelques mois, mais dans l’intervalle il sera accepté par tous ceux qui le demandent, y compris une banque.

Si, comme moi, vous vous faites avoir avec une arnaque de la sorte, sachez qu’il y a une chose à faire au plus vite quand vous réalisez la supercherie. Vous ne pouvez pas porter plainte sans une preuve que votre identité a été usurpée, mais vous pouvez déposer une main courante. Cela se fait obligatoirement dans un commissariat de police ou une gendarmerie — il n’est pas possible de le faire en ligne, hélas — et c’est l’équivalent d’un dépôt de plainte, mais en préventif. Vous notifiez les autorités que vos documents d’identité ont été récupérés par une personne malveillante et vous suspectez une usurpation d’identité à venir.

La main courante ne fera rien de plus, mais cette information est alors enregistrée officiellement dans les fichiers des forces de l'ordre. Si un jour vous devez porter plainte pour usurpation d’identité, la main courante s’ajoutera à votre dossier. Elle pourra aussi vous permettre de prouver votre bonne foi, si vous deviez vous défendre suite à un fait qui vous serait reproché à tort.

La morale de cette histoire, c’est que vous ne serez jamais trop paranoïaque sur internet. J’ai été naïf de penser qu’une voiture vendue sous les prix du marché pouvait être une bonne affaire et non une arnaque. Et surtout, j’ai été naïf d’envoyer des documents personnels à une personne que je ne connaissais pas, sans penser aux préjudices que je pourrais subir avec ces éléments.

Je pensais être méfiant. Je sais bien que les arnaques sont la norme dans l’univers des petites annonces automobiles et c’est pour cette raison que j’ai demandé des explications et des preuves. Mais j’étais loin d’être assez méfiant. J’ai cru naïvement que seul le vendeur légitime du véhicule pouvait m’envoyer la carte grise, le contrat de vente et de multiples photos. Rétrospectivement, c’était idiot de ne pas envisager que je pouvais avoir une autre personne que le vrai vendeur au téléphone et par mail, mais sur le coup, je me suis fait berner.

Si vous voulez acheter une voiture, ne donnez strictement aucun document et n’envoyez pas un centime sans voir le véhicule avec le vendeur à ses côtés. C’est une règle qui ne souffre d'aucune exception, même en plein cœur d’une pandémie où l’on pourrait trouver raisonnable de fonctionner à distance. Mieux vaut passer à côté de l’affaire du siècle que de transiger sur cette règle.

Comment prévenir et réagir ?

Suite à cet article, j’ai reçu de nombreux témoignages et conseils à la fois pour éviter les escroqueries de ce type, et pour limiter la casse si cela arrive. J’ai compilé ces recommandations dans un autre article :


avatar Sindanárië | 

Tous ce bla-bla de conseils 🙄

Cotisez vous et offrez lui la voiture, ça lui sera plus utile 😈😬

avatar chnoub | 

il existe pour info tout un réseau repérable vendant des Apple TV en dessous du marché; en parralele ils vendent s'ouvrant une console nintendo... parfois l auteur du compte n est meme pas au courant. les discussions sont toujours presque les mêmes et un envoi de leur part d une copie de carte d identité mene souvent a la meme chose: la carte est volée.......
petite chose importante a savoir aussi: en france le virement bancaire n'est absolument pas une assurance , vu que la loi demande à ce que le destinataire accepte de rendre l'argent versé pour le récupérer..... merci la "justice"....

avatar philaube | 

Merci beaucoup pour ton témoignage très détaillé 😊

avatar tchit | 

Jamais au grand jamais je ne donnerais des documents officiels à un inconnu sur internet. Même pas à une petite société... Ça me dépasse un peu que le rédacteur ait pu tomber dans le panneau et en faire un article (c’est ultra banal.)

avatar melen | 

Nicolas a écrit : "J’ai reçu d’autres photos et des vidéos de la voiture, ainsi que des copies de sa pièce d’identité, la carte grise du véhicule et même le bon de commande original pour prouver qu’il s’agissait d’une première main, ainsi que la facture du dernier entretien."

J'ai pas tout compris. Tous ces documents transmis étaient donc faux ?

avatar guyotlo | 

@melen

En fait ce sont des doc authentiques envoyés par le vrai vendeur (relisez l’article )
Sorte d’arnaque version man in the middle en crypto

avatar melen | 

@guyotlo,
J'ai relu, merci, c'est complètement clair maintenant.

avatar esclandre77 | 

Sinon @nicolas déposer plainte pour la raison suivante : un tiers a obtenu de façon litigieuse notre carte d'identité et edf. C'est recevable non ? Il y a bien un litige (j'imagine que si François Hollande déposait plainte pour exactement la même raison ce serait pris en compte).

avatar esclandre77 | 

Car c'est une forme d' engineering social, il y a tentative d'extorsion de fonds via tromperie sur la marchandise. Le résultat final est le même qu'un hack : accès à des données sensibles.

avatar esclandre77 | 

Porter plainte non pas pour une utilisation frauduleuse de nos ID mais pour une obtention frauduleuse.

avatar esclandre77 | 

En résumé 2 raison sont recevables : tentative d'extorsion et obtention frauduleuse. Ce sont 2 faits réels sur lesquels une plainte peut être basée.

avatar esclandre77 | 

https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/escroquerie

C'est même écrit sur le site du gouvernement : tentative d'escroquerie

avatar esclandre77 | 

https://www.economie.gouv.fr/cedef/escroquerie-professionnelle

Par moyen contournant : dgccrf (protection des populations) faire pression sur LBC pour identifier le gars, croiser nos propres actions. Plainte, dgccrf etc

avatar esclandre77 | 

Porter plainte contre X car il y a l'intention de tromper.

avatar Espcustom | 

Bon article. Ça fait un bail que je ne donne plus rien : ni autres photos, ni carte ni justif, que dalle. Pas même mon numéro de tel. Je passe par la messagerie lbc et leur paiement.

Et si l’acheteur insiste et menace de ne pas acheter et bien bon vent.

avatar victime0 | 

Bonjour je me prénomme Adeline Duval, je partage avec vous cette histoire afin de vous sensibiliser pour les moins initiés d’entre vous un peu à ce type d’escroqueries assez courantes, j’aimerais éviter à d’autres de se faire pigeonner ! j'ai perdu une somme de 630 000 € que j'ai envoyé à un noir en Afrique qui se faisait passé pour un Européen blanc au nom de Jean Pierre Leroux, mais heureusement par chance une amie qui a été aussi victime d'escroquerie sentimentale sur internet m'a donner l'adresse du MAJOR de la Police Interpol contre la cybercriminalité en Afrique Mr DELMONT qui m'a aider a arrêté mes escrocs et à récupérer mes fonds perdus plus un dédommagement de 50 000 € qui m'a été offert par le gouvernement de la CEDEAO. Je vous donne l'adresse du MAJOR pour ceux qui ont besoin d'aide et ceux qui veulent encore récupérer leurs remboursements.

majorite.interpol@ outlook.fr

Que le seigneur vous protège des malheurs.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR