Californian way of life : télécoms et iPhone Upgrade Program, une histoire de crédit

Guillaume Dubeaux |

Depuis son installation en Californie il y a un an, Guillaume Dubeaux vit son rêve américain. Ce passionné de high-tech partage son quotidien technologique dans une série de chroniques estivales. Après un tour en voiture, Guillaume nous parle des télécoms et de l'iPhone Upgrade Program.

Qui dit nouveau pays dit nouvel opérateur mobile. Je m’étais pourtant préparé à l’avance, mais la note me reste en travers de la gorge : ma femme et moi payons environ 200 $ par mois pour un bundle comprenant deux forfaits cellulaires AT&T accompagnés d’un forfait à internet fixe.

Certes, un forfait Free Mobile m’aurait permis de tenir les premières semaines après mon arrivée aux USA, mais il faut aussi savoir lâcher du lest et essayer de vivre pleinement comme un américain : l’expatriation vécue à moitié ne fait pas partie du deal !

Prenons un peu de recul : le marché des télécoms est très différent de ce côté de l’Atlantique. Souvenez-vous de l’avant Free Mobile en France, les prix n’étaient pas les mêmes.

Aux USA, il n’y a pas d’équivalent à Free parmi les quatre gros opérateurs que sont AT&T, Verizon, Sprint et T-Mobile (ces deux derniers vont d’ailleurs fusionner). Souvent T-Mobile est cité comme se rapprochant de l’entreprise fondée par Xavier Niel, mais il n’en est rien dans les chiffres.

Les offres « illimitées » commercialisées par les quatre principaux opérateurs. Tableau de Sprint.

Certes T-Mobile propose généralement davantage pour moins cher, mais pour une couverture réseau franchement pas terrible et surtout sans aucune proposition pour l’internet à la maison. Le marché fixe est archi-dominé par AT&T (et Verizon pour la fibre).

Cela fait donc maintenant plusieurs mois que j’utilise AT&T tous les jours. Mon avis tient en trois mots : rigide, lent et cher. Très cher…

Quitte à y aller à fond, j’ai pris l’un des forfaits les plus chers d’AT&T (AT&T Unlimited Choice Multi Line). Malgré cela, je dois encore payer certaines options comme la TV ou l’itinérance. Ce n’est pas comme si je voulais à tout prix ces options, mais les inclure aurait été commerçant.

La cerise sur le gâteau est que nous risquons une baisse du débit si nous consommons plus de 22 Go par mois chacun sur nos appareils. Cela n’est toujours pas arrivé, mais c’est un peu le pompon… Pour faire une petite comparaison, dans la même gamme de prix en France, le forfait Jet 100 Go d’Orange à 60 € par mois me donnerait 100 Go de data (débit réduit au-delà) ainsi que les appels/SMS/MMS illimités et 60 Go en Europe, DOM, Suisse/Andorre, USA et Canada.

De plus, la 4G d’Orange est bien plus puissante que celle d’AT&T : trois tests de débits descendants chez Orange m’ont donné une moyenne de 35 Mbit/s, alors qu’AT&T frôle juste les 5 Mbit/s. C’est identique pour la box à la maison car nous ne sommes toujours pas fibrés. Ma box Orange me manque…

T-Mobile est souvent décrit comme le Free américain… mais les prix n’ont rien à voir.

L’offre est également rigide. Nous n’avons pas le droit au partage de connexion entre nos différents appareils, notamment. La création de hotspots personnels n’est pas autorisée, y compris dans le forfait haut de gamme de l’opérateur américain. Pourquoi ?

Peut-être parce que vous pouvez très facilement ajouter un nouvel appareil à votre consommation de data, et ce, pour la modique somme de 20 $ par mois ! Avec ma nouvelle Apple Watch Series 3 Cellular, je rajoute 10 $ par mois à ma facture. Du vol ? On n'en est pas loin. Si je prenais ces options pour ma femme et moi, notre facture commune pour le mobile uniquement grimperait à presque 200 $ par mois. Le prix à payer pour rester connecté ? Clairement pas selon moi. Seul point positif du forfait, HBO est intégré.

Bilan, je pense que nous allons voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Plus que tout, c’est la qualité du réseau qui n’est pas à la hauteur du prix. Ne pas atteindre un débit 4G de 20 ou 30 Mbit/s minimum est inadmissible lorsqu’on est en plein centre-ville… Et puis la récente fusion annoncée entre T-Mobile et Sprint donne de l’espoir sur le papier.

Niveau téléphone, j’utilise un iPhone 8 Plus. J’adore l’iPhone X sur le papier, mais j’ai opté pour un 8 Plus pour différentes raisons : ratio de l’écran, maturité des iPhone 5,5", temps d’adaptation des apps au nouvel écran… Ceci étant, je passerai en septembre prochain à l’iPhone X Plus, si ce modèle se confirme.

Si vous suivez l’actualité d’Apple depuis quelques années (ce que j’imagine, vu que vous lisez MacG), vous avez dû voir que la marque à la pomme propose une formule de leasing pour l’iPhone depuis septembre 2015 aux USA. Cette offre, appelée iPhone Upgrade Program, permet de changer son iPhone (qui est couvert par l’AppleCare+) tous les ans, et de le payer mensuellement plutôt qu’en une fois. Autant dire que j’étais plutôt intéressé par cette offre, mais elle n’est pas aussi accessible qu’on pourrait le croire.

Aux USA, les banques se fichent de combien vous touchez, elles préfèrent savoir à quel point vous savez rembourser vos dettes. Weird isn’t it ? C’est le système du credit history.

Vous vous en doutez, en arrivant dans un nouveau pays, il est rare d’avoir des antécédents financiers avec celui-ci — qu’ils soient bons comme mauvais. Sauf qu’aux USA, cela équivaut à ne pas pouvoir négocier de prêt ou ne pas avoir de carte de crédit (ne pas confondre avec carte de débit). Or, pour faire progresser son credit history, il faut une carte de crédit : c’est un peu le serpent qui se mord la queue…

Afin d’obtenir une carte de crédit, il faut d’abord obtenir un numéro de sécurité sociale (social security number ou SSN pour les intimes). Pas très compliqué pour un individu détenteur d’un visa de travail ou d’une green card. Cependant, mon visa post-doctoral (J–1) permet uniquement d’avoir un SSN pour le travail. Il m’était donc plus difficile de réclamer une carte de crédit, car je suis censé rester aux USA pour un certain temps uniquement.

Ayant flairé le coup, nous avons transféré nos comptes dans une banque internationale il y a quelques années, et grand bien nous en a pris. Connaissant notre historique français positif, la filiale américaine a consenti à nous délivrer une carte de crédit américaine.

Sauf que cela ne suffit pas. En effet, pour souscrire à l’iPhone Upgrade Program, il faut également un credit history décent. Mais comment construire celui-ci ? La réponse est simple : dépenser (le plus, le mieux) et surtout rembourser (en temps et en heure). Bienvenue aux USA, pays de la consommation par excellence, où les cartes de crédit sont légion — un de mes collègues en a pas moins de 13 !

Même après quelques mois de credit history sain (j’ai toujours remboursé ce que je devais en temps et en heure et j’ai franchement pas mal dépensé depuis mon arrivée, entre autres pour notre installation), je n’ai toujours pas pu débloquer le fameux sésame. J’ai donc acheté mon iPhone 8 Plus plein pot. Mon credit history sera-t-il enfin suffisant en septembre pour obtenir l’iPhone X Plus dans le cadre de l’Upgrade Program ?


avatar R5555 | 

Merci pour l'info!

avatar Karb0ne | 

Euh il faudrait peut être prendre en compte le ratio salaire pour pouvoir dire si les prix sont vraiment plus chères ! Les salaires US sont pas les mêmes qu’ici...

avatar xeros72 | 

Tu peux avoir une credit card sans trop de problem, J1 avec le même SSN. C’est comme ça que j’ai commencé il y a plusieurs années, maintenant je suis en H1B et d’ici 1 an, Green card. J’ai ma delta, une autre Amex ( gratuite ). C’est comme ça que tu commences à créer ton crédit score. ( et crois moi, c’est long!). S’ils refusent lorsque tu le fais sur internet, appel les directement, sois super polis au téléphone, explique ta situation et en général ils reconsidère l’application.

Moi pour 3 personnes, avec le nouveau att unlimited (22go.........), 3 iPhones X, 2 iPads, je paies comme $220 ( après les taxes). J’ai un hotspot 4g de verizon ( et ils ne capte pas aussi bien que l’iPhone) bref.... l herbe n’est pas forcément plus verte chez les concurrents.

avatar Guillaume Dubeaux | 

@xeros72

Merci pour tous ces conseils ?

J’ai effectivement deux credits cards don’t une Amex. Faut prendre son temps mais mon credit score commence à monter ✌?

avatar JLG01 | 

Bien venu au pays de la liberté d’entreprendre. Les banquiers n’y sont pas vos amis.

avatar blobinabottle | 

Les states sont la préhistoire niveau connexion web. L’Europe est loin d’être honteuse comme on voudrait souvent nous faire croire. Après comparé à la Corée où certains pays asiatiques c’est une autre histoire (même si connexion fixe ça me semble assez similaire).

avatar kiddsoso | 

A quand des chroniques vidéos à la sauce Macg ?

avatar Guillaume Dubeaux | 

@kiddsoso

J’avais envie de lancer ça : un vlog sauce USA pour MacG. Pas si facile que ça à mettre en place...

avatar tristanpag | 

Hey est-ce que vous vous êtes renseigné sur Xfinity (désolé si ça a déjà été proposé en commentaire, je ne les ai pas tous lus) ?

Ils proposent des solutions internet+TV assez intéressantes (50$ pour l'offre la plus complète d'après leur site internet). Je suis actuellement en vacances dans la Bay Area et la maison dans laquelle je loge utilise ce FAI. J'ai des très bons débits (10 Mo/s en down) et la télé propose pas mal de chaines et surtout un service de VOD assez complet et illimité (bien que je ne sais pas à quelle offre et à quelles options mes hôtes ont souscrit).

J'ai cru comprendre également que Xfinity propose des forfaits mobiles qui allient le réseau 4G LTE de Verizon + tous les hotspots Wi-Fi des utilisateurs Xfinity sur le pays. Les données n'étant pas décomptées lors de l'utilisation des hotspots Wi-Fi. Tout ça pour 45$/ligne.

avatar Guillaume Dubeaux | 

@tristanpag

Jamais testé ?

avatar Guillaume Dubeaux | 

Merci à tous pour ces feedbacks ! N’hésitez pas à m’écrire en MP sur Twitter (@gdubeaux) si vous avez des commentaires ou suggestions en lien avec ces chroniques (ou pas en lien d’ailleurs ?).

J’ai ouvert les MPs à tous donc vous êtes pas obligés de me suivre pour le faire ?

Encore merci à tous, j’espère que les prochaines vous plairont tout autant ?

avatar headoverheel | 

@gdubeaux

Merci pour ta chronique, j’ai hâte de lire la prochaine.

avatar Paquito06 | 

En etant a SF, donc en Californie, j’utilise T-Mobile en forfait famille, ma femme et moi payons $30/mois en illimité (jusqu’a 28Go/ligne, apres debit reduit). Si on fait 5 Go/mois chacun c’est le bout du monde. Internet est a $45/mois (200 Mega). En gros on est à $100/mois. Ca depend des utilisations de chacun, apres.
Pour ce qui est du credit, sans historique il suffit d’aller voir Amex, ils prennent les etrangers. Ensuite pour construire son credit, depenser plus n’est pas forcement mieux, il faut et il suffit de payer ses factures en temps et en heure et une utilisation de 20% de la ligne de credit autorisee est optimale.
Mon credit score etait dispo sous 3 mois (750) ensuite c’est un jeu d’enfant.
Pour ce qui est des comparaisons avec la France ou ailleurs, ce n’est pas impossible mais tres difficile. On ne peut pas prendre un simple prix ou salaire et le comparer. Par exemple pour le forfait mobile, un forfait ici chez un operateur majeur (at&t, verizon, t-mobile ou sprint) couvre la totalite du territoire (20x la France) et inclus generalement Canada et Mexique. Un peu comme si Orange offrait pour 25€/mois un forfait illimite data/appels/texts a l’echelle europeenne avec une couverture quasi parfaite.
Pour ce qui est des salaires, qualite de vie, etc, c’est bien pire. Il est deja difficile de comparer au sein des US suivant la ville alors comparer avec l’Europe ou la France, c’est juste du cas par cas. Tres difficile a quantifier.

avatar tbr | 

Quand je pense que je conditionne mon futur déménagement en fonction, tout d'abord, de la bonne qualité du réseau (mais surtout pas chez ces marchands de tapis de SFR)...
Je suis même prêt à rater une opportunité si jamais je ne trouve pas le bon compromis Internet/mobile

avatar liltunechi | 

Je suis au Canada personnellement et ici ca marche beaucoup à la négociation. J'ai tout pris avec Videotron et j'ai eu 2 forfait tel 6go pour 40$ chaque et internet maison 120/20 pour 49$. Il suffit de discuter avec le vendeur lui dire que tu t'attendais pas au cout d'activation, d'installation etc.. que du coup leur prix affiché est faux et trompeur, souvent on t'accorde des rabais.

Pour le crédit c'est pareil au canada, j'ai eu beaucoup de mal à avoir ma première carte de crédit, j'ai opté pour Capital One, ca me coute 60$ par an pour une carte 4000$ de crédit et 20% d'intérêts, qui comprend des assurances voitures de location et voyage.

avatar macin | 

Je vit à SF et j’ai aussi une maison à SD (Chula Vista). J’avais ATT pendant 12 ans et auncun probleme. J’ai switché sur Verizon il y a environ 2 ans avec le forfait similaire illimité ($90 pour une ligne). La sur SF j’ai 86mb en download et 36mb en upload, en intérieur. Sur SD il y à quelques mois, j’etait a 60/25. Sur SD, généralement le top 3 c’est ATT, Verizon et T-Mobile. Après La Jolla, la topographie est challenging pour les réseaux mobiles.
Après il y a les opérateurs tiers comme Cricket qui propose des forfait illimités à $40-50/mois mais avec des débits inférieur.

ATT à la fibre à La Jolla sinon c’est Charter (cable à 300mb).
Au fait, Google Fi est disponible à SD et La Jolla. Pas testé mais très interessant.

Je rejoins d’autres commentaires pour le crédit history. J’ai commencé avec une carte de crédit Capital One puis Amex la premiere année de mon expatriation. Pour un crédit voiture, avoir un gros deposit ça aide.

Ensuite pour les prix en général, faut comparé les salaires. A SF, l’équivalent du SMIC ici est environ $2580/mois. A SD c’est environ $1892/mois. Ensuite les positions équivalentes à cadre en Californie sont généralement payées 2 à 3 fois plus qu’en France.

avatar Paquito06 | 

@macin

J’ai quasiment le meme debit avec t-mobile en interieur, a SF (Mission):
80.7 Mbps down
28.1 Mbps up
137 Ms latency

T-mobile a rattrapé son retard ces 2 dernieres annees je trouve.

avatar atshoom | 

Le crédit score,
ou comment imposer les cartes de crédit a toute la société de façon mafieuse.

C'est simple : une personne veut faire un achat de voiture ou d'immobilier (à crédit) dans sa vie, elle est obligée d'avoir une carte de crédit (et de l'utiliser le plus possible) pour se créer un score. Après on en profite pour obliger contractuellement les commerçants qui acceptent les cartes de crédit à payer un %-age de leur vente en frais et leur interdire (aussi contractuellement) de facturer un supplément au client s'il utilise une carte de crédit.

Les États-uniens se retrouvent au final à devoir payer pour créer leur crédit score, vu que les prix des commerçants se gonflent tous du supplément de frais qui retourne à Visa/Mastercard/Amex.

Le consommateur est échec et mat. La plus grand preuve de ce système mafieux est que malgré tous les accords commerciaux entre les USA et le Canada, les systèmes bancaire Canadien et États-uniens ne prennent pas en charge les crédit score de l'un et l'autre. Si le crédit score servait vraiment à établir un score de risque, alors ces fichiers de crédit score seraient partagés au moins pour les grandes banques.

(De temps en temps, comme avec le roaming) on peut être heureux d'avoir avec l'UE, un système supra-national qui remet de l'ordre et rétabli le pouvoir dans des cas d'abus de positions dominantes entre de systèmes "mafieux" d'industrie et le citoyen.

avatar max351 | 

C'est clair que ce truc fait peur, mais j'ai l'impression que ça ne choque personne.

avatar Paquito06 | 

@atshoom

“Le crédit score,
ou comment imposer les cartes de crédit a toute la société de façon mafieuse.”

Il n’y a rien de mafieu, c’est le systeme anglosaxon qui est ainsi, c’est seulement un systeme different.

“C'est simple : une personne veut faire un achat de voiture ou d'immobilier (à crédit) dans sa vie, elle est obligée d'avoir une carte de crédit (et de l'utiliser le plus possible) pour se créer un score.”

Avoir une carte de credit aux US c’est comme avoir une CB en France. T’es pas obligé mais ca facilite la vie. Tu nées quasiment avec un Credit Score quand t’es americain, c’est comme ca. Petit detail ou grosse erreur: la creation du credit score ne resulte pas d’une utilisation intensive d’une carte de credit. Libre a chacun d’utiliser son credit comme bon lui semble, il faut et il suffit de BIEN l’utiliser, si on a un cerveau c’est bien, si on s’en sert c’est mieux.

“ Après on en profite pour obliger contractuellement les commerçants qui acceptent les cartes de crédit à payer un %-age de leur vente en frais et leur interdire (aussi contractuellement) de facturer un supplément au client s'il utilise une carte de crédit.”

Ce fut peut etre le cas autrefois mais plus a present. Des lois passent encore a ce sujet.

“Les États-uniens se retrouvent au final à devoir payer pour créer leur crédit score, vu que les prix des commerçants se gonflent tous du supplément de frais qui retourne à Visa/Mastercard/Amex.”

Chaque operateur prend une com plus ou moins importante, mais c’est pareil a l’etranger. Visa ou Amex ponctionnent chaque commercant. Ce n’est pas ca qui cree le credit score.

“Le consommateur est échec et mat. La plus grand preuve de ce système mafieux est que malgré tous les accords commerciaux entre les USA et le Canada, les systèmes bancaire Canadien et États-uniens ne prennent pas en charge les crédit score de l'un et l'autre. Si le crédit score servait vraiment à établir un score de risque, alors ces fichiers de crédit score seraient partagés au moins pour les grandes banques.”

Ce n’est pas parce qu’il existe une proximite geographique avec le Canada (le Canada c’est 35 Millions de personnes, moins que la Californie) que le systeme bancaire doit etre le meme. Un credit score est assez complexe de par son fonctionnement et est propre a chaque pays, où est le probleme? Est-ce qu’on obtient le meme type de credit dans une banque portugaise, francaise, allemande ou grecque? Tu vas en vacs en Autriche ou en Espagne meme pas ta CB passe a tous les guichets ou commercants. Le credit score etablit bien un score lié au risque de defaut de paiement, ce qui n’existe pas en France par exemple, alors en France quand tu voudras acheter une voiture ou louer un appart, on te demandera des factures ou des fiches de salaire sur plusieurs mois, etc. C’est mieux? Aux US tu presentes ton score et le vendeur sait a quoi s’en tenir. Et tous les services financiers partagent l’info, y compris les grandes banques. Encore une fois, y a rien de mafieu, ce sont des systemes differents.

avatar Plastivore | 

Pour vivre au Royaume-Uni, je te confirme que le Credit Score est une vaste connerie. Vu que les principales entreprises qui s'occupent de la gestion de ces scores sont américaines (Experian, Equifax, CallCredit...), je suppose que les règles sont similaires aux US.

Déjà, au Royaume-Uni, tu peux oublier l'achat d'un téléphone subventionné au forfait si tu y habites depuis moins de 3 ans. C'est assez difficile aussi d'avoir juste un forfait dans ces conditions (le Credit Check retournera un gros fail sur le fait qu'il y a moins de 3 ans d'historique - point, sinon il faut payer genre 6 mois à l'avance). Au bout de 3 ans : victoire ! J'ai enfin pu avoir un forfait de téléphone à 10£/mois woohoo! L'ouverture d'une ligne fixe a nécessité un dépôt de garantie de 50£, juste après 3 ans. Dans leur infinie bonté, ils ont utilisé ce dépôt pour payer les factures au-delà de 6 mois.

Pareil pour les cartes de crédit, à moins d'aller en agence et de montrer des relevés de compte étrangers avec beaucoup d'argent dessus. Ce n'était pas mon cas (jeune professionnel), donc pareil, j'ai dû attendre. Dans l'absolu, je ne voulais pas de carte de crédit, mais quand je me suis rendu compte que j'y étais pour un bon bout de temps, j'ai bien dû me rendre à l'évidence. D'ailleurs ma première carte de crédit (j'avais de la chance, le taux n'étais que de 16,9%) ne servait pas vraiment à grand chose vu que le plafond était 900£... Donc je l'utilisais vraiment très peu.

Je n'ai jamais vraiment eu besoin d'emprunter de l'argent car je sais le gérer. Seulement, ma première voiture était assez vieille et vu le kilométrage que le lui mettais dans la vue, je devais en changer fissa. Quand je suis allé à la banque pour emprunter pour une voiture d'occasion plus récente, je me suis fait refouler. Je suppose que je n'avais pas assez emprunté dans ma vie pour mériter le privilège de m'endetter. J'ai demandé au conseiller des... conseils, et il était absolument incapable de me dire pourquoi ça n'a pas marché : "Computer says no". En gros, j'ai pris un RDV en agence un après-midi de semaine, pour que le conseiller me mette sur la page web de demande de prêt et ne puisse m'aider plus que ça. Résultat des courses : j'ai dû faire un leasing (et j'ai serré les fesses pour que le Credit Check passe). Ça m'a pas couté beaucoup plus cher, j'avais une voiture neuve, et ça contait dans l'historique de crédit.

Par contre le truc super débile, c'est que pas toutes les boites communiquent avec les mêmes entreprises de Credit Score. Parfois même, des départements différents d'une même entreprise communiquent avec différentes compgnies (ex. la RBS tavaille principalement avec Experian, sauf pour les cartes de crédit où c'est avec Equifax. Super !). Et quand je vais sur Noddle (portail consumer de CallCredit), j'ai rien du tout dans mon historique, donc j'ai un score de merde. Alors que chez Experian et Equifax, je suis bien. Malgré mes prélèvements automatiques de gaz, électricité, téléphone, le prêt immobilier et la carte de crédit - tout à jour et sans retard.

Ah, et puis les cartes de crédit... Il faut en avoir, mais pas trop. Pareil pour les comptes épargne : trop de comptes = tu économises beaucoup = tu n'empruntes pas = mauvais client = malus sur le score. Il faut être sur le registre électoral (bon, dans mon cas avec le Brexit, c'est mort à partir de mars 2019), et surtout, il faut avoir un numéro de téléphone fixe. Pourquoi ? Prrrrrrtttttttt....

Voilà la lotterie, quoi !

Il n'y a que pour un prêt immobilier qu'on te demande des relevés de compte et des factures. Parce que là, bon, on déconne pas, c'est beaucoup d'argent quand même.

avatar Paquito06 | 

@Plastivore

“Pour vivre au Royaume-Uni, je te confirme que le Credit Score est une vaste connerie. Vu que les principales entreprises qui s'occupent de la gestion de ces scores sont américaines (Experian, Equifax, CallCredit...), je suppose que les règles sont similaires aux US.

Déjà, au Royaume-Uni, tu peux oublier l'achat d'un téléphone subventionné au forfait si tu y habites depuis moins de 3 ans. C'est assez difficile aussi d'avoir juste un forfait dans ces conditions (le Credit Check retournera un gros fail sur le fait qu'il y a moins de 3 ans d'historique - point, sinon il faut payer genre 6 mois à l'avance). Au bout de 3 ans : victoire ! J'ai enfin pu avoir un forfait de téléphone à 10£/mois woohoo! L'ouverture d'une ligne fixe a nécessité un dépôt de garantie de 50£, juste après 3 ans. Dans leur infinie bonté, ils ont utilisé ce dépôt pour payer les factures au-delà de 6 mois.”

Je ne connais pas assez le modele UK mais il doit etre similaire au modele US a quelques details pres. Comme le modele indien.
Aux US tu ne peux pas acheter de telephone subventionne ou prendre un forfait sur x mois non plus si tu n’y habites pas, mais ca se comprend facilement, imagine si chaque touriste ou personne de passage faisait ca et rentrait chez lui?... 3 ans est assez long cependant a present mais quand on avait les subventions sur 24 mois ca a du sens.

avatar Paquito06 | 

@Plastivore


Par contre le truc super débile, c'est que pas toutes les boites communiquent avec les mêmes entreprises de Credit Score. Parfois même, des départements différents d'une même entreprise communiquent avec différentes compgnies (ex. la RBS tavaille principalement avec Experian, sauf pour les cartes de crédit où c'est avec Equifax. Super !). Et quand je vais sur Noddle (portail consumer de CallCredit), j'ai rien du tout dans mon historique, donc j'ai un score de merde. “

C’est pour ca qu’on retient que 3 agences principales (Experian Equifax TransUnion) qui se valent toutes car elles utilisent le Fico score qui est le meme d’une agence a l’autre. Mais des boites de credit scoring y en a des milliers. Et quand un organisme interroge ton credit score, s’il n’est pas de type Fico, ca peut creer la surprise. Y a aussi differents paliers d’inquiry/d’interrogation du score: soft ou hard. Les repercussions sont differentes et peuvent affecter le score. Le soft inquiry ne laisse pas de trace et peut etre suffisant dans la majorite des cas. Mais Noddle, Credit Karma ou Credit Sesame n’utilisent pas forcement le meme credit score et il peut apparaitre pourri en effet.

avatar Plastivore | 

Il faudra que je revérifie, mais il ne me semble pas qu'il y ait de Credit Score unifié de ce côté de l'"étang". Experian et Equifax me donneront un score différent (quoique proche puisqu'ils comprennent pas mal de trucs).

Le seul bien qu'a apporté CallCredit, c'est que depuis que Noddle est gratuit, Experian et Equifax ont la bonté de nous offrir la consultation de notre historique de crédit (avant c'était gratuit 30 jours puis 15£/mois, les petits cochons !).

avatar Paquito06 | 

@Plastivore

Suivant la banque, on peut aussi obtenir un rapport gratuit par an (genre Amex ou Chase pour ma part).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR