6 ans, l'âge des dents définitives et de sa première tablette

Sabrina Fekih |

Une nouvelle étude menée par Médiamétrie pour l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique (OPEN) et pour l’Union nationale des associations familiales (UNAF) a récemment été publiée. En analysant les habitudes numériques d'un panel de 2 000 foyers français composés d'enfants âgés de 0 à 14 ans, l'étude interroge les pratiques des enfants et la gestion de la part des parents.

Image Jelleke Vanooteghem sur Unsplash

Parmi les nombreuses statistiques, on relève le taux d'équipement très élevé des foyers. 91 % des foyers sont équipés d’un smartphone, 91 % d’un téléviseur et 90 % d’un ordinateur. Ils sont suivis de près par les consoles (dans 70 % des foyers) et les tablettes (70 %).

Les enfants deviennent plus rapidement propriétaires de leurs propres outils numériques. En moyenne, la première console de jeu arrive à 7,3 ans, le premier smartphone à 9,9 ans, la tablette juste avant 7 ans, et l’ordinateur à 8 ans et demi. L'étude souligne que dans la majorité des cas (43 % pour les smartphones et 74 % pour les tablettes) ces objets sont offerts en guise de cadeaux.

Source : Médiamétrie

L'utilisation régulière des écrans par les enfants est une forme de mimétisme, ceux-ci reproduisant finalement ce que font leurs parents. Selon Médiamétrie, les parents passent plus de temps sur internet que leurs enfants, principalement pour se rendre sur les réseaux sociaux. 98 % d'entre eux utilisent leurs appareils devant leurs enfants.

Sur la perception du numérique, les réponses sont mitigées. 42 % perçoivent le numérique comme étant un risque pour l’enfant et 43 % le perçoivent comme étant une opportunité. Les jeunes parents ayant des enfants âgés de 0 à 2 ans sont plus sensibles aux risques associés aux usages du numérique par rapport aux parents plus âgés ayant des enfants de 7 à 14 ans.

Pour le psychiatre Serge Tisseron interrogé par le site Le Poulpe, il est primordial de faire un effort sur la gestion du temps d'écrans des enfants de moins de 3 ans. « Entre 0 et 3 ans, il y a énormément de capacités mentales qui se mettent en place. Et c’est difficile à rattraper », explique-t-il.

Mais limiter l'utilisation des écrans chez les enfants comme chez les parents n'est pas toujours une mince affaire. Les établissements scolaires eux-mêmes prennent le virage du numérique et dématérialisent les informations.

L'étude rapporte également que 70 % des enfants de moins de 14 ans utilisent un écran en étant seul. Problème, dans leur chambre, ils dépassent très facilement les limites imposées. Et des limites, ce n'est pas ce qui manque. 95 % des parents mettent en place au moins une règle pour contrôler les usages numériques de leurs chérubins, des règles principalement liées à la limitation d’usage dans un lieu ou un temps donné, comme à table.

Pour les aider, les parents peuvent compter sur des fonctionnalités et applications. Depuis iOS 12, les iPhone et les iPad ont tout un attirail de fonctions de « bien-être numérique » réunies sous la bannière Temps d'écran. Du côté de Google, il est possible de télécharger l'application Family Link pour superviser les enfants utilisant des appareils Android.

Interrogé par le quotidien Le Monde, Thomas Rohmer, président de l’OPEN, estime que ces applications ne sont pas « la solution magique à tous les problèmes. Ce sont des outils, parmi d’autres, pour suivre, ou encadrer un enfant dans ses pratiques numériques ».

Et pour cause. Les enfants redoublent d'astuces, échangées dans les cours de récréation, pour déjouer ces limitations. À chaque mise à jour, différents tutoriels inondent la toile pour apprendre aux jeunes comment détourner le contrôle parental.

Interrogée par le Washington Post en octobre dernier, une porte-parole d'Apple se veut rassurante et déclare que tout est mis en œuvre pour améliorer constamment Temps d'écran.

Source : Médiamétrie

Face à cela, certains parents s'adonnent à des pratiques plus fourbes. 24 % d'entre eux déclarent avoir, à un moment donné, utilisé des « logiciels d’espionnage » pour surveiller l'activité de leurs enfants. Thomas Rhomer déplore cette pratique : « ils espionnent leurs enfants dans leur dos pour se rassurer eux-mêmes. On n’est pas dans l’accompagnement, mais dans la surveillance, le flicage sans dialogue ». Or, c'est le dialogue qui est primordial, pour conduire à « une responsabilisation de l’utilisation d’un smartphone ou d’une application. »


avatar fte | 

@jazz678

"Mais ton propos vise peut-être à dire qu’elle n’est pas définitive et universelle par essence puisque s’inscrivant dans un contexte de recherche, dont de challenge permanent."

En effet. C’est un résultat. Intermédiaire.

Je vois que tu as parfaitement compris ce que je voulais dire. Donc ce n’était pas si mal exprimé. Bravo moi.

avatar fifounet | 

@PierreBondurant

"Ma femme est neuro-scientifique et ces études sont sans appel: retard cognitif, aucune capacité à l’abstraction ou a représenter le réel, a se concentrer plus de 5 minutes et difficulté à s’exprimer. "

Et tout ça n’existait pas avant les tablettes ?
Incroyable 🤪

T’as un lien vers son étude ?
Que je rigole.

avatar PierreBondurant | 
avatar Bigdidou | 

@PierreBondurant

“Ma femme est neuro-scientifique et ces études sont sans appel: retard cognitif, aucune capacité à l’abstraction ou a représenter le réel, a se concentrer plus de 5 minutes et difficulté à s’exprimer.
Faut vraiment faire gaffe les parents!”

Faut pas exagérer non plus et totalement diaboliser les écrans.
Les synthèse de la littérature scientifique sont beaucoup moins tranchées et beaucoup plus ambivalentes, comme pour tout ce qui demande du temps pour être évalué.
Il y a également un principe de réalité : les écrans font partie de notre environnement, on ne peut pas en faire abstraction.
J’ai,beaucoup de lien à ce sujet, mais bon, je suis pas sûr que des choses un peu objectives intéressent dans un débat avant tout idéologique, j’ai l’impression.

avatar fte | 

@Bigdidou

"j’ai l’impression"

Je pense que ton impression est juste.

avatar Bigdidou | 

@fte

“Je pense que ton impression est juste.”

Oui, quand on en arrive à écrire que son épouse neuro scientifique (domaine très, très large) a démontré que les écrans rendent psychotique ou autiste, on ne sait pas très bien (parce que tous les déficits accumulés promis donnent un handicap pas encore décrit sauf peut-être chez l’insecte), on n’est plus dans le rationnel.

avatar harisson | 

@Bigdidou

J’ai,beaucoup de lien à ce sujet, mais bon, je suis pas sûr que des choses un peu objectives intéressent dans un débat avant tout idéologique, j’ai l’impression.

Dommage pour les liens ;-)

Le dernier que j'ai en tête : https://siecledigital.fr/2020/01/21/deux-psychologues-remettent-en-question-les-dangers-des-ecrans-chez-les-enfants/

Perso, je trouve que toutes les études sur ces sujets d'écrans sont réductionnistes (et c'est un mal nécessaire parce que nous ne sommes pas "câblés" pour absorber la multitude), d'autant plus quand le commanditaire de l'étude est un institut de mesure d'audience de l'"ancien monde". ^_^

La vraie révolution, selon moi, sera quand nos environnements se seront affranchis de l'objet écran (ARgen on t'attend ! ^_^)

avatar Jocychalou | 

@ben67fr

J’ai deux enfants dont l’avenir est loin d’être ruiné ! Ils ont appris à lire et à écrire en grande partie grâce a certains logiciels sur l’iPad. 80 % de leurs connaissances ne viennent pas de l’enseignement scolaire public mais des livres et des recherches qu’ils font sur des sites spécialisés de formation et des vidéos d’enseignement sur YouTube. Ils ont chacun leur iPad. Tous les deux sont premiers de leur classe aujourd’hui à 10 ans et 13 ans. Tous les deux préfère être dehors que devant leurs écrans. Tous les deux ont, selon leurs professeurs, des profils d’entrepreneur. Ils sont vifs d’esprit, s’expriment très bien et sans grossièretés. Ils sont libres de penser ce qu’ils veulent et d’en discuter avec nous.

Les enfants font un bon usage du matériel informatique lorsque les parents les "surveillent" et communiquent avec eux pour qu’ils comprennent les possibles conséquences de chaque choix et de chaque technologie. Quasiment tout ce qui nous entoure peut être constructif ou destructeur, productif ou improductif, ... Les parents ont les moyens d’analyser avec leurs enfants le temps passé sur chaque appareil et le contenu consulté puis de raisonner avec eux.

C’est vraiment très agaçant d’entendre des gens, des experts, des psychologues, etc.… Essayer de décider de ce qui est bon ou pas pour nos enfants. C’est enlever la liberté des parents, leur enlever leur légitimité en laissant penser que les parents ne sont pas en mesure de savoir ce qui est bon ou pas pour leurs enfants, qu’ils n’ont pas la capacité de savoir, qui ne connaissent pas suffisamment leurs enfants (avec qui ils vivent 24/24) pour prendre des décisions adaptées.

Ce qui ruine vraiment l’avenir des enfants c’est leur stupidité ou celle de leurs parents.

Ben, pour ce qui est des tablettes et des écrans, tu devrais te poser la question : est-ce que je m’occupe bien de mes enfants ? Te pose pas d’autres questions, laisse les autres penser pour eux-mêmes, partage et ne juge pas.

avatar raoolito | 

@Jocychalou

Le soucis c'est que 1- vos enfants sont peut-être des exceptions ? Et 2- la majorité de la littérature scientifique va dans le meme sens.
Posez vous plutot la bonne question: non pas " quoi suripad chaque jour" mais " combien de temps sur ipad chaque jour"
Mon petit doigt me dit que vous les bloquez vite apres une heure et que leur temps tele est chronométré
Je me trompe peut-être mais j'aimerais bien le savoir

avatar Jocychalou | 

@raoolito

Le petit doigt a raison bien sûr. Ça c’est fait par étape. D’abord on laisse faire, jusqu’à 6/7 heures par jour ! Ensuite on raisonne sur les conséquences : mauvaise humeur, agressivité, dispute, fatigue, insatisfaction,… ensuite on les laisse fixer leurs propres limites. Ils ont décidé 1h à 1h30 par jour en semaine et 2h30 grand Max le week-end. C’est souvent moins. Mon fils qui est le plus accro a décidé de mettre une limite de temps à 30 minutes. Il a désactivé à chaque fois qu’il veut continuer et ça lui fait garder conscience du temps qui passe.

L’important c’est que ce soit l’enfant qui décide parce qu’il a conscience de son intérêt

avatar Alex Giannelli | 

@Jocychalou

Je trouve impressionnant le fait que les enfants aient choisi la limite de temps, et s'y tiennent, face à une addiction assez courante (y compris chez les adultes d'ailleurs). J'ai du mal à comprendre comment ce choix, sage, est possible chez des enfants dont les pulsions d'écran peuvent être très puissantes. 🤔 Est-ce que la mise en place des limites s'est faite naturellement ?

avatar Bigdidou | 

@Jocychalou

“L’important c’est que ce soit l’enfant qui décide parce qu’il a conscience de son intérêt”

Rassure moi, c’est du second degré ?

avatar Jocychalou | 

@Bigdidou

Non pas du tout. Les enfants prennent d’excellentes décisions quand la réflexion est, depuis leur plus jeune âge, partagée avec leurs parents. Ils savent ce qu’on pense de la situation, ils ont leur avis puis prennent leur décision. Bien entendu il y à des limites lorsque il pourrait y avoir un vrai danger.

Une mauvaise décision permet de discuter des bonnes et mauvaises conséquences et apprend aux enfants à être plus perspicaces la fois d’après.

Les mauvaises décisions ont des conséquences limité lorsqu’ils sont petits. Il n’y à pas d’âge pour offrir sa confiance à son enfant. Ce n’est pas en décidant de tout pour lui jusque ses 18 ans qu’il va devenir indépendant, assuré et raisonnable; impossible s’il n’a pas appris, impossible si ses parents n’ont jamais cru en lui ...

avatar macfredx | 

@Jocychalou

Je suis plutôt d'accord avec toi sur le fond, malheureusement on en revient toujours sur le point : "Ce qui ruine vraiment l’avenir des enfants c’est leur stupidité ou celle de leurs parents."...

avatar jean_claude_duss | 

@macfredx

Mais il y a peu de monde capable de se genre de réflexion, ce qui donne des retards de langage et de capacités cognitives à l’école. Si les (grosses) limites sont la c’est pour dire clairement aux gens qui se renseignent pas trop en une presse ce qui est le mieux : « avant 3 ans, pas d’écran »

avatar Bruno de Malaisie | 

@Jocychalou

Je suis psychologue de l’enfant et j’ai un fils de 6 ans. Lequel va très bien et utilise son ipad à l’école et de temps en temps à la maison (comme une récompense.) Et il va tres bien aussi...
Tout a fait d’accord avec ton long message. Ce qui importe, c’est comment on s’occupe de ses enfants mais aussi si l’iPad est utilisé pour “se débarrasser de l’enfant”...
Les donneurs de leçons et autres scientifiques devraient voir les choses sous cet angle là....
Car c’est là que le bât blesse...
Je dois arrêter d’écrire car je conduis mon fils à son entraînement de rugby maintenant...

avatar areayoko | 

Auriez-vous de la frustration ? vous deux ?

avatar jean_claude_duss | 

@Bruno de Malaisie

Marrant de faire marcher ses enfants à la récompense en étant psy ...

avatar Bruno de Malaisie | 

@jean_claude_duss

Et?...

avatar fte | 

@jean_claude_duss

"Marrant de faire marcher ses enfants à la récompense en étant psy ..."

C’est un fonctionnement de base de notre espèce. Une parfaite exploitation des mécanismes inconscients qui nous animent, très professionnel. Renforcement positif.

Tu préfères le martinet et les brimades ?

avatar Bruno de Malaisie | 

@fte

Merci à toi;)
Pas eu le temps de lui répondre.
Et pas envie de fait...

avatar jean_claude_duss | 

@fte

Non, pas vraiment, mais la récompense c’est quand même bien bien old school l, ça va dans la même case que le martinet et les brimades.

avatar Bigdidou | 

@jean_claude_duss

“Non, pas vraiment, mais la récompense c’est quand même bien bien old school l”

La récompense, old school ?
C’est pourtant la base de tout. Les conditionnement à renforcement positif sont à la base d’un grand nombre de nos apprentissages et de pas de psychothérapies modernes.

“ça va dans la même case que le martinet et les brimades.”
Les conditionnements à renforcement négatifs, les aversions, fonctionnent beaucoup moins bien et sont bien moins durables. Sauf s’ils laissent des traces traumatiques, mais là, on ouvre un autre champ que l’apprentissage.

Bref, tu dis des bêtises.

avatar pat3 | 

@Bigdidou

"“Non, pas vraiment, mais la récompense c’est quand même bien bien old school l”

La récompense, old school ?
C’est pourtant la base de tout. Les conditionnement à renforcement positif sont à la base d’un grand nombre de nos apprentissages et de pas de psychothérapies modernes."

C’est même le mécanisme essentiel sur lequel sont basées la plupart des interfaces numériques que nous et nos enfants manipulons au quotidien.

avatar Bigdidou | 

@pat3

Absolument.
La récompense est un des mécanismes essentiels de l’apprentissage. Il y en a d’autres, mais ça le rend pas « olé schooner » (c’est comme ça que le correcteur veut que j’écrive old school, va savoir pourquoi).

avatar fte | 

@jean_claude_duss

"quand même bien bien old school"

Et alors ?

L’homo sapiens reste un grand primate, nous n’avons guère changé en 40’000 ans, moins encore depuis "l’ancienne école".

avatar Glop0606 | 

@Jocychalou

Tout à fait! Faut arrêter de materner les gens. Les outils technologiques sont notre quotidien. Laisser un enfant sans connaissance du monde réelle c’est assez bizarre. Après bien sûr en tant que parent il faut apprendre l’outil, les limites mais aussi les possibilités. Après si certains parents pensent qu’un iPad c’est une nounou 2.0 l’erreur n’est pas à être cherché sur l’outil! Mon enfant encore en maternelle reconnaît / connaît les planètes de notre système, comprend les cycles jours nuits, comprend différences entre planètes et étoiles,... tout ça grâce à Star Walk...

avatar Paul Position | 

@ Jocychalou
Tous les deux ont, selon leurs professeurs, des profils d’entrepreneur.

Voici donc, résumé en une seule petite phrase, l'alpha et l'oméga de notre époque, être ou devenir entrepreneur !
Ce mot fourre-tout, relayé à l'envie par la presse et les médias en général, devenu un concentré de la réussite absolue.
Comment les professeurs de vos enfants ont-ils pu, déjà, déceler ces dispositions, et sur quelles bases ? À moins qu'ils n'aient simplement voulu dire ce que vous vouliez entendre ?

Donner de l'amour à ses enfants et les accompagner dans leur curiosité naturelle, avec ou sans écran, est déjà, une ambition suffisante.

avatar Jocychalou | 

@Paul Position

La vie est une entreprise

Une vie sans peur de l’autre, sans peur de l’échec car on le sait bien l’échec n’existe pas, sans peur de ses émotions (on les utilises, on ne les subit pas), sans peur de la honte car elle non plus n’existe pas.

Pour ce qui est de l’amour c’est 4h par jour minimum. Ils sont les entrepreneurs de leur curiosité naturelle et moi je suis leur secrétaire de direction.

Également : excellent ton pseudo !

avatar Nesus | 

@ben67fr

C’est triste de ne pas savoir lire ou de ne pas comprendre ce qu’on lit. Pire peut-être de ne pas lire les études et d’avoir un avis dessus. Ce que toutes les études montrent, c’est que l’écran isolé l’enfant et le privé d’un grand nombre d’interactions qui permettent son développement.
Donc en gros ce que les études montrent, ces que les parents se servent des tablettes comme d’une nounou, je te colle devant l’écran et en attendant, je fais autre chose. Et comme la plupart du temps, ce sont des jeux sans intérêt pédagogique, l’enfant stagne.

Donc les écrans, les tablettes, les ordinateurs... n’ont rien à voir avec le retard des enfants, juste le fait que les parents ne s’en occupent pas.

avatar fte | 

@ben67fr

De plus en plus d’études montrent le contraire.

Conclusion ? Ce ne sont pas les objets qui posent problème, mais les usages. La question suivante est : quels usages sont bénéfiques, quels usages sont détrimentaux ?

avatar pim | 

Génération sacrifiée ! On pensait pas que ça tournerait comme ça il y a vingt ans. On se dirige peu à peu vers une lobotomie généralisée.

avatar pilipe | 

@pim

La télé vous a lobotomisé ? Ce n’est pas d’utiliser une tablette le problème. C’est la façon et la durée. Une tablette peut être un super moyen d’apprentissage. Le souci des enfants maintenant c’est que leur parents n’agissent pas en tant que parent et les laisse tous faire et leur excusent tout.

avatar corben | 

@pilipe

Il faut quand même reconnaître le problème des écrans bleus et des LED qui n’existait pas quand nous étions enfants

avatar macfredx | 

@corben

Aucun rapport.

avatar armandgz123 | 

@corben

C’est quoi le problème ?

avatar clho | 

@pim

J’ai l’impression d’entendre ça pour toute les générations... c’est juste ne pas savoir les risques, les limites mais les avantages d’une nouveauté. Comme dit dans le commentaire ⬆️, les outils présentés ici peuvent être un vrai plus pour découvrir le monde sans prendre l’avion et apprendre. Mais il faut savoir aussi les risques, les expliquer et les limiter.

avatar Jocychalou | 

@clho

Je n’avais pas vu ton commentaire, rien à rajouter. Merci

avatar razerblade | 

@pim

Beaucoup d’élèves / étudiants utilisent des tablettes ou des ordinateurs. Ils ne servent pas qu’à regarder le streaming de TF1 mais aussi lire, écrire, dessiner et apprendre en général. Ça remplace les feuilles, les cahiers et autres gros dossiers c’est tout.

avatar occam | 

@pim

Platon, Phèdre, 274b-278d.

Voici le lien d’une traduction abordable et néanmoins valable :
http://lecasnard.free.fr/martial/spip.php?article618

Platon y traite du mythe égyptien de Theuth et du roi Thamous.

Mais, avant l’Égypte, on trouve ce genre de critique et de crainte déjà chez les Akkadiens et les Sumériens, aux fins prémices de l’écriture. À toute étape technologique, une culture se croît remise en cause et voit sa progéniture compromise, pour ne pas dire lobotomisée. C’est une constante culturelle des civilisations. Si l’on avait les documents, on pourrait probablement jusqu’au pouce opposable, facteur de déliquescence.

avatar Dark Phantom | 

@occam

Oui

avatar GreenPepper | 

Quelle tristesse. Amenez vos gosses dans la forêt et montrez-leurs le vrai monde...!!!

avatar raoolito | 

@GreenPepper

Apprendre a chasser aussi et à cultiver la terre! 🤣

avatar Memo | 

@GreenPepper

Dans la foret y a que des arbres. On s’ennui

avatar Henri_1255 (non vérifié) | 

@Memo,

Je suppose que c'est de l'humour????

avatar Freitag | 

@Memo

Un enfant normalement constitué ne s’ennuie pas dans les bois m’enfin !

avatar armandgz123 | 

@Freitag

Si tu vis à la campagne, tu te fais vite chier dans les bois...

avatar fte | 

@Freitag

"Un enfant normalement constitué ne s’ennuie pas dans les bois m’enfin !"

Ah ? Et s’il y en a qui s’ennuient, préférant livres et legos, il faut les traiter à la ritaline ?

avatar macfredx | 

@Memo

C'est sûr, avec des parents comme toi, c'est pas gagné... 🙄

avatar iPop | 

@Memo

Mon chat il adore.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR