Contenus illégaux, réindustrialisation : Paris fait pression sur Bruxelles

Mickaël Bazoge |

La France pousse l'Union européenne à serrer un peu plus fort le kiki des grandes entreprises du numérique et d'internet. Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique, a pris son bâton de pèlerin pour préparer la présidence tournante de l'Union européenne qui va échoir à l'Hexagone l'année prochaine, durant le premier semestre. D'après les informations du Financial Times, Le gouvernement fait pression pour obtenir des changements dans le Digital Services Act (DSA), un texte présenté en fin d'année dernière par la Commission, qui vise à responsabiliser les plateformes au niveau du partage des contenus.

Paris souhaite que chaque État membre puisse infliger des amendes à ces plateformes, et que chacun d'entre eux ait aussi la possibilité d'exiger le retrait de contenus illégaux. Ce sont actuellement les prérogatives des États où les entreprises ont leurs quartiers généraux, c'est à dire l'Irlande et le Luxembourg où Apple, Google, Facebook et Amazon sont localisés. Ces pays ont donc d'énormes responsabilités en matière de régulation pour l'ensemble de l'Europe.

Le risque ici c'est que les plateformes seront soumises aux contraintes de 27 régulateurs, et non plus d'un seul. Le marché unique européen en prendrait un coup derrière la tête en se présentant d'une manière aussi fragmentée. Cédric O voudrait aussi étendre la portée du DSA en y intégrant le « contenu préjudiciable et la désinformation ». « S'il n'y a pas de cadre juridique, rien n'empêche Twitter ou Facebook de censurer les discours qu'ils n'aiment pas », ajoute le secrétaire d'État qui a rencontré mercredi dernier Thierry Breton le « super commissaire » européen1 pour lui exposer les propositions françaises.

Une des difficultés du débat autour du DSA va justement être de déterminer ce qu'est un contenu illégal et « ce qui doit être préservé pour respecter la liberté d’expression », avait récemment expliqué Margrethe Vestager, la vice-présidente exécutive de la Commission en charge de la concurrence.

Bruno Le Maire, le ministre de tutelle de Cédric O, n'est pas en reste dans l'activisme, cette fois sur le plan industriel. Il réclame ainsi un plan européen pour réduire la dépendance du vieux continent aux composants électroniques venus d'Asie. « Nous pensons qu'il est essentiel de renforcer la stratégie industrielle européenne dans le but de conserver les capacités industrielles de l'Europe, de les développer dans un proche avenir et d'assurer l'indépendance stratégique de l'Europe », rapporte Reuters.

Une gageure, notamment pour la France qui a subi une désindustrialisation continue depuis des décennies pour réaliser des gains de productivité, qui s'inscrit en outre dans un contexte de pénurie de composants.


  1. Le commissaire européen est chargé du marché intérieur, du numérique, de la défense et de l'espace, de la politique industrielle (et donc de la production des vaccins).  ↩︎

avatar raoolito | 

@Adodane

«  Ce sont actuellement les prérogatives des États où les entreprises ont leurs quartiers généraux, »

avatar ech1965 | 

ben depuis 1789 ya plus de souverain en France non ?
ya bien eu quelques empereurs, mais ça aussi c'est fini ;-)

avatar oomu | 

@ech1965

faut avouer que c'était bien naze.

avatar YetOneOtherGit | 

@ech1965

"ben depuis 1789 ya plus de souverain en France non ?"

Tu vas un peu vite en besogne.

L’abolition de la royauté c’est 1792, Louis XVI fût entre temps le 1° rois des français.

Tu as eu après bien des errances le 1° Empire

Puis tu as une première restauration, Louis XVIII, les cent jours, une deuxième restauration, puis Charles X, la révolution de Juillet et ses trois glorieuses en 1830 qui fait tomber un Roi de France pour instaurer de nouveau un Roi des Français en la personne de Louis-Philippe.

La révolution de 1848 qui conduira à la première élection d’un président de la république au suffrage universel masculin portant le Prince Bonaparte au pouvoir, puis le coup d’état de celui-ci en 1851 qui fit le second empire.

Et à la chute de l’empire après la commune il s’en est fallu de bien peu pour assister à une 3° restauration avec le comte de Chambord.

Le chemin de stabilisation de la république fut bien long et on oublie souvent la complexité politique entre la révolution de 1789 et la stabilisation de la 3° république.

avatar oomu | 

@Adodane

ben si pourquoi ?

et y a des compétences transmises à l'UE, et des prérogatives spécifiques aux états membres où est installé une entreprise

par exemple, y a des entreprises en France.

ça n'a rien de choquant et on peut réformer ou réguler différemment si on propose une législation intéressante et qu'elle est votée par une majorité élue.

avatar onclebobby | 

Obligation pour toute société qui vend des biens informatiques/électroniques d'avoir au minimum UNE usine dans l'union européenne, que ça soit pour de l'assemblage final, de la fabrication etc. ça vaut pour HP, Asus, Apple, Dell...toute société qui vend ses produits sans fournir de travail industriel!

avatar oomu | 

@onclebobby

pourquoi ?

avatar onclebobby | 

@ oomu
recréer de l'industrie
créer plus d'emplois
obliger à produire local
je te laisse compléter ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@onclebobby

« recréer de l'industrie »

Lesquels ?

« créer plus d'emplois »

Combien ?

« obliger à produire local »

Et à accepter pour les consommateur de changer radicalement leurs habitudes de consommation.

La ré-industrialisation on ne peut qu’être pour mais cela ne signifie nullement un retour à une situation préexistante c’est totalement impossible et en terme de création d’emplois il faut relativiser.

Le mouvement fort de délocalisation à donner un coup de frein à la vague d’automatisation de la production initiée par le Japon dans les années 80.

Sur des coûts de main d’œuvre compatible avec le niveau de vie occidentale, le temps des emplois en masse dans l’industrie ne reviendra jamais.

Les enjeux ne sont que très partiellement sur les emplois ouvriers.

Et au niveau de l’emploi le prochain grand risque est du côté de l’automatisation des emplois de bureau avec les applications de l’IA.

Nos sociétés auront de moins en moins besoins d’emplois peu qualifiés c’est inéluctable et appel de repenser le rapport même au travail comme élément central d’une société.

avatar Paul Position | 

@onclebobby

l'Inde l'a fait pour Apple et ses iPhone, il me semble. Mais avec un marché de plus d'1,3 milliard de consommateurs, même avec un PIB/habitant très bas, Apple l'a accepté.
Je ne pense pas que cela soit reproductible en France (malheureusement), car le coût de la MO n'est pas dans les "standards Appliens", contrairement à l'Inde...

avatar Un Type Vrai | 

En France ou en Europe ?

avatar Paquito06 | 

“Paris souhaite que chaque État membre puisse infliger des amendes à ces plateformes, et que chacun d'entre eux ait aussi la possibilité d'exiger le retrait de contenus illégaux.”

On continue d’envoyer des signaux contraires. En place et lieu de federer avec une politique unique, on fragmente. Dans ce cas, la voie est d’autant plus libre aux Etats comme l’Irlande ou le Luxembourg a appliquer les taux d’imposition négociés au cas par cas, on va donc dans le sens des FAANG. Magnifique.

avatar oomu | 

@Paquito06

oui.

tout en nous vomissant à la figure l'europe etc, ils n'oeuvrent que pour leur sacro-sainte "souveraineté" et démanteler toute initiative fédérale où enfin ça pourrait peser.

avatar oomu | 

et aussi

pourquoi Twitter n'aurait pas le droit de virer els débats qui lui plait pas ?

C'est son site.
c"est sa politique éditoriale

c'est une entreprise privée.

TF1 doit accepter mes considérations de crypto-communistes ? j'ai droit à mon quart-d'heure ?

-
les politiciens ont juste peur de perdre leur monopole de classe de créer le discours public, les sujets du moment. Ils avaient l'habitude de la télé (après de longues années de dégoût de son essor), complice avec, voir copains, même époux. Mais tout est à refaire avec ces connards d'entreprises de l'informatique

et y en a plein en plus !

même la "télé"ça explose

ha vivement la concentration qu'on sache avec quel milliardaire jouer au golf !

Bref, je suis partisan que la concurrence explose (tiktok, facebook, microsoft, google, twitter, reddit, jeuxvideo.com, doctissimo, etc) et que chacun de ses réseaux soient essentiellement maitres de leurs chartes et du contenu qu'elles souhaitent héberger et satisfaire leur clientèle.

avatar YetOneOtherGit | 

@oomu

"Bref, je suis partisan que la concurrence explose (tiktok, facebook, microsoft, google, twitter, reddit, jeuxvideo.com, doctissimo, etc) et que chacun de ses réseaux soient essentiellement maitres de leurs chartes et du contenu qu'elles souhaitent héberger et satisfaire leur clientèle.
"

Très intéressant de constater que la vision initiale de la révolution du web était celle de l’explosion du monopole de l’information produisant ce que Chomsky appelait « La fabrication du consentement »

Au final ont obtient un cauchemar de pure markéting : une hyper segmentation de l’offre où chacun peut trouver ce qui nourrit ses penchants confortablement.

Il y a des décennies un négationniste devait faire l’effort d’aller dans quelques officines peu recommandables tel celle de la rue Daguerre à Paris.

Aujourd’hui c’est à portée de clic de trouver tous les contenus les plus délirants de la post-vérité.

Un outil qui a fait rêver à un accès facile et direct à la connaissance et à l’information à produit un des plus dangereux mouvements d’abêtissements de masse de l’histoire de la civilisation dont on ne perçoit qu’à peine les ravages pour nos sociétés.

Et même sur une espace tel MacGe je le constate quotidiennement chez certains contributeurs qui ont perdu tout sens de ce qu’est une pensée construite et étayée 🥺🥺🥺

avatar CorbeilleNews | 

@YetOneOtherGit

Et oui, on donne au peuple ce qu’il aime et on le caresse dans le sens du poil, comme ca en l’abrutissant il est bien docile 😀

avatar YetOneOtherGit | 

@CorbeilleNews

"Et oui, on donne au peuple ce qu’il aime et on le caresse dans le sens du poil, comme ca en l’abrutissant il est bien docile 😀"

Tiens un neo-conspirationiste 😀

Justement là les émetteurs ne sont plus les grands acteurs économiques ou les états : le monopole de la « fabrication du consentement » a été brisé, mais pour autant la situation ne c’est pas améliorée bien au contraire.

avatar toniof | 

Toutes ces mesures sentent la bonne grosse censure massifiée exactement comme aux usa et au Canada depuis le début de Covid.
Puis la France arrivera à faire qqch quand l’état arrêtera de mettre ses petits doigts boudinés partout où il peut. L’état a cette capacité inouïe de transformer l’or en plomb semer le chaos et d’aider tout le monde a en faire autant. Et d’empêcher ceux qui veulent faire le contraire de le faire.
On va tout droit vers un « État » Européen totalitaire et omnipotent à la chinoise. Que de réjouissances

avatar marenostrum | 

Sauf que les états européens n’ont pas les mêmes problèmes. L’Allemagne n’a pas de dettes et l’industrie est toujours compétitive, pareil pour d’autres états.

avatar toniof | 

Le poids de l’état n’est pas le même en Allemagne. Comme par hasard.

avatar Mike Mac | 

On risque de voir le revenu universel pointer son nez plus sûrement que la réindustrialisation du pays...

Je me trompe ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Mike Mac

« On risque de voir le revenu universel pointer son nez plus sûrement que la réindustrialisation du pays... »

Au vu des perspectives d’employabilité des personnes à niveau de qualification faible ou même moyen, la question de la place du travail dans nos sociétés ne peut que se poser à moyen terme.

On parle ici des conséquences de l’automatisation et de la délocalisation dans l’industrie, on parlera bientôt des conséquences de l’automatisation des tâches dans le tertiaire qui lui aussi a déjà subit certaines conséquences de la délocalisation.

La re industrialisation est peut-être un combat d’arrière garde.

avatar v1nce29 | 

Et avec quoi est-ce qu'on paierait ce revenu universel ?
(Vu qu'on ne produit plus rien.)

Ca peut fonctionner si tu as des frontières. Pas dans un marché ouvert aux 4 vents.

avatar YetOneOtherGit | 

@v1nce29

"Vu qu'on ne produit plus rien"

La part du PIB issue de la production de bien matériel est de l’ordre de 12% 😎

Plus de 80% de la creation de richesse provient de services et de bien immatériels.

avatar vince29 | 

C'est dire la claque qui nous attend avec la délocalisation des services et la fuite de nos cerveaux (enfin les quelques qu'on produit encore)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR