Microsoft : du libre pour azurer le futur

Anthony Nelzin-Santos |

Linux sur Windows ? Cet oxymore est devenu une évidence avec la présentation du Windows Subsystem for Linux (WSL) en 2016. Passée la surprise initiale, la curiosité s’est transformée en franche sympathie. Microsoft cherche à séduire les développeurs, au moment même où certains d’entre eux critiquent les atermoiements d’Apple, qui promet un nouveau Mac Pro depuis deux ans. Avec un objectif : leur vendre des services.

Image Microsoft.

Un noyau Linux dans Windows

Sous l’égide de Satya Nadella, Microsoft s’est fait le héraut de l’open source. Elle a ouvert des pans entiers de Windows, à commencer par le runtime .NET. La firme de Redmond a rejoint la Fondation Linux en tant que « membre platine », le niveau le plus élevé d’implication et de soutien financier. Elle a déboursé 7,5 milliards de dollars pour s’offrir GitHub, qui abrite 100 millions de projets créés par 36 millions de développeurs.


avatar loloeroket | 

@BeePotato

C’est une question d’environnement de travail. Permettre un environnement complet de machine de développement à machine de déploiement pour servir les apps iOS. Apple ne fait pas que gagner de l’argent sur le matériel. Mais aussi sur les services. Quand Apple a abandonné les serveurs il a laissé une grosse partie de ses clients sur le carreau. Fournir une solution macOS sur le cloud aurait été une approche plus intelligente à mon avis. Le business model sur aws est la location de l’OS à la minute. Une bonne façon de garder ses clients et de donner des solutions Apple de haut en bas.

avatar Almux | 

Il y a de plus en plus d'inconscients qui se jettent naïvement dans les filets du "cloud".
Réveillez-vous! Vous ne voyez pas qu'un nuage fini toujours par s'évaporer?
Faire confiance au "cloud", c'est faire l'autruche et refuser l'idée qu'une "bête" panne de communication rendrait nos machines totalement inutilisables.
Apple pousse déjà bien trop dans cette direction... si même le COEUR d'une machine n'est plus DANS la machine, on est simplement foutus!

avatar harisson | 

Bon article as usual.

Une chose est sûre, Microsoft a trouvé de bons communicants... L'Open Source-Washing de MS est en route.

Si Windows avait été intrinsèquement si bon, il n'aurait pas eu besoin d'"embrasser" Linux, n'en déplaise à Rui Carmo.

Pour ma part, je ne serai à moitié convaincu qu'à la seule condition que l'OS Windows soit totalement Open Source (et même à ce moment-là, je pense qu'on sera tous "emprisonné" dans sa plateforme proprio Azure bâtie avec des briques Open Source), le reste ce n'est que de la poudre verte : http://poudreverte.org

En ce qui concerne Apple, il faudra attendre de nouvelles stratégies hardware et commerciale avec un nouveau CEO histoire de se sortir des logiques toutes financière, comptable et logistique (qui a été probablement nécessaire jusque-là).

Bon, je m'en vais retourner à mon Jetson Nano sous Ubuntu avec qui je commence à retrouver un peu de fun.

avatar harisson | 

@CLang

Jobs l'a peut-être pensé mais c'est Tim Cook qui l'a mis en oeuvre, et ce n'est pas un fantasme, c'est une réalité, les points fort d'Apple aujourd'hui sont son cours de bourse, ses infrastructures physiques et sa logistique industrielle (un peu d'ingénierie et du design mais moins ces derniers temps).

Et laisse-moi tranquille stp avec mes biais *nixiens et mes dogmes (le business, c'est aussi beaucoup d'irrationalités tout comme l'homme, la vie et Steve Jobs).

avatar harisson | 

@CLang

L'(hyper)rationalisation est aussi une irrationalité (qui mène, selon moi, à une certaine inhumanité morne).

L'idéal aurait été que tu complètes mon approche partielle et partiale...

Le "prochain Eldorado", ce serait, pour moi, l'ère post-smartphone (wearable, XR, transhumanisme, peut-être le quantique mais j'y crois peu sur du MT et en dehors des infras), si Apple ne se loupe pas sur sa première brique hardware avec ses futures lunettes.

avatar harisson | 

@CLang

Alors pourquoi diable, essayes-tu depuis plus d'une décennie maintenant de systématiquement fustiger les biais d'autrui sur les commentaires de MacG (fussent-ils mauvais) ?

avatar harisson | 

@CLang

"Intéressant" n'est pas le terme qui me vient à l'esprit quand je les lis.

avatar harisson | 

@CLang

Cette déviance d'interactions est vraiment très perturbante et triste au final... Je te souhaite bonne continuation, je pense que je vais m'abstenir (je me contenterai de m'amuser à lire les monologues ommusiens).

avatar harisson | 

@CLang

Quelle vulgarité...

avatar harisson | 

@CLang

L'expression convenable est : "concours de la plus grosse" ^_^

avatar occam | 

@harisson

"je ne serai à moitié convaincu qu'à la seule condition que l'OS Windows soit totalement Open Source "

Il est tout à fait envisageable que Windows Core OS soit Open Source. Tenant compte du déploiement escompté, ce serait une stratégie logique.
C’est aussi ce qu’annonçait déjà, sans le nommer expressément, Mark Russinovich en 2015.
https://www.wired.com/2015/04/microsoft-open-source-windows-definitely-p...
Russinovich est le CTO d’Azure. On aurait dû y prêter plus d’attention.

Par contre, il serait très délicat d’ouvrir Windows 10 ou ou Server en Open. Tout un échafaudage de brevets et licences s’écroulerait. Et c’est un échafaudage qui rapporte encore pas mal à MS. Rien qu’en songeant à tout ce que MS a puisé chez DEC et dans PS/2 (« puisé » étant l’euphémisme le plus fade que je sache trouver), le passage à l’Open serait un cauchemar juridique sans fin.

Mais peut-être qu’un jour le maintien du noyau Windows actuel deviendra trop dispendieux. Ce sera le point d’inflexion.
Je ne compte pas vivre assez vieux pour le voir ; mais MS m’a déjà pris par surprise, et de vitesse.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR